Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Changements dans la répartition régionale des nouveaux immigrants au Canada

Diffusion : 2015-03-18

En 2000, presque la moitié de tous les nouveaux immigrants au Canada prévoyaient s'établir à Toronto. En 2012, cette proportion avait diminué pour atteindre moins de un sur trois. Au cours de la décennie des années 2000, une proportion grandissante de nouveaux arrivants a plutôt choisi d'autres destinations, particulièrement les collectivités des Prairies.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce changement, entre autres les changements dans les programmes aux termes desquels les immigrants entrent au Canada, les changements de pays d'origine des immigrants ainsi que les variations des rendements économiques relatifs des différentes régions.

L'étude a examiné plus particulièrement les variations entre les destinations prévues et les destinations réelles des nouveaux immigrants. Entre 2000 et 2010, la part des nouveaux immigrants qui prévoyaient s'établir à Toronto a diminué pour passer de 48 % à 33 %, tandis que la part de ceux qui prévoyaient s'établir à Montréal a augmenté pour passer de 12,5 % à 16,6 %.

Dans l'Ouest du pays, la part des nouveaux immigrants qui prévoyaient s'établir en Alberta a augmenté pour passer de 6,3 % à 11,6 %, la part de ceux qui prévoyaient s'établir au Manitoba a augmenté pour passer de 2,0 % à 5,6 %, et la part de ceux qui prévoyaient s'établir en Saskatchewan a augmenté pour passer de 0,8 % à 2,7 %. La part des nouveaux immigrants qui prévoyaient s'établir à Vancouver a diminué pour passer de 14,6 % à 13,3 %.

Les changements de destinations réelles des nouveaux immigrants étaient assez semblables à ceux des destinations prévues.

Les programmes aux termes desquels les nouveaux immigrants sont entrés au Canada ont changé tout au long des années 2000, ce qui a eu des répercussions sur les profils d'établissement. Tout spécialement, la part des immigrants qui entraient au pays au moyen des programmes des candidats des provinces était passée de moins de 1 % en 2000 à 13 % en 2010, l'augmentation ayant été particulièrement marquée dans les provinces de l'Ouest. Les pays d'origine des immigrants ont également changé, et la concentration des groupes d'immigrants a varié dans des collectivités comme Toronto, Montréal et Vancouver ou dans d'autres collectivités.

Entre 2000 et 2010, les changements dans l'utilisation des programmes d'immigration et dans les pays d'origine expliquaient environ 40 % de la diminution de la proportion des nouveaux immigrants qui s'établissaient à Toronto. À Montréal, les changements dans les programmes d'immigration ont contribué à la diminution de la proportion de nouveaux immigrants s'établissant dans cette collectivité; toutefois, cette diminution a été compensée par une augmentation en lien avec les changements de pays d'origine.

Les changements dans les programmes d'immigration, et plus particulièrement les programmes des candidats des provinces, expliquaient pratiquement toute l'augmentation de la proportion des nouveaux immigrants qui se sont établis à Winnipeg et en Saskatchewan, et une grande partie de l'augmentation constatée dans les plus petites collectivités en Alberta. Néanmoins, les changements dans les programmes d'immigration et dans les pays d'origine n'ont pas beaucoup contribué à l'augmentation de la proportion des nouveaux immigrants qui se sont établis à Calgary et à Edmonton.

En raison du petit nombre de destinations qui pouvaient être examinées de façon fiable, il n'a pas été possible d'examiner directement les effets des conditions économiques et de la croissance de l'emploi dans l'analyse, bien qu'il soit probable que ces facteurs aient joué un rôle dans l'évolution de la proportion d'immigrants qui sont allés en Alberta et à Toronto.

Le document de recherche « Changements dans la répartition régionale des nouveaux immigrants au Canada », qui fait partie de la série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Des études semblables peuvent être consultées dans le module Mise à jour sur la recherche sociale de notre site Web.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec René Morissette au 613-951-3608 (rene.morissette@statcan.gc.ca), Division de l'analyse sociale et de la modélisation.

Date de modification :