Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Changements des conditions du marché du travail des jeunes Canadiens

Diffusion : 2013-07-04

Au cours des trois dernières décennies, les conditions d'emploi des jeunes Canadiens de 15 à 34 ans ont évolué différemment selon la période, le sexe, le groupe d'âge et les provinces.

Les femmes de 25 à 34 ans avaient des conditions d'emploi plus favorables en 2012 que celles du même âge en 1981. Elles avaient des taux de chômage moins élevés, étaient plus susceptibles d'occuper un emploi à temps plein et avaient des salaires plus élevés en 2012 qu'en 1981.

Les hommes âgés de 25 à 34 ans qui vivaient dans les provinces productrices de pétrole de l'Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador ont connu des résultats partagés. Ceux-ci avaient des taux d'emploi à temps plein plus faibles en 2012 qu'en 1981. Cependant, leurs salaires étaient plus élevés en 2012, et leur taux de chômage était relativement faible au cours des deux années.

Par contre, les hommes âgés de 25 à 34 ans qui habitaient les provinces non productrices de pétrole avaient de moins bonnes conditions d'emploi en 2012 par rapport à 1981, et ce, pour chacune des trois composantes.

Parmi les hommes et les femmes de moins de 25 ans, les conditions d'emploi se sont détériorées entre 1981 et 2012, mais de façon moindre dans les provinces productrices de pétrole.

La plus grande partie de la détérioration des taux d'emploi à temps plein et des salaires des jeunes Canadiens a eu lieu au cours des années 1980 et 1990. Ces indicateurs du marché du travail se sont améliorés au cours des années 2000, mais pas suffisamment pour récupérer les pertes précédentes.

Les femmes de 25 à 34 ans avaient de meilleures conditions en 2012 qu'en 1981

Comme les autres jeunes Canadiens, les femmes de 25 à 34 ans ont vu leur taux de chômage varier selon le cycle économique. Leur taux était de 6,2 % en 2012, soit un taux plus bas que 8,3 % en 1981.

En 2012, 61,7 % des femmes âgées de 25 à 34 ans avaient un emploi à temps plein, en hausse par rapport à 47,7 % en 1981.

En tenant compte de l'inflation, le salaire horaire médian des femmes employées à temps plein a augmenté de 13 % de 1981 à 2012.

Ces améliorations au chapitre du chômage, des taux d'emploi à temps plein et des salaires ont été observées à la fois dans les provinces productrices de pétrole et les provinces non productrices de pétrole.

Les hommes âgés de 25 à 34 ans résidant dans les provinces non productrices de pétrole avaient de moins bonnes conditions d'emploi en 2012 qu'en 1981

Contrairement aux femmes du même âge, les hommes âgés de 25 à 34 ans bénéficiaient généralement de moins bonnes conditions d'emploi en 2012 qu'en 1981.

À l'échelle nationale, leur taux de chômage était de 7,5 % en 2012, en hausse par rapport à 6,2 % en 1981.

En 2012, 78,5 % des hommes âgés de 25 à 34 ans avaient un emploi à temps plein, en baisse par rapport à 87,0 % en 1981. De plus, ceux qui étaient employés à temps plein comme travailleurs rémunérés ont vu leur salaire horaire médian diminuer de 4 % au cours de la période.

Les chiffres obtenus à l'échelle nationale masquent des différences importantes entre les provinces productrices de pétrole et le reste du pays.

Dans les provinces productrices de pétrole, les hommes âgés de 25 à 34 ans ont vu leur taux d'emploi à temps plein diminuer, pour passer de 90,2 % en 1981 à 85,9 % en 2012. Toutefois, leurs salaires ont augmenté de 6 % durant cette période, et leur taux de chômage est resté relativement bas au cours des deux années, soit 4,2 % en 1981 et 4,4 % en 2012.

Dans les autres provinces, les hommes de 25 à 34 ans avaient de moins bonnes conditions d'emploi en 2012 qu'en 1981 pour tous les trois indicateurs. Leur taux de chômage a augmenté pour passer de 6,7 % à 8,1 %, leur taux d'emploi à temps plein a diminué pour passer de 86,3 % à 76,9 %, et leurs salaires ont diminué de 6 %.

Les conditions du marché du travail se sont détériorées pour les hommes et les femmes de moins de 25 ans

Les hommes et les femmes de moins de 25 ans ont également subi un déclin de leurs conditions d'emploi entre 1981 et 2012.

Dans ce groupe d'âge, les taux de chômage ont augmenté à la fois chez les hommes (de 13,7 % en 1981 à 15,9 % en 2012) et à un moindre degré chez les femmes (11,7 % à 12,6 %).

Les hommes de moins de 25 ans qui n'étaient pas aux études à temps plein ont vu leur taux d'emploi à temps plein diminuer pour passer de 72,1 % en 1981 à 57,1 % en 2012. Les femmes du même âge ont également subi une baisse, leur taux d'emploi à temps plein passant de 57,8 % en 1981 à 46,1 % en 2012.

Les jeunes hommes et les jeunes femmes de moins de 25 ans ont subi une baisse de leurs taux de rémunération (en dollars constants). De 1981 à 2012, le salaire horaire médian parmi les emplois à temps plein a diminué de 13 % pour les hommes et de 8 % pour les femmes.

Ces diminutions enregistrées au chapitre des salaires et des emplois à temps plein ont été moins prononcées dans les provinces productrices de pétrole que dans les provinces non productrices de pétrole.

  Note aux lecteurs

Le présent communiqué est basé sur des données de l'Enquête sur la population active, du Recensement de la population et de plusieurs autres enquêtes visant les ménages afin de suivre l'évolution des résultats socioéconomiques des jeunes Canadiens au cours des trois dernières décennies, en particulier sur le plan démographique et sur le plan du marché du travail.

Le taux de chômage est défini comme étant le nombre de personnes au chômage exprimé en pourcentage de la population active (personnes employées et au chômage).

Le taux d'emploi à temps plein est le nombre de personnes ayant un emploi à temps plein exprimé en pourcentage de la population.

Le salaire horaire médian est la valeur du salaire horaire pour lequel exactement la moitié des travailleurs à temps plein gagnaient moins et l'autre moitié gagnait plus.

Les personnes de moins de 25 ans font référence à celles de 15 à 24 ans dans le cas des taux de chômage et des taux d'emploi à temps plein et à celles de 17 à 24 ans dans le cas des salaires.

Les provinces productrices de pétrole sont l'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador. Les provinces non productrices de pétrole correspondent à toutes les autres provinces canadiennes.

Bien que les enquêtes utilisées dans le communiqué permettent un examen des tendances salariales par sexe pour les jeunes pour ces deux groupes de provinces, les limitations sur le plan de la taille de l'échantillon ne permettent pas l'examen de ces tendances pour chacune des 10 provinces prises séparément. Les lecteurs doivent donc tenir compte du fait que les résultats obtenus pour les deux groupes de provinces ne s'appliquent pas nécessairement à toutes les provinces à l'intérieur de ces groupes.

L'article « La situation des jeunes a-t-elle changé au Canada? » est maintenant accessible dans l'édition de juillet 2013 de la publication en ligne Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X), à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous sans frais au 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données communiquez avec Diane Galarneau au 613-951-4626 (diane.galarneau@statcan.gc.ca), Division de la statistique du travail, ou avec René Morissette au 613-951-3608 (rene.morissette@statcan.gc.ca), Division de l'analyse sociale.

Pour obtenir plus de renseignements sur Regards sur la société canadienne, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@statcan.gc.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :