Transcription de la séance de clavardage sur les Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, qui a eu lieu le vendredi 19 septembre 2014, de 12 h 30 à 13 h 30 (HAE)

Nota : Cette séance de clavardage était bilingue, ce qui veut dire que les participants pouvaient soumettre leurs questions en français ou en anglais. Statistique Canada respecte la Loi sur les langues officielles et s'engage à ce que les produits d'information disponibles soient d'égale qualité en français et en anglais. Pour cette raison, toutes les questions et les réponses ont été traduites dans l'autre langue officielle.

 Modérateur : à 12:30:00
Bienvenue à tous! Cette séance de clavardage est bilingue, ce qui veut dire que vous pouvez soumettre vos questions en français ou en anglais. Nos experts tenteront d'y répondre dans les meilleurs délais et dans la langue dans laquelle la question a été posée.

 jasmine.ing à 12:33:00
Merci de répondre à nos questions aujourd'hui. Comment tenez-vous compte de la variation à l'intérieur des limites géographiques au fil du temps pour le niveau infraprovincial? Plus particulièrement, je me demande si des ajustements sont faits pour les limites géographiques différentes lors du calcul de la variation en pourcentage de la population d'une année de recensement à l'autre.

 Nora Bohnert à 13:09:17
Bonjour jasmine.ing,
Les projections diffusées cette semaine sont produites pour le Canada, les provinces et les territoires seulement. Toutefois, Statistique Canada a produit d'autres projections plus détaillées au cours des dernières années. Elles portent sur des projections pour des niveaux géographiques inférieurs, comme des projections sur la diversité de la population canadienne. Ces projections utilisent toujours, comme population de base, les limites de la dernière année de recensement. Nous sommes impatients de publier de nouveaux ensembles de projections détaillées (pour des niveaux géographiques inférieurs) à compter de 2015.

 Carodan à 12:33:00
Le texte du Quotidien indique que la population du Québec continuera de diminuer au cours des 25 prochaines années. Pourquoi?

 Nora Bohnert à 13:09:43
Bonjour Carodan,
En fait, tous les scénarios de projection indiquent que la population du Québec augmentera au cours des 25 prochaines années. Ce qui diminue, c'est la part que représente le Québec dans la population canadienne totale. Cela se produit parce que la croissance dans d'autres régions du pays serait plus élevée que les niveaux prévus pour le Québec.

 andretoronto à 12:37:00
Comment ces projections sont-elles établies? Quels facteurs considérez-vous, et existe-t-il différents scénarios (p. ex., variables inconnues possibles comme une augmentation ou une diminution de l'immigration).

 Jonathan Chagnon à 13:11:06
Bonjour andretoronto,
Merci de votre question.
Quand nous avons formulé nos hypothèses, nous avons examiné les tendances passées et consulté l'ensemble des démographes canadiens pour obtenir leur opinion sur des niveaux plausibles pour l'avenir.

Dans le cas de l'immigration, les niveaux sont, en grande partie, déterminés par les politiques. Chaque année, Citoyenneté et Immigration Canada publie les objectifs d'immigration dans son plan annuel d'immigration.

 andretoronto à 12:42:00
Ça fait combien d'années que STC publie de telles données? À quoi ça sert de projeter dans le futur?

 Jonathan Chagnon à 13:15:05
Bonjour andretoronto,
La première édition officielle des projections de population a été publiée en 1974. Nous diffusons de nouvelles projections environ tous les 5 ans.

Les projections sont utilisées notamment par les décideurs publics. Par exemple, elles peuvent être utilisées pour aider les décideurs publics à déterminer les besoins en services de la population, les coûts futurs en matière d'éducation et de santé ainsi qu'à évaluer la future fréquentation scolaire, etc.

 mpacey à 12:47:00
Bonjour Nora et Jonathan. Merci de tenir cette séance de clavardage aujourd'hui.
Vous avez indiqué plus tôt que les projections détaillées à des niveaux géographiques inférieurs seront publiées à compter de 2015. Pourriez-vous préciser davantage les échéances? Nous nous fions beaucoup aux projections au niveau des DR, et il serait intéressant de savoir quand nous pourrons obtenir ces projections pour l'Ontario.

 Nora Bohnert à 13:18:10
Bonjour mpacey,
La diffusion des prochaines projections démographiques par identité autochtone est prévue pour le printemps 2015. Toutefois, ces projections seront diffusées pour le niveau des RMR, et non pour le niveau des DR.

Pour les niveaux géographiques inférieurs, Statistique Canada accepte désormais les demandes personnalisées selon le principe de recouvrement des coûts. Nous serions heureux d'en discuter avec vous si vous le souhaitez.

Par ailleurs, je crois que le ministère des Finances de l'Ontario produit des projections au niveau des DR.

 Stephenjw à 12:49:00
Dans la plupart de vos séries de projections, j'ai remarqué une diminution pour T.-N. Dans vos dernières estimations postcensitaires, vous indiquez une croissance infime mais positive de 2011 à 2013. Outre l'utilisation de modèles de cohorte démographiques pour établir vos projections, tenez-vous compte de choses comme l'industrie pétrolière qui attire assez de migration dans la province pour soutenir une croissance stable à positive à l'avenir?

 Nora Bohnert à 13:24:53
Bonjour Stephenjw,
Nos projections sont fondées sur une analyse des tendances démographiques récentes et à long terme. Terre-Neuve-et-Labrador est un très bon exemple d'une province très sensible aux mouvements migratoires interprovinciaux. Par exemple, le scénario 5, fondé sur les dernières tendances migratoires interprovinciales, révèle une croissance positive pour la province sur les 25 prochaines années. Nous ne tenons pas compte directement des conditions économiques changeantes, mais les tendances migratoires interprovinciales reflètent indirectement les tendances économiques, puisque les gens ont tendance à décider de déménager d'une région à l'autre en fonction des conditions économiques qui prévalent dans une région. La raison pour laquelle nous avons cinq scénarios de migration interprovinciale différents reflète le fait que cette composante est l'un des aspects les plus incertains de la future croissance démographique.

 Barbara à 12:50:00
Bonjour, Vous avez publié dans votre rapport que le poids démographique du Québec pourrait continuer à décroître au cours des 25 prochaines années. Comment expliquez-vous cette projection?

 Jonathan Chagnon à 13:24:53
Bonjour Barbara,
Si le poids démographique du Québec diminue selon la plupart des scénarios, malgré une augmentation de sa population, c'est que le taux de croissance de la population du Québec sera inférieur à celui d'autres provinces et territoires du Canada.

Une combinaison de facteurs explique cette situation. Par exemple, la contribution de l'immigration internationale à la croissance du Québec est plus faible qu'en Ontario. De plus, le Québec est généralement perdant dans ses échanges migratoires avec les autres provinces et territoires.

 andretoronto à 12:53:00
La population est vieillissante. Existe-t-il des régions du pays où vous prévoyez observer l'inverse se produire ou au moins un ralentissement? Existe-t-il un moment où cela cessera de se produire?

 Nora Bohnert à 13:36:49
Bonjour andretoronto,
Le vieillissement de la population est visible dans toutes les régions du pays, et certaines provinces et certains territoires, plus que d'autres, connaîtront un vieillissement plus rapide au cours des prochaines décennies. Les territoires présentent habituellement les plus faibles proportions de personnes âgées, mais on prévoit aussi qu'ils connaîtront certaines des croissances les plus rapides de la population des personnes âgées au Canada au cours des 25 prochaines années.

Cela dit, le Nunavut est la seule région du Canada qui pourrait connaître une diminution de son âge médian entre 2013 et 2038, selon certains scénarios.

 andretoronto à 13:05:00
Au fil des ans, l'Alberta a connu un cycle d'expansion et de ralentissement. Beaucoup de gens s'y sont installés quand la situation économique était favorable, et je présume qu'ils sont repartis quand les choses sont devenues plus difficiles. Ce type de scénario est-il pris en considération quand on projette un poids démographique accru pour la province?

 Nora Bohnert à 13:36:49
Bonjour andretoronto,
Parmi toutes les composantes démographiques pour lesquelles nous faisons des projections, la migration interprovinciale est peut-être la composante la plus étroitement liée aux conditions économiques d'une région. Dans ces projections, nous avons explicitement choisi un scénario de migration interprovinciale « le plus favorable » et le scénario de migration interprovinciale « le moins favorable », selon les différentes tendances que nous avons observées au cours des 30 dernières années.

Dans le cas de l'Alberta, le scénario M5 est fondé sur la période de référence de 2009-2010 à 2010-2011, période durant laquelle l'Alberta, tout en présentant toujours des gains en matière de migration interprovinciale, enregistrait des gains moins importants comparativement à d'autres périodes de référence pour la province. Dans ce cas, la province a connu une croissance inférieure à celle d'autres scénarios de croissance moyenne. En revanche, le scénario M4 est le scénario de croissance moyenne pour lequel la province a enregistré la croissance la plus forte.

 Barbara à 13:06:00
Bonjour Jonathan, L'Institut de la statistique du Québec publiait la semaine dernière que la population du Québec devrait franchir la barre des dix millions d'habitants dans les 50 prochaines années, et ce, malgré le vieillissement démographique. Est-ce que les récentes projections de Statistique Canada confirment la même chose?

 Jonathan Chagnon à 13:36:49
Bonjour Barbara, 
Selon les projections démographiques publiées par Statistique Canada, en 2038, la population du Québec pourrait se situer entre 8,7 millions (scénario faible) et 10,2 millions (scénario fort) de personnes.

Les projections démographiques de Statistique Canada sont produites sur un horizon de 50 ans pour le Canada et de 25 ans pour les provinces et territoires.

 ChristineL à 13:07:00
Bonjour et merci de faire cette séance de clavardage. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous faites les projections sur 50 ans? Est-ce que cela nous donne une bonne idée de l'impact des babyboomers sur la population canadienne?

 Jonathan Chagnon à 13:36:49
Bonjour ChristineL,
Les projections démographiques sont élaborées sur un horizon de 50 ans pour le Canada et de 25 ans pour les provinces et les territoires. 

Statistique Canada limite l'horizon de ses projections afin de tenir compte de l'incertitude inhérente à un tel exercice.

Les baby boomers étant aujourd'hui en moyenne dans la cinquantaine, ils auront presque tous disparu de la population en 2063. Ces projections nous permettent donc de mesurer l'effet de leur passage au sein de la population âgée et très âgée.

 ChristineL à 13:09:00
Pourriez-vous préciser un peu plus vos projections de mortalité pour les personnes de plus de 90 ans? J'ai constaté de grandes différences entre les nombres de centenaires prévus par StatCan et ceux de l'ISQ.

 Nora Bohnert à 13:36:49
Bonjour ChristineL,
La projection de la mortalité pour les personnes de plus de 90 ans est très incertaine pour diverses raisons. Il est question de très petites populations, ce qui signifie qu'il peut y avoir des occurrences rares, des données manquantes ou des mouvements instables d'une année à l'autre. En outre, il existe beaucoup d'incertitudes quant à la façon dont évoluera la mortalité de ce groupe d'âge dans les prochaines années, parce qu'il y a une grande controverse sur la limite de la longévité humaine. Voilà pourquoi il n'est pas inhabituel de voir des différences entre les nombres prévus de centenaires pour l'avenir.

 Suresh à 13:13:00
Où puis-je trouver des statistiques semblables à celles présentées au ce, mais pour des années plus récentes? Je suis à la recherche de logements ayant besoin de réparations mineures ou majeures à Toronto, comme vous pouvez le constater sur le site Web ci-dessus.

 Modérateur à 13:36:49
Suresh, merci de votre question. Malheureusement, cette question n'est pas liée au thème de cette séance. Nous répondrons à votre question par courriel au cours des prochains jours ouvrables.

 liangpe à 13:16:00
L'immigration contribue à la croissance démographique dans de nombreuses régions du Canada. Le gouvernement a fait des changements importants à la politique d'immigration au cours des dernières années, ce qui a généralement pour conséquence de rendre plus difficile l'immigration au Canada. Dans quelle mesure les projections ont-elles subi les conséquences des modifications apportées à la politique d'immigration du pays?

 Nora Bohnert à 13:36:49
Bonjour liangpe,
Depuis le début de 1990, l'immigration constitue le principal moteur de la croissance démographique au Canada. Les résultats des projections révèlent que cette situation est susceptible de continuer.

Les hypothèses de nos projections sont fondées sur le nombre d'immigrants qui arrivent au Canada chaque année. Au cours des 20 dernières années, ce nombre est demeuré relativement stable, c'est-à-dire environ 250 000 immigrants par année, malgré les changements apportés aux politiques d'immigration.

Trois hypothèses ont été formulées à propos de l'immigration, en fonction d'un taux d'immigration de 5,0 pour 1 000 (scénario de croissance faible), de 7,5 pour 1 000 (scénario de croissance moyenne) et de 9,0 pour 1 000 (scénario de croissance forte).

 jasmine.ing à 13:16:00
Merci de cette séance de clavardage instructive jusqu'à présent.
Si j'ai bien compris, les comptes ou les estimations du recensement ou de l'ENM servent de fondement pour les projections démographiques de StatCan. Le cas échéant, exclut-on des populations des dernières projections démographiques publiées? En outre, exclura-t-on des populations des prochaines projections (comme les projections mentionnées précédemment sur la population d'identité autochtone)? Je pose cette question parce que j'ai constaté que de nombreuses données du recensement et de l'ENM n'incluent que la population vivant dans des logements privés.

 Nora Bohnert à 13:36:49
Bonjour jasmine.ing,
Notre programme de projections devrait être considéré comme un prolongement du Programme des estimations de la population de Statistique Canada. Nous utilisons comme base la population au 1er juillet 2013 par âge, sexe et province ou territoire de résidence, suivant les estimations du Programme des estimations de la population, qui comprend toute la population canadienne.

 alexa à 13:30:00
Pourriez-vous préciser davantage la façon dont les projections sont harmonisées avec vos estimations et l'équilibre entre les tendances récentes et à plus long terme?

 Nora Bohnert à 13:46:21
Bonjour alexa,
Nos projections démographiques peuvent être considérées comme un prolongement du Programme des estimations de la population de Statistique Canada. Notre population de base correspond à la population au 1er juillet 2013, selon les estimations du Programme des estimations de la population. Les composantes de la croissance qui sont utilisées dans le Programme des estimations de la population (naissances, décès, immigrants, etc.) sont identiques à celles que nous employons dans nos projections. Nous nous servons également des données sur les estimations de la population pour analyser des tendances récentes et historiques dans le but de formuler nos hypothèses sur différentes composantes de la croissance.

Nos scénarios de croissance moyenne ont tendance à refléter un maintien des dernières tendances démographiques, alors que, pour nos scénarios de croissance faible et forte, nous examinons l'ampleur de l'écart qui a été observé sur une période de référence plus longue. Nous produisons une gamme de scénarios pour refléter l'incertitude de l'avenir. J'espère avoir répondu à votre question. N'hésitez pas à communiquer avec nous si vous souhaitez obtenir d'autres précisions.

 Modérateur à 13:46:00
La séance de clavardage est maintenant terminée. Merci pour vos questions et vos commentaires! Si nos experts n'ont pas eu l'occasion de répondre à votre question, nous communiquerons avec vous par courriel au cours des prochains jours ouvrables. La transcription complète de la séance de clavardage sera publiée sur notre site Web bientôt. Bonne journée!

Date de modification :