Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Les multinationales et le processus de réaffectation : L'évolution de l'importance des multinationales et leur incidence sur la croissance de la productivité dans le secteur canadien de la fabrication

Diffusion : 2017-10-30

Dans le passé, les multinationales étrangères ont occupé une place importante dans le secteur canadien de la fabrication. Selon des études réalisées par Statistique Canada, les multinationales étrangères ont beaucoup investi dans l'innovation, les technologies de pointe et la main-d'œuvre qualifiée. Ces investissements se sont traduits par des taux de croissance et des niveaux de productivité plus élevés pour les entreprises étrangères que pour les entreprises canadiennes du secteur de la fabrication.

Deux nouvelles études, publiées aujourd'hui, viennent étoffer les résultats d'études publiées antérieurement aux années 2000, en s'intéressant à la façon dont les difficultés qui se sont posées dans le secteur canadien de la fabrication au cours de la période postérieure à 2000 ont influé sur la croissance de la productivité. Ces études sont fondées sur un nouveau couplage appariant les données de l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières et des données administratives. Les résultats seront actualisés pour les années plus récentes, au fur et à mesure que de nouvelles données seront intégrées.

La première étude, intitulée « L'évolution de l'importance du contrôle étranger dans le secteur canadien de la fabrication », révèle que la part de la production manufacturière canadienne nominale sous contrôle étranger a diminué de manière significative au cours de la période postérieure à 2000 pour atteindre environ 44 % en 2011, soit la part la plus faible depuis 1973.

Graphique 1  Graphique 1: Part de marché sous contrôle étranger en fonction de la production nominale manufacturière, 1973 à 2011
Part de marché sous contrôle étranger en fonction de la production nominale manufacturière, 1973 à 2011 

Au cours de la période postérieure à 2000, la part de marché sous contrôle étranger a diminué dans la plupart des industries de la fabrication. Entre la période de 1997 à 1999 et celle de 2009 à 2011, les plus fortes baisses ont été observées dans les industries des textiles, du cuir et des vêtements (-48,1 %) et des activités diverses de fabrication (-34,7 %), qui sont toutes deux à forte intensité de main-d'œuvre. Les industries des métaux de première transformation et du papier, où les économies d'échelle et l'utilisation des matières brutes sont importantes, étaient les deux seules industries à avoir enregistré des hausses; la part de marché sous contrôle étranger a augmenté de plus de 10 % dans chacune de ces deux industries.

La part de la production manufacturière nominale appartenant aux industries du pétrole, du charbon et des produits chimiques est passée de 11,4 % à 21,4 % pendant cette période. Cette croissance a eu un effet modérateur sur le déclin général de la propriété étrangère dans le secteur de la fabrication.

La deuxième étude, intitulée « Entreprises multinationales et réaffectation : croissance de la productivité dans le secteur canadien de la fabrication », examine le rôle des multinationales étrangères et du processus de restructuration dans le ralentissement de la croissance de la productivité du travail, qui a marqué la période postérieure à 2000 et, en particulier, les années 2006 à 2010, alors que cette croissance était à son plus faible. Elle traite de l'effet de la réaffectation entre les entreprises de différentes industries du secteur de la fabrication, entre les entreprises au sein d'une même industrie, et entre les entreprises entrantes et sortantes sous contrôle canadien et sous contrôle étranger.

L'analyse révèle que l'intensité de la restructuration dans le secteur canadien de la fabrication s'est accrue après 2006 et que le départ de grandes multinationales étrangères à forte productivité était un facteur important de cette intensité accrue.

Dans l'ensemble, la restructuration a eu des répercussions compensatoires positives et négatives sur la croissance de la productivité du travail dans le secteur de la fabrication au cours de la période postérieure à 2000. Le départ de grandes entreprises productives sous contrôle étranger a contribué, à raison de 0,5 point de pourcentage, à la baisse de 1,3 point de pourcentage de la croissance globale de la productivité du travail dans le secteur de la fabrication. La réaffectation des ressources entre des entreprises de la même industrie de fabrication a également contribué à cette baisse. Ces effets négatifs ont été compensés par les répercussions positives de la mise sur pied de nouvelles entreprises plus productives sous contrôle canadien et de la réaffectation des ressources entre entreprises de différentes industries.

  Note aux lecteurs

La présente publication est fondée sur des microdonnées de l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières, et sur des données administratives. Un accès sécurisé aux microdonnées est offert aux fins d'études analytiques par l'intermédiaire du Centre canadien d'élaboration de données et de recherche économique.

Produits

Les nouvelles études, L'évolution de l'importance du contrôle étranger dans le secteur canadien de la fabrication, 1973 à 2011 et Entreprises multinationales et réaffectation : croissance de la productivité dans le secteur canadien de la fabrication qui font partie de la Série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), sont maintenant accessibles.

Des études connexes sur l'évolution de la production réelle dans le secteur de la fabrication, Croissance réelle du secteur canadien de la fabrication depuis 2000 et sur la contribution historique des multinationales sous contrôle étranger au secteur canadien de la fabrication, Liaisons globales : les multinationales au Canada : aperçu des recherches à Statistique Canada, sont également accessibles sur notre site Web.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Danny Leung (613-951-2574, danny.leung@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Date de modification :