Une année en statistiques

22 décembre 2015

Statistique Canada n'est pas l'auteur des manchettes, mais ses renseignements se retrouvent souvent dans celles-ci. Les indicateurs mensuels les plus importants (le produit intérieur brut, la population active et l'Indice des prix à la consommation) sont attendus par les chroniqueurs économiques. D'autres chiffres et études peuvent également attirer l'attention des médias d'information. Parfois, les données de StatCan peuvent être de grande actualité ou particulièrement révélatrices, ou encore contraires aux attentes.

En 2015, une nouvelle a fait les manchettes sans que l'organisme publie de données. En novembre, le retour du questionnaire détaillé obligatoire du recensement a été annoncé. Il a été rétabli à temps pour mai 2016 — mois où les données du prochain recensement seront recueillies — et StatCan continuera de s'acquitter de son mandat en fournissant des données permettant de favoriser l'essor des collectivités.

Nous ne décidons pas des renseignements qui seront repris par les médias, mais quand nos données deviennent partie intégrante de la conversation nationale, nous le remarquons. Nous vous présentons ci-dessous quelques faits saillants de 2015 provenant des communiqués, lesquels ont fait parler les gens ou ont permis d'éclairer le débat national. De plus, nous avons inclus quelques innovations en matière de collecte des données qui n'ont pas fait l'objet d'une très grande couverture médiatique, mais qui offrent un aperçu de l'avenir des données au Canada.

La population est officiellement vieillissante

En septembre, StatCan a annoncé que, pour la première fois, les personnes âgées de 65 ans et plus étaient plus nombreuses que les enfants âgés de 14 ans et moins au Canada. Selon les estimations de la population du 1er juillet 2015, les personnes de 65 ans et plus composaient 16,1 % de la population, tandis que celles de 14 ans et moins en comptaient pour 16.0 %. Il s'agit d'un écart qui s'agrandira probablement au cours des prochaines décennies, en raison du vieillissement des baby-boomers.

Statistique Canada a également signalé qu'en 2012, 5,4 millions de Canadiens ont fourni des soins à un aîné ayant une incapacité ou un problème de santé de longue durée. Parmi ceux-ci, 16 % vivaient avec la personne recevant les soins.

Population d'enfants (0 - 14 ans) et de personnes Canada, 1995-2035

Source : Statistique Canada, programmes des estimations et des projections démographiques.

Description de la figure 1
Population d'enfants (0 à 14 ans) et de personnes âgées (65 ans et plus), Canada, 1971-2035
  0 à 14 ans 65 ans et plus
1971 6 433 266 1 762 410
1972 6 338 993 1 807 417
1973 6 239 352 1 854 964
1974 6 143 346 1 904 453
1975 6 059 860 1 957 075
1976 5 960 649 2 022 589
1977 5 866 050 2 089 429
1978 5 754 160 2 155 461
1979 5 645 471 2 230 103
1980 5 572 981 2 305 748
1981 5 532 688 2 376 963
1982 5 525 527 2 441 456
1983 5 523 089 2 498 882
1984 5 518 549 2 563 287
1985 5 504 577 2 648 433
1986 5 485 595 2 736 563
1987 5 525 270 2 839 294
1988 5 574 803 2 928 736
1989 5 654 765 3 027 789
1990 5 729 712 3 124 160
1991 5 795 560 3 212 488
1992 5 872 423 3 291 224
1993 5 926 056 3 366 144
1994 5 960 979 3 434 488
1995 5 974 508 3 506 480
1996 5 985 864 3 579 003
1997 5 978 234 3 652 227
1998 5 959 301 3 720 120
1999 5 920 200 3 779 726
2000 5 884 966 3 843 678
2001 5 855 404 3 912 290
2002 5 830 330 3 980 081
2003 5 794 962 4 051 665
2004 5 754 140 4 127 579
2005 5 699 402 4 205 501
2006 5 654 379 4 309 958
2007 5 626 575 4 412 638
2008 5 620 562 4 532 605
2009 5 623 556 4 661 110
2010 5 624 472 4 796 143
2011 5 627 661 4 950 310
2012 5 642 867 5 165 385
2013 5 671 763 5 380 608
2014 5 709 962 5 584 592
2015 5 749 396 5 780 926
2016 5 840 125 5 974 734
2017 5 912 636 6 176 829
2018 5 988 365 6 389 290
2019 6 060 446 6 616 648
2020 6 135 535 6 857 021
2021 6 205 075 7 097 422
2022 6 265 448 7 346 332
2023 6 315 564 7 601 243
2024 6 363 824 7 856 303
2025 6 411 911 8 116 789
2026 6 460 706 8 380 379
2027 6 507 634 8 631 495
2028 6 549 826 8 886 464
2029 6 585 410 9 130 942
2030 6 615 178 9 354 123
2031 6 639 542 9 539 080
2032 6 659 110 9 693 762
2033 6 674 644 9 837 490
2034 6 687 001 9 978 138
2035 6 697 098 10 115 398

Les taux de victimisation sont en baisse

En 2014, un peu moins d'un Canadien sur cinq âgé de 15 ans et plus (environ 5,6 millions de personnes) a indiqué qu'un autre membre de son ménage ou lui-même avait été victime d'un crime. Cette proportion constitue une baisse par rapport à 2004, année où un peu plus du quart des Canadiens avaient dit avoir été victimes d'un crime. Les taux de victimisation pour presque tous les types de crimes, y compris les crimes violents, ont diminué depuis 2004.

Toutefois, seulement un tiers de ces crimes ont été signalés à la police. Les crimes entraînant des blessures ou commis avec des armes étaient plus susceptibles d'être signalés, comme c'était le cas des crimes entraînant une perte financière de 1 000 $ ou plus. L'agression sexuelle est encore très sous-déclarée, soit à seulement 5 %.

Pour la première fois, StatCan a publié des données sur les homicides comprenant des renseignements sur l'identité autochtone des victimes et des auteurs présumés

En 2014, les services de police du Canada ont commencé à transmettre à Statistique Canada des données complètes sur l'identité autochtone des victimes et des auteurs présumés tant chez les hommes que chez les femmes. En novembre 2015, StatCan a signalé qu'en 2014 le taux d'homicide chez les Autochtones était environ six fois plus élevé que chez les non-Autochtones (7,20 victimes pour 100 000 Autochtones par rapport à 1,13 victime pour 100 000 non-Autochtones).

Postes vacants et salaires

Une nouvelle Enquête sur les postes vacants et les salaires a été menée en 2015, dont les résultats pour le premier trimestre ont été diffusés en août 2015. Ainsi, au moyen de cette enquête, StatCan a diffusé pour la première fois des renseignements détaillés concernant les postes vacants selon la profession et la région économique. Les résultats découlant de l'Enquête sur les postes vacants et les salaires, en plus d'autres sources de données, aideront les personnes à la recherche d'un emploi, les étudiants, les décideurs et les employeurs à prendre des décisions éclairées.

Vous n'aurez pas besoin de vous souvenir de ce que vous avez gagné en 2015

En avril, Statistique Canada a annoncé que, dans le cadre du Recensement de la population de 2016, les questions sur le revenu qui figuraient dans le questionnaire détaillé des recensements précédents seront remplacées par les données de l'impôt sur le revenu et des prestations. L'utilisation de ces données permettra aux Canadiens de répondre plus facilement au questionnaire du recensement, et cela signifie également que les renseignements sur le revenu pour 2016 seront les plus précis jamais obtenus dans l'histoire du recensement.

À propos d'argent...

En décembre, Statistique Canada a publié des chiffres montrant un niveau record de dette des ménages. Au troisième trimestre de 2015, les ménages avaient une dette d'environ 1,64 dollar pour chaque dollar de revenu disponible.

Les nouvelles ont tenu compte de l'analyse de la dette et des actifs des familles canadiennes selon les données de l'Enquête sur la sécurité financière. En 2012, 71 % de toutes les familles canadiennes avaient au moins une certaine dette, et, pour ces familles, le chiffre médian était de 60 100 dollars, comparativement à 36 700 dollars en 1999 (en dollars constants de 2012). Dans le même temps, les actifs des ménages des Canadiens ont augmenté à des niveaux records, en grande partie comme résultat des gains dans l'immobilier. De 1999 à 2012, le patrimoine moyen (ou valeur nette) des familles canadiennes a augmenté de 73 %, passant de 319 800 dollars à 554 100 dollars (en dollars constants de 2012).

Nouvelles à propos de la santé, de la nutrition et de la satisfaction des Canadiens à l'égard de la vie

La majorité des enfants et des jeunes d'âge scolaire au Canada ne font pas suffisamment d'activité physique, conformément aux directives en vigueur. En 2012 et 2013, parmi les enfants d'âge scolaire de 5 à 17 ans, 13 % des garçons et 6 % des filles effectuaient en moyenne au moins 60 minutes d'activité physique modérée à vigoureuse par jour, comme le recommandent les Directives canadiennes en matière d'activité physique pour les enfants et les jeunes.

Selon les données de la même enquête, plus de quatre Canadiens sur dix avaient un indice oméga-3 qui pourrait indiquer un risque élevé de développer une maladie coronarienne.

Environ 1,1 million de ménages canadiens ont vécu une situation d'insécurité alimentaire en 2011-2012, ce qui signifie qu'ils n'ont pas eu accès à une quantité ou à une variété suffisante d'aliments, faute d'argent. Chez les membres des Premières Nations vivant hors réserve âgés de 12 ans et plus, 22 % vivaient dans des ménages ayant connu l'insécurité alimentaire en 2012, ce qui représente plus du triple de la proportion des non-Autochtones (7 %).

De nouvelles données sur la satisfaction à l'égard de la vie selon la région économique ont été élaborées. Celles-ci brossent un tableau général de la satisfaction des Canadiens à l'égard de leur vie dans l'ensemble. Ainsi, selon ces données, de 2009 à 2013, la plupart des Canadiens éprouvaient en général de la satisfaction à l'égard de leur vie. Les résidents de St. John's, de Trois-Rivières et de Saguenay étaient, en moyenne, les plus satisfaits de leur vie dans l'ensemble, alors que ceux de Vancouver, de Toronto et de Windsor étaient les moins satisfaits.

Ralentissement dans le secteur de l'énergie (pétrole)

Le bien-être économique du Canada — pays producteur de pétrole — est lié aux prix de l'énergie. En 2015, la chute des prix du pétrole sur le marché international a eu un effet important sur le secteur du pétrole et du gaz du Canada. Selon l'Indice des prix des produits industriels, de septembre 2014 à septembre 2015, les prix des produits énergétiques et pétroliers ont connu une baisse de 24,2 %.

En général, la contribution au produit intérieur brut du secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière, et de l'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 8,2 % de septembre 2014 à septembre 2015. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont été encore plus durement touchées, chutant de 49,3 % pendant la même période.

Le ralentissement observé dans le secteur de l'énergie a été en grande partie responsable du ralentissement de l'économie canadienne dans son ensemble dans les deux premiers trimestres de 2015. En 2015, l'économie a connu chaque mois un recul de janvier à mai. La reprise qui a eu lieu en juin n'a pas assez importante pour empêcher deux trimestres consécutifs de croissance négative.

À la recherche de nouvelles données

En faisant le lien entre économie et environnement, Statistique Canada a publié une étude de référence — la première étude de ce genre au Canada — dans laquelle les ressources minérales et énergétiques souterraines sont reconnues comme étant un facteur capital naturel dans le processus de production. L'inclusion de l'utilisation des ressources naturelles dans le cadre comptable de la croissance permettra une analyse étendue des questions relatives à la croissance durable, au potentiel économique et aux perspectives de croissance à long terme, et éclaireront les discussions sur le lien entre l'environnement et la politique économique.

Toujours du côté économique, des estimations expérimentales du produit intérieur brut (PIB) ont été produites au niveau des six régions métropolitaines de recensement ayant une population d'un million de personnes ou plus, soit Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary, Edmonton et Ottawa-Gatineau.

Qui surveille la croissance de mon soya?

Statistique Canada, en collaboration avec Agriculture et Agroalimentaire Canada, utilise l'imagerie satellitaire — la télédétection — afin d'effectuer le suivi de la production des grandes cultures. Le nouveau modèle du rendement permettra de fournir, à moindre coût, des renseignements exacts sur la production des cultures aux agriculteurs canadiens. En outre, on ne demandera plus aux agriculteurs de répondre à l'Enquête sur les fermes de septembre.

Le remplacement d'une enquête traditionnelle par un modèle qui combine télédétection, données agroclimatiques et données d'enquête visant à modéliser des estimations du rendement des cultures plus fiables représente une première mondiale pour un organisme statistique. Cette initiative confirme le rôle de Statistique Canada comme chef de file mondial dans le domaine des méthodes statistiques, de la recherche et de l'innovation.

Nous vivons dans une économie de plus en plus mondialisée

Comme les entreprises canadiennes sont de plus en plus ancrées dans l'économie mondiale, on constate une demande croissante de renseignements, justifiée par le besoin de mieux comprendre la façon dont les entreprises prennent de l'expansion à l'échelle internationale, ainsi que les avantages et les conséquences pour le Canada.

Au cours de l'année 2015, Statistique Canada a publié de nouveaux renseignements mettant en évidence l'incidence des entreprises à capitaux étrangers sur l'économie canadienne. En 2011, les multinationales étrangères opérant au Canada détenaient 12 % des emplois et étaient à l'origine de 44 % des exportations de biens.

En 2012, les entreprises canadiennes opérant à l'étranger avaient 1,25 million d'employés et ont généré des ventes mondiales de 519 milliards de dollars.

Quelle est notre valeur réelle?

En 1936, le statisticien en chef du Canada, R. H. Coats, notait dans la publication Richesse nationale du Canada que « notre richesse nationale est constituée par la somme totale de nos actifs physiques ». En 2015, Statistique Canada a étendu la couverture du bilan national trimestriel pour aller au-delà des actifs physiques et y inclure, pour la première fois, la valeur des ressources naturelles, comme que les actifs du sous-sol et le bois.

Par cette nouvelle mesure, la richesse nationale du Canada a diminué de 190,4 milliards de dollars pour se situer à 9 205,0 milliards à la fin de septembre. Cette chute était principalement attribuable à une diminution de 285,4 milliards de dollars de la valeur de la richesse des ressources naturelles, en raison de la baisse des prix de l'énergie au troisième trimestre de 2015.

La valeur nationale nette a diminué de 1,3 % ou 129,4 milliards de dollars au deuxième trimestre pour se situer à 9 493,0 milliards de dollars à la fin du troisième trimestre. Cela veut dire que la valeur nette nationale a diminué de 1,7 % par habitant, se situant à 263 800 dollars.

Regard sur l'avenir

À l'approche de la fin de 2015, Statistique Canada s'apprête à communiquer avec plus de 14 millions de ménages pour le Recensement de 2016. Le recrutement de 35 000 membres du personnel sur le terrain commencera en janvier, et un dénombrement anticipé aura lieu dans les collectivités du Nord en février et en mars.

Surveillez Le Quotidien, la publication officielle de diffusion des données de StatCan, pour obtenir toutes les dernières publications statistiques. De nouvelles données et études portant sur l'état de la société et de l'économie canadiennes sont disponibles tous les matins.

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :