Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Les différences régionales dans les résultats scolaires des jeunes immigrants

Diffusion : 2015-11-18

Les compétences en lecture et en mathématiques des élèves immigrants âgés de 15 ans, comme mesurées par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) entre 2000 et 2012, varient d'une région à l'autre du Canada.

Des variations régionales ont également été observées dans les taux de diplomation aux niveaux secondaire et universitaire des jeunes qui ont immigré au Canada avant l'âge de 15 ans, comme mesurés en 2011.

Ces résultats font l'objet d'un nouvel article publié aujourd'hui, intitulé « Les différences régionales dans les résultats scolaires des jeunes immigrants ».

Dans cet article, des comparaisons sont effectuées entre les jeunes immigrants qui résident dans les diverses régions du Canada. Des comparaisons sont également établies entre les jeunes immigrants et les enfants de parents nés au Canada (aussi appelés enfants de troisième génération ou plus) dans les régions.

Les compétences en mathématiques et en lecture des immigrants varient selon la région

Le score moyen en mathématiques du PISA variait parmi les élèves immigrants âgés de 15 ans, passant de 554 en Colombie-Britannique à 494 dans la région combinée du Manitoba et de la Saskatchewan — une différence de 60 points.

Parmi les enfants de troisième génération ou plus, le score moyen le plus élevé a été observé au Québec (545) et le plus faible a été observé dans les provinces de l'Atlantique (505), soit une différence de 40 points.

Dans certaines régions, comme la Colombie-Britannique et les provinces de l'Atlantique, les immigrants avaient des scores en mathématiques du PISA significativement plus élevés que ceux obtenus par les enfants de troisième génération ou plus.

En revanche, au Québec et dans la région combinée du Manitoba et de la Saskatchewan, les immigrants ont obtenu, en moyenne, des scores en mathématiques du PISA significativement plus faibles que ceux de leurs homologues de la troisième génération ou plus.

Les scores en lecture du PISA des immigrants âgés de 15 ans variaient aussi d'une région à l'autre, et étaient plus faibles que ceux des enfants de troisième génération ou plus dans presque toutes les régions. Cependant, les résultats plus faibles en lecture des immigrants résultent en partie du fait que plusieurs n'ont ni le français ni l'anglais comme langue maternelle.

Les taux de diplomation universitaire sont plus élevés chez les immigrants

Dans toutes les régions, les jeunes ayant immigré avant l'âge de 15 ans avaient un taux de diplomation aux niveaux secondaire et universitaire plus élevé que celui des personnes de troisième génération ou plus.

Dans l'ensemble du Canada, 40 % des immigrants âgés de 25 à 29 ans détenaient un diplôme universitaire en 2011, comparativement à 26 % des personnes de troisième génération ou plus de ce groupe d'âge.

Sur le plan régional, la Colombie-Britannique (44 %) avait la proportion la plus élevée d'immigrants âgés de 25 à 29 ans titulaires d'un diplôme universitaire en 2011, suivie de l'Ontario (41 %). Le taux de diplomation universitaire des immigrants était plus faible dans la région combinée du Manitoba et de la Saskatchewan (29 %) ainsi qu'au Québec (32 %).

Le taux de diplomation universitaire des personnes de troisième génération ou plus variait de 28 % en Ontario à 21 % en Colombie-Britannique et en Alberta.

Les caractéristiques personnelles des immigrants, telles que le pays d'origine, expliquaient une partie — mais pas la totalité — des différences de taux de diplomation aux niveaux secondaire et universitaire d'une région à l'autre.

Les caractéristiques régionales dans les résultats scolaires des enfants nés au Canada de parents immigrants (également appelés personnes de deuxième génération) étaient semblables à celles des personnes de troisième génération ou plus.

  Note aux lecteurs

Dans le cadre de son enquête triennale auprès des élèves âgés de 15 ans partout dans le monde, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'Organisation de coopération et de développement économiques évalue dans quelle mesure les élèves qui approchent de la fin de leur cycle de scolarité obligatoire ont acquis des connaissances et des compétences clés qui sont essentielles pour participer pleinement à la société moderne.

Dans le cadre de cette étude, les scores en lecture du PISA de 2000 et de 2009 et les scores en mathématiques du PISA de 2003 et de 2012 ont été combinés pour évaluer les différences régionales entre les scores moyens des immigrants (arrivés au Canada avant l'âge de 15 ans).

Dans l'étude, des comparaisons sont effectuées entre les enfants de parents nés au Canada, aussi appelés Canadiens de troisième génération ou plus. Les résultats régionaux des enfants de deuxième génération (les enfants ayant un ou deux parents immigrants) étaient semblables à ceux des enfants de la troisième génération ou plus, de sorte que les résultats pour cette population en particulier ne sont pas mis en évidence.

Étant donné la taille des échantillons, les provinces de l'Atlantique étaient regroupées en une seule région, tout comme le Manitoba et la Saskatchewan. Les autres régions étudiées étaient le Québec, l'Ontario, l'Alberta et la Colombie-Britannique.

L'étude visait aussi à évaluer les taux de diplomation au niveau secondaire des immigrants de 20 à 24 ans arrivés au Canada pendant leur enfance (c'est-à-dire avant l'âge de 15 ans) et le taux de diplomation universitaire des immigrants de 25 à 29 ans, à partir des données de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

Produits

L'article intitulé « Les différences régionales dans les résultats scolaires des jeunes immigrants », qui fait partie de la publication Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, ou pour de plus amples renseignements à propos de Regards sur la société canadienne, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@canada.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :