Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur la population active, septembre 2015

Diffusion : 2015-10-09

L'emploi a peu varié pour le quatrième mois consécutif en septembre (+12 000 ou +0,1 %). Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 7,1 %, en raison d'une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

L'emploi à temps partiel a augmenté de 74 000 en septembre, cette hausse ayant été largement contrebalancée par une baisse de 62 000 de l'emploi à temps plein.

Après avoir progressé de 63 000 (+0,4 %) au premier trimestre et de 33 000 (+0,2 %) au deuxième trimestre, l'emploi a augmenté de 31 000 (+0,2 %) au troisième trimestre de 2015.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, l'emploi a progressé de 161 000 (+0,9 %), et cette progression est entièrement attribuable au travail à temps plein. Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 1,1 %.

Graphique 1  Graphique 1 : Emploi
Emploi

En septembre, l'emploi a augmenté chez les personnes âgées de 55 ans et plus, mais il a peu varié dans les autres groupes démographiques.

À l'échelle provinciale, l'emploi a augmenté en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse, en Saskatchewan et à l'Île-du-Prince-Édouard, alors qu'il a diminué en Ontario ainsi qu'à Terre-Neuve-et-Labrador.

En septembre, il y avait plus de personnes travaillant dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs, dans les « autres services », dans les soins de santé et l'assistance sociale, ainsi que dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien. Parallèlement, l'emploi a diminué dans les services d'enseignement.

Le nombre de travailleurs autonomes a augmenté, tandis que l'emploi dans le secteur public a connu un recul. Le nombre d'employés du secteur privé a peu varié.

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s'est établi à 6,0 % en septembre, comparativement à un taux de 5,1 % aux États-Unis.

Graphique 2  Graphique 2 : Taux de chômage
Taux de chômage

Hausse de l'emploi chez les personnes âgées de 55 ans et plus

En septembre, l'emploi a augmenté de 21 000 chez les personnes âgées de 55 ans et plus, et leur taux de chômage a peu varié, se fixant à 6,0 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce groupe a progressé de 129 000 (+3,7 %), principalement en raison de la croissance de leur population.

Les hommes et les femmes âgés de 25 à 54 ans ont connu peu de variation de l'emploi en septembre. Toutefois, par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 62 000 (+0,5 %). En septembre, le taux de chômage de ce groupe d'âge était de 6,3 % pour les hommes et de 5,5 % pour les femmes.

Chez les jeunes de 15 à 24 ans, l'emploi était presque inchangé et le taux de chômage a peu varié, s'établissant à 13,5 %. Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, l'emploi dans ce groupe a légèrement baissé de 29 000 (-1,2 %) et leur taux de chômage a diminué de 1,3 point de pourcentage, car ils étaient moins nombreux à être actifs sur le marché du travail.

L'emploi augmente en Colombie-Britannique et en Alberta et diminue en Ontario

En septembre, l'emploi a progressé de 12 000 en Colombie-Britannique. Toutefois, le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 6,3 %, en raison d'une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a progressé de 47 000 ou de 2,1 %, soit le taux de croissance le plus élevé parmi les provinces.

En Alberta, l'emploi a aussi progressé de 12 000. Toutefois, une augmentation du nombre de personnes à la recherche de travail a entraîné une hausse de 0,5 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 6,5 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a augmenté de 31 000 (+1,4 %), la majeure partie de la hausse étant survenue dans le travail à temps partiel.

L'emploi au Manitoba a augmenté de 4 000 en septembre, ce qui a entraîné une diminution de 0,5 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci s'établissant à 5,2 %. Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, l'emploi a progressé de 10 000 (+1,6 %).

En septembre, l'emploi a peu varié au Québec et le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 7,7 %. Comparativement à septembre 2014, l'emploi dans la province a augmenté de 47 000 (+1,2 %), la majeure partie de la croissance étant survenue au cours des quatre premiers mois de 2015.

En Ontario, l'emploi a diminué de 34 000 en septembre, une baisse de l'emploi à temps plein ayant été contrebalancée en partie par une hausse de l'emploi à temps partiel. Le taux de chômage a peu varié, se fixant à 6,9 %, en raison d'une diminution du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a peu varié.

L'emploi a diminué de 3 700 à Terre-Neuve-et-Labrador en septembre, et le taux de chômage a augmenté de 2,1 points de pourcentage pour s'établir à 13,6 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a peu varié dans cette province.

Perspective sectorielle

L'emploi a augmenté de 33 000 dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs en septembre, ce qui a porté la hausse à 36 000 (+4,9 %) par rapport à 12 mois plus tôt.

En septembre, il y avait 22 000 personnes de plus travaillant dans les « autres services », tels que les services personnels et les services de blanchissage, ainsi que les organismes religieux, les groupes de citoyens et les organisations professionnelles. Malgré cette hausse, l'emploi dans ce secteur était en baisse de 25 000 (-3,1 %) comparativement à 12 mois plus tôt.

Le nombre de personnes travaillant dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale a augmenté de 17 000 en septembre. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce secteur était en hausse de 76 000 (+3,4 %).

Dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien, l'emploi a progressé de 16 000 en septembre, poursuivant une tendance à la hausse amorcée à l'automne 2014. Durant les 12 mois ayant pris fin en septembre, l'emploi a augmenté de 38 000 (+5,2 %).

Dans les services d'enseignement, l'emploi a diminué de 51 000 en septembre, principalement en Ontario et au Québec. La baisse a été généralisée, les « autres établissements d'enseignement et services de soutien à l'enseignement », les écoles primaires et secondaires, ainsi que les universités ayant tous enregistré des reculs. Il y a eu un certain nombre de changements dans le secteur de l'éducation qui auraient pu avoir un effet sur l'emploi, dont les récentes négociations des contrats de travail dans les provinces. Cette baisse a ramené l'emploi dans les services d'enseignement à un niveau semblable à celui de septembre 2014.

D'après les données non désaisonnalisées, le nombre de personnes travaillant dans les services d'enseignement a augmenté entre août et septembre. Toutefois, cette augmentation est inférieure à celle qu'on observe habituellement entre ces deux mois, ce qui a donné lieu à une baisse de l'emploi dans ce secteur en termes désaisonnalisés (voir la section « Services d'enseignement » de la note aux lecteurs).

Le nombre de travailleurs autonomes a augmenté de 31 000 en septembre, tandis que l'emploi dans le secteur public a diminué de 29 000. Parallèlement, le nombre d'employés du secteur privé a peu varié.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, le nombre d'employés du secteur privé a augmenté de 71 000 (+0,6 %) et le nombre de travailleurs autonomes a augmenté de 68 000 (+2,5 %). Au cours de la même période, l'emploi dans le secteur public a peu varié.

Bilan trimestriel dans les territoires

L'Enquête sur la population active recueille aussi des données sur le marché du travail dans les territoires. Ces données sont produites mensuellement sous forme de moyennes mobiles de trois mois.

Au troisième trimestre de 2015, l'emploi au Yukon a augmenté de 700 par rapport au deuxième trimestre. Cette hausse a entraîné une baisse de 3,0 points de pourcentage du taux de chômage, qui s'est établi à 5,3 %. Par rapport à un an plus tôt, l'emploi a peu varié.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, l'emploi a peu varié entre le deuxième et le troisième trimestre, ainsi que par rapport à 12 mois plus tôt. Le taux de chômage a augmenté de 1,7 point de pourcentage pour atteindre 8,8 % au troisième trimestre, en raison d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail.

Au Nunavut, l'emploi a augmenté de 600 au troisième trimestre de 2015 par rapport au trimestre précédent. Au cours de la même période, le taux de chômage a peu varié, se fixant à 17,2 %, à la suite d'une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Comparativement à la même période un an plus tôt, l'emploi était pratiquement inchangé.

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s'est établi à 6,0 % en septembre. Aux États-Unis, ce taux était de 5,1 %. Comparativement à septembre 2014, le taux de chômage au Canada a connu une légère hausse de 0,1 point de pourcentage, tandis que le taux américain a diminué de 0,8 point de pourcentage.

Le taux d'activité au Canada (ajusté selon les concepts américains) s'est établi à 65,8 % en septembre, comparativement à 62,4 % aux États-Unis. Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, le taux d'activité était inchangé au Canada, alors qu'il a diminué de 0,3 point de pourcentage aux États-Unis.

En septembre, le taux d'emploi au Canada (ajusté selon les concepts américains) s'est établi à 61,8 %, comparativement à 59,2 % aux États-Unis. Par rapport à 12 mois plus tôt, le taux d'emploi a légèrement diminué de 0,1 point de pourcentage au Canada, alors qu'il a légèrement augmenté de 0,2 point de pourcentage aux États-Unis.

Pour obtenir plus d'information sur les comparaisons entre le Canada et les États-Unis, voir le document technique intitulé Mesure de l'emploi et du chômage au Canada et aux États-Unis – une comparaison.




  Note aux lecteurs

Les estimations de l'Enquête sur la population active (EPA) pour le mois de septembre sont établies à partir de données recueillies au cours de la semaine du 13 au 19 septembre.

Les estimations tirées de l'EPA sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Par conséquent, les estimations mensuelles se caractériseront par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir l'article intitulé Interprétation des variations mensuelles de l'emploi provenant de l'Enquête sur la population active. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité sont également sujettes à une plus grande variabilité. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage touchant les estimations et de la façon d'évaluer cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, consultez la section relative à la qualité des données, qui figure dans la publication Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X).

La présente analyse porte sur les différences entre les estimations qui sont statistiquement significatives à un niveau de confiance de 68 %.

Le taux d'emploi représente le nombre de personnes occupées exprimé en pourcentage de la population de 15 ans et plus. Le taux d'emploi d'un groupe particulier (les jeunes âgés de 15 à 24 ans, par exemple) est le nombre de personnes occupées dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population dans le même groupe.

Le taux de chômage représente le nombre de chômeurs exprimé en pourcentage de la population active (personnes occupées et chômeurs).

Le taux d'activité représente le nombre de personnes occupées et de chômeurs exprimé en pourcentage de la population.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le Guide de l'Enquête sur la population active (Numéro au catalogue71-543-G).

Désaisonnalisation

À moins d'indication contraire, les estimations du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite les comparaisons, car les effets des variations saisonnières sont supprimés. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Services d'enseignement

Le processus de désaisonnalisation de l'EPA sert à supprimer les effets saisonniers habituels des données mensuelles à partir des tendances observées au cours des années précédentes. Même s'il y a toujours eu des variations de l'emploi dans les services d'enseignement durant les mois d'été, aucune tendance claire ne s'est dessinée pour ce qui est du sens ou de l'ampleur de ces variations au cours des dernières années.

Remaniement de l'échantillon

Tous les 10 ans, l'échantillon de l'EPA fait l'objet d'un remaniement pour tenir compte des changements observés dans les caractéristiques de la population et du marché du travail ainsi que des nouvelles définitions des limites géographiques. L'échantillon remanié a été introduit en janvier 2015 et sa mise en œuvre a été achevée en juin 2015.

Prochaine diffusion

Le prochain communiqué de l'EPA paraîtra le 6 novembre.

Produits

Un résumé plus détaillé, Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X), est maintenant accessible pour la semaine se terminant le 19 septembre. À partir de l'onglet Parcourir par ressource clé de notre site Web, sous le module Publications, choisissez Tous les sujets, puis Travail.

Le document technique Mesure de l'emploi et du chômage au Canada et aux États-Unis – une comparaison est également disponible.

Il est possible de consulter en ligne des tableaux sommaires. À partir de l'onglet Parcourir par sujet de notre site Web, choisissez Travail.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Emmanuelle Bourbeau au 613-951-3007 (emmanuelle.bourbeau@canada.ca) ou avec Vincent Ferrao au 613-951-4750 (vincent.ferrao@canada.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :