Indicateurs de l'éducation au Canada : une perspective internationale

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

2009 (Communiqué précédent) (correction)

En 2009, 92 % des Canadiens âgés de 25 à 34 ans possédaient au moins un diplôme d'études secondaires, comparativement à 80 % de ceux âgés de 55 à 64 ans.

Cet écart de 12 points de pourcentage est beaucoup plus modeste que la moyenne pour les 34 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Dans les pays de l'OCDE, 81 % des adultes âgés de 25 à 34 ans possédaient un diplôme d'études secondaires, comparativement à 61 % de ceux âgés de 55 à 64 ans.

Entre 1999 et 2009, la proportion de Canadiens âgés de 25 à 64 ans ayant terminé des études collégiales ou universitaires a augmenté pour passer de 39 % à 50 %. Dans les pays de l'OCDE, ce taux est passé de 21 % à 30 %.

Au Canada et dans les autres pays de l'OCDE, les perspectives d'emploi augmentent avec le niveau de scolarité. En 2009, le taux d'emploi canadien des personnes âgées de 25 à 64 ans n'ayant pas obtenu leur diplôme de fin d'études secondaires était de 55 %. Le taux d'emploi des diplômés du collège et de l'université était de 82 %.

De plus, les diplômés universitaires ont gagné plus en moyenne que les titulaires d'un diplôme de fin d'études secondaires ou de formation professionnelle. Selon les données de 2008, les gains des diplômés universitaires étaient 70 % plus élevés au Canada et 63 % plus élevés dans les pays de l'OCDE.

Le Canada a consacré 6 % de son produit intérieur brut (PIB) aux établissements d'enseignement en 2007, soit environ la même proportion que la moyenne des pays de l'OCDE. Environ 42 % de cette portion du PIB a été affectée aux programmes collégiaux et universitaires, soit la proportion la plus élevée parmi les pays de l'OCDE.

Les dépenses par étudiant varient selon le niveau d'éducation. Au Canada, pour l'enseignement primaire et secondaire, les dépenses par étudiant étaient en moyenne de 10 439 $.

À l'université, les dépenses totales par étudiant, y compris la recherche et le développement, étaient en moyenne de 30 317 $ au Canada. Lorsqu'on soustrait les dépenses au chapitre de la recherche et du développement, la moyenne canadienne était de 19 362 $.

Sur le plan de l'enseignement collégial et universitaire au Canada, 63 % des dépenses de fonctionnement étaient consacrées à la rémunération de l'ensemble du personnel, dont 37 % à la rémunération des enseignants.

Sur le plan de l'enseignement primaire et secondaire, la rémunération du personnel (78 %) constituait le poste le plus important des dépenses de fonctionnement au Canada en 2007. La compensation des enseignants représentait la proportion la plus importante (62 %), situation que l'on retrouve dans tous les autres pays de l'OCDE.

(correction) Au Canada ainsi que dans toutes les provinces et tous les territoires, pendant l'année scolaire 2008-2009, le salaire de départ des enseignants des écoles publiques primaires et secondaires, et ce, pour tous les niveaux d'enseignement (en moyenne 43 000 $ ou 36 000 $US) était uniformément plus élevé que les moyennes observées pour l'OCDE (qui variaient entre 30 000 $US et 33 000 $US selon le niveau d'enseignement).

Les enseignants du Canada ont atteint le sommet de leur échelle salariale beaucoup plus rapidement (12 ans) que leurs homologues de l'OCDE (24 ans).

(correction) En 2009, le temps total d'instruction obligatoire en salle de classe dans le cadre institutionnel au Canada s'élevait à 7 377 heures en moyenne entre l'âge de 7 et 14 ans, soit près de 900 heures de plus que la moyenne de l'OCDE.

Nota : L'information présentée est tirée du rapport Indicateurs de l'éducation au Canada : une perspective internationale, 2011, le troisième d'une série de rapports qui examinent, dans un contexte international, certains aspects des systèmes d'éducation des provinces et des territoires du Canada. Les indicateurs ont été élaborés de manière à s'aligner sur les définitions et les méthodologies utilisées par l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Le rapport a été préparé par le Conseil des statistiques canadiennes de l'éducation, formé conjointement par Statistique Canada et le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada. Il présente 13 indicateurs qui fournissent des renseignements sur les niveaux de scolarité, les taux d'obtention de diplôme de fin d'études secondaires et postsecondaires, la relation entre le niveau socioéconomique et le rendement scolaire, la situation sur le marché du travail, les dépenses par étudiant, les avantages économiques liés à l'éducation, les dépenses au chapitre de l'éducation, les étudiants étrangers, les transitions au marché du travail et l'environnement pédagogique et l'organisation scolaire.

Le rapport Indicateurs de l'éducation au Canada : une perspective internationale, 2011 (81-604-X, gratuit), sera offert sous peu.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-7608 ou composez sans frais le 1-800-307-3382 (educationstats@statcan.gc.ca), Division du tourisme et du Centre de la statistique de l'éducation. Télécopieur : 613-951-1333.