Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Exportations à valeur ajoutée, 2012

Diffusion : 2016-09-21

Les exportations à valeur ajoutée poursuivent leur reprise

Les exportations à valeur ajoutée ont représenté 21,7 % de la valeur ajoutée brute ou du produit intérieur brut (PIB), et presque 3 millions d'emplois en 2012.

En 2012, les exportations à valeur ajoutée ont légèrement augmenté, mais leur contribution en proportion du PIB total a reculé de 0,5 point de pourcentage par rapport à 2011 et est demeurée bien en dessous du sommet de 24,7 % atteint en 2008.

Le nombre d'emplois liés au secteur des exportations a augmenté de 53 500 en 2012, ce qui représente 16,8 % de l'emploi total, en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à 2011. Le nombre d'emplois liés aux exportations en 2012 est demeuré toutefois bien en dessous du niveau de 3 321 000 emplois atteint en 2008.

L'incidence des exportations à valeur ajoutée sur le produit intérieur brut est limitée

La plupart des grands secteurs industriels ont enregistré une croissance des exportations à valeur ajoutée, particulièrement le secteur de la fabrication (+1,9 milliard de dollars), le secteur du commerce de gros (+1,3 milliard de dollars), le secteur des cultures agricoles (+1,3 milliard de dollars) et le secteur des transports (+1,1 milliard de dollars). Ces hausses ont été largement contrebalancées par une diminution des exportations des industries de l'extraction minière (-4,0 milliards de dollars) et de l'extraction de pétrole et de gaz (-3,3 milliards de dollars).

Les exportations brutes ont crû de 10,2 milliards de dollars en 2012, ce qui a entraîné une augmentation de 1,1 milliard de dollars du PIB, après le retrait de la valeur du contenu des importations. Cet écart important est attribuable à deux facteurs cumulatifs. Le premier facteur est l'augmentation des parts relatives dans les exportations des industries qui importent une forte proportion de leurs intrants, comme le secteur de la fabrication (40 % de la part d'importations), et une diminution des parts relatives dans les exportations des industries qui importent une faible proportion de leurs intrants, comme le secteur de l'extraction minière, pétrolière et gazière (12 % de la part d'importations).

Le second facteur est l'augmentation du contenu importé des exportations de certaines des plus importantes industries d'exportation de biens, dont le secteur de l'extraction de pétrole et de gaz (+27 %), le secteur de l'extraction minière (+19 %), et le secteur de la fabrication (+1,2 %).

La création d'emplois suit une évolution plus positive

La création d'emplois liés aux exportations a suivi une trajectoire légèrement différente de celle des contributions au PIB. Des 53 500 emplois liés aux exportations créés en 2012, 41 % des emplois provenaient du secteur de l'extraction de pétrole et de gaz, tandis que 16 %, du secteur de la fabrication.

Le sous-secteur de l'extraction de pétrole par des méthodes non classiques a principalement contribué à la croissance de l'emploi du secteur de l'extraction de pétrole et de gaz, ayant ajouté près de 20 000 nouveaux emplois, dont 16 000 étaient attribuables à des achats de biens et services autres que des immobilisations auprès d'autres industries en amont.

Malgré la croissance de l'emploi enregistrée en 2012, le niveau de la dépendance générale du marché de l'emploi canadien aux exportations étrangères est demeuré 2,6 points de pourcentage en dessous du sommet de 19,4 % atteint en 2007. Même si 687 000 emplois nets ont été créés de 2007 à 2012, les exportations ont contribué à la perte de 331 000 emplois au cours de la même période.

Les baisses d'emploi les plus importantes sont survenues dans le secteur de la fabrication (-203 000 emplois), plus précisément les industries de la fabrication qui exportent vers le marché américain (-186 000). En revanche, certains secteurs ont connu une croissance de l'emploi axé sur l'exportation pendant presque toute la période, principalement le secteur de l'extraction de pétrole et de gaz (+24 000), le secteur de la finance et de l'immobilier (+17 000) et le secteur de l'extraction minière (+14 000).


  Note aux lecteurs

La base de données des exportations à valeur ajoutée fournit des données sur les exportations et les importations des industries ainsi que sur l'incidence directe et indirecte de la production de chaque industrie destinée à l'exportation par rapport à l'industrie, le produit intérieur brut total et l'emploi. Les données portent sur la période de 2007 à 2012 et sont fondées sur les tableaux des ressources et des emplois, qui ont servi aux calculs.

Le présent communiqué comprend des révisions aux estimations de 2007 à 2011 déjà publiées.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la méthodologie, reportez-vous au document Cadre de mesure des exportations à valeur ajoutée.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Andreas Trau au 613-951-3466 (andreas.trau@canada.ca), Division des comptes des industries.

Date de modification :