Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Fabrication : bilan de l'année, 2016

Diffusion : 2017-03-06

Les ventes totales du secteur de la fabrication ont augmenté de 1,0 % en 2016, pour s'établir à 614,4 milliards de dollars, à la suite d'un recul de 1,7 % en 2015. Les ventes plus élevées dans les industries de la fabrication de matériel de transport et de la fabrication d'aliments ont compensé les baisses dans l'industrie de la fabrication des produits du pétrole et du charbon.

Les ventes du secteur de la fabrication ont atteint un niveau record de 53,5 milliards de dollars en décembre 2016, attribuable en grande partie à un volume plus élevé de biens vendus. Le record précédent, qui était de 53,1 milliards de dollars, avait été établi en juillet 2008, avant le ralentissement économique.

Les ventes en dollars constants du secteur de la fabrication ont augmenté de 1,3 % en 2016, ce qui indique une augmentation du volume de biens vendus. Selon l'Indice des prix des produits industriels, les prix du secteur de la fabrication ont diminué de 0,2 % en 2016.

Graphique 1  Graphique 1: Ventes des fabricants
Ventes des fabricants

Les ventes de biens durables augmentent

Les ventes de biens durables ont augmenté de 2,0 % en 2016 pour s'établir à 328,5 milliards de dollars. Il s'agit d'une troisième hausse annuelle consécutive. La hausse de 2016 est principalement attribuable à l'industrie du matériel de transport et à l'industrie des produits en bois.

Les ventes de biens durables ont reculé de 7,8 % de janvier à mars, avant d'augmenter de 5,2 % de mars à décembre.

Les ventes de biens non durables affichent une légère baisse

À la suite d'une baisse de 6,1 % en 2015, les ventes dans l'industrie des biens non durables ont diminué légèrement de 0,1 % en 2016 pour s'établir à 285,9 milliards de dollars. Ce sont les industries de la fabrication d'aliments et de la fabrication de produits du pétrole et du charbon qui ont le plus contribué à cette variation des ventes dans l'industrie des biens non durables.

Les ventes de biens non durables, qui suivaient une tendance baissière depuis juillet 2014, ont atteint un creux de 22,7 milliards de dollars en février 2016, après quoi elles ont augmenté de 11,8 % de février à décembre. La reprise des ventes totales du secteur de la fabrication depuis février 2016 reflète, dans une large mesure, les hausses de la fabrication de biens non durables.

Faits saillants : les industries de la fabrication du matériel de transport et des aliments mènent la hausse

En 2016, 10 des 21 industries, représentant 68,8 % du secteur de la fabrication, ont affiché une augmentation de leurs ventes.

L'industrie de la fabrication de matériel de transport (+5,8 %) a connu l'augmentation annuelle la plus marquée en 2016 pour s'établir à 130,0 milliards de dollars. Les ventes de la fabrication de véhicules automobiles ont augmenté de 11,8 % par rapport à 2015 pour s'établir à 69,5 milliards de dollars en 2016. En janvier 2016, le réoutillage récent d'usines de fabrication de véhicules automobiles et l'introduction de modèles de production plus coûteux ont permis aux ventes de l'industrie de la fabrication de véhicules automobiles d'atteindre leur plus haut niveau depuis mars 2000.

Graphique 2  Graphique 2: Ventes des fabricants, industries sélectionnées
Ventes des fabricants, industries sélectionnées

Les ventes de l'industrie de la fabrication d'aliments (+5,3 %) ont augmenté pour une neuvième année consécutive pour s'établir à 101,1 milliards de dollars en 2016. Depuis le début de cette série en 1992, les ventes de l'industrie de la fabrication d'aliments ont augmenté chaque année, à l'exception de 2005 (-0,8 %) et de 2007 (-0,1%).

Les ventes de l'industrie de la fabrication de produits en bois (+10,8 %) ont augmenté pour une cinquième année consécutive pour s'établir à 28,8 milliards de dollars.

Les ventes de produits du pétrole et du charbon, qui suivent une tendance à la baisse depuis juillet 2014, ont atteint leur point le plus bas en février 2016, lorsqu'elles étaient à 3,4 milliards de dollars. Au cours de cette période, les ventes de cette industrie ont reculé de 52,3 %.

Cependant, puisque les ventes dans l'industrie de la fabrication de produits du pétrole et du charbon sont liées de près aux prix du pétrole, les ventes ont connu une progression de mars à décembre à la suite de la remontée des prix du brut en 2016. Celles-ci ont atteint 5,2 milliards de dollars en décembre, leur niveau le plus élevé depuis juillet 2015, où elles étaient de 5,3 milliards de dollars.

Les ventes dans l'industrie de la fabrication de machines (-7,1 %) ont reculé pour une deuxième année consécutive pour s'établir à 32,0 milliards de dollars en 2016. Cette baisse est surtout attribuable au recul des ventes de machines pour l'extraction minière et l'exploitation pétrolière et gazière en Alberta.

Les ventes en hausse dans six provinces

Les ventes ont augmenté dans six provinces en 2016. L'Ontario et la Colombie-Britannique ont affiché les augmentations les plus marquées, alors que le Québec a affiché une légère baisse et que l'Alberta a enregistré le recul le plus marqué.

En Ontario, les ventes du secteur de la fabrication ont augmenté de 4,0 % pour s'établir à 300,8 milliards de dollars en 2016. Cette hausse est principalement attribuable à l'industrie de la fabrication de matériel de transport, dont les ventes ont augmenté de 9,6 % pour s'établir à 105,6 milliards de dollars.

Les industries qui ont le plus contribué à la variation des ventes dans l'industrie des biens non durables sont celle de la fabrication d'aliments, en hausse de 5,3 % pour s'établir à 40,6 milliards de dollars, et celle de la fabrication de produits du pétrole et du charbon, en baisse de 14,7 % pour s'établir à 12,7 milliards de dollars.

L'industrie de la fabrication de matériel de transport a représenté 35,1 % des ventes du secteur de la fabrication en Ontario, tandis que l'Ontario a représenté 49,0 % des ventes totales du secteur de la fabrication du Canada en 2016.

Les ventes du secteur de la fabrication ont augmenté pour une septième année consécutive en Colombie-Britannique (+4,2 %) pour atteindre 45,9 milliards de dollars en 2016. Les industries qui ont le plus contribué à cette croissance sont celle de l'industrie des produits en bois, en hausse de 10,3 % pour s'établir à 9,5 milliards de dollars, suivie de celle de la première transformation des métaux, en hausse de 33,0 % pour s'établir à 3,4 milliards de dollars.

Au Québec, les ventes du secteur de la fabrication ont diminué légèrement de 0,5 % pour s'établir à 142,6 milliards de dollars. L'augmentation des ventes dans l'industrie de la fabrication d'aliments, en hausse de 5,6 % pour s'établir à 23,1 milliards de dollars, n'a pas effacé les reculs dans l'industrie de la fabrication de matériel de transport, en baisse de 10,7 % pour s'établir à 17,3 milliards de dollars.

En Alberta, les ventes du secteur de la fabrication ont chuté de 8,5% pour s'établir à 62,7 milliards de dollars en 2016. Des reculs ont été observés dans les industries de la fabrication de machines (-40,9 %, pour s'établir à 3,6 milliards de dollars), de la fabrication de produits du pétrole et du charbon (-12,0 %, pour s'établir à 12,8 milliards de dollars), et de la fabrication de produits métalliques (-18,7 %, pour s'établir à 4,3 milliards de dollars). À l'exception de ces trois industries, les ventes en Alberta ont reculé de 1,4 % en 2016.

L'une des rares industries à avoir enregistré une hausse de ses ventes en Alberta a été celle de la fabrication de produits chimiques, qui a affiché une augmentation de 6,3 % pour se chiffrer à 13,2 milliards de dollars, dépassant ainsi les ventes des produits du pétrole et du charbon pour la première fois depuis 2004.

Les feux de forêt de mai en Alberta ont forcé l'évacuation de Fort McMurray et brûlé une région qui équivaut environ à la superficie de l'Île-du-Prince-Édouard. Les ventes dans l'industrie de la fabrication de produits du pétrole et du charbon en Alberta ont reculé de 11,7 % en mai, mais ce recul était attendu, puisque des travaux d'entretien étaient déjà en cours dans certaines raffineries.

Il y a eu une réduction de 3,8 % des stocks de produits du pétrole et du charbon dans l'ensemble du pays en mai. Cependant, il semble que globalement, les répercussions des feux de forêt sur le secteur de la fabrication ont été faibles et temporaires.

Recul des stocks

En 2016, les niveaux mensuels moyens des stocks ont diminué de 1,5 % pour s'établir à 70,0 milliards de dollars. Les niveaux de stocks annuels moyens avaient atteint un niveau inégalé en 2015, après cinq années d'augmentations consécutives.

Les stocks mensuels ont diminué pour atteindre un creux en avril 2016, après quoi ils ont connu une reprise à l'été et un autre recul vers la fin de l'année. La baisse du début de l'année est principalement attribuable à des stocks moins élevés dans l'industrie de la fabrication de matériel de transport.

Les stocks mensuels moyens en dollars constants ont reculé de 1,6 % en 2016 pour s'établir à 63,7 milliards de dollars. La valeur en dollars constants et les volumes de stocks détenus ont diminué chaque mois en 2016, à l'exception de janvier et juillet.

Graphique 3  Graphique 3: Total des stocks
Total des stocks

Diminution du ratio annuel moyen des stocks aux ventes

Le ratio annuel moyen des stocks aux ventes a diminué pour passer de 1,40 en 2015 à 1,37 en 2016.

Après avoir rebondi en février à la suite d'un creux en janvier, le ratio des stocks aux ventes a suivi une tendance à la baisse tout au long de l'année. Une baisse particulièrement marquée a été enregistrée à la fin de l'année, sous l'effet de l'augmentation des ventes en novembre et décembre et de la diminution continue des niveaux de stocks.

Graphique 4  Graphique 4: Ratio du total des stocks aux ventes
Ratio du total des stocks aux ventes

Diminution des commandes en carnet, hausse des nouvelles commandes

Les commandes en carnet ont diminué de 4,1 % comparativement à décembre 2015 pour se chiffrer à 87,7 milliards de dollars en décembre 2016. Une grande partie des commandes en carnet venait de l'industrie de la fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces, qui sont généralement détenues en dollars américains.

Malgré la hausse du dollar américain depuis son niveau le plus bas en avril jusqu'à un sommet en novembre, les commandes en carnet mensuelles ont eu tendance à diminuer au cours de l'année. À l'exclusion de l'industrie de la fabrication de produits aérospatiaux, les commandes en carnet ont diminué de 6,2 % de décembre 2015 à décembre 2016, pour se chiffrer à 38,4 milliards de dollars.

Exprimées en dollars constants, les commandes en carnet ont fléchi de 3,4 % d'une année à l'autre pour s'établir à 69,3 milliards de dollars en décembre 2016.

Les nouvelles commandes ont progressé de 6,8 % d'une année à l'autre pour se fixer à 46,0 milliards de dollars en décembre 2016.

Graphique 5  Graphique 5: Commandes en carnet
Commandes en carnet

Baisse des emplois dans le secteur de la fabrication

L'emploi dans le secteur de la fabrication a diminué de 1,0 % pour s'établir à 1,7 million de travailleurs en 2016, à la suite d'un faible gain en 2015. Le travail à plein temps a représenté 95,5 % des emplois du secteur de la fabrication, et les femmes ont représenté 28,1 % de la main-d'œuvre de ce secteur.

À l'échelle des provinces, l'Ontario (+0,9 %) a affiché la plus forte augmentation, tandis que l'Alberta a affiché le recul le plus important (-17,4 %) au chapitre des emplois dans le secteur de la fabrication.

À l'échelle nationale, près d'un emploi sur dix était dans le secteur de la fabrication en 2016, un niveau relativement stable depuis 2009.



  Note aux lecteurs

Les données mensuelles qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et sont exprimées en dollars courants, à moins d'avis contraire. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter le document Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le groupe des biens non durables comprend les secteurs de l'alimentation, des boissons et des produits du tabac, des usines de textiles, des usines de produits textiles, de l'habillement, du cuir et des produits connexes, du papier, de l'impression et des activités connexes de soutien, des produits du pétrole et du charbon, des produits chimiques ainsi que des produits en caoutchouc et en plastique.

Le groupe des biens durables comprend les secteurs des produits en bois, des produits minéraux non métalliques, des métaux de première transformation, de la fabrication de produits en métal, des machines, des produits informatiques et électroniques, du matériel, des appareils et des composants électriques, du matériel de transport, des meubles et des produits connexes ainsi que des activités diverses de fabrication.

Industries fondées sur la production

Pour les industries de l'aérospatiale et de la construction navale, on utilise la valeur de la production plutôt que celle des ventes de produits fabriqués. Pour déterminer la valeur de la production, on ajuste la valeur mensuelle des ventes de produits fabriqués en fonction de la variation mensuelle des stocks détenus pour les biens en cours de fabrication et les produits finis fabriqués. On utilise la valeur de la production en raison du long délai habituellement nécessaire pour fabriquer des produits dans ces industries.

Les commandes en carnet sont des commandes qui feront partie de ventes futures si les commandes ne sont pas annulées.

Les nouvelles commandes représentent les commandes reçues, qu'elles soient vendues ou non durant le mois en cours. Elles correspondent à la somme des ventes pour le mois en cours et des variations dans les commandes en carnet entre le mois précédent et le mois en cours.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Bechir Oueriemmi au 613-951-7938 (bechir.oueriemmi@canada.ca) ou Michael Schimpf (613-863-4480; michael.schimpf@canada.ca), Division de la fabrication et du commerce de gros.

Date de modification :