Balance des paiements internationaux : la foire aux questions


Qu’est-ce que la balance des paiements ?

La balance des paiements retrace l'ensemble des transactions économiques entre les résidents du Canada et les non-résidents. Elle comprend le compte courant ainsi que le compte capital et financier.

Qu’est-ce que le compte courant ?

Le compte courant porte sur les transactions sur les biens, les services, les revenus découlant des placements et les transferts courants. Les transactions telles que les exportations et les revenus d'intérêts correspondent à des recettes, alors que les importations et les versements d'intérêts correspondent à des paiements. Le solde de ces transactions détermine si le Canada enregistre un surplus ou un déficit au compte courant.

Qu’est-ce que le compte capital et financier ?

Le compte capital et financier porte principalement sur les transactions liées à des instruments financiers. L'actif et le passif financiers découlant des transactions avec les non-résidents sont présentés selon trois catégories fonctionnelles, soit les investissements directs, les investissements de portefeuille et tous les autres types d'investissement. Ces investissements appartiennent soit à des résidents canadiens (l'actif étranger des investisseurs canadiens), soit à des non-résidents (le passif canadien envers les investisseurs étrangers). Les transactions sont dites positives si elles représentent une entrée de capital au Canada et négatives si elles représentent une sortie de capital du Canada.

Qui considère-t-on être des non-résidents ?

Tout dépend du lieu de résidence, ou domicile, habituel. On dit d’une personne ou d’une entreprise qu’elle est résidente d’un pays si son centre d’intérêt économique y est situé. Le lieu de résidence principale d’une personne et où elle produit, investit et gagne des revenus en atteste.

Les sociétés sont résidentes du pays où elles ont été constituées en personne morale ou enregistrées. Ainsi, les filiales canadiennes de sociétés étrangères sont traitées comme des sociétés résidentes et les filiales étrangères de sociétés canadiennes, comme des sociétés non-résidentes. De plus, les sociétés étrangères exploitées à titre de succursales ou d’établissements au Canada sont réputées être résidentes du Canada. De la même façon, les succursales étrangères de sociétés canadiennes sont réputées résider à l’étranger.

Quelle est la différence entre les données sur les flux et les données sur les positions ?

Les données sur les flux ont trait aux opérations d’une économie donnée avec le reste du monde durant une période de temps, soit un trimestre ou une année. Les données sur les positions constituent une mesure axée sur les stocks qui permet d’établir un bilan (actifs et passifs financiers) de l’économie canadienne avec le reste du monde à un point donné dans le temps.

Est-ce que la balance des paiements doit être équilibrée ?

Par définition, dans la balance des paiements, un surplus au compte courant correspond à une sortie équivalente de capitaux vers l’étranger dans le compte capital et financier. De la même façon, un déficit au compte courant correspond à une entrée équivalente de capitaux au Canada. En d’autres mots, le total de ces deux comptes devrait être de zéro. En pratique, comme les données proviennent de sources multiples, les soldes de ces deux comptes de la balance des paiements s’égalisent rarement. Par conséquent, la divergence statistique est l’entrée ou la sortie nette de capital non observée nécessaire pour équilibrer les comptes.

Comment définit-on les investissements directs, les investissements de portefeuille et les autres investissements ?

La balance des paiements et le bilan des investissements internationaux suivent une ventilation fonctionnelle : investissements directs, investissements de portefeuille et les autres investissements. Les investissements directs sont un type d’investissement par lequel les investisseurs cherchent à acquérir une participation durable dans une entreprise et habituellement une influence sur sa gestion. À l’opposé, les investisseurs de portefeuille veulent gagner un revenu et potentiellement un gain en capital sur leurs investissements en instruments tels que les obligations, les actions et les instruments du marché monétaire. La catégorie des autres investissements englobe notamment les dépôts, les prêts et les crédits commerciaux. Ces instruments ne sont généralement pas négociables contrairement aux investissements de portefeuille. Les réserves internationales du Canada sont incluses dans la catégorie des autres investissements.

Existe-il un glossaire de la balance des paiements ?

Oui. Veuillez consulter le glossaire des Système des comptes macroéconomiques.

Date de modification :