Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Comptes économiques provinciaux et territoriaux, 2014

Diffusion : 2015-11-10

En 2014, le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick et au Yukon. Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans les Territoires du Nord-Ouest (+5,8 %), en Alberta (+4,8 %) et au Nunavut (+3,3 %). À l'échelle nationale, le PIB réel s'est accru de 2,5 % en 2014, après avoir progressé de 2,2 % en 2013.

La croissance économique en Alberta et au Nunavut a été plus élevée que la moyenne nationale pour une cinquième année d'affilée. C'était aussi la cinquième année de suite où le PIB réel de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et du Québec a progressé plus lentement que la moyenne nationale. La croissance du PIB réel de l'Ontario a surpassé la moyenne nationale pour la première fois depuis 2005.

Graphique 1  Graphique 1 : Produit intérieur brut réel, 2014
Produit intérieur brut réel, 2014

Les dépenses de consommation finale des ménages ont augmenté dans toutes les provinces et tous les territoires, l'Alberta (+3,9 %) affichant la plus forte croissance. À l'échelle nationale, les dépenses des ménages ont crû de 2,6 % en 2014, soit un taux un peu plus élevé qu'en 2013. À l'échelle infranationale, 5 des 13 provinces et territoires ont affiché une plus forte croissance comparativement à l'année précédente.

La formation brute de capital fixe des entreprises a augmenté dans cinq provinces et dans les Territoires du Nord-Ouest. Le Manitoba (+12,7 %) a enregistré la plus forte croissance, tandis que le Yukon a reculé de 14,2 %. Dans l'ensemble, l'investissement des entreprises au Canada a progressé de 0,4 % en 2014, comparativement à 0,7 % en 2013, la croissance ayant ralenti dans 8 des 13 provinces et territoires.

La formation brute de capital fixe des entreprises en bâtiments résidentiels a augmenté de 2,5 % à l'échelle nationale, après avoir enregistré une baisse de 0,4 % l'année précédente. L'investissement des entreprises en bâtiments résidentiels a été stimulé par une forte croissance en Alberta (+8,4 %) et en Colombie-Britannique (+7,6 %). L'Ontario, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ont également connu des hausses.

La formation brute de capital fixe des entreprises en ouvrages non résidentiels et en machines et matériel n'a affiché aucune variation à l'échelle nationale, après avoir augmenté de 2,5 % en 2013. Seuls l'Ontario, le Manitoba et la Colombie-Britannique ont connu une croissance plus vigoureuse en 2014 qu'en 2013.

Les exportations de biens et services ont augmenté de 5,3 % à l'échelle nationale, après avoir enregistré une hausse de 2,8 % en 2013. Les taux de croissance les plus élevés ont été observés en Saskatchewan (+7,7 %), dans les Territoires du Nord-Ouest (+6,5 %) et en Alberta (+6,0 %). Les exportations ont diminué dans toutes les provinces de l'Atlantique, ainsi qu'au Yukon et au Nunavut.

Les importations de biens et services se sont accrues de 1,8 % à l'échelle nationale, après avoir progressé de 1,5 % en 2013. La Colombie-Britannique (+4,7 %) et le Nunavut (+3,6 %) ont connu les plus fortes hausses. En 2014, les importations ont reculé dans 7 des 13 provinces et territoires, y compris les 4 provinces de l'Atlantique.

La rémunération des salariés a augmenté dans toutes les provinces et tous les territoires, l'Alberta (+7,0 %) venant en tête. À l'échelle nationale, elle a connu une hausse de 3,8 %, après avoir progressé de 4,2 % en 2013. Le Nouveau-Brunswick, le Yukon et le Nunavut sont les seuls province et territoires à avoir enregistré une croissance plus forte en 2014 qu'en 2013.

L'excédent brut d'exploitation a progressé de 6,2 % à l'échelle nationale, après avoir connu une hausse de 3,1 % en 2013. Des augmentations ont été observées dans 8 des 13 provinces et territoires, particulièrement en Alberta (+13,4 %) et dans les Territoires du Nord-Ouest (+9,8 %). Terre-Neuve-et-Labrador (-15,2 %) a enregistré la plus forte baisse.

Le revenu disponible des ménages a crû dans toutes les provinces et tous les territoires, l'Alberta (+6,6 %), Terre-Neuve-et-Labrador (+4,3 %) et le Nunavut (+4,3 %) venant en tête. À l'échelle nationale, le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,0 %, soit un taux plus faible que celui de 4,8 % enregistré en 2013.

Provinces atlantiques

Le PIB réel de Terre-Neuve-et-Labrador a reculé de 2,0 %, après avoir augmenté de 5,8 % en 2013. La baisse était surtout attribuable aux exportations plus faibles de biens et services (-4,8 %), notamment les produits énergétiques. Les dépenses de consommation finale des ménages de même que la formation brute de capital fixe des entreprises ont progressé en 2014.

Le PIB réel de l'Île-du-Prince-Édouard a crû de 1,5 %, après avoir connu une hausse de 2,0 % en 2013. L'augmentation des dépenses de consommation finale des ménages (+1,6 %) a apporté la plus grande contribution à la croissance économique. La formation brute de capital fixe des entreprises a reculé de 6,0 %, en raison principalement de la baisse de 9,1 % des investissements des entreprises en bâtiments résidentiels, et tout particulièrement dans la construction de nouveaux logements.

En Nouvelle-Écosse, le PIB réel a progressé de 0,6 %, après avoir été stable en 2013. La hausse des dépenses de consommation finale des ménages (+1,3 %) a été contrebalancée par le repli de la formation brute de capital fixe des entreprises en bâtiments résidentiels (-10,3 %) et des exportations (-1,8 %).

Au Nouveau-Brunswick, le PIB réel a reculé de 0,3 %, après une augmentation de 0,4 % l'année précédente. Le fléchissement de la formation brute de capital fixe des entreprises (-8,3 %) et des exportations (-1,9 %) a limité la croissance économique.

Provinces du centre

Le PIB réel du Québec a progressé de 1,5 % en 2014, après avoir enregistré une croissance de 1,2 % en 2013. La hausse des exportations de biens et services (+4,5 %) a contribué en grande partie à l'augmentation. Les dépenses de consommation finale des ménages se sont également accrues, tandis que la formation brute de capital fixe des entreprises a reculé.

Le PIB réel de l'Ontario a crû de 2,7 %, après avoir augmenté de 1,3 % en 2013. La croissance était principalement attribuable à la hausse des dépenses de consommation finale des ménages (+2,5 %) et des exportations (+1,9 %), principalement les exportations vers d'autres pays.

Provinces de l'Ouest

Le PIB réel du Manitoba s'est accru de 2,3 % en 2014, après avoir progressé de 2,4 % en 2013. La formation brute de capital fixe des entreprises (+12,7 %), les exportations (+3,4 %) et les dépenses de consommation finale des ménages (+2,6 %) ont toutes contribué à la croissance économique.

En Saskatchewan, le PIB réel a augmenté de 1,9 %, après avoir enregistré une hausse de 5,8 % en 2013. La hausse des exportations (+7,7 %) était à l'origine de la croissance. Les dépenses de consommation finale des ménages se sont également accrues, tandis que la formation brute de capital fixe des entreprises a reculé. Les stocks d'entreprises ont diminué de 1,4 milliard de dollars.

Le PIB réel de l'Alberta a augmenté de 4,8 %, après avoir progressé de 5,1 % l'année précédente. La hausse des exportations (+6,0 %) et des dépenses de consommation finale des ménages (+3,9 %) a fortement contribué à la croissance économique. La formation brute de capital fixe des entreprises (+0,3 %) a ralenti en 2014, après avoir affiché une hausse moyenne de plus de 15 % au cours des quatre années précédentes.

En Colombie-Britannique, le PIB réel s'est accru de 3,2 %, après avoir connu une hausse de 2,1 % en 2013. L'augmentation des dépenses de consommation finale des ménages (+3,5 %) a grandement contribué à la croissance. La formation brute de capital fixe des entreprises (+5,4 %) et les exportations (+2,7 %) étaient aussi à la hausse.

Territoires

Le PIB réel du Yukon a reculé de 0,7 %, après avoir diminué de 1,2 % en 2013. Le Yukon a été le seul parmi les provinces et territoires à afficher une baisse de son PIB réel en 2013 et en 2014. Le fléchissement de la formation brute de capital fixe des entreprises (-14,2 %) et des exportations (-6,2 %) a largement contribué au repli en 2014. Les dépenses de consommation finale des ménages ont augmenté.

Le PIB réel des Territoires du Nord-Ouest a crû de 5,8 %, après avoir progressé de 3,6 % en 2013. La croissance économique a été principalement soutenue par les exportations (+6,5 %). La formation brute de capital fixe des entreprises et les dépenses de consommation finale des ménages ont également augmenté.

Au Nunavut, le PIB réel a progressé de 3,3 %, après une croissance de 9,5 % en 2013. La formation brute de capital fixe des administrations publiques et l'investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels ont grandement contribué à la croissance économique. La formation brute de capital fixe des entreprises en machines et matériel et en produits de la propriété intellectuelle a beaucoup diminué.

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Le module Système des comptes macroéconomiques, accessible sous l'onglet Parcourir par ressource clé de notre site Web, offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

  Note aux lecteurs

La présente diffusion comprend les révisions des comptes économiques provinciaux et territoriaux pour la période allant de 1981 à 2013 et une mise à jour des données de 2014. Pour obtenir une analyse détaillée des révisions du produit intérieur brut (PIB) et de ses composantes, consultez l'article « Examen des comptes économiques des provinces et des territoires, 2014 » figurant dans la publication Revue des comptes économiques des provinces et des territoires (Numéro au catalogue13-016-X), laquelle est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Les données sur le PIB par industrie à l'échelle provinciale ou territoriale sont également révisées pour la période allant de 2007 à 2014. Sont intégrées dans ces deux séries de révisions les nouvelles données de 2012 et les révisions de 2011 et de 2010 provenant des tableaux des ressources et emplois provinciaux et territoriaux, les révisions des comptes nationaux des revenus et des dépenses diffusées aujourd'hui, ainsi que les données sources provinciales et territoriales révisées.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, consultez Un aperçu de la révision complète de 2015 du Système canadien des comptes macroéconomiques.

Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux dépenses (comme les dépenses de consommation finale des ménages, la formation brute de capital fixe, les exportations et les importations) sont calculées à partir de mesures en volume, qui sont corrigées en fonction des variations de prix. Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux revenus (comme la rémunération des salariés et l'excédent d'exploitation brut des sociétés) sont calculées à partir de mesures nominales, ce qui signifie qu'elles ne sont pas corrigées en fonction des variations de prix.

Produits

Comptes économiques provinciaux et territoriaux

Comptes provinciaux et territoriaux du produit intérieur brut en termes de revenus et de dépenses

La présente diffusion des comptes provinciaux et territoriaux du produit intérieur brut (PIB) en termes de revenus et de dépenses comprend les nouvelles données de 2014 et des données révisées pour la période allant de 1981 à 2013.

Les Comptes provinciaux et territoriaux du PIB en termes de revenus et de dépenses comprennent des estimations du PIB en termes de revenus et de dépenses, des estimations du PIB réel, des contributions à la variation en pourcentage du PIB réel, des indices implicites de prix, des comptes courants des ménages, des estimations du revenu de la propriété des ménages et d'autres indicateurs sélectionnés par rapport au secteur des ménages.

Pour obtenir une analyse plus détaillée de la publication d'aujourd'hui sur la comptabilité nationale, y compris des graphiques et des tableaux supplémentaires, consultez le numéro de 2014 de la Revue des comptes économiques des provinces et des territoires, vol. 9, no 1 (Numéro au catalogue13-016-X), maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Produit intérieur brut par industrie – Provinces et territoires (annuel)

La présente diffusion contient des révisions aux données du produit intérieur brut provincial-territorial par industrie pour la période allant de 2007 à 2014. Les données révisées pour la période allant de 1997 à 2006 seront diffusées le 15 décembre.

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Guillaume Dubé au 613-863-0782 (guillaume.dube2@canada.ca), Division des comptes des industries.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :