Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur la population active, décembre 2015

Diffusion : 2016-01-08

L'emploi en décembre a connu une légère hausse, soit de 23 000 (+0,1 %), et le taux de chômage était inchangé par rapport au mois précédent, s'établissant à 7,1 %.

Après une croissance de 0,4 % au premier trimestre de 2015, l'emploi a progressé à un rythme ralenti durant chacun des trois trimestres suivants, à savoir 0,2 %.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, la hausse de l'emploi s'est chiffrée à 158 000 ou à 0,9 %, soit un taux légèrement supérieur à celui de 0,7 % enregistré aussi bien en 2013 qu'en 2014. Un bilan de fin d'année pour 2015 figure dans une section distincte ci-après.

Graphique 1  Graphique 1: Emploi
Emploi

En décembre, l'emploi a augmenté chez les personnes âgées de 55 ans et plus, mais il a peu varié dans les autres groupes démographiques.

À l'échelle provinciale, l'emploi a progressé uniquement en Ontario, alors qu'il a diminué en Saskatchewan, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador ainsi qu'à l'Île-du-Prince-Édouard.

Il y avait plus de personnes travaillant dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale, les services d'enseignement ainsi que dans la finance, les assurances, l'immobilier et la location. Parallèlement, l'emploi a diminué dans les services d'hébergement et de restauration ainsi que dans l'agriculture.

Le nombre de travailleurs autonomes a augmenté en décembre, tandis que celui des employés des secteurs public et privé a connu peu de variation.

Graphique 2  Graphique 2: Taux de chômage
Taux de chômage

L'emploi progresse toujours chez les personnes de 55 ans et plus

En décembre, l'emploi chez les personnes âgées de 55 ans et plus a augmenté de 29 000, et leur taux de chômage a légèrement baissé pour s'établir à 5,8 %.

Chez les personnes de 25 à 54 ans, l'emploi a peu varié, mais le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 6,3 %, car elles étaient plus nombreuses à chercher du travail.

L'emploi a aussi peu varié chez les jeunes de 15 à 24 ans, et leur taux de chômage s'est établi à 13,0 % en décembre.

Hausse de l'emploi en Ontario

L'Ontario est la seule province à avoir connu une augmentation de l'emploi en décembre, celui-ci ayant progressé de 35 000. Cette hausse a entraîné une baisse de 0,2 point de pourcentage du taux de chômage dans la province, celui-ci s'établissant à 6,7 %.

En décembre, l'emploi a diminué de 4 600 en Saskatchewan, et le taux de chômage s'est maintenu à 5,5 %, à la suite d'une baisse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

Il y avait 3 000 personnes de moins en emploi en Nouvelle-Écosse. Toutefois, le taux de chômage était inchangé, se fixant à 8,6 %, à la suite d'une baisse du nombre de Néo-Écossais actifs sur le marché du travail.

À Terre-Neuve-et-Labrador, l'emploi a diminué de 2 700, et le taux de chômage a augmenté de 1,4 point de pourcentage pour s'établir à 14,4 %, soit le taux le plus élevé dans la province depuis décembre 2010.

Pour le cinquième mois consécutif, le Québec a connu peu de variation de l'emploi en décembre. Toutefois, le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 7,8 %, du fait d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail.

Perspective sectorielle

En décembre, l'emploi a augmenté de 17 000 dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale, de 15 000 dans le secteur des services d'enseignement, et de 10 000 dans le secteur de la finance, des assurances, de l'immobilier et de la location.

En revanche, l'emploi a diminué de 14 000 dans les services d'hébergement et de restauration et de 7 900 dans l'agriculture.

En décembre, le nombre de travailleurs autonomes a augmenté de 40 000, tandis que le nombre d'employés des secteurs privé et public a peu varié.

Bilan trimestriel dans les territoires

L'Enquête sur la population active recueille aussi des données sur le marché du travail dans les territoires. Ces données sont produites mensuellement sous forme de moyennes mobiles de trois mois.

Le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ont connu peu de variation de l'emploi entre le troisième et le quatrième trimestre de 2015.

Au cours de cette période, le taux de chômage était inchangé tant au Yukon (5,3 %) qu'au Nunavut (17,2 %). Par contre, il a augmenté de 1,1 point de pourcentage dans les Territoires du Nord-Ouest, s'établissant à 9,9 % au quatrième trimestre, à la suite du nombre accru de personnes à la recherche de travail.

Bilan de fin d'année, 2015

L'analyse ci-dessous met l'accent sur les variations qui ont été observées entre décembre 2014 et décembre 2015.

En 2015, l'emploi a progressé de 158 000 ou de 0,9 %, ce qui est légèrement supérieur au taux de croissance de 0,7 % qui a été enregistré au cours de la même période en 2013 et en 2014.

L'emploi à temps plein a augmenté de 151 000 ou de 1,0 % en 2015, tandis que l'emploi à temps partiel a peu varié. Durant la même période, le nombre d'heures travaillées s'est accru de 1,0 %.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, le taux de chômage a augmenté de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 7,1 %. Cette augmentation s'explique par la hausse du nombre de personnes à la recherche de travail (+110 000). Au cours de la même période, le taux d'activité a progressé de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 65,9 %, tandis que le taux d'emploi a peu varié, se fixant à 61,2 %.

La Colombie-Britannique enregistre la croissance de l'emploi la plus élevée en 2015

À l'échelle provinciale, la croissance de l'emploi la plus forte en 2015 a été enregistrée en Colombie-Britannique, à savoir 2,3 % (+52 000). L'emploi dans la province suit une tendance à la hausse depuis le mois d'avril. Malgré cette progression, le taux de chômage a augmenté de 1,2 point de pourcentage pour atteindre 6,7 %, en raison d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail.

En Ontario, l'emploi a augmenté de 1,2 % (+81 000) en 2015, la hausse enregistrée en matière de travail à temps plein (+143 000) ayant été partiellement contrebalancée par la baisse observée au chapitre du travail à temps partiel. Le taux de chômage a peu varié, se fixant à 6,7 %, car le nombre de personnes actives sur le marché du travail a augmenté.

L'emploi au Québec a aussi augmenté de 1,2 % (+48 000). Cette hausse est entièrement attribuable au travail à temps plein et elle s'est produite surtout dans les quatre premiers mois de l'année. Le taux de chômage a peu varié, s'établissant à 7,8 %, du fait d'un plus grand nombre de personnes à la recherche de travail.

En Alberta, l'emploi global a peu varié, étant donné que la baisse observée dans le travail à temps plein a été contrebalancée par la hausse du travail à temps partiel. Le nombre d'heures travaillées a diminué de 4,3 % en 2015 par rapport à 2014. Au cours de la même période, le taux de chômage a augmenté, passant de 4,7 % à 7,0 %, en raison d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail (+58 000). La dernière fois que le taux de chômage en Alberta était au-dessus de 7,0 %, c'était en avril 2010.

Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province à avoir connu une diminution de l'emploi en 2015, enregistrant un recul de 1,8 % (-4 300), la baisse du travail à temps plein n'ayant été que partiellement contrebalancée par la hausse du travail à temps partiel. Le taux de chômage a augmenté de 2,6 points de pourcentage pour atteindre 14,4 %.

Le secteur des services anime la croissance de l'emploi

En 2015, l'emploi dans les services professionnels, scientifiques et techniques a progressé de 5,2 %, après avoir peu varié en 2014.

Il y avait aussi plus de personnes travaillant dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale (+3,8 %) en 2015, ce qui poursuit une tendance à la hausse prolongée. L'essentiel de l'augmentation de l'emploi en 2015 a été enregistré dans les hôpitaux.

L'emploi dans le secteur de la fabrication a connu une hausse de 2,1 % en 2015, la première depuis 2012. L'augmentation de l'emploi en 2015 s'est répartie dans plusieurs industries de la fabrication et a eu lieu surtout en Colombie-Britannique.

L'emploi dans le secteur des ressources naturelles a diminué de 6,8 %, la majeure partie de cette baisse ayant été enregistrée en Alberta. Cependant, ce secteur a aussi affiché une baisse de l'emploi, quoique moins marquée, en Saskatchewan, à Terre-Neuve-et-Labrador ainsi qu'en Nouvelle-Écosse. À l'échelle nationale, la baisse la plus prononcée a touché les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière.

Dans les services d'hébergement et de restauration, l'emploi a diminué de 2,3 %, et l'essentiel de cette baisse a eu lieu en Alberta et en Colombie-Britannique.

Graphique 3  Graphique 3: L'emploi dans le secteur des ressources naturelles¹ en Alberta
L'emploi dans le secteur des ressources naturelles¹ en Alberta

En 2015, l'emploi autonome a augmenté de 92 000 (+3,4 %), et cette augmentation a été observée dans plusieurs industries du secteur des services. Le nombre d'employés du secteur public a progressé de 41 000 (+1,1 %), à la suite d'une hausse qui a eu lieu principalement dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale et, dans une moindre mesure, dans les administrations publiques. Parallèlement, le nombre d'employés du secteur privé a peu varié.

Faits démographiques saillants

Parmi les grands groupes démographiques, seuls les hommes et les femmes âgés de 55 ans et plus ont enregistré une croissance de l'emploi en 2015, à savoir 6,3 % (+220 000). Au cours de la même période, leur population s'est accrue de 310 000. Le taux d'activité de ce groupe a augmenté de 1,2 point de pourcentage pour s'établir à 37,8 %, la croissance de l'activité sur le marché du travail ayant surpassé la croissance de la population au cours de la période. Le taux de chômage pour ce groupe a peu varié, se fixant à 5,8 %.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, l'emploi chez les personnes de 25 à 54 ans a connu peu de variation, tout comme la taille de leur population. Toutefois, leur taux de chômage a augmenté de 0,8 point de pourcentage pour s'établir à 6,3 %, car elles étaient plus nombreuses à chercher du travail.

L'emploi chez les jeunes de 15 à 24 ans a baissé de 1,9 % (-48 000), tandis que leur population a diminué de 43 000. Malgré cette baisse de l'emploi, leur taux de chômage a peu varié, s'établissant à 13,0 %, à la suite d'une baisse du nombre de jeunes actifs sur le marché du travail.




  Révisions à venir

Une révision régulière des données de l'Enquête sur la population active (EPA) sera diffusée les 26 et 27 janvier.

La Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 relative aux estimations des données par profession sera remplacée par la Classification nationale des professions de 2011.

De nouveaux tableaux CANSIM seront créés pour toutes les séries relatives aux professions et seront disponibles à partir du début de chaque série respectivement. Une liste des tableaux sur les professions est maintenant disponible.

Parallèlement, le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) de 2012 remplacera le SCIAN de 2007. Ce changement n'aura pas de répercussions sur les tableaux CANSIM de l'EPA, étant donné que les catégories à quatre chiffres n'ont subi que des changements mineurs.

Outre la mise à jour des systèmes de classification, les estimations désaisonnalisées de l'EPA seront révisées rétroactivement à janvier 2013, à partir des facteurs saisonniers les plus récents. Les estimations révisées seront accessibles dans CANSIM le 26 janvier.

Note aux lecteurs

Les estimations de l'EPA pour le mois de décembre sont établies à partir de données recueillies au cours de la semaine du 6 au 12 décembre.

Les estimations tirées de l'EPA sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Par conséquent, les estimations mensuelles se caractériseront par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir l'article intitulé « Interprétation des variations mensuelles de l'emploi provenant de l'Enquête sur la population active ». Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité sont également sujettes à une plus grande variabilité. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage touchant les estimations et de la façon d'évaluer cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, consultez la section relative à la qualité des données, qui figure dans la publication Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X).

La présente analyse porte sur les différences entre les estimations qui sont statistiquement significatives à un niveau de confiance de 68 %.

Le taux d'emploi représente le nombre de personnes occupées exprimé en pourcentage de la population de 15 ans et plus. Le taux d'emploi d'un groupe particulier (les jeunes âgés de 15 à 24 ans, par exemple) est le nombre de personnes occupées dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population dans le même groupe.

Le taux de chômage représente le nombre de chômeurs exprimé en pourcentage de la population active (personnes occupées et chômeurs).

Le taux d'activité représente le nombre de personnes occupées et de chômeurs exprimé en pourcentage de la population.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le Guide de l'Enquête sur la population active (Numéro au catalogue71-543-G).

Désaisonnalisation

À moins d'indication contraire, les estimations du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite les comparaisons, car les effets des variations saisonnières sont supprimés. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le graphique 1 illustre la tendance-cycle des données de l'emploi. Ces données représentent une version lissée de séries chronologiques désaisonnalisées, qui fournit de l'information sur les mouvements à plus long terme, y compris les changements de direction de ces mouvements sous-jacents aux séries. Ces données figurent dans le tableau CANSIM 282-0087 pour la série de l'emploi à l'échelle du Canada. Pour en savoir plus, voir le Blogue de StatCan et les Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Prochaine diffusion

Le prochain communiqué de l'EPA paraîtra le 5 février.

Produits

Un résumé plus détaillé, Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X), est maintenant accessible pour la semaine se terminant le 12 décembre. À partir de l'onglet Parcourir par ressource clé de notre site Web, sous le module Publications, choisissez Tous les sujets, puis Travail.

Il est possible de consulter en ligne des tableaux sommaires. À partir de l'onglet Parcourir par sujet de notre site Web, choisissez Travail.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Lahouaria Yssaad au 613-951-0627 (lahouaria.yssaad@canada.ca) ou avec Vincent Ferrao au 613-951-4750 (vincent.ferrao@canada.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :