Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : La participation des diplômés du collégial et du baccalauréat aux programmes coopératifs, 1986 à 2010

Diffusion : 2016-12-07

De 1986 à 2010, la proportion de diplômés des établissements d'enseignement postsecondaire qui ont participé à un programme coopératif a augmenté pour passer de 7 % à 22 % chez les diplômés du collégial, et de 5 % à 12 % chez les diplômés du baccalauréat.

Par programme coopératif, on entend un programme d'apprentissage intégré au travail qui comporte, en alternance, des périodes d'enseignement en classe et des périodes de travail rémunéré. Les programmes coopératifs offrent la possibilité de faciliter le processus d'intégration au marché du travail des nouveaux diplômés en leur offrant une expérience de travail appropriée.

Ces résultats sont tirés d'une nouvelle étude intitulée « La participation des diplômés du collégial et du baccalauréat aux programmes coopératifs ». Dans l'étude, les diplômés du collégial s'entendent des titulaires d'un certificat ou d'un diplôme collégial, tandis que les diplômés du baccalauréat sont ceux ayant complété un baccalauréat universitaire.

Graphique 1  Graphique 1: Taux de participation aux programmes coopératifs des diplômés ayant un certificat ou un diplôme collégial et des diplômés ayant un baccalauréat universitaire, 1986 à 2010
Taux de participation aux programmes coopératifs des diplômés ayant un certificat ou un diplôme collégial et des diplômés ayant un baccalauréat universitaire, 1986 à 2010

Les taux de participation à un programme coopératif varient selon les provinces

En 1986, l'Ontario (12 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (11 %) avaient les taux de participation à un programme coopératif les plus élevés au niveau collégial parmi les provinces.

De 1986 à 2010, les taux de participation à des programmes coopératifs au collégial ont augmenté dans toutes les provinces. Cependant, il a crû plus rapidement dans certaines provinces par rapport à d'autres.

En 2010, les taux les plus élevés de participation aux programmes coopératifs au niveau collégial à l'échelle provinciale ont été observés au Manitoba (32 %), en Ontario (31 %) et en Nouvelle-Écosse (27 %), suivis de Terre-Neuve-et-Labrador (22 %). Dans les autres provinces, les taux ont varié de 10 % à 16 %.

Au niveau du baccalauréat, Terre-Neuve-et-Labrador (19 %) et la Colombie-Britannique (18 %) ont affiché les taux les plus élevés en 2010. Ces provinces étaient suivies par la Nouvelle-Écosse (16 %) et l'Ontario (13 %). Dans les six autres provinces, les taux de participation à un programme coopératif au baccalauréat variaient de 7 % à 10 %.

La participation à un programme coopératif augmente dans différents domaines d'études

Il est possible d'étudier les tendances en matière de participation à un programme coopératif par domaine d'études, mais seulement auprès des diplômés du baccalauréat.

En 1986, près du tiers (31 %) des bacheliers ayant participé à un programme coopératif ont étudié en architecture et en génie, et 25 % ont étudié en sciences physiques, en mathématiques et en sciences informatiques.

De 1986 à 2010, le nombre de participants à un programme coopératif a continué d'augmenter dans ces deux domaines; cependant, leur nombre a par la suite été dépassé par le nombre de participants d'un programme coopératif en provenance d'autres disciplines.

En 2010, 22 % des diplômés de programmes coopératifs ont étudié en architecture et en génie et 7 % ont étudié en sciences physiques, en mathématiques et en sciences informatiques. Parallèlement, 25 % provenaient des programmes de commerce, de gestion et d'administration publique, 15 % provenaient des programmes de sciences sociales, de psychologie et de droit, et 31 %, de tous les autres programmes.

Les taux de participation à un programme coopératif augmentent parmi les femmes

En 1986, les femmes représentaient 55 % de tous les diplômés ayant un baccalauréat, mais 42 % des diplômés qui avaient participé à un programme coopératif. Cette situation était attribuable au fait qu'il y avait moins de femmes dans des programmes ayant un taux de participation à un programme coopératif plus élevé, comme l'architecture ou le génie.

Au cours des années suivantes, étant donné le développement de programmes coopératif dans les domaines d'études ayant une plus grande proportion de femmes (comme le commerce, la gestion et l'administration publique, ainsi que les sciences sociales, la psychologie et le droit), le taux de participation des femmes à un programme coopératif a augmenté.

En 2010, les femmes représentaient 60 % de tous les bacheliers, et 55 % des bacheliers ayant pris part à un programme coopératif.

  Note aux lecteurs

À l'aide des données provenant de l'Enquête nationale auprès des diplômés (END), la présente étude examine les variations des taux de participation aux programmes coopératifs de 1986 à 2010. L'END est une enquête sur les diplômés des établissements d'études postsecondaires publics au Canada qui ont obtenu leur diplôme ou respecté les exigences pour l'obtention d'un baccalauréat, d'un diplôme ou d'un certificat au cours d'une année donnée. La population d'intérêt pour cette étude est constituée des titulaires d'un certificat ou d'un diplôme collégial ou d'un baccalauréat universitaire.

Pour la première fois, on a établi la période de référence de la cohorte de 2009-2010 selon l'année scolaire plutôt que l'année civile, comme c'était le cas pour les cohortes précédentes. Dans cette étude, l'année 2010 réfère à la cohorte de 2009-2010. Dans tous les cycles de l'END, l'enquête a été menée deux ans après l'obtention du diplôme, à l'exception de la cohorte des diplômés de 2009-2010, pour laquelle les données ont été recueillies trois ans après l'obtention de leur diplôme. Cette différence n'a aucune incidence sur cette étude, puisque le type de programme (coopératif ou non) n'est pas influencé par le moment où l'enquête a été menée.

Produits

L'étude intitulée « La participation des diplômés du collégial et du baccalauréat aux programmes coopératifs » est maintenant accessible dans la publication Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@canada.ca).

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de Regards sur la société canadienne, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@canada.ca).

Date de modification :