Mesure de l'économie, région par région

30 janvier 2017

Le 27 janvier 2017, Statistique Canada a publié des données économiques sur les villes canadiennes. La population canadienne a désormais accès à des données relatives au produit intérieur brut (PIB) de 33 régions métropolitaines de recensement (RMR), ainsi que de 9 régions hors RMR, du pays. L'organisme prévoit publier ces données chaque année.

Jusqu'à présent, Statistique Canada publiait chaque mois et chaque trimestre des données sur le PIB au niveau national et chaque année pour les provinces et territoires.

En 2014, l'organisme a publié une série d'estimations sur le produit intérieur brut métropolitain. Il s'agissait d'une initiative expérimentale et l'organisme ne prévoyait alors pas les publier chaque année. Cette première publication a cependant été si bien reçue que l'organisme a décidé d'étendre le programme et de publier chaque année les données relatives au PIB au niveau local.

Importants aperçus économiques

Pourquoi cet intérêt? Pourquoi les gens souhaitent-ils tant obtenir ces renseignements? Parce que ces derniers fournissent un réel aperçu de l'activité économique au Canada.

Ziad Ghanem, directeur de la Division des comptes des industries de Statistique Canada, fait remarquer que même si les données relatives au PIB national et provincial sont exceptionnellement utiles pour obtenir un aperçu global de la santé économique du pays et des provinces, ces données ne fournissent pas le type d'information permettant aux utilisateurs d'évaluer le rendement économique des villes canadiennes et d'étudier ses répercussions sur la population et la croissance urbaine.

Quelle est l'importance des villes dans la santé économique du pays? Selon la publication récente du PIB, les 33 RMR du Canada ont généré plus de 70 % du PIB national du Canada en 2013. Cela représente une grosse part de l'activité économique. Une étude plus poussée révèle que près d'un cinquième du produit économique total du pays provient de la seule ville de Toronto. Il est donc évident que les villes canadiennes jouent un rôle important dans l'économie du pays et qu'elles méritent une attention particulière.

Grâce aux données sur le PIB local, les analystes, les responsables des politiques et les municipalités peuvent désormais déterminer où a vraiment lieu la croissance économique et quelles villes mènent l'économie au niveau provincial et national. Cela peut les aider à élaborer et à adopter des politiques efficaces pour encourager la croissance où elle existe déjà et pour la stimuler là où elle stagne.

M. Ghanem fournit quelques exemples : « Si une région connaît un déclin économique à long terme, cela peut motiver l'intérêt d'encourager le tourisme ou de mettre en place des politiques de maintien de l'activité économique. Une zone à croissance active, en revanche, peut dicter d'autres exigences, comme déterminer où établir des universités ou développer l'infrastructure. »

Mesure du produit intérieur brut local

Pour créer les statistiques des économies locales, Statistique Canada a examiné cinq facteurs :

  • Salaires et traitements
    Les salaires et traitements des employés représentent la plus importante composante des économies locales. Elle comprend tous les types de rémunérations, pécuniaires et autres (p. ex., le gîte et le couvert, les congés de maladie, la solde militaire), versés aux employés de la région.
  • Cotisations sociales à la charge de l'employeur
    Les cotisations sociales à la charge de l'employeur font référence aux cotisations que les employeurs versent aux régimes d'assurance sociale (comme les régimes de retraite) au nom de leurs employés.
  • Revenu mixte
    Le revenu mixte est le revenu que les entreprises non constituées en société, comme les travailleurs autonomes, tirent de la production de biens et de services.
  • Excédent d'exploitation
    L'excédent d'exploitation est constitué des bénéfices bruts et des dépenses d'amortissement des sociétés et des entreprises publiques.
  • Impôts indirects sur la production moins les subventions
    Cette composante correspond aux impôts que les administrations publiques collectent des entreprises participant à la production de biens et de services et aux subventions qu'elles leur accordent.
Graphique 1 - Produit intérieur brut métropolitain
Description du Graphique 1
Graphique 1 - Produit intérieur brut métropolitain
Composante Pourcentage de la part du PIB
Salaires et traitements 43
Excédent d'exploitation 39
Revenu mixte 8
Cotisations sociales à la charge de l'mployeur 5
Impôts indirects sur la production moins les subventions 5

Les données relatives au PIB local sont exprimées en valeurs nominales plutôt que réelles. En d'autres termes, les variations du PIB d'une période à une autre reflètent les variations du volume et des prix des biens et des services produits et non les variations de la valeur du dollar.

En bref, le PIB local mesure la richesse générale que créent les personnes et les entreprises dans une région donnée.

Une tâche longue et ardue

Alors que ces cinq composantes peuvent sembler relativement faciles à mesurer, elles sont en fait difficiles à calculer au niveau régional pour les statisticiens.

La plupart des données utilisées pour calculer le PIB proviennent d'enquêtes-entreprise qui ne fournissent pas de détail au niveau régional. Les analystes de StatCan doivent donc obtenir des données auprès de nombreuses autres sources afin de pouvoir appliquer ces résultats d'enquête au niveau régional.

Une fois toutes ces sources des données rassemblées, les analystes se sont retrouvés face à un immense volume de données, qu'ils ont dû s'atteler à analyser avec précision.

Plusieurs types de sources des données ont servi à créer les données sur le PIB local, dont les suivantes :

  • des enquêtes auprès de l'industrie et des entreprises, comme l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières et de l'exploitation forestière ou l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail;
  • le Registre des entreprises, qui est le répertoire pour l'organisme de toutes les entreprises en activité et des emplacements d'affaires au Canada;
  • les données d'imposition, y compris les microdonnées des formulaires T1, T2 et T4;
  • les recensements de la population et de l'agriculture;
  • les tableaux des ressources et des emplois.

Ces tableaux des ressources et des emplois sont une source de données particulièrement importante en matière de génération de données sur le PIB métropolitain. Ils permettent à l'organisme de compiler tous les renseignements sur l'activité économique au Canada. Ces informations proviennent de diverses enquêtes et sources administratives, puis sont rassemblées pour former un tout cohérent. Les tableaux ainsi obtenus « représentent chaque achat et transaction commerciale ayant lieu dans le pays au cours d'une année donnée, explique M. Ghanem. C'est ça qui prend du temps. »

Prochaines étapes

Alors que les nouvelles données relatives au PIB métropolitain viennent d'être publiées, l'organisme cherche déjà des manières de raccourcir le temps nécessaire à la production des tableaux des ressources et des emplois, afin de pouvoir produire encore plus rapidement des données sur le PIB local.

En attendant, les utilisateurs disposent désormais de données annuelles sur le PIB métropolitain pour mieux évaluer l'activité économique au niveau local et ses répercussions sur la population canadienne et ses collectivités.

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :