Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Statistiques financières trimestrielles des entreprises, troisième trimestre de 2017

Diffusion : 2017-11-24

Bénéfices d'exploitation des sociétés canadiennes

100,5 milliards de dollars

Troisième trimestre de 2017

8,5 % hausse

(variation trimestrielle)

Bénéfices d'exploitation généraux

Les sociétés canadiennes ont réalisé des bénéfices d'exploitation de 100,5 milliards de dollars au troisième trimestre, ce qui représente une hausse de 7,9 milliards de dollars ou de 8,5 % par rapport au deuxième trimestre. Les branches d'activité financières étaient principalement à l'origine de la croissance enregistrée au troisième trimestre.

Comparativement au troisième trimestre de 2016, les bénéfices d'exploitation des sociétés canadiennes se sont accrus de 17,2 %.

Graphique 1  Graphique 1: Bénéfices d'exploitation trimestriels
Bénéfices d'exploitation trimestriels

Branches d'activité non financières

Dans les branches d'activité non financières, les bénéfices d'exploitation ont augmenté de 3,3 % par rapport au deuxième trimestre pour s'établir à 65,6 milliards de dollars au troisième trimestre, alors que les revenus d'exploitation ont connu une hausse de 0,3 % ou de 2,4 milliards de dollars. Les bénéfices d'exploitation ont augmenté pour 11 des 17 industries non financières.

Comparativement au troisième trimestre de 2016, les bénéfices d'exploitation des sociétés non financières canadiennes ont augmenté de 16,1 %.

Hausse des bénéfices d'exploitation dans le commerce de détail et le commerce de gros

Dans le secteur du commerce de détail, les bénéfices d'exploitation ont progressé de 0,7 % par rapport au deuxième trimestre pour atteindre 5,4 milliards de dollars au troisième trimestre. Cette augmentation est principalement attribuable au secteur des magasins d'alimentation (+3,9 %).

Dans le commerce de gros, les bénéfices d'exploitation ont augmenté de 2,3 % par rapport au deuxième trimestre pour s'établir à 7,2 milliards de dollars. Une hausse de 16,7 % des bénéfices d'exploitation des grossistes-marchands de machines, de matériel et de fournitures a été principalement à l'origine de la croissance.

Secteur de la fabrication : les bénéfices d'exploitation des fabricants de produits du pétrole et du charbon rebondissent

Les bénéfices d'exploitation dans le secteur de la fabrication se sont accrus de 11,2 % par rapport au deuxième trimestre pour atteindre 14,4 milliards de dollars au troisième trimestre, 9 des 13 industries du secteur de la fabrication ayant affiché des hausses.

La majeure partie de la hausse des bénéfices d'exploitation a été attribuable à la fabrication de produits du pétrole et du charbon, qui a augmenté de 567,8 % pour s'établir à 1,6 milliard de dollars au troisième trimestre, principalement en raison de l'augmentation des prix du pétrole. Cette hausse fait suite à un recul de 1,2 milliard de dollars au deuxième trimestre, comparativement au premier trimestre de 2017.

Les bénéfices d'exploitation dans la fabrication d'aliments et de boissons gazeuses se sont accrus de 7,1 % pour s'établir à 1,8 milliard de dollars.

Dans le secteur de la fabrication de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles, les bénéfices d'exploitation ont diminué de 14,6 % par rapport au deuxième trimestre. Cette baisse est principalement attribuable aux fermetures pour l'entretien des usines d'assemblage, dont la durée a été plus importante que d'habitude, ainsi qu'à des changements dans les modèles de véhicules fabriqués au Canada. La production a aussi été légèrement perturbée par les grèves dans le secteur de l'automobile.

Si l'on exclut la fabrication de produits du pétrole et du charbon, les bénéfices d'exploitation du secteur de la fabrication ont augmenté de 0,4 % pour atteindre 12,8 milliards de dollars.

Recul des bénéfices d'exploitation dans le secteur de l'extraction de pétrole et de gaz et des activités de soutien

Le secteur de l'extraction de pétrole et de gaz et des activités de soutien a enregistré une perte d'exploitation de 450 millions de dollars au troisième trimestre, en baisse de 21,3 % par rapport au deuxième trimestre.

Même si le secteur de l'extraction de pétrole et de gaz et des activités de soutien à l'extraction pétrolière et gazière a connu une amélioration de ses bénéfices d'exploitation depuis le premier trimestre de 2016, il s'agit de la première hausse de ses pertes au cours du troisième trimestre. Ce recul est attribuable aux revenus d'exploitation plus faibles en raison des fermetures pour l'entretien à Terre-Neuve-et-Labrador, qui ont eu des répercussions sur la production de pétrole par des méthodes classiques.

Graphique 2  Graphique 2: Variation des bénéfices d'exploitation des principales branches d'activité non financières
Variation des bénéfices d'exploitation des principales branches d'activité non financières

Branches d'activité financières

Hausse des bénéfices d'exploitation dans le secteur financier

Les bénéfices d'exploitation des branches d'activité financières ont augmenté de 20,0 %, passant de 29,1 milliards de dollars au deuxième trimestre à 34,9 milliards de dollars au troisième trimestre.

Les bénéfices d'exploitation des entreprises d'intermédiation financière au moyen de dépôts ont connu une hausse de 9,6 % par rapport au deuxième trimestre pour atteindre 12,2 milliards de dollars. Cette augmentation de 1,1 milliard de dollars des bénéfices d'exploitation est le résultat des revenus d'intérêts plus élevés, combinés à une baisse des dépenses d'exploitation.

Les bénéfices d'exploitation des sociétés d'assurance et activités connexes ont connu un accroissement de 196,8 % pour s'établir à 6,7 milliards de dollars au troisième trimestre. Cette croissance est attribuable dans une large mesure aux sociétés d'assurance vie, maladie et soins médicaux, dont les bénéfices d'exploitation ont augmenté de 4,7 milliards de dollars. Cette augmentation importante est due principalement aux ajustements à la juste valeur du passif actuariel, qui ont diminué de 8,1 milliards de dollars au troisième trimestre.

Cette baisse marquée des ajustements à la juste valeur est attribuable aux changements de valorisation découlant en partie de l'augmentation des taux de la Banque du Canada en juillet et septembre.

Le bénéfice net des sociétés d'assurance vie, maladie et soins médicaux a progressé de 9,2 % pour atteindre 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre, les radiations et les ajustements de valeur ayant atténué la hausse importante des bénéfices d'exploitation découlant de la baisse des dépenses liées au passif actuariel.

Les bénéfices d'exploitation des sociétés d'assurance : biens, incendie, accidents et risque divers ont diminué de 15,3 % pour s'établir à 1,2 milliard de dollars.

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Le total des prêts hypothécaires et non hypothécaires accordés par les branches d'activité financières et d'assurances a représenté 103,8 % du total de leurs dépôts à la fin de 1988 et a atteint 103,5 % au troisième trimestre de 2017.

Bien que l'on présume que ces industries prêtent seulement l'argent obtenu à partir des dépôts, un pourcentage supérieur à 100 % indique plutôt leur recours à des sources de fonds supplémentaires pour effectuer des prêts, à savoir des émissions d'obligations, des revenus d'autres services et de placements, des titrisations d'actifs, etc.

Pendant la période écoulée entre le premier trimestre de 1988 et le troisième trimestre de 2017, deux moments ont représenté des changements majeurs dans l'industrie qui ont eu une incidence sur la portion presque stable des prêts financés par des dépôts.

À partir du premier trimestre de 2008, les branches d'activité financières et d'assurances ont accordé moins de prêts que le montant de dépôts qu'elles détiennent. Cela pourrait être la conséquence des conditions économiques dues à la crise financière et à l'effet du resserrement du crédit.

Au troisième trimestre de 2011, il y a eu une hausse significative du montant de prêts accordés par ces industries qui n'ont pas été uniquement financés par leurs dépôts. Cette hausse est attribuable à l'adoption par les entreprises canadiennes des Normes internationales d'information financière. Ces nouvelles normes comptables exigent des prêteurs la divulgation dans leurs bilans de tous leurs prêts, y compris ceux qui ont été utilisés dans la titrisation d'actifs.

Le pourcentage de prêts par rapport aux dépôts au troisième trimestre de 2017 semble être revenu à des niveaux déjà observés avant ces deux évènements particuliers.

Graphique 3  Graphique 3: Branches d'activité financières et d'assurances (sauf l'industrie d'autres fonds et instruments financiers) – Pourcentage de prêts par rapport aux dépôts
Branches d'activité financières et d'assurances (sauf l'industrie d'autres fonds et instruments financiers) – Pourcentage de prêts par rapport aux dépôts



  Note aux lecteurs

Les données sur les bénéfices trimestriels figurant dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants. Les données financières pour le premier et deuxième trimestres de 2017 ont été révisées.

Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les statistiques financières trimestrielles des entreprises sont fondées sur une enquête-échantillon et représentent les activités de toutes les entreprises au Canada, à l'exclusion des sociétés gouvernementales et des sociétés sans but lucratif. Une entreprise peut être une société unique ou un regroupement de sociétés sous une même propriété et/ou un même contrôle et pour laquelle des états financiers consolidés sont produits.

Les bénéfices dont il est question dans la présente analyse sont les bénéfices d'exploitation réalisés dans le cours normal des activités des entreprises. Dans le cas des industries non financières, les rentrées d'intérêts et de dividendes ainsi que les gains et les pertes en capital se trouvent exclus des bénéfices d'exploitation, tandis que pour les industries financières, ceux-ci sont compris, de même que les intérêts versés sur les dépôts.

À moins d'avis contraire, les bénéfices figurant dans le présent communiqué sont des bénéfices d'exploitation. Ces derniers diffèrent des bénéfices nets, qui correspondent aux bénéfices après impôts réalisés par les sociétés.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le concept de passif actuariel, consultez la page Passif actuariel.

Tableaux de données CANSIM en temps réel

Les tableaux de données CANSIM en temps réel 187-8001 et 187-8002 seront mis à jour le 11 décembre. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le document Tableaux de données CANSIM en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données du quatrième trimestre de 2017 sur les statistiques financières des entreprises seront diffusées le 22 février 2018.

Produits

Les données consolidées des bilans et des états des résultats des sociétés canadiennes sont maintenant offertes dans CANSIM à l'échelle nationale pour 22 groupes d'industries.

La publication Statistiques financières trimestrielles des entreprises (Numéro au catalogue61-008-X) n'est plus disponible. Les données du Relevé trimestriel des états financiers sont disponibles dans CANSIM.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :