Transcription de la séance de clavardage sur Indice des prix à la consommation : mise à jour du panier qui a eu lieu le vendredi 27 février 2015 de 13 h 30 à 14 h 30 (HNE)

Nota : Cette séance de clavardage était bilingue, ce qui veut dire que les participants pouvaient soumettre leurs questions en français ou en anglais. Statistique Canada respecte la Loi sur les langues officielles et s'engage à ce que les produits d'information disponibles soient d'égale qualité en français et en anglais. Pour cette raison, toutes les questions et les réponses ont été traduites dans l'autre langue officielle.

 Modérateur à 13:30:00
Bienvenue à tous! Cette séance de clavardage est bilingue, ce qui veut dire que vous pouvez soumettre vos questions en français ou en anglais. Nos experts tenteront d'y répondre dans les meilleurs délais et dans la langue dans laquelle la question a été posée.

 Kira Judge à 13:32:00
Bonjour à tous,
Est-ce que je dois ajuster mes données des mois précédents pour qu'elles soient comparables avec celles de janvier?

 Kyle de March à 13:36:33
Bonjour Kira,
Excellente question.
Non, vous n'avez pas à ajuster vos données des mois précédents pour les rendre comparables avec celles de janvier. Chaque fois que nous mettons le panier à jour, nous mettons les indices en chaîne afin de produire une série chronologique continue. Merci!
Kyle

 sdimino à 13:33:00
Bonjour, je suis Silvana Dimino, économiste à JPMorgan. Pouvez-vous me donner une idée des pondérations qui ont connu la plus forte hausse et la plus forte baisse?

 Mathieu Lequain à 13:42:05
Bonjour sdimino,
Les pondérations sont accessibles au (lien non fonctionnel)
Plus fortes baisses :
Poisson en boîte ou autrement conservé
Farine et autres mélanges à base de farine
Location à bail de véhicules automobiles
Autres articles pour soins de santé
Carburants, pièces et accessoires pour véhicules de loisirs
Matériel audio
Location de médias numériques
Journaux
Revues et périodiques
Autres matériels de lecture (excluant les manuels scolaires)
Plus fortes hausses :
Oranges
Tomates
Taxi et autres transports locaux et de banlieue
Équipement de sport et de conditionnement physique
Dispositifs numériques multifonctionnels
Spectacles (excluant les abonnements à des services vidéo et audio)
Merci pour votre question.

 ChristineL à 13:33:00
Quel est le but d'une mise à jour de panier?

 Amanda Wright à 13:43:15
Le principal but d'une mise à jour de panier est de veiller à ce que les pondérations utilisées dans le calcul de l'IPC soient représentatives des habitudes de consommation. L'IPC se fonde sur un panier « fixe » qui devient désuet au fil du temps parce que les consommateurs ont tendance à changer leurs habitudes d'achat en fonction de la variation des prix relatifs. Une mise à jour fréquente du panier aide à réduire tout biais de l'indice découlant de l'utilisation d'un panier « fixe ».

 Dawn Chipps à 13:34:00
Pouvez-vous expliquer l'enchaînement utilisé pour maintenir la continuité avec la récente modification de la pondération du panier?

 Bruno Morin à 13:43:40
Bonjour,
L'enchaînement est bien expliqué au chapitre 8 (sections 8.13 à 8.21) du document de référence sur l'PC canadien : Chapitre 8 – Pondérations et mises à jour du panier
Les indices des prix à la consommation publiés sont calculés sous forme d'une chaîne d'indices à panier fixe. Cela signifie que des indices à panier fixe successifs ont été mis en chaîne pour créer une série temporelle continue. Ce type d'enchaînement ne doit pas être confondu avec le calcul des indices en chaîne mensuels, mais fait plutôt référence au processus d'enchaînement des indices correspondant à plusieurs paniers. Cet enchaînement est nécessaire pour éviter des discontinuités dans un indice lorsqu'une mise à jour du panier est effectuée.

 bounajm à 13:37:00
Bonjour. Statistique Canada a-t-il déjà essayé de mesurer l'incidence de la transition d'une mise à jour quadriennale à une mise à jour bisannuelle? On peut supposer que cette transition a ralenti un peu l'inflation, mais ce serait bien de savoir si cela a effectivement été le cas et dans quelle mesure. Merci.

 Kyle de March à 13:46:33
Bonjour bounajm,
Ce panier, qui se fonde sur les résultats de l'Enquête sur les dépenses des ménages réalisée en 2013, a été mis à jour après deux ans. L'intégration des poids du panier de 2011 à l'IPC de février 2013 marquait la première mise à jour du panier après deux ans. La mise à jour se faisait auparavant tous les quatre ans en règle générale.
Nous travaillons actuellement à une série analytique qui permettra d'évaluer l'incidence de la fréquence de la mise à jour du panier sur la mesure de l'IPC.
Merci pour votre question!
Kyle

 pierre-guy sylvestre à 13:45:00
Bonjour, je suis Pierre-Guy Sylvestre du Syndicat canadien de la fonction publique. Ma question est la suivante :
Avez-vous estimé dans quelle mesure ce changement réduira le biais vers le haut de l'IPC?

 Mathieu Lequain à 13:48:56
Bonjour Pierre-Guy,
Nous travaillons actuellement à une série analytique qui permettra d'évaluer l'incidence de la fréquence de la mise à jour du panier sur la mesure de l'IPC.
Merci.

 TUSHART à 13:38:00
L'IPC sans l'énergie du Canada semble faible par rapport à celui des États-Unis et d'autres pays. Pouvez-vous en expliquer la raison?

 Amanda Wright à 13:53:41
Il est difficile de faire des comparaisons directes entre les IPC de différents pays pour plusieurs raisons :
- les produits ne sont pas tous comparables et ils peuvent être influencés par des facteurs propres à un marché donné;
- les prix de la plupart des services sont établis en fonction du marché local et peuvent donc ne pas être comparables entre les régions;
- les méthodologies employées pour produire l'IPC peuvent différer, particulièrement en ce qui concerne les coûts d'habitation.
Cependant, des comparaisons sont parfois possibles. Par exemple, la baisse des prix de l'énergie, particulièrement l'essence, touche actuellement de nombreux pays. Cette situation est principalement attribuable à la baisse des prix du pétrole. Mise à part l'énergie, l'IPC canadien a augmenté de 2,3 % par rapport à janvier de l'année dernière. Cette hausse était liée à l'augmentation des prix de la nourriture, notamment les fruits, les légumes et la viande.

 Kira Judge à 13:46:00
Le lien que vous avez fourni à sdimino mène à une page d'erreur. Y a-t-il un autre moyen d'obtenir les mêmes renseignements?

 Mathieu Lequain à 13:54:57
Désolé, c'était une erreur.
Tableau no 326-0031 de CANSIM
Ce lien devrait fonctionner : Les pondérations du panier de l'Indice des prix à la consommation
Merci.

 TUSHART à 13:46:00
L'importance des aliments est de 16 % et leur indice des prix est passé de 133 à 135 depuis l'année dernière, tandis que l'importance des transports est de 19 % et leur indice des prix est passé de 129 à 122. Cela est-il dû aux pondérations?

 Bruno Morin à 13:58:21
Non. Les fluctuations de l'indice des prix sont liées aux variations mensuelles des prix, tandis que l'importance dans l'IPC d'ensemble (pondérations) résulte des pondérations des dépenses provenant de l'Enquête sur les dépenses des ménages.

 pierre-guy sylvestre à 13:46:00
Selon vos estimations, dans quelle mesure le biais vers le haut de l'IPC est-il dû à l'« effet de substitution » des produits et des points de vente et à d'autres facteurs?

 Amanda Wright à 14:04:00
Il est bien connu que l'IPC comporte un certain biais. Celui-ci est dû au fait que nous utilisons un panier « fixe » alors que les consommateurs ajustent constamment leurs habitudes d'achat en réaction aux fluctuations des prix relatifs et à l'arrivée de nouveaux produits ou points de vente sur le marché. Une mise à jour fréquente du panier de l'IPC aide à réduire le biais au fil du temps.
On peut mesurer le biais de substitution de produit en comparant les séries officielles de l'IPC avec une mesure du coût de la vie (ICV). Nous pouvons estimer le biais de substitution de produit au fil du temps en utilisant un indice rétrospectif de Fisher pour l'ICV et en calculant ce qui aurait pu être la mesure de l'IPC si Statistique Canada devait calculer un ICV.
La Banque du Canada a publié des documents sur les biais de l'IPC, y compris le biais de substitution de produit. Statistique Canada fait aussi des recherches afin de déterminer l'incidence de mises à jour plus fréquentes du panier.

 SmallFlockers à 13:57:00
Il est bien connu que les consommateurs modifient leurs habitudes d'achat en fonction des fluctuations des prix sur le marché et de leur rémunération. Santé Canada a récemment déclaré que 7,6 % des familles canadiennes n'ont pas les moyens de payer les aliments dont ils ont besoin pour se nourrir. Au Nunavut, 75 % des enfants d'âge préscolaire passent une journée entière sans manger parce qu'il n'y a rien à manger à la maison, et certaines familles se procurent leurs aliments au dépotoir local. Si le prix des aliments et des autres produits de base continue de gonfler rapidement, de manière à avoir des conséquences de plus en plus négatives sur les familles canadiennes, jusqu'au point où un jour, la majorité des Canadiens n'aient plus les moyens de réapprovisionner leur garde-manger et 99,9 % d'entre eux doivent compter sur les dépotoirs (et/ou les vers de terre, les larves et l'herbe qui pousse dans les champs près de chez eux) pour se nourrir, et que le panier de l'IPC est ensuite mis à jour en fonction des 0,01 % de riches consommateurs qui magasinent encore dans les épiceries, Statistique Canada prévoit-il de modifier la méthodologie actuelle de mise à jour de l'IPC et la définition du panier afin de tenir compte des habitudes d'achat des Canadiens à cette date fatidique? Y aurait-il des avantages pour les Canadiens et le gouvernement du Canada à commencer à employer cette future méthode d'ajustement du panier de l'IPC dès aujourd'hui?

 Kyle de March à 14:07:54
Bonjour SmallFlockers,
Bien qu'il soit possible de créer des indices des prix à la consommation pour des groupes de population spécifiques (comme cela a été fait pour les études sur les aînés et les groupes de revenu), l'IPC officiel est censé représenter les variations des prix payés par le ménage moyen. La population couverte par l'IPC comprend les familles et les personnes vivant dans des ménages privés urbains et ruraux au Canada.
Les pondérations en dépenses entrant dans le calcul de l'IPC sont estimées principalement au moyen de données tirées de l'Enquête sur les dépenses des ménages de Statistique Canada, qui est réalisée annuellement et donne des estimations statistiques des dépenses des ménages par classe de produits et par région. Chaque ménage contribue au poids total d'un groupe de produits proportionnellement à ses propres dépenses.
Cette méthode de pondération est la plus couramment utilisée par la communauté internationale d'organismes statistiques qui produisent des indices des prix à la consommation. On ne prévoit pas modifier la méthode de pondération actuelle. Cependant, Statistique Canada fait continuellement des recherches afin de pouvoir prendre des décisions éclairées concernant les questions méthodologiques lorsque cela est nécessaire.
Merci pour votre question.
Kyle

 pierre-guy sylvestre à 14:01:00
Merci, Mathieu Lequain, pour votre réponse. J'ai deux dernières questions. Quels sont les autres types de biais de l'IPC et quelles autres modifications a-t-on apportées ou prévoit-on apporter pour les réduire? Dans quelle mesure les différentes modifications apportées à la méthode de calcul de l'IPC ont-elles permis de réduire le biais? Avez-vous fait ces calculs selon la province?

 Mathieu Lequain à 14:12:40
Merci, Pierre-Guy.
Dans le cas de l'IPC, le biais peut être attribuable à différents facteurs : quand un produit est remplacé par un autre et qu'il faut apporter un ajustement en fonction de la qualité (biais d'ajustement en fonction de la qualité). Un biais potentiel est associé au lancement de nouveaux produits et à la substitution de points de vente. Un biais pourrait aussi être inhérent à certaines procédures de vérification.
La Banque du Canada a publié plusieurs documents portant sur les différents types de biais, à l'échelle du Canada seulement.
Merci.

 thestatman à 14:00:00
Bonjour, la mise à jour aggrave-t-elle l'inflation pour les personnes âgées?

 Amanda Wright à 14:14:32
Bien qu'il soit possible de créer des indices des prix à la consommation pour des groupes de population spécifiques (comme cela a été fait pour les études sur les aînés et les groupes de revenu), l'IPC officiel est censé représenter les variations des prix payés par le ménage moyen. La population couverte par l'IPC comprend les familles et les personnes vivant dans des ménages privés urbains et ruraux au Canada.
La mise à jour du panier de l'IPC nous permet de nous assurer que le panier continue de représenter les dépenses de tous les consommateurs canadiens.
L'inflation subie par un ménage ou groupe de population donné peut changer avec le temps. Cela dépend de la variation des prix des produits que le ménage ou groupe en question achète plus fréquemment. Ces prix peuvent augmenter à certains moments et diminuer à d'autres moments.

 bounajm à 14:05:00
Rebonjour et merci d'avoir répondu à ma première question. J'ai hâte de voir la série analytique qui permettra de déterminer l'incidence de la fréquence de la mise à jour du panier sur la mesure de l'IPC.
J'espère que je peux poser une question qui n'est pas directement liée au panier de l'IPC. Est-ce que Statistique Canada apporte des ajustements aux prix en fonction des améliorations (ou détériorations) de la qualité? Je pense que c'est effectivement le cas, mais je n'ai rien trouvé sur le site Web qui explique en détail comment ces ajustements sont apportés pour chaque bien et service. Je voudrais aussi savoir si différents pays (États-Unis, Europe) utilisent des méthodes d'ajustement semblables. Merci encore.

 Kyle de March à 14:16:35
Bounajm, vous êtes dans une bonne passe.
L'Indice des prix à la consommation du Canada a pour but de mesurer la variation pure des prix, donc d'exclure les variations des prix qui sont dues à des différences de qualité des produits achetés par les consommateurs. On atteint ce but principalement en adoptant la méthode de l'appariement de modèles, qui consiste à faire le suivi de produits identiques dans les mêmes points de vente, donc à maintenir toutes les variables constantes sauf pour le mois où le prix est observé. Statistique Canada utilise des méthodes internationalement reconnues pour les changements de qualité et l'ajustement. Pour en savoir plus sur les changements de qualité et l'ajustement, veuillez consulter le chapitre 7 du document de référence sur l'Indice des prix à la consommation du Canada.
Bonne journée!
Kyle

 Kira Judge à 14:14:00
Merci à tous pour vos réponses très détaillées. Une dernière question de ma part. Je m'excuse de changer de sujet, mais je voudrais savoir quand les tableaux de l'IPI seront mis à jour avec les données de janvier?

 Modérateur à 14:17:30
Kira Judge, merci pour votre question. Nous vous répondrons par courriel au cours des prochains jours ouvrables.

 SmallFlockers à 14:14:00
Kyle, merci pour votre réponse, mais elle ne semble pas directement liée à ma question. L'IPC concerne les « achats ». Cependant, il y a l'effet de substitution des gens qui sont forcés de trouver d'autres moyens de se nourrir (p. ex. en visitant des banques d'alimentation ou des soupes populaires, en faisant appel à des œuvres de bienfaisance, en fouillant dans les dépotoirs ou les poubelles, etc.). Maintenant que de plus en plus de gens sont forcés d'avoir recours à ces moyens, comment cela affectera-t-il le panier de l'IPC, qui s'en trouvera probablement de plus en plus faussé et biaisé. Est-ce que Statistique Canada considère cela comme un problème? Y a-t-il d'autres mesures qui montreront ce biais croissant? Y a-t-il un ajustement qui devrait être apporté au panier de l'IPC ou une mise en garde contre ce biais?

 Kyle de March à 14:25:39
Pour calculer l'IPC, il faut trois éléments : une dépense afin de donner une importance relative à chaque variation de prix; la capacité d'estimer le prix de transaction payé par un consommateur; la capacité d'observer les caractéristiques des produits achetés afin d'estimer une variation pure de prix qui supprime l'effet du changement de qualité.
Merci pour votre question de suivi. Passez une très bonne journée!
Kyle (Merci à Mathieu Lequain pour cette réponse!)

 thestatman à 14:24:21
Merci, Amanda. Si l'analyse intitulée « L'inflation pour les personnes âgées » est mise à jour, est-ce que je peux faire ajouter mon nom à la liste de diffusion?

 pierre-guy sylvestre à 14:24:06
Merci, Amanda Wright, pour la réponse. Vous avez parlé de l'ICV : y a-t-il d'autres changements prévus pour que l'IPC reflète davantage les fluctuations du coût de la vie, avec des ajustements aux taux de dépréciation, etc.?

 CHANSUE à 13:47:00
Pourriez-vous donner quelques explications sur la différence entre le « poids aux prix du mois d'enchaînement du panier » et le « poids aux prix de la période de référence du panier »? Est-ce que le « poids aux prix du mois d'enchaînement du panier » est celui qu'on utilise habituellement?
Merci.

 Kyle de March à 14:26:01
Bonjour CHANSUE,
Bonne question. J'imagine que ces deux options sont offertes sur notre page CANSIM.
La source des poids du panier de l'IPC est l'Enquête sur les dépenses des ménages de 2013. Lorsque les gens déclarent leurs dépenses, ils déclarent la valeur des biens et services consommés aux prix en vigueur cette année-là. Les poids du mois d'enchaînement tiennent compte de cette information, mais les dépenses sont évaluées aux prix en vigueur durant le mois d'enchaînement, en l'occurrence décembre 2014, plutôt qu'aux prix de la période de référence.
Merci pour votre question.
Kyle

 Kira Judge à 13:40:00
Je voudrais connaître la réponse à la question de Tushart :
L'IPC sans l'énergie du Canada semble faible par rapport à celui des États-Unis et d'autres pays. Pouvez-vous en expliquer la raison?

 Amanda Wright à 13:53:41
Il est difficile de faire des comparaisons directes entre les IPC de différents pays pour plusieurs raisons :
- les produits ne sont pas tous comparables et ils peuvent être influencés par des facteurs propres à un marché donné;
- les prix de la plupart des services sont établis en fonction du marché local et peuvent donc ne pas être comparables entre les régions;
- les méthodes employées pour produire l'IPC peuvent différer, particulièrement en ce qui concerne les coûts d'habitation. Cependant, des comparaisons sont parfois possibles. Par exemple, la baisse des prix de l'énergie, particulièrement l'essence, touche actuellement de nombreux pays. Cette situation est principalement attribuable à la baisse des prix du pétrole. Mise à part l'énergie, l'IPC canadien a augmenté de 2,3 % par rapport à janvier de l'année dernière. Cette hausse était liée à l'augmentation des prix de la nourriture, notamment les fruits, les légumes et la viande.
J'espère que cela répond à votre question.

 Kira Judge à 13:39:36
Merci, Kyle, pour votre réponse et passez une excellente fin de semaine!
Kira

 Dawn Chipps à 14:28:56
Merci, Bruno, pour votre réponse.

 tobysanger à 14:21:00
Quel est le biais vers le haut estimatif de l'IPC en conséquence de l'effet de substitution et d'autres facteurs, et quels autres changements ont été ou seront apportés pour le réduire?

 Bruno Morin à 14:30:22
La Banque du Canada a publié plusieurs documents sur ces sujets.
Les spécialistes de l'IPC conviennent qu'une mise à jour plus fréquente du panier pourrait réduire le biais de substitution à long terme. Concernant les autres biais dus au lancement de nouveaux produits ou à l'ouverture de nouveaux points de vente, Statistique Canada gère son échantillon de manière dynamique afin de refléter très rapidement les changements qui surviennent sur le marché.

 LINDALI à 14:20:00
Bonjour. Le prix de l'énergie joue un rôle crucial dans nos vies et nos affaires. Je pense qu'exclure un facteur si influent du calcul de l'IPC atténuerait la tendance à la baisse et je me demande si cela pourrait induire le marché en erreur.

 Amanda Wright à 14:32:27
Absolument, l'énergie est un élément crucial dans l'économie et dans nos vies et elle est incluse dans l'IPC d'ensemble. Tous les produits que les ménages achètent sont inclus dans l'IPC.
Après la dernière mise à jour de l'IPC, les produits énergétiques représentent 7,79 % du panier total des dépenses de consommation.
Statistique Canada calcule et publie des indices agrégés spéciaux, dont beaucoup excluent certains produits. Un agrégat spécial est l'indice d'ensemble excluant l'énergie. Cet indice et d'autres séries agrégées spéciales sont utilisés par des entreprises, des analystes de politiques, des économistes et des ménages pour évaluer la contribution des produits restants à la variation globale des prix. Par exemple, d'une année à l'autre, l'IPC sans l'énergie a augmenté de 2,3 % tandis que l'IPC d'ensemble a crû de 1,0 %. Cela indique que les prix de l'énergie ont exercé des pressions à la baisse sur l'IPC durant les 12 mois précédant janvier parce que, s'ils avaient été exclus, l'inflation aurait augmenté plus rapidement que l'IPC officiel.

 thestatman à 14:07:00
Je pense que je n'ai pas été assez clair. Permettez-moi de reformuler ma question : est-ce que le nouveau panier réduit l'efficacité de l'IPC en tant que mesure de l'inflation pour les personnes âgées du Canada?

 Modérateur à 14:32:59
Voir la réponse d'Amanda :

 Amanda Wright à 14:14:32
Bien qu'il soit possible de créer des indices des prix à la consommation pour des groupes de population spécifiques (comme cela a été fait pour les études sur les aînés et les groupes de revenu), l'IPC officiel est censé représenter les variations des prix payés par le ménage moyen. La population couverte par l'IPC comprend les familles et les personnes vivant dans des ménages privés urbains et ruraux au Canada.
La mise à jour du panier de l'IPC nous permet de nous assurer que le panier continue de représenter les dépenses de tous les consommateurs canadiens.
L'nflation subie par un ménage ou groupe de population donné peut changer avec le temps. Cela dépend de la variation des prix des produits que le ménage ou groupe en question achète plus fréquemment. Ces prix peuvent augmenter à certains moments et diminuer à d'autres moments.

 Modérateur à 14:30:00
La séance de clavardage est maintenant terminée. Merci pour vos questions et vos commentaires! Si nos experts n'ont pas eu la chance de répondre à votre question, nous communiquerons avec vous par courriel au cours des prochains jours ouvrables. La transcription complète de la séance de clavardage sera publiée sur notre site Web bientôt. Bonne journée!

Date de modification :