Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Dette nette fédérale par habitant depuis 1867

Diffusion : 2017-03-29

L'évolution de la dette de l'administration fédérale illustre certains des événements politiques et socioéconomiques nationaux et internationaux les plus importants qui ont façonné les 150 ans de l'histoire du Canada. Au cours de cette période, la dette fédérale nette nominale par habitant a augmenté pour passer de 22 $ en 1867 à un sommet historique de 19 733 $ en 1997.

De 1867 à 1967 

Graphique 1  Graphique 1: Dette fédérale nette par habitant, de 1867 à 1967
Dette fédérale nette par habitant, de 1867 à 1967

On peut remarquer trois périodes relativement brèves de croissance significative de la dette fédérale nette au cours des cent premières années du Canada. La première période a commencé peu après 1880, alors que le gouvernement de l'époque signait une entente avec Chemin de fer Canadien Pacifique pour construire le chemin de fer national vers la côte ouest du Canada. Les autres périodes ont coïncidé avec les deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945), pendant lesquelles la dette nette par habitant a monté en flèche, de 516 % lors de la Première Guerre mondiale, et de 280 % lors de la Deuxième Guerre mondiale. Pour financer l'effort de guerre du Canada, le gouvernement a, en grande partie, emprunté auprès des Canadiens en émettant des obligations de la Victoire et des certificats d'épargne de la guerre, précurseurs des obligations d'épargne du Canada que l'on connaît aujourd'hui.

Les cent premières années du Canada ont également été caractérisées par deux baisses abruptes de la dette nette par habitant. La première a eu lieu au début des années 1920, entre la Première Guerre mondiale et la Grande Dépression. Le second épisode coïncide avec le boom économique après la Deuxième Guerre mondiale, une époque de croissance économique et démographique solide et soutenue, au cours de laquelle les taux de chômage et d'intérêts étaient bas et caractérisée par une relative stabilité financière. En effet, entre 1946 et 1958, la dette nette par habitant de l'administration fédérale a diminué de plus de 40 %, ce qui constitue la plus longue baisse soutenue de la dette nette de l'histoire du Canada.

De 1968 à 2016

La période de croissance économique soutenue entre 1950 et 1970 a pris fin avec divers événements qui se sont produits au début des années 1970, notamment l'effondrement du système monétaire de Bretton Woods, la crise du pétrole de 1973, le krach boursier et la stagflation qui en a résulté. Cette période a également été marquée par la mise en œuvre de nouveaux programmes sociaux importants au Canada, tels que la Loi sur les soins médicaux (1966), le Régime de pensions du Canada et le Régime des rentes du Québec (1966), le programme de la Sécurité de la vieillesse (1967) ainsi que la Loi sur l'assurance-chômage (1971). Dans leur forme initiale, ces programmes reposaient en grande partie sur le financement de l'administration fédérale.

Graphique 2  Graphique 2: Dette fédérale nette par habitant, de 1968 à 2016
Dette fédérale nette par habitant, de 1968 à 2016

La dette fédérale nette par habitant a augmenté graduellement pendant 30 années consécutives entre 1967 et 1997, alimentée par une inflation à la hausse, deux grandes récessions économiques au début des années 1980 et 1990 et d'importants déficits budgétaires persistants. Dans les années 1970 et 1980, la dette nette par habitant a augmenté de manière significative, alors que les hausses annuelles moyennes entre 1975 et 1987 dépassaient les 20 %.

Un virage radical des finances publiques s'est produit après que la dette fédérale eut atteint un sommet historique en 1997. Le gouvernement de l'époque a mis en place des contrôles des dépenses et des mesures visant à augmenter les revenus afin de générer des budgets équilibrés ou excédentaires. La dette nette par habitant a diminué pendant 11 années consécutives pour atteindre 14 951 $ en 2008, en baisse de 24 % par rapport au niveau de 1997. Toutefois, cette tendance à la baisse a été interrompue par l'éclatement de la crise financière mondiale de 2008. Alimentée par d'importants déficits de l'administration fédérale, la dette nette par habitant a augmenté de 21 % entre 2009 et 2012. Depuis ce temps, la dette nette par habitant a légèrement diminué.

  Note aux lecteurs

Pour la présente étude, la dette nette est calculée en soustrayant les actifs financiers des passifs, conformément aux Comptes publics du Canada (au 30 juin de 1867 à 1907, et au 31 mars de 1908 à 2016), la source de données principale aux fins de compilation des statistiques financières de l'administration fédérale pendant la période de référence.

Les utilisateurs de données devraient toutefois noter que le calcul de la dette nette dans les statistiques macroéconomiques est légèrement différent, car il mesure la dette brute moins les actifs financiers correspondant aux instruments de la dette.

Les chiffres de la dette fédérale nette sont fondés sur le Système de gestion financière (SGFdette financière nette, tableau CANSIM 385-0010) pour la période de 1867 à 2007, et sur les Statistiques de finances publiques canadiennes (SFPCvaleur financière nette) par la suite. Malgré de nombreuses différences conceptuelles entre le SGF et les SFPC, la différence de calcul de la dette nette se situe aux alentours de 1 % en 2008, une année de chevauchement entre les deux systèmes.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :