Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Produit intérieur brut par industrie, décembre 2016

Diffusion : 2017-03-02

PIB réel par industrie

Décembre 2016

0,3 % 

(variation mensuelle)

Le produit intérieur brut s'est accru de 0,3 % en décembre. Exception faite du mois d'octobre, le produit intérieur brut a augmenté chaque mois depuis juin. Les services publics, la construction et le commerce de gros sont les secteurs qui ont le plus contribué à la croissance observée en décembre.

Les industries productrices de biens ont affiché une croissance de 0,5 % en décembre, ce qui représente la sixième augmentation en sept mois. Les industries productrices de services ont inscrit une hausse de 0,2 %, la majorité des secteurs ayant progressé.

Graphique 1  Graphique 1: Le produit intérieur brut réel augmente en décembre
Le produit intérieur brut réel augmente en décembre

Le retour des températures saisonnières s'accompagne d'une croissance du secteur des services publics

Après avoir enregistré trois reculs mensuels consécutifs, le secteur des services publics a affiché une croissance de 3,4 % en décembre. Des hausses de la production, du transport et de la distribution d'électricité (+3,3 %) et de la distribution de gaz naturel (+7,3 %) ont été observées au cours du mois avec le retour des températures saisonnières au pays en décembre, à la suite d'une période de temps inhabituellement doux en novembre qui a réduit la demande de chauffage.

Graphique 2  Graphique 2: Les services publics sont en hausse en décembre
Les services publics sont en hausse en décembre

Hausse de la construction en décembre

En décembre, le secteur de la construction a progressé de 1,0 %, soit une troisième augmentation en quatre mois, après avoir manqué de vigueur plus tôt en 2016. Après avoir connu une série de replis depuis le quatrième trimestre de 2014, les travaux de génie et autres activités de construction ont enregistré une croissance de 2,0 % en décembre, le taux le plus élevé depuis avril 2012. La construction résidentielle a augmenté de 0,7 %, sous l'effet d'une hausse de la construction de logements unifamiliaux et multifamiliaux. La construction non résidentielle s'est contractée de 0,4 %.

Croissance du commerce de gros

Le commerce de gros a progressé de 1,2 % en décembre. La majorité des sous-secteurs ont affiché des augmentations, plus particulièrement ceux du commerce de gros de machines, de matériel et de fournitures, de produits pétroliers, et de produits alimentaires, de boissons et de tabac. Le commerce de gros de véhicules automobiles et de pièces a enregistré un léger recul en raison de la diminution des importations et des exportations.

La fabrication demeure à la hausse

La fabrication a progressé de 0,4 % en décembre. Exception faite du mois d'octobre, la production du secteur de la fabrication s'est accrue chaque mois depuis juin 2016.

La croissance de 0,7 % de la fabrication de biens durables en décembre a été menée par la fabrication de matériel de transport, qui était en hausse (+3,4 %) après trois baisses consécutives. La fabrication de produits métalliques et les activités diverses de fabrication ont aussi nettement progressé. La fabrication de produits minéraux non métalliques a diminué, tandis que la première transformation des métaux était en recul pour la troisième fois en quatre mois.

La fabrication de biens non durables était essentiellement inchangée. Les résultats étaient variables, alors que les replis observés dans certains sous-secteurs comme ceux de la fabrication de produits chimiques et d'aliments ont principalement été compensés par la croissance survenue dans d'autres sous-secteurs comme ceux de la fabrication du papier et de produits du pétrole et du charbon. La production des fabricants de produits en plastique et en caoutchouc a connu une hausse pour la quatrième fois en cinq mois.

Le secteur de la finance et des assurances progresse

Le secteur de la finance et des assurances a affiché une croissance de 0,4 % en décembre. Les services d'investissement financier ainsi que les fonds et autres instruments financiers étaient en hausse de 2,0 %, tandis que les sociétés d'assurance et activités connexes ont affiché une augmentation de 0,6 %. Aucun changement n'a été observé dans la catégorie de l'intermédiation financière par le biais de dépôts et autorités monétaires.

Croissance des services immobiliers et services de location et de location à bail

En décembre, les services immobiliers et services de location et de location à bail ont progressé de 0,3 %, alors que tous les sous-secteurs ont enregistré une croissance. Les bureaux d'agents et de courtiers immobiliers ont affiché une augmentation de 2,7 %, laquelle a effacé en partie le recul de 6,4 % survenu en novembre après l'entrée en vigueur de modifications des règles de prêt à la mi-octobre.

Le commerce de détail s'affaiblit

Le commerce de détail s'est contracté de 1,0 % en décembre, après cinq hausses mensuelles d'affilée. Tous les sous-secteurs du commerce de détail se sont repliés, à l'exception des stations-service et des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (des types de magasins qui ne sont pas traditionnellement associés aux achats du temps des Fêtes) et des détaillants hors magasin.

Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz se contracte

Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz a affiché un recul de 0,4 % en décembre. L'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 3,7 %, en raison de la réduction des activités d'extraction de pétrole et de gaz par des méthodes classiques et d'extraction de pétrole par des méthodes non classiques.

Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont augmenté de 21 %, sous l'effet de l'accroissement des services de forage et de montage à l'appui de l'extraction de pétrole et de gaz. Ainsi, ce sous-secteur a inscrit une cinquième hausse mensuelle consécutive après avoir généralement enregistré des baisses depuis l'été 2014.

Le sous-secteur de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) a affiché une croissance de 3,1 %, surtout par suite de l'augmentation de 16 % de l'extraction de potasse. L'extraction de charbon s'est accrue de 0,6 %. L'extraction de minerais métalliques s'est contractée de 0,3 %, principalement en raison de replis de l'extraction de minerais de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc liés à la réduction des exportations.

Autres industries

Le secteur public, qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques, a connu une hausse de 0,2 % en décembre, sous l'effet de la croissance des trois composantes qui en font partie.

Les services de transport et d'entreposage ont progressé de 0,4 %. Le transport aérien et par camion et leurs activités de soutien ont augmenté, alors que le transport ferroviaire et par pipeline a diminué.

En décembre, les services d'hébergement et de restauration ont affiché un recul de 0,5 %, alors que l'activité a baissé tant dans les services d'hébergement que dans les services de restauration et débits de boissons. Ce secteur connaît des replis depuis le sommet atteint en juillet.

Graphique 3  Graphique 3: Contribution des principaux secteurs industriels à la variation en pourcentage du produit intérieur brut en décembre
Contribution des principaux secteurs industriels à la variation en pourcentage du produit intérieur brut en décembre

Quatrième trimestre de 2016

La valeur ajoutée des industries productrices de biens s'est accrue de 0,8 % au quatrième trimestre, tandis que celle des industries de services a augmenté de 0,5 %.

La progression de la valeur ajoutée des industries productrices de biens s'explique surtout par des hausses de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz (+3,3 %) et de la construction (+0,6 %). Les principales contributions à la croissance du secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz provenaient de l'extraction de pétrole par des méthodes non classiques (+5,4 %) et des activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière (+23 %), en hausse pour un deuxième trimestre de suite après quatre trimestres de recul. Par contraste, l'extraction de pétrole et de gaz par des méthodes classiques était en baisse de 2,4 % après trois trimestres consécutifs de hausse.

Le sous-secteur de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) était en progression de 4,3 %, en raison de la croissance de l'extraction de minerais non métalliques. Après sept replis trimestriels d'affilée, le secteur de la construction a affiché une hausse de 0,6 % attribuable à l'intensification de la construction résidentielle et des travaux de réparation.

Les services publics ont affiché un recul de 2,3 %, après avoir connu au trimestre précédent une progression de 3,3 % favorisée par le temps plus chaud que d'habitude à l'été 2016 au Canada central et dans l'Est du pays. La production du secteur de la fabrication était essentiellement inchangée au quatrième trimestre.

Les principales contributions à la croissance des industries de services provenaient des services immobiliers et services de location et de location à bail (+0,6 %) et du secteur public (qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques), en progression de 0,3 %. Les services professionnels, scientifiques et techniques ont affiché une hausse de 1,1 %, surtout sous l'effet de la croissance continue de la conception de systèmes informatiques et des services connexes. Le commerce de détail s'est accru de 1,1 % après deux baisses trimestrielles de suite, tandis que le commerce de gros a augmenté de 1,0 %.

Données annuelles 2016

La valeur ajoutée des industries de services a augmenté de 2,1 % en 2016, à peu près au même rythme qu'en 2015. La valeur ajoutée des industries productrices de biens a fléchi de 0,8 %, ce qui représente la deuxième année consécutive de baisse.

Le principal facteur à l'origine du repli global des industries productrices de biens était le secteur de la construction (-3,3 %), la construction non résidentielle et les travaux de génie étant en baisse.

Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz a affiché un recul de 1,8 % sous l'effet de la baisse de production des activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière, alors que les autres sous-secteurs ont connu des hausses.

Le secteur de l'agriculture et de la foresterie a progressé de 3,3 % en raison de l'augmentation de la production des cultures agricoles.

Le secteur des services publics a affiché une croissance annuelle de 1,1 %, sa plus forte depuis 2011, alors que la production, la transmission et la distribution d'électricité ont augmenté en partie en raison du temps plus chaud que d'habitude à l'été 2016 dans de nombreuses régions du pays.

Le secteur de la fabrication a progressé de 0,6 %, alors que les hausses de la fabrication de biens non durables ont plus que neutralisé la diminution globale de la fabrication de biens durables.

En 2016, ce sont les services immobiliers et services de location et de location à bail (+3,0 %) et la finance et les assurances (+4,4 %) qui ont le plus contribué à la croissance des industries productrices de services. Les industries du secteur public, qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques, ont connu une progression de 2,0 %. Des hausses importantes ont aussi été observées dans les services de transport et d'entreposage (+3,0 %), le commerce de détail (+2,3 %) et le commerce de gros (+1,5 %).

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Aujourd'hui, nous faisons un retour en arrière sur l'utilisation du produit intérieur brut (PIB) comme mesure de l'économie canadienne. La disponibilité du PIB par industrie en tant que mesure de la production économique mensuelle remonte à 1961.

La composition de l'économie canadienne exprimée par le PIB par industrie a subi des changements significatifs depuis 1961. L'ensemble des industries productrices de biens constituait plus de 40 % de l'économie canadienne en 1961, alors que les industries productrices de services représentent environ 70 % de l'économie du pays depuis 2009.

En 1961, la fabrication (biens non durables et durables) représentait plus de la moitié des industries productrices de biens. En 2016, 55 ans plus tard, la fabrication constituait environ le tiers des industries productrices de biens.

La croissance du secteur des services depuis 1961 est attribuable en grande partie au secteur des services immobiliers et des services de location à bail et à celui de la finance et des assurances.



  Note aux lecteurs

Les données mensuelles sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2007. Cela signifie que les données pour chaque industrie et chaque agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2007. Les données mensuelles sont ajustées aux indices de volume Fisher du PIB enchaînés annuellement, lesquels sont obtenus à partir des tableaux des ressources et des emplois (TRE) en prix constants jusqu'à la dernière année des TRE (2013).

Pour la période commençant en janvier 2014, on a établi les données en enchaînant un indice de volume Laspeyres à pondération fixe à la période précédente. La pondération fixe est constituée des prix des industries de 2013.

Cette approche rend les données mensuelles du PIB par industrie plus comparables à celles du PIB établies selon les dépenses, enchaînées trimestriellement.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Pour obtenir plus d'information sur le PIB, voir la vidéo « Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB)? »

Révisions

Dans le présent communiqué sur le PIB mensuel par industrie, les données ont été révisées rétroactivement jusqu'à janvier 2016.

Chaque mois, les plus récentes données administratives et données d'enquêtes de différentes industries de l'économie sont intégrées, ce qui donne lieu à des révisions statistiques. Des données administratives mises à jour et révisées (y compris des statistiques fiscales), de nouveaux renseignements fournis par les répondants aux enquêtes sur l'industrie ainsi que des changements standards apportés aux calculs de désaisonnalisation sont pris en compte lors de chaque diffusion.

Pour obtenir plus de renseignements concernant le PIB national mensuel par industrie, consultez le module Système des comptes macroéconomiques figurant sur notre site Web.

Tableaux de données CANSIM en temps réel

Le tableau de données CANSIM en temps réel 379-8031 sera mis à jour le 13 mars. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le document Tableaux de données CANSIM en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données de janvier sur le PIB par industrie seront diffusées le 31 mars.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Allan Tomas au 613-790-6570, Division des comptes des industries.

Date de modification :