Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, mai 2016

Diffusion : 2016-07-15

Les ventes du secteur de la fabrication ont fléchi de 1,0 % pour s'établir à 49,9 milliards de dollars en mai. Il s'agit de la troisième baisse en cinq mois. La diminution en mai reflète des ventes plus faibles de véhicules automobiles et de produits du pétrole et du charbon.

Les ventes ont diminué dans 15 des 21 industries, lesquelles représentaient près de 70 % de la fabrication totale au Canada.

Les ventes en dollars constants ont reculé de 2,1 %, ce qui indique qu'un volume plus faible de biens fabriqués a été vendu en mai.

Graphique 1  Graphique 1: Baisse des ventes du secteur de la fabrication en mai
Baisse des ventes du secteur de la fabrication en mai

Baisse des ventes de véhicules automobiles et de produits du pétrole et du charbon

Les ventes de véhicules automobiles ont diminué de 4,2 % pour s'établir à 5,6 milliards de dollars en mai, et les ventes de pièces pour véhicules automobiles ont reculé de 2,3 %. Ces deux industries ont enregistré des baisses en partie en raison des interruptions de l'approvisionnement découlant du séisme qui s'est produit au Japon en avril.

Les ventes dans l'industrie des produits du pétrole et du charbon ont diminué de 2,2 % pour s'établir à 4,1 milliards de dollars en mai, après avoir affiché des hausses en mars et en avril. Ce recul est entièrement attribuable à une diminution du volume des ventes de produits, les prix dans l'industrie ayant augmenté de 6,4 % selon l'Indice des prix des produits industriels. La diminution du volume des ventes reflète en partie les conséquences des feux de forêt et de l'évacuation de Fort McMurray. Les travaux d'entretien et de remise en état dans certaines installations ont aussi contribué à la baisse des ventes.

Les industries des produits métalliques ouvrés (-2,7 %), des produits informatiques et électroniques (-6,4 %) et des métaux de première transformation (-1,6 %) ont également diminué.

Les baisses ont été partiellement contrebalancées par une augmentation de 4,6 % de la production de produits aérospatiaux et de leurs pièces. Les hausses, qui étaient généralisées dans l'industrie aérospatiale, sont attribuables en partie à la hausse de la valeur du dollar américain par rapport au dollar canadien. Les stocks servent à calculer la production de l'industrie aérospatiale, et la majeure partie de ces stocks est libellée en dollars américains.

Les ventes de produits en plastique et en caoutchouc (+3,2 %), d'aliments (+0,8 %) et de produits en bois (+2,6 %) ont aussi augmenté en mai.

En mai, les fabricants de produits en bois ont inscrit une 7e hausse en 10 mois. Les ventes étaient de 16,2 % plus élevées qu'au même mois un an plus tôt, en partie en raison d'une augmentation de 2,7 % des prix.

Diminution des ventes dans cinq provinces

Les ventes ont diminué dans cinq provinces en mai, l'Ontario ayant enregistré la plus forte diminution.

En Ontario, les ventes ont fléchi de 1,4 % pour se chiffrer à 24,5 milliards de dollars, ce qui reflète des ventes plus faibles dans 13 des 21 industries. Une diminution de 4,5 % des ventes de véhicules automobiles était à l'origine des trois quarts de la baisse enregistrée dans la province. Les ventes dans l'industrie des pièces automobiles ont reculé de 2,4 %, s'établissant à 2,3 milliards de dollars. Les ventes plus faibles de produits chimiques (-3,7 %) et de produits informatiques et électroniques (-5,8 %) ont aussi contribué à la baisse observée dans la province.

Après deux augmentations mensuelles consécutives, les ventes du secteur de la fabrication en Alberta ont fléchi de 2,0 % en mai pour s'établir à 5,0 milliards de dollars. Cette baisse s'explique en grande partie par la diminution de 12,2 % enregistrée par l'industrie des produits du pétrole et du charbon, celle-ci reflétant en partie les effets liés aux feux de forêt et à l'évacuation de Fort McMurray. Les ventes plus faibles de produits minéraux non métalliques (-16,1 %) ont également contribué à la baisse. Ces baisses ont été partiellement compensées par une augmentation de 5,4 % dans l'industrie des produits chimiques et une hausse de 6,2 % dans l'industrie des produits en bois.

En Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse, les ventes des industries des biens durables et non durables ont progressé, ce qui a contrebalancé une petite partie du fléchissement global à l'échelle nationale.

Baisse des stocks

Les stocks se sont repliés de 0,2 % pour se fixer à 70,7 milliards de dollars en mai. Il s'agit de la quatrième baisse consécutive et du plus faible niveau enregistré depuis décembre 2014. Les stocks ont diminué dans 12 des 21 industries. L'industrie des produits du pétrole et du charbon a connu la plus forte diminution, ses niveaux de stocks ayant reculé de 3,8 %. La baisse des stocks dans l'industrie de la première transformation des métaux (-0,3 %) et dans l'industrie des véhicules automobiles (-0,8 %) a aussi contribué à la diminution globale. Ces reculs ont été compensés en partie par les stocks plus élevés de l'industrie de la fabrication d'aliments (+0,5 %).

Graphique 2  Graphique 2: Baisse des stocks pour le quatrième mois consécutif
Baisse des stocks pour le quatrième mois consécutif

Le ratio des stocks aux ventes a crû pour passer de 1,41 en avril à 1,42 en mai. Ce ratio mesure le temps, en mois, qui serait nécessaire pour épuiser les stocks au rythme actuel des ventes.

Graphique 3  Graphique 3: Hausse du ratio des stocks aux ventes
Hausse du ratio des stocks aux ventes

Augmentation des commandes en carnet

Les commandes en carnet ont augmenté de 1,3 % pour s'établir à 88,8 milliards de dollars en mai. Il s'agit d'une deuxième hausse mensuelle consécutive, qui est attribuable à l'augmentation enregistrée dans l'industrie des produits aérospatiaux et de leurs pièces.

Les commandes en carnet de l'industrie aérospatiale ont progressé de 2,8 % pour se chiffrer à 49,4 milliards de dollars. La hausse est attribuable à l'appréciation du dollar américain par rapport au dollar canadien au cours du mois. La majorité des commandes en carnet de l'industrie sont libellées en dollars américains.

Graphique 4  Graphique 4: Hausse des commandes en carnet
Hausse des commandes en carnet

Les nouvelles commandes ont augmenté de 0,3 %, en raison de la croissance observée dans l'industrie des produits aérospatiaux et de leurs pièces.

Feux de forêt et évacuation de Fort McMurray

À la collecte des données pour le mois de mai, l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières comprenait trois questions supplémentaires posées à un échantillon national d'environ 3 600 répondants, ces questions servaient à évaluer les répercussions des feux de forêt de Fort McMurray, qui se sont déclarés au début de mai.

Dans l'ensemble, 5,4 % de l'échantillon, soit 194 fabricants, ont affirmé que les feux de forêt et l'évacuation de la région de Fort McMurray avaient eu une incidence sur leurs activités d'exploitation en mai. De ces 194 répondants, environ 40 % ont quantifié les pertes de ventes en pourcentages et/ou en dollars. Les autres 60 % ont indiqué que les feux de forêt avaient eu une incidence sur leurs activités, mais qu'ils n'étaient pas en mesure d'en quantifier les répercussions. Par ailleurs, plusieurs fabricants de l'industrie des produits du bois ont noté une augmentation de leurs ventes, anticipant la reconstruction. Or, cet accroissement est très faible par rapport à l'ensemble des ventes de l'industrie.

Selon les réponses aux questions supplémentaires, les feux de forêt et l'évacuation étaient en partie responsables de la baisse des ventes de l'industrie des produits du pétrole et du charbon en mai. Les ventes nationales de l'industrie ont reculé de 2,2 %, malgré une hausse de 6,4 % des prix mesurée par l'Indice des prix des produits industriels.

Dans le reste du secteur de la fabrication, certains fabricants, situés principalement en Alberta et en Ontario, ont déclaré avoir enregistré une diminution des ventes en raison des feux de forêt et de l'évacuation. En Alberta, 70 répondants aux questions supplémentaires ont indiqué avoir été touchés par ces événements, ce qui reflète le fait que de nombreuses entreprises de fabrication de la province fournissent des machines et de l'équipement au secteur de l'extraction pétrolière et gazière.

Parallèlement, 48 fabricants de l'Ontario ont dit avoir été également touchés par ces événements. L'Ontario fabrique de nombreux produits destinés au secteur de l'extraction pétrolière et gazière de l'Alberta. Des répercussions ont aussi été déclarées en Colombie-Britannique (27 répondants), en Saskatchewan (17 répondants) et au Manitoba (12 répondants).

Les répondants situés au Québec et dans les provinces de l'Atlantique ont déclaré des répercussions relativement moins importantes. Il est difficile de quantifier en dollars l'effet global des feux de forêt et de l'évacuation sur les ventes et les stocks du secteur de la fabrication en termes monétaires, puisque 60 % des répondants qui ont déclaré que leur entreprise avait été touchée par ces événements n'ont pas quantifié les répercussions.




  Note aux lecteurs

Les données mensuelles qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et sont exprimées en dollars courants, à moins d'avis contraire. Pour obtenir plus de renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter le document Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les données de la tendance-cycle, consultez la page Estimations de la tendance cycle — Foire aux questions.

Le groupe des biens non durables comprend les secteurs de l'alimentation, des boissons et des produits du tabac, des usines de textiles, des usines de produits textiles, de l'habillement, du cuir et des produits connexes, du papier, de l'impression et des activités connexes de soutien, des produits du pétrole et du charbon, des produits chimiques ainsi que des produits en caoutchouc et en plastique.

Le groupe des biens durables comprend les secteurs des produits en bois, des produits minéraux non métalliques, des métaux de première transformation, de la fabrication de produits en métal, des machines, des produits informatiques et électroniques, du matériel, des appareils et des composants électriques, du matériel de transport, des meubles et des produits connexes ainsi que des activités diverses de fabrication.

Industries fondées sur la production

En ce qui concerne les industries de l'aérospatiale et de la construction navale, on se fonde sur la valeur de la production plutôt que sur celle des ventes de produits fabriqués. Pour déterminer cette valeur, on ajuste la valeur mensuelle des ventes de produits fabriqués en fonction de la variation mensuelle des stocks détenus pour les biens en cours de fabrication et les produits finis fabriqués. On utilise la valeur de la production en raison du long délai habituellement nécessaire pour fabriquer des produits dans ces industries.

Les commandes en carnet sont des commandes qui feront partie de ventes futures si les commandes ne sont pas annulées.

Les nouvelles commandes représentent les commandes reçues, qu'elles soient vendues ou non durant le mois en cours. Elles correspondent à la somme des ventes pour le mois en cours et des variations dans les commandes en carnet entre le mois précédent et le mois en cours.

Les fabricants qui déclarent en dollars américains

Certains fabricants canadiens déclarent les ventes, les stocks et les commandes en carnet en dollars américains. Ces données sont ensuite converties en dollars canadiens pour effectuer le cycle de production des données.

Pour les ventes, la conversion est faite en fonction du taux de change mensuel moyen pour le mois de référence (taux au comptant à midi) qui a été établi par la Banque du Canada, en se fondant sur l'hypothèse selon laquelle les ventes se produisent tout au long du mois. Le taux de change moyen mensuel est disponible dans CANSIM, tableau 176-0064.

Les stocks et les commandes en carnet sont déclarés à la fin de la période de référence. Pour la plupart des répondants, le taux de change au comptant à midi le dernier jour ouvrable du mois est utilisé pour la conversion de ces variables. Cependant, certains fabricants choisissent de déclarer leurs données en utilisant un jour autre que le dernier jour du mois. On utilise alors le taux de change au comptant à midi le jour sélectionné par le répondant. En raison des fluctuations des taux de change, le taux de change au comptant à midi le jour sélectionné par le répondant peut différer du taux de change le dernier jour ouvrable du mois et du taux de change moyen mensuel. Le taux de change au comptant à midi est disponible dans CANSIM, tableau 176-0067.

Politique de révision

Chaque mois, dans le cadre de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, on diffuse des estimations provisoires pour le mois de référence et des estimations révisées pour les trois mois précédents. Des révisions sont apportées pour rendre compte de nouvelles données fournies par les répondants, ainsi que des mises à jour des données administratives. Une fois par année, un projet de révision est entrepris, et des données de plusieurs années sont révisées. Pendant les révisions annuelles, des changements sont apportés aux paramètres de désaisonnalisation.

Tableaux de données CANSIM en temps réel

Les tableaux de données CANSIM en temps réel 304-8014, 304-8015 et 377-8009 seront mis à jour le 26 juillet. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le document Tableaux de données CANSIM en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données tirées de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières réalisée en juin seront publiées le 16 août.

Produits

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Michael Schimpf au 613-863-4480 (michael.schimpf@canada.ca), Division de la fabrication et du commerce de gros.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :