Application d’accès à distance en temps réel pour les enquêtes transversales auprès des ménages

Évaluation des facteurs relatifs à la vie privée

Introduction

Statistique Canada fait face à des demandes croissantes de chercheurs qui souhaitent accéder à des microdonnées détaillées. Ces dernières années, Statistique Canada a envisagé des façons de répondre à ces demandes tout en respectant les dispositions législatives de protection de la confidentialité des données des répondants. Parmi les options que Statistique Canada a décidé de développer figure une application d’accès à distance en temps réel (ADTR), qui est déjà utilisée par un certain nombre d’autres organismes statistiques dans le monde. Cette application est essentiellement un dispositif d’accès à distance en ligne qui permet aux utilisateurs d’exécuter en temps réel des analyses de microdonnées ou d’ensembles de microdonnées légèrement masqués, désignés comme confidentiels en vertu de la Loi sur la statistique, qui sont conservés dans un emplacement sécurisé central dont le contrôle et la gestion sont assurés par Statistique Canada.

Objectif

On a réalisé une évaluation des facteurs relatifs à la vie privée de la version pilote de l’application d’accès à distance en temps réel pour les enquêtes transversales auprès des ménages, afin de déterminer tout problème sur le plan du respect de la vie privée, de la confidentialité et de la sécurité et, le cas échéant, de formuler des recommandations pour les résoudre ou les atténuer.

Description

Le modèle élaboré pour le prototype actuel de l’application est similaire à celui utilisé par le National Center for Health Statistics aux États‑Unis. Un nombre limité de chercheurs d’autres ministères ou organismes fédéraux obtiennent un nom d’utilisateur et un mot de passe afin de pouvoir soumettre à distance des programmes SAS à un serveur sécurisé de Statistique Canada. Les demandes soumises utilisent une version modifiée de SAS qui impose des limites aux demandes de même qu’aux données de sortie subséquentes. Avant d’être renvoyés aux chercheurs, les résultats font l’objet d’une approbation afin de prévenir la divulgation de données confidentielles.

Conclusion

Dans le cadre de cette évaluation des facteurs relatifs à la vie privée, on n’a décelé aucun risque qui ne puisse être géré au moyen des mesures de protection existantes ou d’autres mesures qui ont été conçues expressément pour l’essai pilote de l’application d’accès à distance en temps réel pour les enquêtes transversales auprès des ménages. Comme le développement d’une application d’accès à distance en temps réel est un projet pluriannuel, il faudra procéder à des mises à jour régulières de cette évaluation si d’autres changements sont apportés à l’application.

Date de modification :