Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Aînés autochtones dans les centres de population au Canada, 2012

Diffusion : 2017-03-21

La population autochtone est une population jeune : elle compte proportionnellement plus d'enfants et de jeunes, et relativement peu d'aînés. On note toutefois une tendance démographique au vieillissement chez les peuples autochtones. Selon le Recensement de 2001 et l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, le nombre d'Autochtones âgés de 65 ans et plus a plus que doublé de 2001 à 2011, atteignant 82 690.

En 2011, plus de la moitié des aînés autochtones (52 % ou 43 130) vivaient dans un centre de population. Il s'agit d'un changement notable par rapport à 2001, où la majorité des aînés autochtones vivaient alors dans des collectivités rurales ou dans des réserves. Un centre de population se définit comme une région dont la population compte au moins 1 000 habitants et qui affiche une densité d'au moins 400 personnes par kilomètre carré.

L'étude, intitulée « Aînés autochtones dans les centres de population au Canada », traite de plusieurs sujets liés au bien-être des aînés autochtones vivant dans un ménage privé au sein d'un centre de population, y compris leur situation dans le ménage, leurs conditions socioéconomiques et leur condition de santé. Les aînés autochtones sont composés des Premières Nations, des Métis et des Inuits âgés de 65 ans et plus.

La majorité des aînés autochtones vivant dans un centre de population habitent dans un contexte familial

En 2011, la plupart des aînés autochtones dans les centres de population vivaient dans un contexte familial, avec un conjoint ou un partenaire, leurs enfants ou d'autres personnes apparentées. Vivre avec un conjoint ou un partenaire était la situation dans le ménage la plus courante pour les hommes (65 %) et les femmes (40 %). Toutefois, pour ce qui est des femmes, presque autant d'entre elles vivaient seules (38 %).

À la question de savoir vers qui se tourner pour obtenir du soutien en période de besoin, 73 % des aînés autochtones vivant dans un centre de population ont mentionné des membres de la famille comme un conjoint, un fils ou une fille, 7 % ont mentionné des personnes non apparentées comme des amis, des voisins ou des collègues, et 12 % ont mentionné à la fois des membres de la famille et des personnes non apparentées. Les 8 % qui restent ont déclaré n'avoir personne vers qui se tourner pour obtenir du soutien en période de besoin.

De nombreux aînés autochtones sont aux prises avec des problèmes de santé

Selon les données de l'Enquête auprès des peuples autochtones de 2012, environ 9 aînés autochtones vivant dans des centres de population sur 10 ont déclaré avoir au moins un problème de santé chronique. L'hypertension artérielle et l'arthrite (à l'exclusion de la fibromyalgie) étaient les problèmes les plus souvent déclarés.

Nombre accru d'aînés autochtones occupant un emploi rémunéré

Au fil des ans, le nombre d'aînés autochtones qui occupent un emploi rémunéré s'est accru. Le pourcentage d'aînés autochtones dans les centres de population occupant un emploi rémunéré a presque doublé de 2001 (7 %) à 2011 (13 %). Cette situation était comparable à celle des aînés non autochtones vivant dans des centres de population, qui affichaient des proportions de 7 % en 2001 et de 12 % en 2011.

Dans les centres de population, en 2011, environ le quart des aînés autochtones étaient en situation de faible revenu, comparativement à 13 % des aînés non autochtones. Près de la moitié (49 %) des femmes aînées autochtones vivant seules faisaient partie de la population à faible revenu.

  Note aux lecteurs

Le « faible revenu » fait référence à la mesure du faible revenu après impôt (MFRAI). La MFRAI utilise le revenu après impôt des ménages. Aucune variation régionale n'a été établie pour tenir compte des écarts au chapitre des prix ou du coût de la vie; tous les ménages canadiens visés sont assujettis au même seuil ajusté en fonction de la taille du ménage. Ce seuil correspond à la moitié de la médiane du revenu après impôt ajusté des ménages. Afin de considérer les économies d'échelle possibles, le revenu des ménages comportant plus d'un membre est divisé par la racine carrée de la taille du ménage. La MFRAI n'est pas utilisée dans les territoires.

Les résultats sont limités aux personnes vivant dans un ménage privé. Les personnes vivant dans un logement collectif, comme un établissement de soins infirmiers, un hôpital pour personnes souffrant de maladies chroniques ou un hôpital de soins de longue durée, ou une résidence pour aînés, sont exclues par manque de données disponibles.

Les données visent la population des Premières Nations hors réserve, des Métis et des Inuits.

Produits

L'article "Aînés autochtones dans les centres de population du Canada" est maintenant disponible en ligne (Numéro au catalogue89-653-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :