Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Résultats sur le marché du travail des diplômés des universités des Provinces maritimes, 2006 à 2011

Diffusion : 2017-04-11

Les diplômés du baccalauréat ayant obtenu leur diplôme après la récession de 2008-2009 avaient des gains moins élevés que ceux qui l'ont obtenu avant, selon une nouvelle étude portant sur les diplômés des universités des Maritimes.

L'étude, intitulée Résultats sur le marché du travail des diplômés des universités des Provinces maritimes, s'appuie sur un nouvel ensemble de données créé à l'aide de la nouvelle Plateforme de couplage longitudinal en éducation dans le but d'examiner les perspectives économiques des diplômés à leur entrée sur le marché du travail et dans les années subséquentes.

Aux fins de la présente étude, les résultats des six cohortes de diplômés ayant obtenu un baccalauréat, une maîtrise ou un doctorat d'un établissement universitaire des Maritimes (c.-à-d. à l'Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse ou au Nouveau-Brunswick) au cours des années 2006 à 2011 ont été analysés.

À terme, la plateforme permettra d'élargir l'analyse à l'ensemble des diplômés des collèges et universités du Canada.

Des gains d'emploi plus faibles pour les diplômés des cohortes de 2009 à 2011

Dans l'étude, les gains d'emploi obtenus au cours de la première année suivant l'obtention du diplôme sont comparés pour les jeunes de moins de 35 ans qui ont obtenu un diplôme d'une université des Provinces maritimes au cours des années 2006 à 2011.

La période à l'étude est importante, car l'économie canadienne a subi une récession en 2008-2009 qui a pu exercer une pression à la baisse sur les salaires.

Parmi les diplômés du baccalauréat, les gains médians de la première année se sont maintenus pour les cohortes de 2006 à 2008, mais ont diminué pour les cohortes ayant obtenu leur diplôme en 2009 ou après. Ainsi, les diplômés de 2009 gagnaient généralement 8 % de moins que leurs homologues de 2008, soit environ 3 000 $ de moins.

Graphique 1  Graphique 1: Gains d'emploi médians de la première année des diplômés du baccalauréat des universités des Provinces maritimes, cohortes de 2006 à 2011
Gains d'emploi médians de la première année des diplômés du baccalauréat des universités des Provinces maritimes, cohortes de 2006 à 2011

La situation ne s'est pas améliorée pour les cohortes suivantes. Un an après avoir obtenu leur diplôme, les diplômés de la cohorte de 2011 gagnaient également 8 % de moins que ceux de la cohorte de 2008.

Parmi les diplômés des niveaux supérieurs (maîtrise et doctorat), les gains médians étaient plus élevés que ceux des diplômés du baccalauréat. Pour cette population, la baisse des gains d'emploi de 2008 à 2011 n'était cependant pas significative.

Des gains d'emploi plus faibles quel que soit le domaine d'étude

Parmi les diplômés du baccalauréat, les gains ont diminué après 2008 à la fois pour les hommes et les femmes, ceux qui ont quitté les Maritimes et ceux qui sont restés, et pour la plupart des domaines d'étude.

L'analyse des gains médians de la première année selon le domaine d'étude entre la cohorte de 2008 et celle de 2011 montre que les diminutions les plus importantes chez les hommes diplômés du baccalauréat ont été observées chez ceux dont le domaine d'étude était la santé et domaines connexes (-25 %) ou l'éducation (-21 %).

Parmi les femmes diplômées du baccalauréat, les reculs les plus importants ont été observés chez celles dont le domaine d'étude était les mathématiques, informatique et science de l'information (-24 %) ou l'éducation (-24 %).

Il est cependant important de noter que les diplômés n'occupaient pas nécessairement un emploi correspondant à leur domaine d'étude.

Des pertes à long terme pour les diplômés de la cohorte de 2009

Parmi les diplômés du baccalauréat de la cohorte de 2009, des gains d'emploi plus faibles ont été enregistrés non seulement au cours de la première année suivant l'obtention du diplôme, mais aussi au cours des années suivantes.

En fait, l'écart des gains entre les diplômés du baccalauréat de 2008 et ceux de 2009 persistait toujours trois ans après l'obtention du diplôme.

Ce résultat correspond à ceux d'autres études qui ont démontré que le fait d'entrer sur le marché du travail durant un ralentissement économique peut exercer une pression à la baisse sur les gains à long terme.

Lorsque d'autres années s'ajouteront au nouvel ensemble de données, il sera alors possible d'examiner si le même scénario s'est reproduit pour les cohortes suivantes de diplômés.

Être titulaire d'une maîtrise ou d'un doctorat fait une différence quant aux caractéristiques de l'emploi obtenu

L'étude fournit aussi des informations au sujet de la part des diplômés qui sont membres d'un syndicat ou qui cotisent à un régime de pension de l'employeur, deux indicateurs pouvant donner un aperçu de la qualité de l'emploi.

En général, les titulaires d'un baccalauréat étaient moins susceptibles que les titulaires d'une maîtrise ou d'un doctorat d'avoir déclaré des cotisations syndicales ou des cotisations à un régime de pension.

Parmi ceux ayant obtenu leur diplôme au cours des années 2006 à 2011, environ la moitié des diplômés de la maîtrise et du doctorat contribuaient à un régime de pension, comparativement à environ le tiers des diplômés du baccalauréat. Des proportions semblables des deux groupes de diplômés ont déclaré verser des cotisations syndicales.

Les diplômés originaires des Maritimes sont les plus susceptibles d'y rester

Enfin, l'étude fournit des informations sur la part des diplômés qui résident toujours dans les Provinces maritimes après avoir obtenu leur diplôme.

Parmi l'ensemble des diplômés de 2006 à 2011, plus des deux tiers résidaient toujours dans les Maritimes une année après l'obtention de leur diplôme. Ce taux variait toutefois selon divers facteurs, en particulier la région d'origine et le domaine d'étude.

Parmi les diplômés qui habitaient déjà dans les Maritimes au moment de leur inscription, plus des trois quarts y habitaient toujours un an après l'obtention de leur diplôme.

Par contre, parmi ceux qui provenaient du reste du Canada, moins de 20 % se trouvaient toujours dans les Provinces maritimes un an après l'obtention de leur diplôme.

Les diplômés en éducation étaient les plus susceptibles de demeurer dans les Provinces maritimes, alors que ceux qui avaient obtenu leur diplôme en architecture, génie et services connexes étaient les moins susceptibles d'y rester.

  Note aux lecteurs

Le Système d'information sur les étudiants postsecondaires (SIEP) est un ensemble de données administratives sur les programmes d'études et les différents diplômes décernés. Toutefois, le SIEP ne contient pas de données sur les résultats obtenus par les diplômés sur le marché du travail, qu'il s'agisse de leur participation à la population active après l'obtention de leur diplôme ou de leurs revenus d'emploi. Ces renseignements peuvent être obtenus à partir d'autres sources de données administratives, notamment les fichiers de données fiscales.

Une nouvelle Plateforme de couplage longitudinal en éducation (PCLE) a été conçue pour mieux comprendre les résultats sur le marché du travail des diplômés de même que les parcours des étudiants pendant leurs études. La PCLE est un registre de clés uniques permettant d'apparier une même personne avec plusieurs bases de données. La plateforme étend le couplage aux données du Système d'information sur les apprentis inscrits.

À partir de la PCLE, un projet pilote a été entrepris par Statistique Canada pour le compte des membres du groupe de travail sur l'information sur le marché du travail du Forum des ministres du marché du travail représentant les Provinces maritimes (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard), d'Emploi et Développement social Canada et de la Commission de l'enseignement supérieur des Provinces maritimes. Le projet pilote a mené au développement de la présente étude, qui examine les résultats des diplômés de moins de 35 ans ayant obtenu leur diplôme dans une université des Provinces maritimes au cours des années 2006 à 2011. Les informations sur le plan du revenu, du travail et de la rétention proviennent de données fiscales et correspondent à l'année suivant l'obtention du diplôme, soit de 2007 à 2012.

Produits

L'étude intitulée « Résultats sur le marché du travail des diplômés des universités des Provinces maritimes » est maintenant accessible dans la publication Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes ou la qualité des données, communiquez avec Diane Galarneau au 613-866-7499 (diane.galarneau@canada.ca).

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de Regards sur la société canadienne, communiquez avec Sébastien LaRochelle-Côté au 613-951-0803 (sebastien.larochelle-cote@canada.ca).

Date de modification :