body id="other-fr">
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Enquête canadienne sur les mesures de la santé : composition corporelle et condition physique

Sujets connexes

2007 à 2009

Selon les premiers résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS), les niveaux de condition physique des enfants et des jeunes ainsi que des adultes au Canada ont diminué de manière significative entre 1981 et 2009. L'ECMS est l'enquête nationale la plus exhaustive jamais menée au Canada pour déterminer les niveaux de condition physique.

L'ECMS a permis de recueillir des renseignements clés se rapportant à la santé des Canadiens au moyen de mesures physiques directes comme des mesures de la composition corporelle, de la santé cardiorespiratoire, des aptitudes musculosquelettiques et de la pression artérielle.

Au Canada, au cours des quelque 20 dernières années, les évaluations des niveaux de condition physique des Canadiens se sont appuyées presque exclusivement sur l'indice de masse corporelle (IMC) puisqu'il peut être calculé facilement à partir de la taille et du poids. L'IMC a démontré que les Canadiens adultes ont pris du poids au cours des 25 dernières années.

Toutefois, l'IMC n'est qu'un indicateur parmi d'autres. Diverses autres mesures sont nécessaires pour permettre de mieux comprendre les niveaux de condition physique qui sont associés aux risques de maladie actuels et futurs. Ces mesures complémentaires sont fournies par l'ECMS, dans le cadre de laquelle les participants à l'enquête ont été soumis à des mesures de la composition corporelle et ont participé à des tests de condition physique dans des centres d'examen mobiles.

Les données de l'ECMS montrent que les niveaux de condition physique des enfants et des jeunes ont diminué de manière significative depuis 1981, peu importe le sexe ou l'âge. Les niveaux de condition physique des adultes ont également diminué, particulièrement chez les adultes plus jeunes.

Chez les adolescents de 15 à 19 ans, le pourcentage dont la circonférence de la taille indiquait un risque accru ou élevé de problèmes de santé a plus que triplé.

En ce qui concerne les adultes, les diminutions des niveaux de condition physique au cours de la même période étaient particulièrement prononcées chez ceux âgés de 20 à 39 ans.

Dans ce groupe, le pourcentage dont la circonférence de la taille indiquait un risque élevé de problèmes de santé a plus que quadruplé. Les proportions sont passées de 5 % à 21 % chez les hommes et de 6 % à 31 % chez les femmes.

Environ 3 % de la population adulte avait un problème d'hypertension non diagnostiqué en 2009.

Composition corporelle et condition physique des enfants et des jeunes

L'IMC se calcule en divisant le poids exprimé en kilogrammes par le carré de la taille exprimée en mètres.

Au cours de la période d'enquête de 2007 à 2009, la majorité des enfants et des jeunes au Canada (74 %) avaient un IMC qui ne les classait ni dans la catégorie «embonpoint» ni dans la catégorie «obésité», d'après les mesures de leur taille et de leur poids. Un peu plus de 17 % faisaient de l'embonpoint et 9 % étaient obèses.

L'IMC moyen des enfants au Canada était comparable à celui des enfants aux États-Unis.

Les enfants canadiens plus jeunes, c'est-à-dire ceux âgés de 6 à 11 ans, avaient un IMC légèrement inférieur à celui des enfants américains. Toutefois, en ce qui concerne les jeunes et les adolescents, l'écart de l'IMC entre les Canadiens et les Américains n'était pas statistiquement significatif.

Note aux lecteurs

Le communiqué d'aujourd'hui représente la première diffusion des données de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Cette enquête a permis de recueillir des renseignements clés se rapportant à la santé des Canadiens au moyen de mesures physiques directes comme la taille, le poids, la composition corporelle (la circonférence de la taille et des hanches, les plis cutanés), la condition physique (la force de préhension, la souplesse, l'endurance musculaire et la capacité aérobique), la pression artérielle, la fonction respiratoire et la santé buccodentaire.

Ces indicateurs ont été recueillis de mars 2007 à février 2009 auprès d'un échantillon représentatif d'environ 5 600 Canadiens âgés de 6 à 79 ans dans 15 endroits au pays.

Dans le cadre de l'enquête, des mesures physiques de la santé ont été recueillies par des professionnels de la santé dûment qualifiés dans un centre d'examen mobile constitué d'une paire de remorques spécialement conçues.

Les résultats obtenus fournissent des données nationales de base sur l'étendue de problèmes de santé majeurs comme l'obésité et l'hypertension, ainsi que sur la proportion de maladies non diagnostiquées parmi la population ou non déclarée par celle-ci.

Les résultats de l'ECMS ont été comparés aux données de l'Enquête sur la condition physique au Canada de 1981. Les résultats de l'enquête ont révélé une détérioration significative de la composition corporelle chez les enfants de 6 à 19 ans entre 1981 et 2009, peu importe le sexe ou l'âge.

À 12 ans, les garçons et les filles au Canada sont plus grands aujourd'hui qu'en 1981. Cependant, les taux d'obésité et d'embonpoint chez les enfants ont augmenté, cette augmentation étant reliée à une plus grande adiposité et non pas à une musculature plus développée.

Dans le groupe des 15 à 19 ans, la proportion d'adolescents de sexe masculin classés comme faisant de l'embonpoint ou étant obèses est passée de 14 % à 31 % entre 1981 et 2009. Chez les adolescentes, cette proportion est passée de 14 % à 25 %.

Chez les adolescents des deux sexes, la proportion dont la circonférence de la taille indiquait un risque élevé ou accru de problèmes de santé a plus que triplé.

En outre, la force musculaire et la souplesse des garçons et des filles ont diminué de manière significative depuis 1981.

Composition corporelle et condition physique des adultes

Durant la période de 2007 à 2009, un peu moins de 38 % des adultes avaient un poids santé. Environ 1 % avaient un poids insuffisant, 37 % faisaient de l'embonpoint et 24 % étaient obèses.

Chez les adultes, les hommes étaient proportionnellement beaucoup plus nombreux à faire de l'embonpoint que les femmes. Toutefois, les hommes et les femmes étaient classés comme étant obèses dans des proportions à peu près égales.

En moyenne, l'IMC des Canadiens était inférieur à celui des Américains, particulièrement dans deux groupes d'âge, les 20 à 39 ans et les 40 à 59 ans. Les différences n'étaient pas significatives dans le groupe des 60 à 79 ans.

Au-delà de l'IMC, l'obésité abdominale, manifestée par une circonférence de la taille élevée, est maintenant considérée comme étant le facteur indiquant le plus grand risque pour la santé lié à l'obésité.

D'après la circonférence de leur taille, 31 % des femmes et 21 % des hommes de 20 à 39 ans se situaient dans la catégorie de risque élevé de problèmes de santé. Dans le groupe des 60 à 69 ans, les proportions étaient plus de deux fois supérieures, atteignant 65 % pour les femmes et 52 % pour les hommes.

Environ 32 % des Canadiens et des Canadiennes de 15 à 69 ans étaient classés dans la catégorie «bonne» de l'évaluation des bienfaits pour la santé selon le score de capacité aérobique. De plus fortes proportions d'adultes se retrouvaient dans la catégorie «passable» et «amélioration nécessaire» (40 % des hommes et 47 % des femmes) que dans la catégorie «excellente» ou «très bonne» (27 % des hommes et 22 % des femmes).

La capacité aérobique a été déterminée en calculant la puissance aérobie maximale prévue, une estimation du volume maximal d'oxygène qu'une personne absorbera par minute d'exercice relativement à son poids corporel.

Chez les adultes, la diminution du niveau de condition physique entre 1981 et 2009 était particulièrement prononcée dans le cas des jeunes adultes de 20 à 39 ans. Parmi ces derniers, le pourcentage dont la circonférence de leur taille les classait dans le groupe à risque élevé de problèmes de santé a plus que quadruplé, passant de 5 % à 21 % chez les hommes et de 6 % à 31 % chez les femmes.

En ce qui concerne les 40 à 69 ans, le pourcentage d'hommes et de femmes qui, selon la circonférence de leur taille, présentaient un risque élevé de problèmes de santé a plus que doublé entre 1981 et 2009.

De même, le pourcentage de jeunes adultes dont la composition corporelle a été classée comme «passable/amélioration nécessaire» a quadruplé chez les hommes, passant de 5 % à 20 %, et a septuplé chez les femmes, passant de 4 % à 29 %. La composition corporelle comprend l'IMC, la circonférence de la taille et la mesure des plis cutanés.

Pression artérielle

En 2009, plus de 90 % de la population adulte canadienne âgée de 18 à 79 ans avait une pression artérielle acceptable, définie comme étant inférieure à 140/90, soit 140 millimètres de mercure (pression systolique) sur 90 millimètres de mercure (pression diastolique).

De cette population adulte, 6,4 %, soit un peu moins de 1,6 million de personnes, avait une pression artérielle élevée, c'est-à-dire de 140/90 ou plus. On estime que la moitié d'entre eux, soit environ 762 000 personnes ou 3 % de la population adulte, n'étaient pas au courant de leur état.

L'hypertension augmente fortement avec l'âge. Dans le groupe des 60 à 79 ans, un peu plus de 17 % des adultes avaient une pression artérielle mesurée de 140/90 ou plus.

Les données de l'ECMS indiquent que la pression artérielle systolique est plus élevée chez les hommes de tous les groupes d'âge jusqu'à l'âge mûr, tandis qu'elle est plus élevée chez les femmes aux âges plus avancés. Chez les 60 à 79 ans, la pression artérielle systolique est plus élevée chez les femmes que chez les hommes (127 comparativement à 122). Cette augmentation de la pression artérielle systolique chez les femmes se produit après la ménopause et a également été observée systématiquement aux États-Unis.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 5071.

Les études «Condition physique des adultes au Canada : résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, 2007-2009» et «Condition physique des enfants et des jeunes au Canada : résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, 2007-2009», publiées dans les Rapports sur la santé, vol. 21, no 1 (82-003-X, gratuits), sont maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Un ensemble de Feuillets d'information sur la santé (82-625-X, gratuit) est également offert.

La publication Enquête canadienne sur les mesures de la santé : tableaux de données du cycle 1, 2007 à 2009 (82-623-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007 à 2009 ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636, Division des communications et des services de bibliothèque.

Le Quotidien, le mercredi 13 janvier 2010. Enquête canadienne sur les mesures de la santé : composition corporelle et condition physique g/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Le Quotidien, le mercredi 13 janvier 2010. Enquête canadienne sur les mesures de la santé : composition corporelle et condition physique
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Enquête canadienne sur les mesures de la santé : composition corporelle et condition physique

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

2007 à 2009

Selon les premiers résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS), les niveaux de condition physique des enfants et des jeunes ainsi que des adultes au Canada ont diminué de manière significative entre 1981 et 2009. L'ECMS est l'enquête nationale la plus exhaustive jamais menée au Canada pour déterminer les niveaux de condition physique.

L'ECMS a permis de recueillir des renseignements clés se rapportant à la santé des Canadiens au moyen de mesures physiques directes comme des mesures de la composition corporelle, de la santé cardiorespiratoire, des aptitudes musculosquelettiques et de la pression artérielle.

Au Canada, au cours des quelque 20 dernières années, les évaluations des niveaux de condition physique des Canadiens se sont appuyées presque exclusivement sur l'indice de masse corporelle (IMC) puisqu'il peut être calculé facilement à partir de la taille et du poids. L'IMC a démontré que les Canadiens adultes ont pris du poids au cours des 25 dernières années.

Toutefois, l'IMC n'est qu'un indicateur parmi d'autres. Diverses autres mesures sont nécessaires pour permettre de mieux comprendre les niveaux de condition physique qui sont associés aux risques de maladie actuels et futurs. Ces mesures complémentaires sont fournies par l'ECMS, dans le cadre de laquelle les participants à l'enquête ont été soumis à des mesures de la composition corporelle et ont participé à des tests de condition physique dans des centres d'examen mobiles.

Les données de l'ECMS montrent que les niveaux de condition physique des enfants et des jeunes ont diminué de manière significative depuis 1981, peu importe le sexe ou l'âge. Les niveaux de condition physique des adultes ont également diminué, particulièrement chez les adultes plus jeunes.

Chez les adolescents de 15 à 19 ans, le pourcentage dont la circonférence de la taille indiquait un risque accru ou élevé de problèmes de santé a plus que triplé.

En ce qui concerne les adultes, les diminutions des niveaux de condition physique au cours de la même période étaient particulièrement prononcées chez ceux âgés de 20 à 39 ans.

Dans ce groupe, le pourcentage dont la circonférence de la taille indiquait un risque élevé de problèmes de santé a plus que quadruplé. Les proportions sont passées de 5 % à 21 % chez les hommes et de 6 % à 31 % chez les femmes.

Environ 3 % de la population adulte avait un problème d'hypertension non diagnostiqué en 2009.

Composition corporelle et condition physique des enfants et des jeunes

L'IMC se calcule en divisant le poids exprimé en kilogrammes par le carré de la taille exprimée en mètres.

Au cours de la période d'enquête de 2007 à 2009, la majorité des enfants et des jeunes au Canada (74 %) avaient un IMC qui ne les classait ni dans la catégorie «embonpoint» ni dans la catégorie «obésité», d'après les mesures de leur taille et de leur poids. Un peu plus de 17 % faisaient de l'embonpoint et 9 % étaient obèses.

L'IMC moyen des enfants au Canada était comparable à celui des enfants aux États-Unis.

Les enfants canadiens plus jeunes, c'est-à-dire ceux âgés de 6 à 11 ans, avaient un IMC légèrement inférieur à celui des enfants américains. Toutefois, en ce qui concerne les jeunes et les adolescents, l'écart de l'IMC entre les Canadiens et les Américains n'était pas statistiquement significatif.

Note aux lecteurs

Le communiqué d'aujourd'hui représente la première diffusion des données de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Cette enquête a permis de recueillir des renseignements clés se rapportant à la santé des Canadiens au moyen de mesures physiques directes comme la taille, le poids, la composition corporelle (la circonférence de la taille et des hanches, les plis cutanés), la condition physique (la force de préhension, la souplesse, l'endurance musculaire et la capacité aérobique), la pression artérielle, la fonction respiratoire et la santé buccodentaire.

Ces indicateurs ont été recueillis de mars 2007 à février 2009 auprès d'un échantillon représentatif d'environ 5 600 Canadiens âgés de 6 à 79 ans dans 15 endroits au pays.

Dans le cadre de l'enquête, des mesures physiques de la santé ont été recueillies par des professionnels de la santé dûment qualifiés dans un centre d'examen mobile constitué d'une paire de remorques spécialement conçues.

Les résultats obtenus fournissent des données nationales de base sur l'étendue de problèmes de santé majeurs comme l'obésité et l'hypertension, ainsi que sur la proportion de maladies non diagnostiquées parmi la population ou non déclarée par celle-ci.

Les résultats de l'ECMS ont été comparés aux données de l'Enquête sur la condition physique au Canada de 1981. Les résultats de l'enquête ont révélé une détérioration significative de la composition corporelle chez les enfants de 6 à 19 ans entre 1981 et 2009, peu importe le sexe ou l'âge.

À 12 ans, les garçons et les filles au Canada sont plus grands aujourd'hui qu'en 1981. Cependant, les taux d'obésité et d'embonpoint chez les enfants ont augmenté, cette augmentation étant reliée à une plus grande adiposité et non pas à une musculature plus développée.

Dans le groupe des 15 à 19 ans, la proportion d'adolescents de sexe masculin classés comme faisant de l'embonpoint ou étant obèses est passée de 14 % à 31 % entre 1981 et 2009. Chez les adolescentes, cette proportion est passée de 14 % à 25 %.

Chez les adolescents des deux sexes, la proportion dont la circonférence de la taille indiquait un risque élevé ou accru de problèmes de santé a plus que triplé.

En outre, la force musculaire et la souplesse des garçons et des filles ont diminué de manière significative depuis 1981.

Composition corporelle et condition physique des adultes

Durant la période de 2007 à 2009, un peu moins de 38 % des adultes avaient un poids santé. Environ 1 % avaient un poids insuffisant, 37 % faisaient de l'embonpoint et 24 % étaient obèses.

Chez les adultes, les hommes étaient proportionnellement beaucoup plus nombreux à faire de l'embonpoint que les femmes. Toutefois, les hommes et les femmes étaient classés comme étant obèses dans des proportions à peu près égales.

En moyenne, l'IMC des Canadiens était inférieur à celui des Américains, particulièrement dans deux groupes d'âge, les 20 à 39 ans et les 40 à 59 ans. Les différences n'étaient pas significatives dans le groupe des 60 à 79 ans.

Au-delà de l'IMC, l'obésité abdominale, manifestée par une circonférence de la taille élevée, est maintenant considérée comme étant le facteur indiquant le plus grand risque pour la santé lié à l'obésité.

D'après la circonférence de leur taille, 31 % des femmes et 21 % des hommes de 20 à 39 ans se situaient dans la catégorie de risque élevé de problèmes de santé. Dans le groupe des 60 à 69 ans, les proportions étaient plus de deux fois supérieures, atteignant 65 % pour les femmes et 52 % pour les hommes.

Environ 32 % des Canadiens et des Canadiennes de 15 à 69 ans étaient classés dans la catégorie «bonne» de l'évaluation des bienfaits pour la santé selon le score de capacité aérobique. De plus fortes proportions d'adultes se retrouvaient dans la catégorie «passable» et «amélioration nécessaire» (40 % des hommes et 47 % des femmes) que dans la catégorie «excellente» ou «très bonne» (27 % des hommes et 22 % des femmes).

La capacité aérobique a été déterminée en calculant la puissance aérobie maximale prévue, une estimation du volume maximal d'oxygène qu'une personne absorbera par minute d'exercice relativement à son poids corporel.

Chez les adultes, la diminution du niveau de condition physique entre 1981 et 2009 était particulièrement prononcée dans le cas des jeunes adultes de 20 à 39 ans. Parmi ces derniers, le pourcentage dont la circonférence de leur taille les classait dans le groupe à risque élevé de problèmes de santé a plus que quadruplé, passant de 5 % à 21 % chez les hommes et de 6 % à 31 % chez les femmes.

En ce qui concerne les 40 à 69 ans, le pourcentage d'hommes et de femmes qui, selon la circonférence de leur taille, présentaient un risque élevé de problèmes de santé a plus que doublé entre 1981 et 2009.

De même, le pourcentage de jeunes adultes dont la composition corporelle a été classée comme «passable/amélioration nécessaire» a quadruplé chez les hommes, passant de 5 % à 20 %, et a septuplé chez les femmes, passant de 4 % à 29 %. La composition corporelle comprend l'IMC, la circonférence de la taille et la mesure des plis cutanés.

Pression artérielle

En 2009, plus de 90 % de la population adulte canadienne âgée de 18 à 79 ans avait une pression artérielle acceptable, définie comme étant inférieure à 140/90, soit 140 millimètres de mercure (pression systolique) sur 90 millimètres de mercure (pression diastolique).

De cette population adulte, 6,4 %, soit un peu moins de 1,6 million de personnes, avait une pression artérielle élevée, c'est-à-dire de 140/90 ou plus. On estime que la moitié d'entre eux, soit environ 762 000 personnes ou 3 % de la population adulte, n'étaient pas au courant de leur état.

L'hypertension augmente fortement avec l'âge. Dans le groupe des 60 à 79 ans, un peu plus de 17 % des adultes avaient une pression artérielle mesurée de 140/90 ou plus.

Les données de l'ECMS indiquent que la pression artérielle systolique est plus élevée chez les hommes de tous les groupes d'âge jusqu'à l'âge mûr, tandis qu'elle est plus élevée chez les femmes aux âges plus avancés. Chez les 60 à 79 ans, la pression artérielle systolique est plus élevée chez les femmes que chez les hommes (127 comparativement à 122). Cette augmentation de la pression artérielle systolique chez les femmes se produit après la ménopause et a également été observée systématiquement aux États-Unis.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 5071.

Les études «Condition physique des adultes au Canada : résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, 2007-2009» et «Condition physique des enfants et des jeunes au Canada : résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, 2007-2009», publiées dans les Rapports sur la santé, vol. 21, no 1 (82-003-X, gratuits), sont maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Un ensemble de Feuillets d'information sur la santé (82-625-X, gratuit) est également offert.

La publication Enquête canadienne sur les mesures de la santé : tableaux de données du cycle 1, 2007 à 2009 (82-623-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007 à 2009 ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636, Division des communications et des services de bibliothèque.