Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Diagramme à bandes

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Un diagramme à bandes peut être horizontal ou vertical. Ce qu'il faut se rappeler au sujet des diagrammes à bandes est la longueur ou la hauteur des barres — plus elles sont longues ou hautes, plus leur valeur est grande.

Les diagrammes à bandes sont l'une des techniques employées pour présenter des données de façon visuelle pour que le lecteur puisse rapidement reconnaître un motif ou une tendance.

Les diagrammes à bandes présentent habituellement des variables nominales et numériques groupées par intervalles de classe. Ils sont composés d'un axe et d'une série de bandes horizontales ou verticales. Les bandes montrent les fréquences de différentes valeurs ou simplement les différentes valeurs elles-mêmes. Les nombres sur l'axe des x d'un diagramme à bandes horizontales ou sur l'axe des y d'un diagramme à bandes horizontales sont appelés l'échelle.

Lorsque vous créez un diagramme à bandes, dessinez une barre verticale ou horizontale pour chaque catégorie ou valeur. La hauteur ou la longueur de la barre représentera le nombre d'unités ou d'observations de cette catégorie (fréquence) ou simplement la valeur de la variable. La largeur de la barre a peu d'importance mais elle doit être constante.

Il existe trois types de diagrammes pour montrer les données d'une série chronologique :

  • diagrammes à bandes horizontales;
  • diagrammes à bandes verticales;
  • diagrammes linéaires.

Ces trois types de diagrammes fonctionnent bien pour comparer des valeurs. Cependant, en général, les comparaisons sont mieux présentées verticalement.

Exemple 1 – Diagrammes à bandes verticales

Les diagrammes à bandes doivent être utilisés lorsqu'on veut présenter des segments d'information. À l'aide de l'information dans la section sur les types de diagrammes, vous verrez que les diagrammes à bandes verticales sont très utiles pour les séries chronologiques. L'espace pour les étiquettes de l'axe des x est limité, mais idéal pour des années, des minutes, des heures ou des mois. En un coup d'œil, vous pouvez voir que les échelles des axes augmentent en s'éloignant de l'origine. La figure 1 ci-dessous montre le nombre de policiers à Crimeville entre 1993 et 2001.

Figure 1. Nombre de policiers à Crimeville, 1993 à 2001.

Dans la figure 1, vous pouvez voir que le nombre de policiers a diminué entre 1993 et 1996, mais qu'il a recommencé à croître en 1996. Le diagramme permet également de comparer facilement le nombre de policiers entre les années. Par exemple, en 2001, il y avait neuf policiers de plus qu'en 1998.

Le diagramme à bandes verticales doubles est un autre moyen efficace de comparer des ensembles de données sur les mêmes endroits ou éléments. Ce type de diagramme à bandes verticales donne au moins deux informations pour chacun des éléments sur l'axe des x au lieu d'une seule comme dans la figure 1. Vous pouvez faire des comparaisons directes dans un diagramme selon l'âge, le sexe, la race ou tout autre élément que vous désirez comparer. Cependant, si un diagramme à bandes verticales doubles comporte trop de séries de données, le diagramme devient encombré et il peut devenir difficile à lire.

La figure 2, un diagramme à bandes verticales doubles, compare deux séries de données : le nombre de garçons et de filles qui utilisent Internet à l'école secondaire des Bois-Francs entre 1995 et 2002. Une des barres représente le nombre de garçons et l'autre, le nombre de filles qui utilisent Internet.

Figure 2. Utilisation d'Internet à l'école secondaire des Bois-Francs, selon le sexe, 1995 à 2002.

Un désavantage des diagrammes à bandes verticales, cependant, est le manque d'espace pour les étiquettes sous chacune des barres. Lorsque les étiquettes des catégories sont trop longues, il se peut qu'un diagramme à bandes horizontales soit préférable pour présenter l'information.

Exemple 2 – Diagrammes à bandes horizontales

Le diagramme à bandes horizontales utilise l'axe des y (ligne verticale) pour les étiquettes. Il y a plus d'espace pour les étiquettes des variables nominales sur l'axe des y.

La figure 3 montre le nombre d'élèves du collège Diversité qui sont des immigrants selon le dernier pays de résidence. Vous pouvez constater que 100 élèves proviennent de la Chine, 380 de la France et 260 du Brésil.

Un diagramme à bandes horizontales a été utilisé pour montrer la comparaison des données. Ce diagramme est la meilleure façon de présenter ce type d'information parce que les étiquettes (dans le cas présent, le nom des pays) sont trop longues pour être lisibles sur l'axe des x.

Figure 3. Nombre d'élèves du collège Diversité qui sont immigrants, selon le dernier pays de résidence.

Un diagramme à bandes horizontales doubles est semblable à un diagramme à bandes verticales doubles et il peut être utilisé lorsque les étiquettes sont trop longues pour être inscrites à l'axe des x.

Dans la figure 4, plus d'une information est transmise au public : la consommation de drogue chez les garçons de 15 ans est comparée à celle des filles du même âge à l'école de William. En incluant ces deux informations dans le même diagramme, on peut plus facilement faire une comparaison. Le diagramme montre que 32 % des garçons et 29 % des filles ont déjà consommé du haschisch ou de la marijuana et que 3 % des garçons et 1 % des filles ont déjà consommé du LSD. Le diagramme montre également qu'un pourcentage égal de garçons et de filles (4 %) ont déjà consommé de la cocaïne.

Figure 4. Consommation de drogue chez les élèves de 15 ans de l'école de William, selon le sexe.

Exemple 3 – Comparer plusieurs endroits ou éléments

La figure 5 est un exemple d'un diagramme à bandes horizontales doubles. Camille a demandé à un nombre égal de garçons et de filles de son école secondaire de choisir leur collation préférée parmi les suivantes :

  • maïs soufflé
  • croustilles
  • tablettes de chocolat
  • craquelins
  • bretzels
  • biscuits
  • crème glacée
  • fruits
  • bonbons
  • légumes.

Elle a créé un diagramme pour montrer les résultats de son enquête. Regardez la figure 5 et répondez aux questions suivantes :

  1. Quelle comparaison peut-on faire à l'aide de ce diagramme?
  2. Quelle collation était la moins appréciée des filles?
  3. Quelle collation était préférée de beaucoup plus de garçons que de filles?
  4. Quelle collation était préférée de plus de filles que de garçons?
  5. Quelle collation était appréciée d'autant de garçons que de filles?

Figure 5. Collations préférées des élèves de l'école de Camille.

Réponses

  1. Le diagramme montre une comparaison des collations préférées selon le sexe.
  2. Les légumes constituent la collation la moins appréciée chez les filles.
  3. Beaucoup plus de garçons préfèrent les croustilles.
  4. Les filles aiment plus les bonbons, les craquelins, les fruits et la crème glacée que les garçons.
  5. Un nombre égal de garçons et de filles préfèrent le maïs soufflé comme collation.

Exemple 4 – Utilisation inappropriée des diagrammes à bandes

Les diagrammes à bandes verticales sont un excellent choix pour mettre l'accent sur un changement d'amplitude. La meilleure information à présenter dans un diagramme à bandes verticales est celle concernant la description des éléments, la fréquence statistique et les séries chronologiques.

Un diagramme à bandes horizontales pourra être plus efficace qu'un graphique linéaire lorsqu'il y a peu de périodes ou d'éléments. Si vous voulez comparer plus de 9 ou 10 éléments, il serait préférable d'utiliser un diagramme linéaire. La figure 6 est un exemple de situation où il serait préférable d'employer un graphique linéaire plutôt qu'un diagramme à bandes horizontales.

Un diagramme à bandes horizontales qui montre les types de voitures produites dans la ville de Global, janvier.

Exemple 5 – Autres diagrammes à bandes

Il y a plusieurs autres types de diagrammes à bandes qui peuvent être employés. La pyramide des âges est une application spéciale du diagramme à bandes doubles. Les exemples suivants sont rarement utilisés, mais ils peuvent être utiles si employés correctement.

Diagrammes à bandes superposées

Le diagramme à bandes superposées est un outil d'analyse préliminaire des données utilisé pour montrer les segments d'un tout. Statistique Canada les emploie rarement, même si ce type de diagramme peut contenir beaucoup d'information. Le diagramme à bandes superposées peut être très difficile à analyser si trop d'éléments sont présentés par barre. Il peut montrer les différences entre les valeurs, mais pas nécessairement de la façon la plus simple.

Dans la figure 7, il est facile d'analyser les données présentées puisqu'il y a seulement trois éléments par barre : natation, course et bicyclette. Il est facile de voir en un coup d'œil le pourcentage de temps consacré par chacune des femmes aux sports en question. Si ce diagramme avait été utilisé pour représenter les données concernant un décathlon (10 épreuves), les données auraient été beaucoup plus difficiles à analyser.

Un diagramme à bandes superposées qui montre le pourcentage de temps consacré à chacun des sports par les compétitrices.

Une autre raison pourquoi ces diagrammes ne sont pas employés souvent est qu'ils peuvent montrer un autre aspect de l'information que celui désiré. Dans l'exemple ci-dessus, Sarah a peut-être pris deux heures pour faire le triathlon et Laurie, trois, mais elles ont consacré le même pourcentage de leur temps à la première épreuve. Les deux ont consacré 30 % de leur temps à la natation, mais Laurie y a consacré 54 minutes et Sarah, 36 minutes. En d'autres termes, ce diagramme ne nous indique pas le classement, seulement le pourcentage de leur temps consacré à chacun des sports. Cette situation peut porter à confusion si on ne lit pas le graphique correctement.

Lignes directrices concernant les diagrammes à bandes horizontales, verticales et superposées

Vous devez vous souvenir des directives suivantes lorsque vous créez vos diagrammes à bandes :

  • La largeur des bandes doit être plus grande que l'espace entre elles.
  • Ne placez pas les lignes de référence en avant-plan.
  • N'utilisez qu'un seul caractère pour le texte dans le diagramme. Essayez de garder la même police de caractère entre les diagrammes d'une même présentation ou d'un même document. Les polices linéales (sans empattement) sont préférables.
  • L'ordre des couleurs devrait aller de la plus foncée à la plus pâle.
  • Évitez les couleurs ou le remplissage trop voyants.

Diagrammes par points

Un graphique par points est une des façons les plus simples de présenter de l'information de façon visuelle, mais il s'agit du diagramme le moins employé. La figure 8 est un exemple de graphique par points. Comme vous pouvez le voir, le message et l'information liés au diagramme peuvent être transmis rapidement et sont faciles à comprendre pour le lecteur.

Figure 8. Taux d'inscription par programme, université Academia.