Transcription de la séance de clavardage sur l'Immigration, la propriété d'entreprises et l'emploi au Canada, qui a eu lieu le lundi 21 mars 2016 de 14 h 00 à 15 h 00 HNE

Nota : Cette séance de clavardage était bilingue, ce qui veut dire que les participants pouvaient soumettre leurs questions en français ou en anglais. Statistique Canada respecte la Loi sur les langues officielles et s'engage à ce que les produits d'information disponibles soient d'égale qualité en français et en anglais. Pour cette raison, toutes les questions et les réponses ont été traduites dans l'autre langue officielle.

 Modérateur à 14:00:09
Bienvenue à tous! Cette séance de clavardage est bilingue, ce qui veut dire que vous pouvez soumettre vos questions en français ou en anglais. Nos experts tenteront d'y répondre dans les meilleurs délais et dans la langue dans laquelle la question a été posée.

 pcain à 14:00:50
Avez-vous cherché à déterminer si les immigrants d'un pays donné qui lançaient une entreprise avaient tendance à se spécialiser dans un secteur particulier? Dans la région du grand Toronto, par exemple, les immigrants d'Asie du Sud semblent regroupés dans le secteur du camionnage, tandis que de nombreux Canadiens-Italiens et Canadiens-Portugais travaillent traditionnellement dans l'industrie de la construction.

 Grant Schellenberg à 14:05:54
Merci pour votre question. Dans cette étude, nous n'avons pas examiné le lien entre la région d'origine et le secteur d'activité du propriétaire d'entreprise. Cependant, nous nous penchons actuellement sur cette question et comptons publier un document de recherche plus tard en 2016.

 bhanunischal à 14:04:08
Bonjour. J'habite actuellement en Inde et j'ai présenté une demande d'immigration dans le cadre du programme Entrée Express, mais j'ai obtenu une note SEC de 365. Y aurait-il un moyen d'améliorer ma note ou d'obtenir une offre?

 Modérateur à 14:09:44
Merci pour votre question. Malheureusement, votre question ne se rapporte pas au sujet de cette séance de clavardage. Nous communiquerons avec vous par courriel au cours des prochains jours ouvrables.

 Susan Noakes à 14:05:35
Ces données se rapportent-elles spécifiquement à la période étudiée (2000-2010)? Existe-t-il des données antérieures avec lesquelles elles pourraient être comparées?

 Danny Leung à 14:13:14
Les données administratives que nous avons utilisées pour cette analyse ne couvrent que la période allant de 2000 à 2010. Des renseignements comparables de périodes antérieures n'ont pas été intégrés afin de faciliter ce type d'analyse. Nous ne pouvons donc pas comparer les résultats des années 2000 avec ceux des années 1990. Cependant, le fichier de données sera mis à jour de manière continue, ce qui nous permettra d'examiner les changements au fil du temps et selon le cycle économique.

 pcain à 14:00:34

Le groupe d'immigrants que vous avez étudié n'affiche pas les mêmes tendances concernant la propriété d'entreprises que les gens d'affaires nés au Canada. Par exemple, les immigrants possèdent deux fois plus d'entreprises dans les services d'hébergement, de restauration, de transport et d'entreposage. Pouvez-vous expliquer ces tendances?

 Danny Leung à 14:13:51
L'étude n'examine pas expressément cette dimension. Cependant, il est possible que les obstacles liés à l'entrée dans ces industries (par exemple, les coûts d'investissement) soient moins difficiles à surmonter que dans d'autres industries, comme celle de la fabrication.

 gpeters à 14:04:56
Les gains indiqués pour les travailleurs autonomes non constitués en société révèlent que seuls les gains moyens du premier quartile sont plus élevés pour les non-immigrants. Avez-vous repéré des tendances semblables dans les données relatives aux entreprises constituées en société?

 Danny Leung à 14:15:18
Nous avons démontré dans l'article que les gains moyens des non-immigrants sont plus élevés dans tous les quintiles. Veuillez vous reporter au tableau 23 de l'article.

 viragomova à 14:05:22
Bonjour. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour consulter les tableaux du rapport, mais je me demandais si des données provinciales étaient disponibles?

 Grant Schellenberg à 14:15:27
Nous effectuons notre analyse au niveau national. En principe, nos données permettent une ventilation plus détaillée des taux de propriété par province. Vous trouverez peut-être ce que vous cherchez dans les résultats de nos prochains travaux de recherche.

 isans_business à 14:11:22
Commentaire : Je vais simplement suivre les questions posées par les autres participants. Je viens de recevoir une invitation à participer à la séance de cet après-midi et je n'ai pas encore eu l'occasion de lire l'article. J'ai hâte d'en prendre connaissance, car nous travaillons avec les immigrants entrepreneurs depuis 1992 et, d'après ce que je peux voir dans le résumé, je suis d'accord à propos des constatations. Sherry, Association des services aux immigrants de la Nouvelle-Écosse.

 Modérateur à 14:17:29
Merci d'être présente!

 Pierre Bisson à 14:11:49
Est-ce que les tendances observées au Canada se confirment au niveau des provinces?

 Grant Schellenberg à 14:19:08
Merci pour votre question. Le but de la présente étude était de tracer un premier portrait des tendances relatives à l'entrepreneuriat et à la création d'emplois chez les immigrants. Ce portrait a été tracé à l'échelon national. La question de savoir si les tendances nationales sont aussi observées pour la plupart des provinces est intéressante, mais n'a pas été abordée. Elle pourra être examinée lors d'études futures.

 pcain à 14:08:52
Avez-vous examiné la possibilité que les immigrants lancent des entreprises ou deviennent travailleurs autonomes parce que les autres façons de gagner sa vie nécessitent des diplômes canadiens ou sont fermées aux immigrants?

 Danny Leung à 14:19:56
Il existe une étude qui examine cette question en détail :
« Choix ou nécessité : les immigrants et leurs enfants choisissent-ils le travail autonome pour les mêmes raisons? » //www.statcan.gc.ca/pub/11f0019m/11f0019m2012342-fra.htm

 Jake à 14:06:30
Y a-t-il un moyen de déterminer les types d'entreprises regroupées dans la catégorie « Inconnue », ne fût-ce qu'une indication de nature anecdotique? D'autant plus que ces entreprises représentent un pourcentage élevé du total.

 Danny Leung à 14:21:22
La catégorie « Inconnue » regroupe les entreprises qui n'ont pas encore reçu de code d'industrie. Cette lacune se rapporte davantage à la nature des données administratives et fera l'objet d'un examen dans un proche avenir.

 lzhang_cmhc à 14:08:31
Bonjour, Danny et Grant. Je suis Lin Zhang de la SCHL. Merci de vos efforts et de votre contribution extraordinaires à cet important projet. Votre rapport de recherche présente des constatations intéressantes et ouvre la voie à d'autres études. Par exemple : 1) Quels sont les principaux facteurs qui encouragent l'entrepreneuriat chez les immigrants? 2) Quel est l'effet des immigrants sur la productivité de la main-d'œuvre? En ce qui concerne la SCHL, je cite votre rapport : « La moitié de ces emplois autonomes secondaires se trouvent dans les services immobiliers, qu'il s'agisse de locateurs ou de courtiers. » Comme le prix des logements canadiens n'a connu que quelques baisses majeures, il serait intéressant d'examiner de plus près comment et dans quelle mesure les corrections de prix des logements affectent les emplois autonomes secondaires dans le secteur de l'immobilier. Merci.

 Grant Schellenberg à 14:21:28
Merci, Lin. En ce qui concerne les facteurs qui ont un effet sur l'entrepreneuriat chez les immigrants, il y a quelques années, Feng Hou a publié deux articles examinant les facteurs incitatifs et dissuasifs associés au travail autonome chez les immigrants. Un de ces articles est accessible sur le site Web de Statistique Canada : « Choix ou nécessité : les immigrants et leurs enfants choisissent-ils le travail autonome pour les mêmes raisons? » Votre suggestion concernant les incidences des corrections de prix des logements sur les emplois autonomes secondaires dans le secteur de l'immobilier est une bonne suggestion. Il serait aussi intéressant d'examiner cette question d'un point de vue régional.

 gpeters à 14:20:10
Merci pour la correction. Je voulais poser une question sur la distribution du revenu net moyen d'un travail autonome pour les immigrants et les non-immigrants propriétaires d'entreprises constituées en société.

 Danny Leung à 14:27:41
Les gains des propriétaires d'entreprises constituées en société ne correspondent pas au revenu net d'un travail autonome. Ils comprennent les salaires, les dividendes et d'autres revenus des sociétés. Nous n'avons pas produit les chiffres figurant dans l'article. Cependant, selon les résultats des analyses de suivi, les non-immigrants propriétaires d'entreprises constituées en société gagnent eux aussi plus cher que leurs homologues immigrants.

 Susan Noakes à 14:18:45
Pouvez-vous, à partir de ces données, estimer dans quelle mesure l'économie canadienne dépend des immigrants entrepreneurs? Y a-t-il un moyen de déterminer leur incidence?

 Grant Schellenberg à 14:29:52
Il est difficile d'évaluer la mesure dans laquelle l'économie canadienne dépend des immigrants entrepreneurs, car il faudrait estimer : a) le nombre d'entreprises lancées par des immigrants; et b) le nombre d'emplois directement et indirectement créés par des immigrants. Les auteurs de l'étude n'ont calculé ni le nombre d'entreprises lancées par des immigrants ni le nombre d'emplois indirectement créés par ces entreprises. L'étude visait principalement à estimer : a) le pourcentage de propriétaires d'entreprises chez les immigrants; et b) le nombre de personnes employées par ces entreprises.

 viragomova à 14:20:40

La non-disponibilité des données provinciales est-elle attribuable à la faible taille de l'échantillon? J'habite en Ontario, et l'on pourrait croire qu'il y aurait suffisamment d'observations. Serait-il possible d'obtenir des tableaux spéciaux pour la province?

 Grant Schellenberg à 14:30:43
Il est certainement possible de produire des résultats au niveau des provinces à partir de ces données, et il est évident que ces renseignements suscitent un intérêt considérable. Nous examinerons la question dans un article de suivi.

 Diane Dyson à 14:31:16
Avez-vous été en mesure d'assurer un suivi longitudinal afin de déterminer si les immigrants (ou d'autres entrepreneurs) ont fait le saut du travail autonome dans une entreprise non constituée en société à la propriété d'entreprises?

 Danny Leung à 14:38:30
Merci. Votre question est intéressante. Dans l'article, nous n'avons pas cherché à déterminer d'où venaient les propriétaires d'entreprises. Cependant, dans un projet de recherche en cours, nous examinons le point d'accès à la propriété d'entreprises. Il existe effectivement des cas où un travailleur non constitué en société devient propriétaire d'une entreprise constituée en société. Il y a toutefois plus de cas de transition d'un travail rémunéré à la propriété d'une entreprise constituée en société.

 ainnie à 14:35:46
Quelles sont les chances d'emploi au Canada? Je suis actuellement à la recherche d'un emploi ici. Qu'est-ce que je devrais faire en tant que diplômé en statistique?

 Modérateur à 14:40:58
Merci pour votre question. Malheureusement, ce sujet déborde notre domaine d'expertise.

 Pierre Bisson à 14:34:57
Y a-t-il des employeurs parmi votre groupe de travailleurs autonomes non constitués en société?

 Grant Schellenberg à 14:42:20
Une très faible proportion de travailleurs autonomes non constitués en société ont des employés. C'est le cas pour seulement 2,5 % d'entre eux.

 malr87 à 14:33:29
Savez-vous s'il existe une étude qui compare les taux de participation à l'économie souterraine des immigrants et des non-immigrants? Par curiosité, dans votre étude, tenez-vous compte de la possibilité qu'il existe différents niveaux de sous-déclaration du revenu par les travailleurs autonomes ou supposez-vous que le niveau de sous-déclaration est probablement le même pour les différents groupes de population? Merci.

 Grant Schellenberg à 14:45:07
Le 29 avril 2015, Statistique Canada a publié un article méthodologique sur la mesure de l'économie souterraine. Cependant, l'article ne désagrège pas les résultats en fonction du statut d'immigrant. Herb Schuetze de l'Université de Victoria a publié plusieurs articles sur la sous‑déclaration du revenu d'un travail autonome, mais il n'a pas été en mesure de désagréger les résultats en fonction du statut d'immigrant. Dans notre étude, nous n'avons pas tenu compte des différents niveaux possibles de sous-déclaration du revenu.

 Diane Dyson à 14:34:13
Je m'intéresse également au phénomène où les employés de fait sont traités comme des entrepreneurs et peuvent donc être classés dans la catégorie du « travail autonome ». Je suppose que cela pourrait expliquer pourquoi un si grand nombre de travailleurs autonomes ont déclaré travailler dans le secteur de l'immobilier, alors qu'ils sont en fait des nettoyeurs. Avez-vous des observations à formuler à cet égard?

 Danny Leung à 14:48:10
Dans notre article, nous considérons comme travailleurs autonomes les personnes qui déclarent un revenu net non nul provenant d'un travail autonome selon la définition de l'Agence du revenu du Canada (ARC), y compris les revenus d'une profession libérale, d'une entreprise, de l'agriculture, de la pêche, de la location et des commissions. L'ARC a également établi une règle qui fait une distinction claire entre les employés rémunérés et les travailleurs autonomes. Veuillez consulter le guide RC4110 sur le site Web de l'ARC.

 Jake à 14:40:53
Comme il est mentionné dans le rapport, les immigrants de la composante économique constituaient la plus forte proportion des propriétaires d'entreprises. Y aurait-il un moyen de faire une ventilation plus détaillée de la composante économique au niveau des candidats provinciaux et, pour aller encore plus loin, au niveau des candidats provinciaux selon leur catégorie particulière d'immigrant entrepreneur? Je ne pense pas que la Base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) désagrège les candidats provinciaux par catégorie.

 viragomova à 14:43:39
J'appuie la question de Jake.

 Grant Schellenberg à 14:50:11
Le Programme des candidats des provinces (PCP) a été lancé à la fin des années 1990, mais ce n'est que vers la fin des années 2000 qu'un nombre substantiel d'immigrants ont été admis dans le cadre de ce programme. Lorsque nous mettrons à jour le fichier des données analytiques après 2010, il sera possible d'examiner la propriété d'entreprises chez les immigrants de la catégorie des candidats provinciaux. Cela dit, nous ne disposons pas de l'information requise pour désagréger les candidats provinciaux en fonction des programmes d'entrepreneuriat particuliers des provinces.

 Patrice à 14:35:06
Bonjour. Quelles sont les caractéristiques propres aux immigrants principalement travailleurs autonomes? Merci!

 Grant Schellenberg à 14:51:37
Les immigrants qui sont principalement travailleurs autonomes sont plus jeunes que leurs homologues nés au Canada. Environ la moitié (48,3 %) d'entre eux ont 45 ans et plus. Le pourcentage correspondant pour leurs homologues nés au Canada s'élève à 61 %. Environ la moitié des immigrants qui sont principalement travailleurs autonomes ont un diplôme d'études secondaires ou un niveau de scolarité moindre. Enfin, près du tiers (35,1 %) des immigrants qui sont principalement travailleurs autonomes œuvrent dans les services immobiliers, une proportion semblable à celle de leurs homologues nés au Canada (32,9 %). 

 JIONGTU à 14:40:33
Bonjour, Danny et Grant. Je suis Jiong Tu du Programme du travail d'EDSC. J'ai une question sur l'article « Propriété d'entreprises et emploi dans les entreprises appartenant à des immigrants au Canada ». Le tableau 1 indique que, dans l'industrie de la construction, le pourcentage d'entreprises privées constituées en société est de seulement 7,3 % pour les immigrants, comparativement à 14,0 % pour les non-immigrants. Les données vous permettent-elles de déterminer la cause de l'écart : est-ce une question de permis ou de réseau? Et pourquoi l'écart est-il si grand dans le secteur de la construction? (Comme il y a peu de différence entre les immigrants et les non‑immigrants chez les personnes considérées comme étant principalement des travailleurs autonomes dans le secteur de la construction, les compétences ne semblent pas être la principale raison.)

 Danny Leung à 14:53:42
Bonjour. Les données utilisées dans cet article ne sont pas suffisantes pour répondre à votre question, à savoir si l'écart est attribuable aux différences dans les réseaux personnels ou à un obstacle réglementaire quelconque lié aux qualifications. Il pourrait y avoir d'autres facteurs en jeu, par exemple les différences de coûts de démarrage entre les industries.

 Modérateur à 14:27:24
Nos experts sont prêts pour d'autres questions. Continuez à nous les poser!

 ekwan à 14:51:13

Avez-vous des renseignements sur la répartition des entreprises entre 1) les entreprises privées constituées en société, et 2) les immigrants et les non-immigrants travailleurs autonomes non constitués en société selon l'industrie et le PAYS D'ORIGINE pour 2010?

 Danny Leung à 14:56:22
Nous n'avons pas examiné la répartition en fonction de l'industrie et du pays d'origine dans l'article. Il s'agit toutefois d'une question intéressante qui pourrait faire l'objet de futures recherches.

 Diane Dyson à 14:52:09
Dans quelles industries les immigrants étaient-ils les plus susceptibles de se classer dans le quartile de revenu le plus faible?

 Grant Schellenberg à 15:01:03
Merci, Diane. Nous n'avons pas examiné l'intersection de l'industrie et des quintiles de revenu. C'est une question intéressante qui pourrait faire l'objet d'autres études.

 JIONGTU à 14:53:53
Comme la base de données est longitudinale, est-il possible de comparer et de tracer la répartition par industrie au fil du temps? Cela nous aiderait à mieux comprendre la dynamique de la propriété d'entreprises et du travail autonome chez les immigrants. Il pourrait être utile pour CIC de tenir compte de l'industrie et du travail autonome au moment d'adapter les politiques d'immigration.

 Danny Leung à 15:01:13
Oui, il serait certainement possible de produire de telles répartitions. La seule mise en garde que j'aurais à formuler, c'est qu'il est parfois difficile de déterminer l'industrie à laquelle appartiennent les plus petites entreprises. Une indication de ce problème dans notre article est la taille de la catégorie « Inconnue », par exemple au tableau 1.

 Modérateur à 15:02:25
La séance de clavardage est maintenant terminée. Merci pour vos questions et vos commentaires! Si nos experts n'ont pas eu la chance de répondre à votre question, nous communiquerons avec vous par courriel au cours des prochains jours ouvrables. La transcription complète de la séance de clavardage sera publiée sur notre site Web bientôt. Bonne journée!

Date de modification :