Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Langue maternelle de la personne

Statut

Langue maternelle de la personne a été approuvé comme norme générale le 20 avril 2009.

Définition

Langue maternelle est la première langue apprise à la maison dans l'enfance et encore comprise par la personne au moment où les données sont recueillies. Si la personne ne comprend plus la première langue apprise, la langue maternelle est la deuxième langue apprise. Dans le cas d'une personne qui a appris deux langues en même temps dans la petite enfance, la langue maternelle est la langue que cette personne a parlé le plus souvent à la maison avant de commencer l'école. Une personne a deux langues maternelles seulement si les deux langues ont été utilisées aussi souvent et sont toujours comprises par la personne. Dans le cas d'un enfant qui n'a pas encore appris à parler, la langue maternelle est la langue parlée le plus souvent à cet enfant à la maison. Un enfant a deux langues maternelles seulement si les deux langues lui sont parlées aussi souvent, afin qu'il apprenne les deux en même temps.

Personne réfère à l'individu et il s'agit de l'unité d'analyse utilisée pour la plupart des programmes de la statistique sociale.

Usage

Langue maternelle de la personne peut être analysée au moyen de la Classification de la (des) langue(s) de la personne. Ici, si la personne a deux langues maternelles, elle est classée dans la catégorie « Réponses multiples » appropriée. On n'utilise pas la catégorie « aucune ».

On peut analyser la langue maternelle de la personne en examinant chaque réponse individuellement. Ici, on utilise la Classification de la langue, réponses totales. On utilise cette approche pour examiner toutes les personnes qui ont déclaré une langue particulière comme leur langue maternelle ou l'une de leurs langues maternelles, qu'elles aient ou non déclaré également une autre langue maternelle.

Selon cette deuxième approche, les chiffres sont fondés sur les incidences de réponse, c'est à dire chacune des réponses données à une question sur la langue maternelle de la personne. Une personne peut avoir plus d'une incidence de réponse, selon le nombre de langues maternelles qu'elle a déclarées. Les chiffres relatifs aux langues particulières ne peuvent être combinés utilement, puisque les personnes peuvent être incluses dans les chiffres pour plus d'une langue. Ainsi, le total peut être supérieur à la population totale.

Rapport avec la norme antérieure

La présente norme constitue une révision de la norme précédente sur la langue maternelle. La définition de langue maternelle demeure la même, mais on aborde de façon plus approfondie la question des personnes qui ont deux langues maternelles. L'examen des approches de rechange à l'analyse a été ajouté. Auparavant, il n'y avait pas de classification regroupée type, les utilisateurs ayant été informés d'utiliser plutôt l'anglais et le français, ainsi que les 10 à 15 langues comportant l'incidence la plus grande pour la région géographique donnée.

Conformité aux normes pertinentes reconnues à l'échelle internationale

Une variable similaire est proposée dans les recommandations concernant les recensements contenues dans le document des Nations Unies intitulé Principes et recommandations concernant les recensements de la population et de l'habitat, Deuxième révision, 2008; mais la définition diffère. Les Nations Unies définissent la langue maternelle comme « la langue habituellement parlée au foyer de la personne considérée dans sa première enfance ». Cette norme comporte un critère additionnel, à savoir que la personne comprenne toujours la langue. En outre, la norme reconnaît la possibilité qu'une personne ait plus d'une langue maternelle, question qui n'est pas abordée dans les recommandations des Nations Unies.

Classification(s)