Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Radiodiffusion privée, 2016

Diffusion : 2017-07-18

Ventes de temps d'antenne, radio privée

1,5 milliard de dollars

2016

-3,3 % baisse

(variation annuelle)

Les recettes d'exploitation dans le secteur de la radiodiffusion privée ont reculé de 3,3 % (-52,5 millions de dollars) par rapport à 2015 pour se situer à 1,6 milliard de dollars en 2016. Il s'agit de la troisième baisse annuelle consécutive. Une diminution de 5,4 % de la vente de publicité locale a été à l'origine du recul des recettes d'exploitation. En 2016, 98,4 % des recettes d'exploitation totales de la radiodiffusion privée provenaient de la vente de publicité.

La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts est passée de 18,9 % en 2015 à 18,6 % en 2016, et les bénéfices avant impôts et intérêts se sont chiffrés à 289,0 millions de dollars. Cette baisse est attribuable à une diminution de 3,3 % des recettes d'exploitation, lesquelles se sont situées à 1,6 milliard de dollars.

Les dépenses d'exploitation ont diminué de 2,9 % pour s'établir à 1,3 milliard de dollars en 2016. La catégorie de la vente et promotion est celle qui a le plus diminué, ayant enregistré une baisse de 20,2 millions de dollars, ou de 5,4 %, de ses dépenses par rapport à 2015 pour s'établir à 355,9 millions de dollars en 2016.

La marge bénéficiaire est en baisse partout au pays sauf au Québec et en Ontario

Les radiodiffuseurs privés au Québec ont été les plus rentables au pays en 2016. Le Québec est la seule province qui a enregistré une hausse de ses recettes d'exploitation et de sa marge bénéficiaire avant intérêts et impôts. En 2016, les recettes d'exploitation au Québec ont augmenté de 1,3 % par rapport à 2015 pour se situer à 311,3 millions de dollars. Une baisse des dépenses d'exploitation de 3,5 % en 2016 a contribué à augmenter la marge bénéficiaire avant intérêts et impôts de 3,9 points de pourcentage. La marge bénéficiaire au Québec se situait donc à 22,2 % (69,1 millions de dollars) en 2016.

L'Ontario a maintenu sa marge bénéficiaire avant intérêts et impôts à 21,9 % en 2016, soit un taux identique à celui de 2015. Les recettes d'exploitation (552,4 millions de dollars ) et les dépenses d'exploitation (431,3 millions de dollars) ont diminué de 0,5 % en 2016.

En 2016, les recettes d'exploitation des provinces de l'Atlantique ont baissé de 0,6 %, alors que les dépenses d'exploitation étaient semblables à celles de 2015. Cela a entraîné une diminution de la marge bénéficiaire avant intérêts et impôts, qui est passée de 16,8 % en 2015 à 16,3 % en 2016.

C'est dans l'ouest du pays que les baisses des recettes d'exploitation ont été les plus prononcées en 2016, celles-ci ayant baissé de 8,2 % par rapport à 2015 pour se situer à 589,4 millions de dollars. Dans l'est du pays, les recettes d'exploitation ont connu une légère hausse de 0,04 % pour se situer à 965,9 millions de dollars.

L'Alberta a affiché la plus forte baisse des recettes d'exploitation en radiodiffusion, ce qui a coïncidé avec une diminution importante de son produit intérieur brut au cours des deux dernières années (-3,7 % en 2015 et -3,8 % en 2016). En 2016, ses recettes d'exploitation se sont situées à 247,6 millions de dollars, en baisse de 12,9 % comparativement à 2015. La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts s'élevait à 17,7 % (43,7 millions de dollars), soit la plus faible des années 2000. Ses dépenses d'exploitation ont diminué de 7,4 % pour s'établir à 203,9 millions de dollars en 2016.

Au Manitoba, les recettes d'exploitation ont diminué de 7,6 % en 2016 pour se situer à 57,7 millions de dollars. Cette province a enregistré la plus faible marge bénéficiaire avant intérêts et impôts du pays (8,7 % ou 5,0 millions de dollars). Elle avait enregistré une marge bénéficiaire avant intérêts et impôts de 7,4 millions de dollars en 2015.

En Saskatchewan, la marge bénéficiaire avant intérêts et impôts a diminué de 0,5 point de pourcentage par rapport à 2015 pour s'établir à 9,9 % en 2016. Cette baisse s'explique par une diminution des recettes d'exploitation de 3,4 millions de dollars et des dépenses d'exploitation de 2,6 millions de dollars.

En Colombie-Britannique et dans les territoires, les dépenses d'exploitation ont diminué de 2,8 %. Cette baisse n'a pas contrebalancé la diminution des recettes d'exploitation de 4,0 % en 2016. La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts est passée de 13,8 % en 2015 à 12,8 % en 2016.

La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts du secteur de la radio privée FM se maintient

Dans le secteur de la radio privée FM, les recettes d'exploitation ont baissé de 3,9 % pour se chiffrer à 1,3 milliard de dollars. La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts a légèrement baissé pour passer de 21,7 % en 2015 à 21,6 % en 2016, ce qui s'est traduit par des bénéfices avant intérêts et impôts de 274,1 millions de dollars.

La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts du secteur de la radio privée AM a diminué pour passer de 6,0 % en 2015 à 5,3 % en 2016. Cette diminution s'explique par l'augmentation de 0,2 % des dépenses d'exploitation, lesquelles se sont établies à 269,3 millions de dollars en 2016. En revanche, les recettes d'exploitation ont fléchi de 0,5 % pour se chiffrer à 284,3 millions de dollars.

Les recettes d'exploitation des stations francophones augmentent

Les recettes d'exploitation des stations de radio francophones se sont accrues de 1,2 % en 2016 pour atteindre 265,9 millions de dollars. La marge bénéficiaire avant intérêts et impôts de ces stations a augmenté pour passer de 16,5 % en 2015 à 20,1 % en 2016, en raison d'une diminution de 3,2 % des dépenses d'exploitation.

Les stations de radio anglophones ont vu leurs recettes d'exploitation diminuer de 4,3 % en 2016 pour s'établir à 1,2 milliard de dollars. Leur marge bénéficiaire avant intérêts et impôts est passée de 19,6 % en 2015 à 18,4 % en 2016.

Pour ce qui est des stations de radio allophones, leur marge bénéficiaire avant intérêts et impôts s'est accrue de 0,4 point de pourcentage pour se situer à 14,9 % en 2016, la diminution de 1,5 % des dépenses d'exploitation ayant contrebalancé la baisse de 1,0 % des recettes d'exploitation.



Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Dany Gravel au 613-864-1350 (dany.gravel@canada.ca), Division de l'investissement, des sciences et de la technologie.

Date de modification :