Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Les grands-parents qui vivent avec leurs petits-enfants, 2011

Diffusion : 2015-04-14

En 2011, près de 600 000 grands-parents âgés de 45 ans et plus, soit environ 8 % de l'ensemble des grands-parents de ce groupe d'âge au Canada, vivaient dans le même ménage que leurs petits-enfants.

Au total, environ 7 millions de grands-parents vivaient dans un ménage privé en 2011. Les grands-parents avaient, en moyenne, 4,2 petits-enfants.

La grande majorité (88 %) des grands-parents vivant avec leurs petits-enfants vivaient aussi avec au moins une personne de la génération intermédiaire (on parle alors de ménages « multigénérationnels »). Parmi ces grands-parents « corésidents », 53 % vivaient avec un couple, 32 % vivaient avec un parent seul, et 3 % se trouvaient dans une autre situation concernant la génération intermédiaire.

Les autres grands-parents corésidents (12 %) vivaient dans des ménages caractérisés par l'absence d'une génération intermédiaire (ou « sans génération intermédiaire »).

Environ la moitié des grands-parents vivant avec leurs petits-enfants assumaient au moins certaines responsabilités quant aux dépenses de fonctionnement du ménage, ce qui tend à indiquer que bon nombre d'entre eux fournissaient un soutien financier à leurs petits-enfants.

Les grands-parents vivant dans un ménage sans génération intermédiaire ou avec un parent seul étaient plus susceptibles de contribuer financièrement au fonctionnement du ménage que ceux vivant avec un couple.

Ainsi, 80 % des grands-parents corésidents faisant partie d'un ménage sans génération intermédiaire et 75 % de ceux vivant avec un parent seul assumaient certaines responsabilités financières au sein du ménage, comparativement à 28 % des grands-parents corésidents vivant avec un couple de la génération intermédiaire.

La proportion de grands-parents corésidents est plus élevée chez les personnes ayant déclaré une identité autochtone

Les 600 000 grands-parents qui vivaient avec leurs petits-enfants en 2011 représentaient 4 % de l'ensemble de la population âgée de 45 ans et plus.

Cependant, dans certains groupes, les personnes âgées de 45 ans et plus étaient plus susceptibles d'être des grands-parents vivant avec leurs petits-enfants.

Par exemple, chez les personnes de 45 ans et plus ayant déclaré une identité autochtone, on retrouvait une plus forte proportion de grands-parents vivant avec leurs petits-enfants (11 %). Cette proportion était plus élevée dans le cas de la population inuite (22 %).

Les proportions étaient aussi relativement plus élevées chez les personnes âgées de 45 ans et plus qui avaient déclaré une spiritualité autochtone traditionnelle (20 %) comme appartenance religieuse, et au sein de la population du Nunavut de ce groupe d'âge (24 %).

Les grands-parents corésidents ayant une identité autochtone étaient par ailleurs plus susceptibles que les autres grands-parents corésidents de vivre dans un ménage sans membre de la génération intermédiaire, et d'assumer davantage de responsabilités financières dans le ménage.

Les nouveaux immigrants sont plus susceptibles d'être des grands-parents corésidents

La proportion de grands-parents corésidents était aussi plus élevée chez les immigrants, en particulier chez ceux arrivés au Canada entre 2006 et 2011 (les « nouveaux » immigrants).

En 2011, 21 % des nouveaux immigrants âgés de 45 ans et plus étaient des grands-parents corésidents, comparativement à moins de 3 % de leurs homologues nés au Canada.

Dans certains groupes de population, la proportion de grands-parents corésidents était encore plus élevée que chez les nouveaux immigrants. Notamment, 44 % des personnes âgées de 45 ans et plus qui parlaient le plus souvent le pendjabi à la maison étaient des grands-parents vivant avec leurs petits-enfants.

Conformément aux résultats observés pour les personnes parlant le pendjabi, la proportion de grands-parents corésidents était également plus élevée chez les personnes ayant déclaré être de religion sikhe (39 %), la plupart d'entre elles parlant le pendjabi à la maison. La proportion de grands-parents corésidents était aussi relativement plus élevée parmi les hindous (18 %).

Les grands-parents corésidents sikhs, hindous et parlant le pendjabi étaient plus susceptibles de vivre avec un couple de la génération intermédiaire, situation dans laquelle les grands-parents sont moins susceptibles de fournir un soutien financier.

Plus de 650 000 petits-enfants âgés de 24 ans et moins vivent avec leurs grands-parents au Canada

Parmi les 8,9 millions d'enfants âgés de 24 ans et moins qui vivaient dans une famille de recensement en 2011, plus de 650 000 (7 %) corésidaient avec leurs grands-parents.

Dans la majorité des cas (62 %), ces enfants vivaient avec deux parents ainsi qu'avec leurs grands-parents, 29 % vivaient avec un parent et leurs grands-parents, et 9 % vivaient uniquement avec leurs grands-parents.

  Note aux lecteurs

Dans le cadre de cette étude, les données de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) sont utilisées pour déterminer le nombre de grands-parents qui vivent avec leurs petits-enfants parmi la population âgée de 45 ans et plus vivant dans un ménage privé.

Des données supplémentaires tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) de 2011 (cycle portant sur la famille) ont servi à estimer le nombre total de grands-parents au pays. On a procédé ainsi parce qu'il n'est pas possible d'établir le nombre de grands-parents qui ne vivent pas avec leurs petits-enfants au moyen des données de l'ENM. L'ESG n'est pas menée dans les territoires; néanmoins, lorsque l'on exclut de l'échantillon de l'ENM les grands-parents corésidents qui vivent dans les territoires, la proportion de grands-parents corésidents s'établit encore à 8 % de la population totale de grands-parents mesurée au moyen de l'ESG.

On a examiné deux situations dans le ménage : (1) les grands-parents vivant avec leurs petits-enfants en l'absence d'une génération intermédiaire, soit les ménages « sans génération intermédiaire »; (2) les grands-parents vivant avec au moins un membre de la génération intermédiaire (le plus souvent les parents des enfants), soit les ménages « multigénérationnels ». Cette dernière catégorie a été subdivisée en trois sous-catégories : les grands-parents vivant avec un couple, ceux vivant avec un parent seul, et ceux qui se trouvaient dans une autre situation concernant la génération intermédiaire.

L'article « La diversité des grands-parents qui vivent avec leurs petits-enfants », qui fait partie de Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Laurent Martel au 613-220-4094 (laurent.martel@statcan.gc.ca), Division de la démographie.

Pour obtenir plus de renseignements sur la publication Regards sur la société canadienne, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@statcan.gc.ca).

Date de modification :