Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de détail, septembre 2016

Diffusion : 2016-11-22

Ventes au détail – Canada

44,4 milliards de dollars

Septembre 2016

0,6 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – T.-N-L.

0,8 milliard de dollars

Septembre 2016

1,5 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Î.-P.-É.

0,2 milliard de dollars

Septembre 2016

3,9 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-É.

1,2 milliard de dollars

Septembre 2016

0,8 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-B.

1,0 milliard de dollars

Septembre 2016

1,7 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Qc

9,5 milliards de dollars

Septembre 2016

0,9 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Ont.

16,0 milliards de dollars

Septembre 2016

0,4 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Man.

1,6 milliard de dollars

Septembre 2016

-0,8 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Sask.

1,5 milliard de dollars

Septembre 2016

-0,3 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Alb.

6,1 milliards de dollars

Septembre 2016

0,3 % 

(variation mensuelle)

Ventes au détail – C.-B.

6,3 milliards de dollars

Septembre 2016

0,9 % 

(variation mensuelle)

Les ventes au détail ont augmenté de 0,6 % pour atteindre 44,4 milliards de dollars en septembre, après quatre mois au cours desquels elles ont connu peu de variation. La hausse de sptembre a été attribuable à la hausse des ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles.

Les ventes ont augmenté dans 7 des 11 sous-secteurs, lesquels représentent 65 % du commerce de détail.

Une fois les effets des variations de prix supprimés, le volume des ventes au détail a augmenté de 0,6 %.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes au détail augmentent en septembre
Les ventes au détail augmentent en septembre

Hausse des ventes dans la plupart des sous-secteurs en septembre, notamment chez les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles

Les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont enregistré la plus forte hausse en dollars (+2,4 %). Il s'agit de la première hausse en trois mois, laquelle est principalement attribuable aux concessionnaires d'automobiles neuves (+2,8 %).

Les ventes des stations-service ont augmenté de 0,9 %, ce qui marque une cinquième hausse en six mois dans le sous-secteur. La hausse en septembre était principalement attribuable aux prix plus élevés à la pompe.

À la suite d'une baisse de 0,4 % en août, les ventes des magasins de marchandises diverses (+0,4 %) ont repris en septembre.

Les hausses enregistrées chez les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+0,7 %) et des magasins d'articles de sports, d'articles de passe-temps, d'articles de musique et de livres (+0,2 %) ont plus que contrebalancé les baisses enregistrées en août.

Les ventes des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires (+0,2 %) ont légèrement augmenté en septembre. Cependant, l'augmentation n'a pas contrebalancé la baisse enregistrée en août. Les résultats variaient selon les types de magasins, les augmentations dans les magasins de vêtements (+0,2 %) et les bijouteries et magasins de bagages et de maroquinerie (+0,8 %) ayant plus qu'annulé la baisse enregistrée dans les magasins de chaussures (-0,7 %).

Les ventes des magasins d'appareils électroniques et ménagers (+0,3 %) ont augmenté pour un cinquième mois consécutif. Il s'agit de la première fois depuis le milieu de 2008 que les ventes dans ce sous-secteur affichent cinq hausses consécutives.

Les ventes des magasins d'alimentation ont connu une baisse de 0,8 % en septembre. La baisse a été principalement attribuable à une diminution des ventes dans les supermarchés et autres épiceries (-0,7 %), ainsi que dans les magasins de bière, de vin et de spiritueux (-1,8 %). Selon l'Indice des prix à la consommation, les prix des aliments achetés au magasin ont enregistré leur première baisse sur douze mois depuis mars 2008, soit une diminution de 0,9 % au cours de la période de 12 mois se terminant en septembre.

Les ventes des magasins de produits de santé et de soins personnels (-0,6 %) et des magasins de détail divers (-0,3 %) ont aussi diminué en septembre.

Hause des ventes dans huit provinces

Les ventes au détail ont augmenté dans huit provinces en septembre. Les progressions observées au Québec (+0,9 %), en Ontario (+0,4 %) et en Colombie-Britannique (+0,9 %) ont été à l'origine de la majeure partie de la hausse.

Les détaillants au Québec ont déclaré une hausse de 0,9 % en septembre, attribuable en grande partie à une augmentation des ventes de camions chez les concessionnaires d'automobiles neuves.

À la suite d'une baisse de 0,3 % en août, les ventes au détail ont augmenté de 0,4 % en Ontario. Des ventes plus élevées chez les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont plus que contrebalancé la baisse des ventes des magasins d'alimentation.

Les ventes en Colombie-Britannique (+0,9 %) ont enregistré une hausse pour un quatrième mois consécutif.

À la suite d'une hausse de 0,2 % en août, les ventes au détail en Alberta ont augmenté de 0,3 % en raison des ventes supérieures des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles. Les résultats ont varié dans les autres sous-secteurs.

Dans les provinces de l'Atlantique, les ventes ont progressé pour une deuxième fois en trois mois au Nouveau-Brunswick (+1,7 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (+1,5 %). En Nouvelle-Écosse (+0,8 %), les ventes au détail ont augmenté pour un troisième mois d'affilée. À l'Île-du-Prince-Édouard (+3,9 %), les ventes ont crû en raison de l'augmentation des ventes des concessionnaires d'automobiles neuves qui a précédé une hausse de la taxe de vente harmonisée dans la province.

Introduction d'une nouvelle séries de données: les ventes sur le commerce électronique par les détaillants canadiens

Les chiffres dans cette section se fondent sur des estimations non désaisonnalisées.

Le commerce électronique de détail tient compte des ventes au détail faites par Internet par des détaillants classiques et des ventes au détail faites par Internet par des détaillants hors magasin dans le groupe des entreprises de magasinage électronique et de vente par correspondance.

Sur une base non désaisonnalisée, les ventes du commerce électronique faites par les détaillants canadiens en septembre ont atteint 958 millions de dollars, ce qui représente 2,1 % du total des ventes au détail au Canada.

Au cours des neuf premiers mois de 2016, la proportion du commerce électronique par rapport au total des ventes au détail se situait entre 1,9 % (en juillet) et 2,3 % (en janvier).

Graphique 2  Graphique 2: Ventes du commerce électronique des détaillants canadiens, valeur et proportion des ventes totales au détails, janvier à septembre 2016
Ventes du commerce électronique des détaillants canadiens, valeur et proportion des ventes totales au détails, janvier à septembre 2016

Il est possible de consulter les tableaux sommaires non désaisonnalisés par industrie et par province et territoire à partir du module Tableaux sommaires de notre site Web.

Pour obtenir des renseignements sur les indicateurs connexes, consultez la page Dernières statistiques de notre site Web.



  Note aux lecteurs

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants, à moins d'indication contraire. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les chiffres sur le commerce électronique de détail diffusés par Statistique Canada ne sont pas désaisonnalisés. Par conséquent, la prudence est de mise lorsque vient le temps de comparer les données désaisonnalisées sur les ventes de détail [CANSIM 080-0020] dans Le Quotidien aux données du commerce électronique de détail [CANSIM 080-0033].

Les chiffres sur le commerce électronique de détail produits par Statistique Canada comprennent les ventes électroniques de deux types de détaillants distincts. Le premier type comprend les détaillants qui n'ont pas de vitrine. Ces entreprises sont des détaillants qui opèrent uniquement dans Internet et elles sont classées dans la catégorie SCIAN 45411 - Entreprises de magasinage électronique et de vente par correspondance. Le deuxième type de détaillants comprend ceux qui ont une vitrine, soit les détaillants « traditionnels ». Si les activités en ligne d'un détaillant traditionnel sont gérées séparément, elles sont aussi classées dans la catégorie SCIAN 45411.

Même si les ventes par Internet représentent une proportion élevée de la classe 45411 du SCIAN, les ventes dans cette classe comprennent également les commandes par la poste et les transactions par catalogue.

Le tableau CANSIM 080-0033 rend compte des ventes par Internet des détaillants établis au Canada. Les achats par commerce électronique à l'étranger faits auprès des détaillants établis au Canada sont inclus dans le total des ventes par Internet. À l'inverse, les achats par Internet effectués par des Canadiens auprès de détaillants établis à l'étranger ne sont pas inclus dans les chiffres sur le commerce de détail de Statistique Canada.

Les achats de produits en ligne provenant de détaillants situés à l'étranger par les consommateurs canadiens sont intégrés dans les séries de données de produits importés de Statistique Canada. En 2015, la valeur des produits importés par la poste au Canada, qui inclut l'importation des achats faits en ligne, était estimée à 1,8 milliard de dollars.

Des opérations communes du commerce électronique telles que les réservations de voyages et d'hébergement, les achats de billets et les opérations financières ne sont pas incluses dans les chiffres sur le commerce de détail au Canada. Pour obtenir des renseignements sur l'utilisation d'Internet et du commerce électronique par les particuliers, consultez les plus récents communiqués de l'Enquête canadienne sur l'utilisation de l'Internet et de l'Enquête sure la technologie numérique et l'utilisation d'Internet.

Pour obtenir des renseignements sur le commerce électronique, consultez Commerce de détail en ligne au Canada.

Les ventes totales du commerce de détail en volume sont mesurées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide d'indices des prix à la consommation. La série des ventes au détail en dollars enchaînés (2007) correspond à un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2007. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir Calcul du volume des ventes au détail.

Pour obtenir des renseignements sur les données des tendances-cycle, consultez le Blogue de StatCan et la page Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Le public est invité à clavarder avec un expert au sujet de cette étude le jeudi 24 novembre 2016, de 13 h à 14 h, heure de l'Est.

Tableaux de données CANSIM en temps réel

Les tableaux de données CANSIM en temps réel 080-8020 et 080-8024 seront mis à jour le 29 novembre. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le document Tableaux de données CANSIM en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données de octobre sur le commerce de détail seront diffusées le 22 décembre.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir des renseignements analytiques ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Matthew Briggs au 613-951-4761 (matthew.briggs@canada.ca) ou Jason Aston au 613-951-0746 (jason.aston@canada.ca), Division du commerce de détail et des industries de service.

Date de modification :