Étude : Liens entre les résultats du parcours de vie et la capacité de lecture

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

2010

Les jeunes qui affichaient des niveaux supérieurs de compétence en lecture à 15 ans avaient des niveaux plus élevés de scolarité et de revenu à l'âge de 25 ans que ceux des jeunes dont les niveaux de compétence étaient plus faibles, selon une étude récente.

L'étude examine les différences dans les parcours de vie associées au niveau de compétence en lecture à 15 ans, tel qu'il a été mesuré par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves en 2000. Les données faisant état des liens entre la situation au chapitre des études, du marché du travail, du revenu et de la fondation d'une famille, d'une part, et les compétences en lecture, d'autre part, sont tirées de l'Enquête auprès des jeunes en transition de 2010.

Les compétences en lecture sont mesurées selon des niveaux allant de 1 à 5, soit du plus faible au plus élevé, qui correspondent à des tâches de difficulté croissante.

L'étude montre une relation claire entre le niveau de compétence en lecture à 15 ans et le plus haut niveau de scolarité atteint 10 ans plus tard.

Les jeunes qui obtiennent de faibles scores en lecture sont plus susceptibles de ne pas poursuivre d'études au-delà du secondaire. Plus de la moitié des jeunes (54 %) qui avaient obtenu des scores inférieurs au niveau 3 à 15 ans n'avaient pas poursuivi leurs études au-delà du secondaire à l'âge de 25 ans.

Par contre, les trois quarts des jeunes qui s'étaient classés aux niveaux les plus élevés de compétence en lecture à 15 ans poursuivaient des études postsecondaires sous une forme ou une autre à 25 ans. Néanmoins, 23 % des jeunes de ce groupe de compétences élevées n'avaient pas poursuivi leurs études au-delà du secondaire à 25 ans.

En outre, les jeunes ayant affiché des niveaux élevés de compétence en lecture étaient deux fois plus susceptibles d'être toujours aux études à 25 ans que ne l'étaient les jeunes ayant obtenu des scores inférieurs au niveau 3.

Chez les jeunes qui, à 25 ans, travaillaient à temps plein, 44 % s'étaient classés aux niveaux supérieurs en lecture à l'âge de 15 ans, et 27 %, aux niveaux inférieurs.

Le revenu varie selon les compétences en lecture. Le revenu annuel moyen des jeunes qui avaient obtenu des scores de lecture aux niveaux les plus faibles à 15 ans s'élevait à 39 902 $ en 2009, comparativement à 42 580 $ pour les jeunes au niveau 3 et à 44 155 $ pour les jeunes aux niveaux supérieurs de compétence. L'écart global entre les jeunes aux niveaux les plus élevés et ceux aux niveaux les plus faibles représente environ 10 % du revenu annuel.

Nota : Le présent article s'appuie sur les données les plus récentes de l'Enquête auprès des jeunes en transition (2010) pour examiner la situation quant à la scolarité, au marché du travail, au revenu et à la fondation d'une famille en lien avec les compétences en lecture à 15 ans, telles qu'elles ont été mesurées dans le cadre du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). L'analyse tente de cerner les différences dans les parcours de vie qui sont associées aux niveaux de compétence en lecture à 15 ans.

La compréhension de l'écrit est définie dans le PISA comme «la capacité de comprendre, d'utiliser et d'analyser des textes écrits afin de pouvoir réaliser des objectifs personnels, développer des connaissances et des capacités et prendre une part active dans la société».

Il est maintenant possible de consulter les données du cycle 6 de l'Enquête auprès des jeunes en transition.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 4435.

Un deuxième article figurant dans le numéro de juin 2011 de Questions d'éducation : le point sur l'éducation, l'apprentissage et la formation au Canada, «Regard sur la participation des travailleurs adultes à des études ou activités de formation officielle liées à l'emploi en 2008» examine les taux de participation des travailleurs adultes à des études ou à des activités de formation officielle liées à l'emploi en regard de leurs caractéristiques démographiques, de leur profession, des caractéristiques des employeurs, des objectifs de formation ainsi que des obstacles à l'apprentissage.

L'article «Trajectoires de vie : liens entre les résultats atteints à 25 ans et les compétences en lecture à 15 ans» est maintenant offert dans le numéro de juin 2011 de la publication Questions d'éducation : le point sur l'éducation, l'apprentissage et la formation au Canada, vol. 8 no 2 (81-004-X, gratuite). Sous l'onglet Sujet de notre site Web, cliquez sur Éducation, formation et apprentissage, puis sur Questions d'éducation à partir de la rubrique Produits vedettes située à droite.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-7608 ou composez sans frais le 1-800-307-3382 (educationstats@statcan.gc.ca), Division du tourisme et du Centre de la statistique de l'éducation. Télécopieur : 613-951-1333.