Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Bilan annuel du commerce de détail, 2015

Diffusion : 2016-09-19

Les consommateurs ont dépensé 513,4 milliards de dollars dans les magasins de détail en 2015, ce qui représente une hausse de 1,7 % par rapport à 2014. Des hausses ont été constatées dans 9 des 11 sous-secteurs et dans sept provinces.

Comme en 2014, les ventes de véhicules automobiles ont représenté la plus grande part du total des ventes au détail, suivies des ventes d'aliments. En 2015, la croissance des ventes de véhicules automobiles d'occasion a été supérieure à celle des ventes de véhicules automobiles neufs.

Les ventes de carburant pour véhicules automobiles ont continué de diminuer durant l'année, en baisse de 16,2 % en 2015. Les ventes des stations-service ont représenté 10,8 % de chaque dollar dépensé dans les magasins de détail, soit la proportion la plus faible depuis 2009, quand elles correspondaient à 10,1 %.

Le sous-secteur des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage a enregistré sa hausse la plus marquée depuis 2006. Les ventes plus fortes de bois d'œuvre et autres matériaux de construction ont le plus contribué à cette croissance.

Les véhicules automobiles neufs et d'occasion en tête des ventes

Les ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont augmenté de 5,5 % en 2015. En dollars, les concessionnaires d'automobiles neuves (+5,9 %) ont connu la plus forte augmentation dans le sous-secteur. Les concessionnaires d'automobiles d'occasion (+11,8 %) et les autres concessionnaires de véhicules automobiles (+3,0 %) ont aussi enregistré une hausse en 2015. Les magasins de pièces, de pneus et d'accessoires pour véhicules automobiles ont reculé de 1,1 %.

Les ventes de véhicules automobiles neufs ont affiché une hausse de 5,5 % en 2015 comparativement à 2014, selon l'Enquête sur les ventes de véhicules automobiles neufs. Cette augmentation est attribuable aux ventes plus fortes de camions neufs (+10,0 %). En 2015, le nombre d'automobiles et de camions vendus a atteint un sommet record de 1 935 184 unités. Dans l'ensemble, 2,6 % plus d'unités ont été vendues en 2015 qu'en 2014.

Les ventes de véhicules automobiles d'occasion ont connu une croissance record de 13,9 % de 2014 à 2015. En 2015, les ventes de véhicules automobiles d'occasion ont représenté 34,2 % du total des ventes de véhicules automobiles, soit la proportion la plus élevée depuis 2009 (35,2 %).

Moins de pain pour un dollar

Les ventes au détail dans les magasins d'alimentation ont enregistré une hausse de 2,3 % en 2015, principalement en raison de la hausse des prix des aliments. Selon la moyenne annuelle de l'Indice des prix à la consommation, les consommateurs ont déboursé 4,1 % de plus pour les aliments achetés en magasin en 2015 par rapport à 2014.

Les supermarchés et autres épiceries (+1,4 %) ont enregistré la plus forte hausse des ventes dans le sous-secteur. Les magasins de bière, de vin et de spiritueux ont enregistré une hausse de 5,0 % en 2015. Des hausses des ventes ont aussi été observées dans les dépanneurs (+4,5 %) ainsi que dans les magasins d'alimentation spécialisés (+1,1 %).

En 2015, les aliments représentaient 17,7 % du total des ventes des magasins de détail, en légère hausse par rapport à 17,4 % en 2014.

Graphique 1  Graphique 1: Ventes au détail par sous-secteur
Ventes au détail par sous-secteur

Plus forte hausse des ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage depuis 2006

Les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont augmenté de 7,7 % en 2015, ce qui représente la plus forte hausse des ventes de ce sous-secteur depuis 2006. Les articles de quincaillerie et produits de jardinage et d'entretien des pelouses ont affiché une hausse de 8,6 % en 2015, le bois et autres matériaux de construction (+9,1 %) et le matériel et fournitures de plomberie, de chauffage, de refroidissement et électriques (+13,0 %) venant en tête. Selon l'Indice des prix à la consommation, l'indice d'entretien et réparations par le propriétaire (+2,8 %) s'est accéléré en 2015, après une croissance de 1,0 % en 2014.

En 2015, les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont connu une hausse de 1,3 point de pourcentage de leur part de marché pour la vente d'articles de quincaillerie et produits de jardinage et d'entretien des pelouses, tandis que les magasins de marchandises diverses ont affiché une baisse de 1,4 point de pourcentage de leur part de marché pour les mêmes produits.

La hausse de la construction résidentielle a contribué à l'augmentation des ventes de ce sous-secteur. Selon l'Enquête mensuelle sur les permis de bâtir, le nombre de permis de construction résidentielle neuve a augmenté de 1,1 % en 2015.

Hausse record des ventes des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires

Les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ont connu une hausse annuelle record de plus de 2 milliards de dollars (+7,4 %) en 2015, en raison d'un volume plus élevé des ventes. Environ la moitié de la hausse est attribuable aux ventes de vêtements et accessoires pour femmes (+7,8 %), surtout des jupes, des pantalons, des blouses, des chandails et d'autres articles de vêtement. Les chaussures (+9,5 %) ont aussi beaucoup contribué à la hausse annuelle du sous-secteur, en raison des ventes plus fortes de chaussures non athlétiques (+11,6 %).

Baisse des ventes de carburants pendant la majeure partie de 2015

Les ventes des stations-service ont poursuivi leur baisse amorcée à la fin de 2014 et ont enregistré huit diminutions mensuelles en 2015. Les ventes totales des stations-service ont diminué de 13,9 % en 2015, principalement en raison d'un recul de 16,6 % des ventes de carburants pour véhicules automobiles. Cette diminution est principalement attribuable à la baisse des prix, puisque le volume d'essence vendu était stable.

Au quatrième trimestre de 2015, les ventes de carburants pour véhicules automobiles ont représenté 8,6 % du total des ventes au détail, soit le niveau le plus bas depuis le quatrième trimestre de 2009, quand les ventes de carburants pour véhicules automobiles représentaient 8,5 % du total des ventes au détail.

Selon l'Indice des prix à la consommation, les consommateurs ont déboursé 16,5 % de moins pour l'essence en 2015 par rapport à 2014. Il s'agit de la baisse la plus prononcée de l'indice des prix de l'essence depuis 2009.

Tendance à la baisse prolongée pour les magasins d'appareils électroniques et ménagers

Après avoir affiché une hausse de 1,3 % en 2014, les ventes des magasins d'appareils électroniques et ménagers ont reculé de 0,4 % en 2015, soit la troisième diminution en quatre ans. Les ventes plus faibles de téléviseurs et équipement audio et vidéo (-10,2 %) et de matériel informatique et logiciels (-3,8 %) ont contribué le plus à ce recul.

Hausse des ventes au détail dans sept provinces

Les ventes au détail en Ontario ont augmenté pour la sixième année consécutive en 2015, en hausse de 4,2 %. Cette hausse est principalement attribuable aux ventes accrues des concessionnaires d'automobiles neuves (+13,6 %), des supermarchés et autres épiceries (+3,7 %) et des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+8,4 %).

Les ventes au détail ont progressé de 6,0 % en Colombie-Britannique. Des ventes plus élevées ont été déclarées par les concessionnaires d'automobiles neuves (+11,1 %), les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+19,5 %) et les supermarchés et autres épiceries (+5,5 %).

Les recettes au Québec (+0,5 %) ont progressé pour la sixième année consécutive, en raison d'une hausse des ventes des concessionnaires d'automobiles neuves (+6,3 %), des magasins de vêtements (+9,7 %) et des magasins de produits de santé et de soins personnels (+4,2 %).

Les ventes au Manitoba (+1,5 %) ont augmenté pour la sixième année consécutive. La progression est principalement attribuable aux ventes plus fortes des concessionnaires d'automobiles neuves (+5,9 %) et des magasins de produits de santé et de soins personnels (+14,5 %).

Dans les provinces de l'Atlantique, des hausses des ventes ont été enregistrées à Terre-Neuve-et-Labrador (+0,2 %) et au Nouveau-Brunswick (+2,4 %), du fait des ventes plus élevées des concessionnaires d'automobiles neuves et des magasins de produits de santé et de soins personnels. Des recettes accrues ont été enregistrées à l'Île-du-Prince-Édouard (+2,3 %), tandis que les ventes ont diminué en Nouvelle-Écosse (-0,6 %) en 2015.

Pour la première fois en trois ans, l'Alberta (-4,6 %) a enregistré le plus faible taux de croissance des ventes au détail au Canada. Les ventes ont diminué chez les concessionnaires d'automobiles neuves (-10,3 %), dans les stations-service (-16,3 %) et dans les supermarchés et autres épiceries (-2,4 %). Ce recul, amorcé en janvier 2015, reflète la conjoncture économique associée à la faiblesse du secteur de l'énergie.

Les ventes au détail ont diminué de 3,5 % en Saskatchewan en 2015, principalement en raison de la baisse de 17,2 % des ventes dans les stations-service.

Emploi dans le commerce de détail

Selon l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail, l'emploi dans le secteur du commerce de détail a augmenté de 0,3 % en 2015 pour atteindre 1,94 million d'employés.

Les hausses de l'emploi les plus prononcées dans le secteur du commerce de détail ont été observées dans les magasins de produits de santé et de soins personnels (+4,5 %), chez les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+2,6 %) et dans les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires (+1,3 %). L'emploi a diminué dans les magasins de marchandises diverses (-5,0 %), les magasins d'appareils électroniques et ménagers (-1,9 %) et les magasins d'alimentation (-0,9 %).

Graphique 2  Graphique 2: Emploi par sous-secteur du commerce de détail
Emploi par sous-secteur du commerce de détail

La hausse du nombre d'emplois en Ontario (+0,8 %) et en Colombie-Britannique (+1,4 %) est à l'origine de la majeure partie de cette progression. L'emploi dans le commerce de détail a diminué dans les provinces de l'Atlantique, les hausses enregistrées au Nouveau-Brunswick (+0,6 %) n'ayant pas contrebalancé les baisses constatées en Nouvelle-Écosse (-2,6 %), à Terre-Neuve-et-Labrador (-1,8 %) et à l'Île-du-Prince-Édouard (-4,3 %).

En 2015, les employés de la vente au détail dans le sous-secteur des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont continué d'avoir la rémunération hebdomadaire moyenne la plus élevée, soit 965 $, même si la rémunération des employés de ce sous-secteur a diminué de 0,4 % par rapport à 2014. La rémunération des employés des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires était la plus faible en 2015, en baisse de 1,9 % pour s'établir à 384 $ par semaine.

Graphique 3  Graphique 3: Rémunération hebdomadaire moyenne des employés par sous-secteur du commerce de détail
Rémunération hebdomadaire moyenne des employés par sous-secteur du commerce de détail

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :