Proposition type

Proposition de recherche dans un CDR – Peter Smith, Université McMaster

1. Titre du projet

Sentiment d’appartenance à la communauté locale : santé, statut socioéconomique et région géographique

Demande d’accès au CDR de l’Université McMaster.

2. Justification et objectifs de l’étude :

Le sentiment d’appartenance à la communauté est un concept lié au degré d’attachement social, qui témoigne de l’engagement social et de la participation communautaire. La recherche a démontré qu’il existe une association entre les réseaux sociaux et les résultats au chapitre de la santé. L’isolement social peut avoir des répercussions négatives sur la santé, tandis que l’engagement et l’attachement sociaux peuvent mener à des résultats positifs pour la santé (Statistique Canada, 2005; Choenarom et coll., 2005).

Des travaux récents réalisés notamment par Statistique Canada font ressortir la relation entre le sentiment d’appartenance à la communauté et certains résultats sociodémographiques et liés à la santé. À partir des données de l’ESCC de 2000-2001, Ross (2002) a déterminé qu’un peu plus de la moitié (56 %) des Canadiens ont déclaré un fort ou plutôt fort sentiment d’appartenance à leur communauté locale, et que ce sentiment était associé à l’état de santé autoévalué. Dans une étude de suivi à partir des données de l’ESCC de 2005, Shields (2008) a examiné le sentiment d’appartenance à la communauté aux niveaux provincial et territorial, ainsi que de la région sociosanitaire. L’auteur a déterminé que près des deux tiers des Canadiens (64 %) ont déclaré un fort sentiment d’appartenance à la communauté et le plus fort dans les provinces de l’Atlantique et dans les territoires, et qu’il existait une forte association entre le sentiment d’appartenance et la santé mentale.

Il est nécessaire d’explorer de façon plus approfondie la dynamique géographique régionale du sentiment d’appartenance à la communauté et de la santé au Canada, particulièrement pour le continuum urbain-rural et parmi les établissements de différentes tailles (du point de vue de la population). Cela permettra d’avoir une compréhension plus nuancée de l’association entre l’appartenance et les problèmes de santé physique et mentale, selon certaines caractéristiques sociales et environnementales.

Par exemple, dans une étude menée à San Francisco, Pendola et Chen (2005) ont déterminé que le sentiment d’appartenance à la communauté était le plus fort chez les résidents de quartiers affichant les caractéristiques d’une ville comptant une rue principale. Dans une étude effectuée dans le sud de l’Australie, Ziersch et coll. (2009) ont déterminé que les niveaux plus élevés de capital social comportaient une association significative avec un meilleur état de santé mentale, tant pour les résidents des régions urbaines que rurales.

Il faut aussi examiner les variations dans le sentiment d’appartenance à l’intérieur des villes, étant donné que nous pouvons présumer que ce sentiment varie considérablement entre les résidents des différentes communautés à l’intérieur d’une ville ou d’une région.

Objectifs de recherche :

Ce projet vise à examiner le sentiment d’appartenance à une communauté locale au Canada. L’étude portera sur deux questions de recherche principales :

  1. Quels sont les principaux déterminants au chapitre de la santé, ainsi que sociaux et géographiques, du sentiment d’appartenance à la communauté locale, et comment ce sentiment d’appartenance varie-t-il selon le continuum urbain-rural et parmi les établissements de différentes tailles?
  2. Dans la RMR de Hamilton, comment le sentiment d’appartenance varie-t-il entre les différentes communautés, selon leur emplacement géographique?

3. Proposition d’analyse de données et exigences logicielles :

L’analyse des données sera effectuée au moyen de Stata 13. Je m’intéresse à la population totale de 18 ans et plus dans les provinces et les territoires, ainsi que selon le statut urbain-rural et la zone d’influence métropolitaine (ZIM). Seuls les résultats pondérés seront divulgués à partir du CDR. Afin de tenir compte du plan de sondage de l’enquête, des procédures bootstrap seront appliquées pour calculer les intervalles de confiance et les coefficients de variation, ainsi que pour vérifier la signification statistique des différences. Un niveau de signification de p<0,05 sera appliqué dans tous les cas.

L’analyse des données comportera deux étapes. La première prend la forme de statistiques descriptives, à savoir des graphiques à barres et des tableaux de contingence pour mesurer le rapport entre le sentiment d’appartenance et un certain nombre de variables indépendantes (voir le tableau ci-dessous). La deuxième étape de l’analyse des données est un modèle de régression logistique ordonnée. Comparativement aux moindres carrés ordinaires (MCO), cette technique est plus appropriée, compte tenu de la nature catégorique (échelle de Likert à quatre points) de la variable dépendante : sentiment d’appartenance à la communauté locale. Le modèle logistique ordonné tient davantage compte des différences nuancées dans l’ensemble de la variable d’échelle catégorique et contrôle les contraintes des données; la régression logistique ou les MCO ne tiennent pas suffisamment compte de ces problèmes. Par ailleurs, le modèle logistique ordonné permet une présentation plus parcimonieuse du produit, compte tenu de l’hypothèse des cotes proportionnelles (c.-à-d. régressions parallèles) par rapport aux modèles plus généralisés.

4. Besoins en données :

Je souhaite avoir accès au fichier maître de données confidentielles de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2007-2008. L’ESCC comprend une question sur le sentiment d’appartenance à la communauté locale, ainsi que des données représentatives des divers aspects des services de soins de santé, des caractéristiques sociodémographiques et de l’état de santé. Par conséquent, l’ESCC est une source appropriée de données pour la recherche. L’objectif principal de l’étude est d’examiner les variations régionales dans le sentiment d’appartenance au Canada, ainsi que ses déterminants socioéconomiques et au chapitre de la santé. Le FMGD de l’ESCC comporte deux niveaux géographiques – province et région sociosanitaire. J’ai l’intention de procéder à une analyse transversale pour d’autres niveaux géographiques. De façon plus particulière, j’aimerais déterminer la résidence en région rurale au Canada, selon la distance par rapport à un centre urbain plus important, en fonction de la zone d’influence métropolitaine (ZIM). Par ailleurs, si la taille de l’échantillon le permet (après consultation avec le personnel du CDR de l’Université McMaster, en conformité avec les règles de divulgation des données), j’aimerais examiner le sentiment d’appartenance au niveau infra-RMR à Hamilton, selon les régions de tri d’acheminement (RTA). Enfin, je souhaite explorer le sentiment d’appartenance dans la population autochtone du Canada. L’analyse des Autochtones se fera uniquement aux niveaux national et provincial et ne fera pas partie de l’étude de cas de Hamilton.

De façon plus particulière, j’aimerais avoir accès au fichier maître de l’ESCC de 2007-2008, afin d’ajouter à l’analyse des données cinq variables, qui ne sont pas disponibles dans les fichiers à grande diffusion :

  • Classification de la région statistique (GEODSAT) (RMR, AR/ZIM forte/modérée/faible/nulle).
  • Régions rurales et urbaines groupées (GEOBDUR2)
  • Code postal (GEODPC)** les trois premiers chiffres (RTA) seront utilisés uniquement pour Hamilton, si la taille de l’échantillon le permet, selon les règles de divulgation de Statistique Canada**.
  • Groupe de taille de la population (GEODPSZ)
  • Identité autochtone (SDCDABT)

Je consulterai le personnel du CDR de l’Université McMaster, afin de veiller à ce que des tailles d’échantillon acceptables puissent être calculées à partir de chaque variable, et que des procédures appropriées de pondération et bootstrap soient appliquées aux données.

Population d'intérêt

La population d’intérêt de l’étude comprend les répondants de l’ESCC de 18 ans et plus au Canada (2007-2008 n = 120 838) (question de recherche 1) et les répondants de l’ESCC de 12 ans et plus de la RMR de Hamilton (2007-2008 n = 2 128) (question de recherche 2).

Variables

Un certain nombre de variables ont été déterminées à partir du fichier principal de l’ESCC de 2007-2008, afin de respecter les objectifs de l’étude. Le tableau ci-après comprend une liste des variables dépendantes et indépendantes d’intérêt. Plusieurs variables seront recodées dans STATA 11, afin de réduire le nombre de catégories représentant des valeurs.

Variables
Sommaire du tableau
Ce tableau montre en variables. Le titre ds colonne sont : ESCC 2007/08. Les rangées sont : Sentiment d’appartenance (variable dépendante), Santé (variable indépendante), Géographique (variable indépendante), Socioéconomique (variable indépendante).
  ESCC 2007/08
Sentiment d’appartenance (variable dépendante)
GEN_10 Sentiment d’appartenance à la communauté locale
Santé (variable indépendante)
GEN_01 Autoévaluation de la santé générale
GEN_02B Autoévaluation de la santé mentale
GEN_07 Stress perçu dans la vie
GEN_08 Stress perçu au travail
PACDPAI Leisure Physical Activity Index
Géographique (variable indépendante)
GEO_PRV Province de résidence du répondant
GEODUR2 Régions urbaines et rurales (2 niveaux)
GEODSAT Classification de la région statistique – Zones d’influence métropolitaine (ZIM)
GEODCMA6 Région métropolitaine du Recensement (RMR) de 2006
GEODPC Code postal (les données pour les trois premiers chiffres seront analysées, et uniquement si des tailles d’échantillon suffisantes peuvent être obtenues selon les règles de divulgation).
GEODPSZ Groupe de taille de la population
Socioéconomique (variable indépendante)
DHH_AGE Âge
DHH_SEX Sexe
SDCDABT Identité autochtone
SDCFIMM Statut d’immigrant
INC_3 Revenu total du ménage – meilleure estimation
EDUDR04 Plus haut niveau d’études – répondant – quatre niveaux
DHHDDWE Type de logement
DHHDECF Type de ménage
DHH_OWN Logement – appartenant à un membre du ménage

5. Dates prévues de début et de fin du projet :

Ce projet devrait commencer le 1er septembre 2010 et se poursuivre jusqu’au 31 août 2012.

6. Produits attendus :

On s’attend à ce que ce projet donne lieu aux produits suivants :

  1. Un chapitre dans un livre
  2. 2Deux ou trois articles de revues spécialisées
  3. 3. Présentations à des conférences de chercheurs universitaires

7. Bibliographie

Choenarom, C. Williams, R.A. and Hagerty, B.M. (2005). The Role of Sense of Belonging and Social Support on Stress and Depression in Individuals with Depression. Archives of Psychiatric Nursing, Vol. 19, No. 1, pp 18–29.

Neal, S. and Walters, S. (2008). Rural Be/longing and Rural Social Organizations: Conviviality and Community-Making in the English Countryside. Sociology. Vol. 42, no. 2, pp.279-297.

Pendola, R. and Gen, S. Does “Main Street” Promote Sense of Community? A Comparison of San Francisco Neighborhoods.Environment and Behaviour. Vol. 40, No. 4., pp. 545-574.

Ross, N. (2002). Community belonging and health.Health Reports, Vol. 13, No. 3, March. Statistics Canada, Catalogue 82-003.

Shields, M. (2008). Community belonging and self-perceived health. Health Reports, Vol. 19, No. 2, June. Statistics Canada, Catalogue 82-003.

Statistics Canada, Health Statistics Division (2005).Community Belonging and Self-perceived Health: Early CCHS Findings (January to June 2005). Statistics Canada, Catalogue 82-621-XIE.

Ziersch, A.M., Baum, F., Darmawan, I, Kavanagh, A.M. and Bentley, R. Social capital and health in rural and urban communities in South Australia. Australian and New Zealand Journal of Public Health. Vol. 33, No. 1, pp 7-16.

Date de modification :