La qualité, comme toujours

21 janvier 2015

Vous êtes-vous déjà demandé comment faire fonctionner un important organisme statistique national?

À l'occasion du deuxième anniversaire du lancement du Blogue de StatCan, le statisticien en chef Wayne R. Smith nous fait part de quatre éléments essentiels pour exceller dans le monde de la statistique.

  • Pertinence — « Le seul élément qui importe est la production de données adaptées aux besoins essentiels et actuels du pays que nous servons. Nous ne serions d'aucune utilité pour nos intervenants si nous mesurions encore les caractéristiques des machines à écrire ou des disquettes. Même si nous excellons dans notre travail, les meilleures statistiques que nous pouvons produire sur les machines à écrire ne sont plus du tout pertinentes de nos jours. »
  • Crédibilité — « Nous devons constamment nous soucier de notre crédibilité. Notre crédibilité est étroitement liée à notre neutralité et à notre indépendance. Les gens doivent être convaincus que Statistique Canada n'agit pas dans son propre intérêt. Notre but est purement et simplement d'avoir et d'appliquer les meilleures mesures possible. »
  • Compétence — « Nous nous devons de produire des renseignements de grande qualité à partir des meilleures méthodes et technologies disponibles. »
  • Efficacité — « Nous ne manquons pas de travail. La difficulté réside plutôt dans le fait que le besoin d'information est illimité. Comme nous avons des ressources limitées, nous devons fournir des données qui sont le plus utiles possible, à savoir les renseignements indispensables à la formulation et à l'application des politiques. »

StatCan est au mieux de sa forme.

En 2014, le Vérificateur général a évalué, du point de vue de la qualité,  quatre programmes clés : l'Enquête nationale auprès des ménages, l'Enquête sur la population active, l'Indice des prix à la consommation et l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail. « Le rapport a été en général très positif en ce qui a trait à Statistique Canada et à la qualité de ses programmes », a dit Monsieur Smith. « Nous sommes très contents de ce résultat que nous considérons comme une garantie de la qualité de notre travail. »

Monsieur Smith a ajouté que l'envergure de l'organisme statistique national du Canada est reconnue à travers le monde : « Nous sommes des chefs de file dans notre domaine et nous sommes respectés à l'échelle internationale. »

De nos jours, l'expertise de StatCan est de plus en plus répandue dans le monde. L'expérience de Statistique Canada est particulièrement prisée et recherchée à l'échelle internationale dans des domaines comme la collecte de données du recensement par Internet, le Système des comptes économiques nationaux, l'environnement, l'éducation, les registres des entreprises, la méthodologie et la qualité des données, ainsi que  la modernisation des bureaux statistiques nationaux.

Réalisations

Fidèle à ses habitudes, Statistique Canada a été à la hauteur de nouveau en 2014 au chapitre de son programme intensif de transformations. Les principales réalisations ont notamment consisté à procéder aux dernières étapes du remaniement de l'Indice des prix à la consommation, à diffuser un nouveau cycle de l'Enquête sur la sécurité financière pour mesurer la richesse des ménages canadiens ainsi qu'à produire des statistiques de finances publiques à jour. De plus, pour la première fois, l'organisme a produit des données sur le produit intérieur brut selon la région métropolitaine de recensement et examinera la possibilité d'intégrer en permanence ces données à son programme.

Le dialogue entre l'organisme et les utilisateurs de données a également continué, avec une vaste consultation nationale afin de peaufiner le site Web de StatCan. Lorsque ce travail sera terminé, les visiteurs trouveront un lieu plus dynamique qui puisse satisfaire leurs besoins en matière de statistiques. 

En 2015, Statistique Canada travaillera à combler les nouveaux besoins en matière d'information dans plusieurs domaines clés : la statistique de l'énergie, la statistique de l'environnement, les indicateurs financiers, le patrimoine, la santé des enfants et le marché du travail. Du côté du marché du travail, l'enjeu est d'accroître la quantité de renseignements sur les postes vacants selon les régions économiques et de réaliser une enquête sur les salaires. Cela comblera des lacunes en matière de données et contribuera au fonctionnement efficace du marché du travail du Canada.

Planification du recensement

À l'approche du Recensement de 2016, des défis particuliers nous attendent au cours de l'année. Le recensement représente la plus importante initiative du gouvernement canadien en temps de paix. Au moment où il bat son plein, 35 000 personnes travaillent pour Statistique Canada afin de mener le recensement partout au pays.

« Il est fascinant de regarder comment se développe le recensement, dit Monsieur Smith. À partir d'un groupe restreint d'experts, nous devons mettre en place toute une infrastructure logistique comprenant des systèmes, des personnes, des séances de formation et des unités de traitement. Et tout doit avoir lieu au moment opportun. »

En 2015, nous mettrons la dernière main au contenu du Recensement de la population et du Recensement de l'agriculture. En vertu de la Loi sur la statistique, les questions du recensement doivent être prescrites par le gouverneur en conseil et être publiées dans la Gazette du Canada. Ces étapes ont généralement lieu au cours de l'année précédant le recensement. Statistique Canada gère également de main de maître la conception et la construction des systèmes informatisés pour ce projet. Pour le Recensement de 2016, l'organisme travaille avec un nouveau partenaire, Services partagés Canada, à élaborer les systèmes informatiques nécessaires au soutien de la collecte et au traitement de la quantité massive de données qui seront recueillies.

L'organisme est toujours à la recherche de façons plus efficaces de réaliser son mandat et d'exploiter les technologies. Par exemple, nous avons entrepris l'élaboration d'un environnement de couplage d'enregistrements pour le domaine social, à savoir, une base de données où l'on peut temporairement coupler des données de différentes sources pour répondre à des questions d'intérêt public. En outre, nous travaillons avec les provinces et territoires à mettre au point une base de données sur les étudiants de niveau postsecondaire, ce qui ajoutera à la connaissance des résultats scolaires et du marché du travail.

Demeurer pertinent, crédible, compétent et efficace signifie travailler tous les jours avec les partenaires qui utilisent les données de StatCan. Cela signifie aussi maintenir la confiance des gens et des entreprises qui fournissent leur information à l'organisme. Être « au service du Canada avec des renseignements statistiques de grande qualité qui comptent » constitue à la fois notre mission et notre engagement.

 

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :