Recrutement : la clé du succès

16 octobre 2013

Un nombre surprenant de cadres supérieurs de Statistique Canada y ont fait toute leur carrière. C'est donc dire qu'ils ont passé les 20, 25 ou 30 dernières années à travailler pour l'organisme. Nombreux sont ceux qui prennent leur retraite sans jamais avoir travaillé ailleurs qu'au pré Tunney, une ancienne terre agricole située à proximité de la Colline du Parlement, où est installé Statistique Canada depuis les années 1950.

Dennis Caravoulias, qui dirige les efforts de recrutement à Statistique Canada, tente de s'assurer que les nouvelles recrues ont la chance de rencontrer certains de ces cadres. « Cela en dit beaucoup au sujet d'un organisme lorsque les gens y demeurent pendant toute leur carrière. Leur cheminement professionnel sert à guider ceux qui viennent à peine de commencer à travailler pour l'organisme », indique-t-il.

Toujours selon M. Caravoulias, la loyauté est aussi le résultat du processus de recrutement rigoureux et de l'engagement à l'égard de la formation de Statistique Canada. Le fait que Statistique Canada soit un bon endroit où travailler ne nuit pas. En effet, il figure habituellement parmi la liste des 100 meilleurs employeurs au Canada.

Recrutement

Alors, comment arriver à être recruté?

La première étape pour la plupart des emplois consiste à poser sa candidature et à participer à un processus de sélection. Par suite d'un processus d'évaluation, les candidats qualifiés sont regroupés dans un bassin.

Trois processus de recrutement distincts viennent de prendre fin :

  • Le processus de recrutement de la statistique sociale et économique (groupe EC) attire les diplômés universitaires en sciences sociales, en statistique et en économie, pour travailler comme analystes. Il existe aussi un deuxième processus de recrutement EC pour les groupes de la production et de la diffusion des données et des opérations. Dans le cadre de ce processus, il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme universitaire.
  • La statistique mathématique (groupe MA) attire les mathématiciens et les statisticiens qui joueront un rôle clé pour fournir des services méthodologiques pour les enquêtes de Statistique Canada. Au sein d'une équipe, le statisticien- mathématicien met à profit son expertise, son expérience et son esprit critique et analytique dans le domaine des méthodes statistiques et d'enquête.
  • Les systèmes d'ordinateurs et l'information (groupe CS) attirent les personnes ayant des compétences de pointe en informatique pour travailler comme développeurs, administrateurs de réseau ou architectes de bases de données, afin d'assurer le bon fonctionnement de l'immense structure des TI de Statistique Canada.

Le recrutement se fait de façon rigoureuse à Statistique Canada. Les processus sont annoncés dans le site Web du gouvernement à emplois.gc.ca et dans les universités partout au Canada. On peut compter jusqu'à 2 000 postulants pour les 100 à 200 postes du bassin EC. En ce qui a trait au groupe MA, il peut y avoir jusqu'à 1 000 postulants pour 10 ou 20 postes.

La sélection initiale des candidats est généralement suivie par des examens, des entrevues et des vérifications des références uniformisés, dans le cadre d'un processus qui peut prendre quelques mois.

On adopte une perspective large afin de se conformer à la politique du gouvernement du Canada, qui consiste à offrir des possibilités à tous les Canadiens et à voir les régions bien représentées dans l'administration fédérale. Grâce à un processus de sélection aussi étendu et rigoureux que possible, Statistique Canada est bien placé pour trouver les candidats qui correspondent le mieux à ses besoins.

Formation

Une fois les recrues en place, Statistique Canada leur inculque sa culture. Pour le volet EC, chaque recrue participe à une rotation d'un an dans les différents secteurs de l'organisme afin d'avoir un bon aperçu de StatCan. Une formation obligatoire est incluse. Un mentor est jumelé à chaque recrue pour que celle-ci soit accompagnée d'un professionnel d'expérience qui lui donne un aperçu plus large et des conseils. La promotion fait partie de cet ensemble.

« La rigueur de la formation et la vision claire du cheminement professionnel figurent parmi les raisons pour lesquelles les employés ont tendance à rester, affirme M. Caravoulias. Essentiellement, nous préparons nos futurs dirigeants. Nous les formons réellement pour une carrière ici. Nous investissons beaucoup dans le programme et nos employés. »

À diverses étapes, des affectations de perfectionnement professionnel sont aussi disponibles, ajoute-t-il. Ces affectations permettent à un employé d'être muté à un autre poste pour acquérir de l'expérience ou pour changer de rythme par rapport à ses tâches courantes.

Environnement

La vie au pré Tunney peut être à la fois enrichissante et plaisante, les employés pouvant s'adonner à la marche ou la course le long de la rivière des Outaouais à l'heure du midi, ou pouvant savourer un repas dans l'un des multiples restaurants situés à proximité. D'autres profitent de la garderie sur place, de la salle d'exercice, des cours de conditionnement physique et d'un bon service de transport en commun. Des programmes d'aide aux employés sont offerts à ceux qui ont besoin de soutien ou d'aide pour des questions personnelles.

Statistique Canada a aussi créé le Réseau des jeunes professionnels de StatCan qui constitue un forum visant à encourager les discussions et appuyer le changement positif dans le milieu de travail, à favoriser le leadership et promouvoir l'excellence chez les jeunes professionnels et à donner des occasions aux employés de tisser des liens professionnels et de partager leurs connaissances.

Toutefois, selon M. Caravoulias, c'est plutôt la façon traditionnelle d'aborder le travail qui attire le plus les recrues. La plupart des emplois à Statistique Canada nécessitent un souci du détail et une poursuite de la qualité et de la précision qui plaisent aux nombreuses recrues. « Je crois que ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui commencent leur carrière à Statistique Canada, parce qu'ils s'habituent à la culture, au fur et à mesure qu'ils montent dans la hiérarchie. »

Il ne fait aucun doute que la prochaine génération trouvera son compte et aura une carrière aussi satisfaisante à Statistique Canada que la génération précédente.

Mois prochain : Enquête sur la population active

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :