Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enregistrement sonore et édition de musique, 2015

Diffusion : 2017-03-21

Les revenus totaux d'exploitation combinés de l'industrie canadienne de l'enregistrement sonore et de l'édition de musique ont diminué de 3,0 %, passant de 880,0 millions de dollars en 2013 à 853,9 millions de dollars en 2015. Ce recul s'est accompagné d'une réduction de 6,6 % des dépenses d'exploitation totales, qui sont passées de 789,3 millions de dollars à 736,9 millions de dollars au cours de la même période de deux ans. Cela a donné lieu à une augmentation de 3,4 points de pourcentage de la marge bénéficiaire d'exploitation, qui est passée de 10,3 % en 2013 à 13,7 % en 2015.

Le groupe le plus important, celui de la production d'enregistrements sonores et de la production et distribution d'enregistrements sonores de manière intégrée, était à l'origine de 48,9 % du total des revenus d'exploitation, suivi des éditeurs de musique (33,0 %), des studios d'enregistrement sonore (15,3 %) et des autres industries de l'enregistrement sonore (2,8 %).

Production d'enregistrements sonores et production et distribution d'enregistrements sonores de manière intégrée

En 2015, le groupe de la production d'enregistrements sonores et de la production et distribution d'enregistrements sonores de manière intégrée a généré des revenus totaux d'exploitation de 417,7 millions de dollars, en baisse par rapport à 481,1 millions de dollars en 2013. Les dépenses d'exploitation totales se sont chiffrées à 368,4 millions de dollars en 2015, en baisse de 16,8 % par rapport à 2013. Cela a donné lieu à une marge bénéficiaire d'exploitation de 11,8 % pour 2015, comparativement à 7,9 % en 2013.

Les entreprises de l'Ontario ont généré 78,7 % des revenus totaux d'exploitation de l'industrie en 2015, en légère hausse par rapport à 2013 (78,5 %). Les entreprises de la Colombie-Britannique et des Territoires ont également affiché une augmentation de leur part des revenus totaux d'exploitation en 2015 (4,3 %) par rapport à 2013 (3,4 %). La part des entreprises du Québec a quant à elle diminué de 1,1 point de pourcentage, passant de 17,0 % en 2013 à 15,9 % en 2015.

Le coût des biens vendus était le principal poste de dépense d'exploitation (28,5 %) de l'industrie, suivi de près des redevances, redevances de franchisage et droits d'adhésion (27,0 %), puis des salaires, traitements, commissions et avantages (15,0 %).

La vente d'enregistrements a diminué de 8,7 % pour s'établir à 309,0 millions de dollars. De ce montant, 137,1 millions de dollars a été généré par la vente de disques compacts, en baisse de 19,1 % par rapport à 2013. Les ventes d'enregistrements musicaux numériques ont également diminué (12,0 %), celles-ci passant de 154,7 millions de dollars en 2013 à 136,2 millions de dollars en 2015. Les ventes d'autres enregistrements musicaux se sont chiffrées à 35,7 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 146,2 %.

En 2015, les entreprises sous contrôle étranger au Canada ont généré 73,6 % des ventes totales d'enregistrements de l'industrie, et 7,4 % de leurs revenus étaient tirés de la vente d'enregistrements d'artistes canadiens. Ces chiffres sont demeurés relativement stables comparativement à 2013, lorsque ces entreprises avaient généré 76,9 % des ventes totales et 7,6 % de leurs revenus étaient tirés de la vente d'enregistrements d'artistes canadiens.

Par contre, alors que les entreprises sous contrôle canadien étaient à l'origine de seulement 26,4 % des ventes totales d'enregistrements de l'industrie, les revenus tirés de la vente d'enregistrements d'artistes canadiens représentaient 64,0 % du total, une légère hausse par rapport à 63,1 % en 2013.

Les ventes d'enregistrements selon la catégorie musicale ont été dominées par la musique populaire et rock, qui a généré 77,5 % du total des ventes. Les ventes de musique country et traditionnelle ont reculé, passant de 20,3 millions de dollars en 2013 à 14,9 millions de dollars en 2015, pour représenter 4,8 % du total des ventes d'enregistrements selon la catégorie musicale. En 2015, la catégorie du jazz et du blues a continué d'attirer une petite part du marché, soit 1,5 %.

Éditeurs de musique

Les éditeurs de musique comprennent les établissements dont l'activité principale est l'acquisition et l'enregistrement de droits d'auteur sur les compositions musicales, et à promouvoir et autoriser l'utilisation de ces compositions. Ces établissements peuvent détenir les droits d'auteur ou agir à titre d'administrateurs des droits d'auteur sur les œuvres musicales pour le compte des titulaires de ces droits.

Les éditeurs de musique ont affiché des revenus totaux d'exploitation de 282,0 millions de dollars et des dépenses totales d'exploitation de 241,3 millions de dollars, ce qui a donné lieu à une marge bénéficiaire d'exploitation de 14,4 % pour 2015, en hausse de 3,2 points de pourcentage par rapport à 2013. Les redevances, redevances de franchisage et droits d'adhésion ont représenté 41,4 % des dépenses totales, suivis des traitements, salaires, commissions et avantages (21,0 %).

Les redevances et les droits de licence ont totalisé 148,1 millions de dollars pour cette industrie. Les droits d'exécution et les droits d'utilisation pour des médias comme la radio, la télévision et les événements en direct ont représenté 48,7 % du total des revenus de redevances et de droits de licence en 2015, en hausse par rapport à 38,2 % en 2013. Alors que les droits de reproduction mécanique ont diminué de 16,6 %, passant de 25,3 millions de dollars en 2013 à 21,1 millions de dollars en 2015, les droits de synchronisation ont augmenté de 38,5 %.

Studios d'enregistrements sonores

Les entreprises de l'industrie des studios d'enregistrement ont comme activité principale de fournir les installations et l'expertise technique nécessaires à l'enregistrement d'interprétations musicales, ainsi que de fournir des services audio de production et de postproduction pour les productions cinématographiques, télévisuelles et vidéo. Les services comme l'enregistrement, le mixage et le matriçage ont engendré 130,5 millions de dollars en revenus totaux d'exploitation en 2015 et 113,4 millions de dollars en dépenses totales d'exploitation. Cela a donné lieu à une marge bénéficiaire d'exploitation de 13,1 %, en baisse par rapport à 13,6 % en 2013.

Les salaires, traitements, avantages et commissions étaient le principal poste de dépense de l'industrie, représentant 29,4 % des dépenses d'exploitation totales, suivis des locations et locations à bail (10,4 %) et du coût des biens vendus (10,2 %).

  Note aux lecteurs

Les données de 2013 ont été révisées.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).

Date de modification :