Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête canadienne sur le revenu, 2012

Diffusion : 2014-12-10

Il s'agit de la première diffusion des données de la nouvelle Enquête canadienne sur le revenu (ECR), basées sur le revenu annuel de l'année de référence 2012.

Le revenu médian après impôt des familles canadiennes de deux personnes ou plus était de 71 700 $ en 2012.

Dans quatre provinces, soit l'Ontario, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique, les familles de deux personnes ou plus avaient un revenu médian après impôt supérieur à celui de l'ensemble du Canada. Les familles de l'Alberta affichaient le revenu médian le plus élevé (92 300 $), suivies de celles de la Saskatchewan (77 300 $), de l'Ontario (73 700 $) et de la Colombie-Britannique (72 200 $).

Non seulement les familles de l'Alberta avaient le revenu médian après impôt le plus élevé, mais elles avaient également le revenu du marché médian le plus élevé, soit 102 700 $. Puisque le régime fiscal est directement lié au revenu gagné et que certains transferts sont liés au revenu, les familles de la province affichaient la médiane de l'impôt sur le revenu payé la plus élevée (15 600 $) et la médiane des transferts gouvernementaux la plus basse (2 400 $).

Il en allait de même des personnes seules, puisque celles qui vivaient en Alberta avaient la médiane du revenu après impôt (36 500 $), du revenu du marché (37 000 $) et de l'impôt sur le revenu (4 300 $) la plus élevée. Elles recevaient également les transferts gouvernementaux médians les plus bas (400 $).

Revenu médian après impôt selon le type de famille

Chez les familles de personnes âgées (celles dont le soutien économique principal était âgé de 65 ans et plus), le revenu médian était de 52 300 $, tandis qu'il se situait à 76 900 $ dans les familles de personnes non âgées.

Parmi les familles biparentales avec enfants, le revenu médian après impôt s'établissait à 84 600 $, alors que les familles monoparentales ayant à leur tête une femme affichaient un revenu médian de 39 100 $.

En ce qui concerne les personnes seules, leur revenu médian après impôt était de 27 300 $ en 2012. Au sein de ce groupe, les personnes âgées avaient un revenu médian de 25 000 $, alors que les personnes non âgées touchaient 28 300 $.

Composantes du revenu après impôt

Le revenu après impôt correspond au total du revenu du marché et des transferts gouvernementaux, moins l'impôt sur le revenu. Le revenu du marché comprend les gains, les revenus de régimes de retraite privés, les revenus d'investissements et les revenus d'autres sources comme les pensions alimentaires et les prestations d'invalidité.

Le revenu du marché médian des familles de deux personnes ou plus se situait à 71 900 $ en 2012. Parmi les familles ayant des enfants, les familles biparentales avaient un revenu médian de 91 700 $, tandis que les familles monoparentales ayant à leur tête une femme avaient une médiane de 25 000 $.

Chez les personnes seules, le revenu du marché médian s'élevait à 9 300 $ pour les personnes âgées et à 29 100 $ pour les autres personnes.

En 2012, 18,7 millions de Canadiens âgés de 16 ans et plus ont reçu 138,8 milliards de dollars sous forme de transferts gouvernementaux. Le quart des bénéficiaires des transferts gouvernementaux étaient des personnes âgées, qui ont reçu un peu plus de la moitié du total de ces transferts. Presque la totalité (94,1 %) de ce montant destiné aux personnes âgées provient des programmes de Sécurité de la vieillesse, du Supplément de revenu garanti, du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec.

Les transferts reçus variaient beaucoup selon le type de famille. Parmi les familles de personnes non âgées, le montant médian des transferts gouvernementaux était de 3 500 $ en 2012, alors que, dans les familles de personnes âgées, la médiane s'établissait à 26 000 $. Pour les familles monoparentales ayant à leur tête une femme, la médiane était de 10 300 $, alors qu'elle se situait à 4 300 $ pour les familles biparentales.

Le montant médian de l'impôt sur le revenu, tant fédéral que provincial, payé par les familles de personnes âgées était de 3 200 $ en 2012, alors que les familles de personnes non âgées versaient un montant médian de 11 600 $.

Incidence du faible revenu

Selon la mesure du faible revenu après impôt (MFR-ApI), 4,7 millions de personnes, soit 13,8 % de la population, vivaient en situation de faible revenu en 2012. La MFR-ApI est une mesure du faible revenu employée à l'échelle internationale. Le concept sous-jacent de la MFR-ApI est le suivant : un ménage a un faible revenu si son revenu représente moins de la moitié du revenu médian de tous les ménages.

Parmi les enfants âgés de 17 ans et moins, 16,3 % vivaient dans une situation de faible revenu en 2012, mais leur situation variait selon leur structure familiale. En ce qui concerne les enfants vivant dans une famille biparentale, l'incidence était de 12,9 %, tandis qu'elle augmentait à 44,5 % chez les enfants vivant dans une famille monoparentale ayant à sa tête une femme.

Parmi les personnes âgées vivant dans une famille économique, l'incidence était de 6,2 %, alors que le taux était de 28,5 % chez les personnes âgées vivant seules.



  Note aux lecteurs

Il s'agit de la première diffusion des données de la nouvelle Enquête canadienne sur le revenu (ECR), basées sur le revenu annuel de l'année de référence 2012.

L'ECR rend compte de bon nombre des mêmes statistiques, comme le revenu des particuliers et des familles, que l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), dont le dernier rapport sur le revenu portait sur l'année de référence 2011.

L'ECR de 2012 fait appel à une méthodologie différente de celle utilisée pour l'EDTR. Des comparaisons de l'ECR et de l'EDTR révèlent des différences dans les estimations entre 2011 et 2012, qui sont attribuables aux méthodes différentes des deux enquêtes, plutôt qu'à un véritable changement dans les caractéristiques de la population. Pour plus de renseignements sur les différences entre l'ECR et l'EDTR, voir le rapport « Note aux utilisateurs des données de l'Enquête canadienne sur le revenu de 2012 ».

Statistique Canada diffusera les résultats de l'ECR de 2013 en juillet 2015. Il s'agira d'une première étape en vue de la production d'une nouvelle série sur le revenu à partir des données de l'ECR.

Comme les statistiques annuelles sur le revenu sont plus utiles lorsque des comparaisons peuvent être faites au fil du temps, d'ici décembre 2015, Statistique Canada diffusera une série révisée de statistiques sur le revenu, permettant ainsi la comparaison des données de 2012 et de 2013 avec celles des années précédentes.

Jusqu'à ce que des séries chronologiques révisées soient produites et analysées dans le but de les rendre aussi comparables que possible aux résultats actuels de l'ECR, les résultats de l'ECR ne devraient pas être comparés à ceux tirés de l'EDTR ou d'autres enquêtes précédentes sur le revenu.

Il est approprié de comparer les estimations de diverses sous-populations de l'ECR, comme les estimations de provinces ou de groupes démographiques différents.

Le présent communiqué examine le revenu des familles économiques et des personnes seules, ainsi que le faible revenu au Canada.

Une famille économique est constituée d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre, par adoption ou par une relation de famille d'accueil.

Le présent rapport analyse le revenu en se basant, en grande partie, sur des valeurs médianes. La médiane est le point central entre la moitié des familles au revenu plus élevé et l'autre moitié au revenu plus faible.

Cette analyse traite du faible revenu uniquement sur la base de la mesure du faible revenu après impôt (MFR-ApI). Les diffusions précédentes ont fourni des analyses basées sur le seuil de faible revenu (SFR). Bien que de nombreuses mesures de faible revenu, y compris le SFR, conviennent bien à l'analyse des tendances du faible revenu, la MFR-ApI convient davantage à l'analyse du faible revenu dans le contexte de l'ECR parce que le seuil du revenu au-dessous duquel une personne est considérée comme à faible revenu est lui-même dérivé des ménages ayant répondu à l'enquête.

Les autres lignes de faible revenu (le SFR et la mesure du panier de consommation d'Emploi et Développement social Canada) peuvent être consultées dans l'article « Les lignes de faible revenu, 2012-2013 » de la Série de documents de recherche sur le revenu (Numéro au catalogue75F0002M). De plus, des statistiques sur le faible revenu basées sur chacune des lignes sont disponibles dans les tableaux CANSIM 206-0003 et 206-0004.

Le rapport « Note aux utilisateurs des données de l'Enquête canadienne sur le revenu de 2012 » de la série Produits de l'Enquête canadienne sur le revenu (Numéro au catalogue75-513-X) est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé. Ce rapport décrit la méthodologie de l'Enquête canadienne sur le revenu (ECR), ainsi que les principales différences dans les objectifs, la méthodologie et les questionnaires de l'ECR et de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu.

L'article « Les lignes de faible revenu, 2012-2013 » de la Série de documents de recherche sur le revenu (Numéro au catalogue75F0002M) est aussi accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Des totalisations personnalisées sont également offertes sur demande.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).

Date de modification :