Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur les ménages et l'environnement, 2013

Diffusion : 2015-03-10

La manière dont les Canadiens chauffent leur maison en hiver dépend de la région où ils habitent. Les données de l'Enquête sur les ménages et l'environnement de 2013 révèlent que la plupart des ménages de l'Ontario et de l'Ouest choisissent les fournaises à air pulsé au gaz naturel. Au Québec et dans l'Est, ce sont les plinthes chauffantes électriques et les fournaises au mazout que l'on retrouve dans la vaste majorité des foyers.

Chauffage

Les fournaises à air pulsé étaient le type de système de chauffage le plus couramment déclaré par les ménages comme étant le principal système de chauffage (53 %), suivies des plinthes chauffantes électriques (28 %). Ces chiffres étaient inchangés par rapport à ceux de 2011. Les fournaises à air pulsé étaient le type de système de chauffage le plus répandu en Ontario (73 %) et dans les provinces des Prairies (entre 73 % et 83 %).

Les ménages du Québec (64 %), de Terre-Neuve-et-Labrador (59 %) et du Nouveau-Brunswick (52 %) étaient tous plus susceptibles de déclarer des plinthes chauffantes électriques. Les fournaises à air pulsé et les systèmes de chaudières constituaient chacun environ le tiers des principaux systèmes de chauffage des ménages à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le type de système de chauffage utilisé est étroitement lié au type de combustible disponible

En général, le gaz naturel est disponible pour la plupart des ménages en Ontario jusqu'en la Colombie-Britannique, ainsi que dans certaines régions du Québec. À l'est du Québec et dans les provinces de l'Atlantique, le mazout remplace le gaz naturel comme le type d'énergie dérivée du pétrole le plus courant.

Carte 1 Carte 1: Énergie utilisée par le système de chauffage principal, 2013 - Description
Énergie utilisée par le système de chauffage principal, 2013

Carte 1: Énergie utilisée par le système de chauffage principal, 2013 - Description

Climatisation

Contrairement au chauffage, la climatisation du logement est optionnelle pour la plupart des foyers canadiens. En 2013, plus de la moitié des ménages canadiens (55 %) ont déclaré posséder un climatiseur, une légère hausse par rapport à 2011. Les deux tiers des ménages possédant un climatiseur avaient un système de climatisation central, tandis que le tiers possédait un système autonome, comme ceux installés dans les fenêtres ou pouvant être déplacés d'une pièce à l'autre.

Les climatiseurs étaient le plus souvent déclarés par les ménages du Manitoba (80 %), de l'Ontario (78 %), de la Saskatchewan (67 %) et du Québec (54 %), et moins fréquemment déclarés à l'Île-du-Prince-Édouard (23 %), en Colombie-Britannique (21 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (9 %).

Les ménages dans les provinces affichant des plus hauts taux de possession de climatiseurs étaient plus susceptibles de posséder un système de climatisation central qu'une unité autonome.

Graphique 1  Graphique 1: Climatiseurs, 2013 - Description et tableau de données
Climatiseurs, 2013

Graphique 1: Climatiseurs, 2013 - Description et tableau de données

L'environnement intérieur

Les Canadiens sont assez conscients de la qualité de l'air de leur foyer. Plus de 9 ménages sur 10 considèrent la qualité de l'air intérieur de leur foyer comme étant excellente (21 %), très bonne (39 %) ou bonne (31 %), tandis que 7 % la qualifient de passable ou de mauvaise.

Il existe un certain nombre de façons pour un ménage d'améliorer la qualité de l'air de son foyer. En 2013, 46 % des ménages qui disposaient d'une fournaise à air pulsé ont déclaré utiliser des filtres de haute qualité dans leur fournaise. Les ménages du Manitoba étaient les plus susceptibles d'avoir fait une telle déclaration, 6 ménages sur 10 possédant une fournaise ayant affirmé utiliser des filtres de haute qualité. En revanche, à l'Île-du-Prince-Édouard (16 %), les ménages étaient les moins susceptibles d'utiliser de tels filtres. Plus du tiers (38 %) des ménages possédant une fournaise ont déclaré utiliser le ventilateur de la fournaise ou un ventilateur-récupérateur de chaleur pour augmenter la circulation d'air.

Un peu plus de 2 ménages sur 10 (22 %) ont déclaré utiliser un humidificateur pour améliorer la qualité de l'air intérieur, et 30 % utilisaient un déshumidificateur. Certains ménages (10 %) ont déclaré utiliser les deux appareils.

En plus de ces méthodes, les Canadiens ouvraient aussi simplement leurs fenêtres, peu importe la saison, bien que certaines provinces soient moins susceptibles que d'autres d'utiliser cette option. Par exemple, les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador étaient les moins susceptibles d'ouvrir leurs fenêtres quotidiennement en hiver, 16 % d'entre eux ayant affirmé le faire, suivis de près par les ménages du Manitoba (18 %). Cependant, plus de la moitié des ménages de la Colombie-Britannique (53 %) ouvraient leurs fenêtres quotidiennement durant l'hiver.

Graphique 2  Graphique 2: Ménages ayant ouvert leurs fenêtres pour améliorer la circulation de l'air pendant l'hiver, 2013 - Description et tableau de données
Ménages ayant ouvert leurs fenêtres pour améliorer la circulation de l'air pendant l'hiver, 2013

Graphique 2: Ménages ayant ouvert leurs fenêtres pour améliorer la circulation de l'air pendant l'hiver, 2013 - Description et tableau de données

Conservation de l'eau utilisée à l'intérieur

La plupart des Canadiens obtiennent leur eau soit des systèmes municipaux, soit de sources de surface ou de puits. Dans chaque cas, une consommation réduite peut générer des avantages, qu'il s'agisse d'une diminution des factures d'eau ou des coûts de l'énergie pour le pompage de l'eau des puits et des sources de surface, ou d'un fardeau allégé sur le champ d'épuration du système septique en raison de la réduction de la charge d'eau.

Toilettes à faible volume d'eau

Une famille moyenne de quatre personnes qui utilise une toilette à faible volume d'eau consommera environ 63 % moins d'eau qu'une même famille utilisant un modèle traditionnel.

En 2013, la moitié des ménages canadiens ont déclaré posséder une toilette à faible volume d'eau, en hausse par rapport à 47 % en 2011. Les ménages munis d'un compteur d'eau étaient plus susceptibles d'avoir une toilette à faible volume d'eau que les autres (61 % comparativement à 42 %).

Pommes de douche à faible débit

Selon le type de pomme de douche utilisé, la douche peut représenter pas moins de 17 % à 22 % de toute la consommation d'eau à l'intérieur du foyer.

En 2013, 60 % des ménages canadiens possédaient des pommes de douche à faible débit, en légère baisse comparativement à 63 % en 2011. Comme pour les toilettes à faible volume d'eau, les ménages munis d'un compteur d'eau étaient plus susceptibles de posséder des pommes de douche à faible débit que les autres (65 % comparativement à 58 %).

  Note aux lecteurs

L'Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) mesure les comportements des ménages canadiens en ce qui trait à l'environnement. Il s'agit d'une enquête biennale, mise en œuvre dans le cadre du projet des Indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement, une initiative élargie de Statistique Canada, d'Environnement Canada et de Santé Canada.

D'abord menée en 1991, l'EME a ensuite été menée en 1994, en 2006, en 2007, en 2009, en 2011 et en 2013. Certaines variables environnementales du premier cycle sont mesurées encore aujourd'hui, mais de nombreux autres thèmes ont été ajoutés au fil des ans.

L'EME a permis de sonder quelque 32 000 ménages.

Le CD-ROM Enquête sur les ménages et l'environnement : fichier de microdonnées à grande diffusion, 2013 (Numéro au catalogue16M0001X), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Le feuillet d'information « Les Canadiens et la nature : les oiseaux, 2013 », qui fait partie de la publication Feuillets d'information de l'enviro (Numéro au catalogue16-508-X), est également accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).

Date de modification :