Recensement de 2016 : 150 ans d'urbanisation au Canada

Numéro de catalogue : Numéro de catalogue : 11-629-x

Numéro d'exemplaire : 2017003

Date de diffusion : 8 février 2017
Recensement de 2016 : 150 ans d'urbanisation au Canada - Transcription

Description des éléments visuels

(Le symbole de Statistique Canada, le mot-symbole ainsi que le titre : « Recensement de 2016 : 150 ans d'urbanisation au Canada » apparaissent à l'écran. Les mots : « Cette vidéo présente les principaux résultats du Recensement de 2016 sur les chiffres de population » apparaissent à l'écran.)

Les résultats du Recensement de 2016 révèlent que plus de 80 % des Canadiens vivent maintenant dans les régions métropolitaines de recensement et les agglomérations de recensement.

(Le logo du Recensement de 2016 devient visible. Une grande ville apparaît sous celui-ci. Les mots « 83 % des gens habitent dans des régions métropolitaines et les agglomérations de recensement » apparaissent au-dessus de la ville.)

Ensemble, Toronto, Montréal et Vancouver comptent plus de 12 millions d'habitants, ou près de 1 Canadien sur trois.

(La caméra se déplace vers le haut et on aperçoit les drapeaux municipaux de Toronto, Montréal et Vancouver. On peut lire les mots « 12 millions d'habitants » au haut de l'écran.)

En 1871, quelques années après la Confédération, la grande majorité des Canadiens vivaient en région rurale. Les grandes régions métropolitaines comme on les connaît aujourd'hui n'existaient pas. Le plus grand centre urbain du Canada n'était pas Toronto, mais bien Montréal, qui comptait environ 107 000 habitants. Québec arrivait au deuxième rang, suivie de Toronto, d'Halifax en Nouvelle-Écosse, et de Saint John, au Nouveau-Brunswick. À l'époque, le plus grand centre urbain dans l'ouest du pays était Victoria, où un peu plus de 3 000 personnes étaient établies.

(Un mât auquel flotte le drapeau de la Confédération est visible à l'écran. La caméra se déplace vers le bas pour montrer une région rurale. Un graphique montrant les grands centres urbains de 1871 se dessine, indiquant Montréal, Québec, Toronto, Halifax et Saint John dans un ordre chronologique. Montréal est la plus grande des villes. L'écran montre des bâtiments génériques et le mot « Victoria » inscrit. Sous Victoria, les mots « Légèrement plus de 3 000 habitants » apparaissent.)

En 1871, Ottawa, la nouvelle capitale du Canada, comptait environ 22 000 habitants.

(Le Parlement d'Ottawa devient visible sous des feux d'artifice en train d'exploser. On aperçoit sous l'édifice emblématique les mots « 22 000 habitants ». L'année « 1871 » apparaît au-dessous des mots inscrits.)

Depuis, les villes canadiennes ont continué de prendre de l'expansion. En 1941, Montréal était la première région métropolitaine du pays à atteindre un million d'habitants. Elle a par la suite été dépassée par Toronto, devenue la région métropolitaine la plus importante du pays en 1976, et qui conserve ce statut à ce jour. Les régions métropolitaines de l'ouest du Canada sont celles qui affichent la croissance la plus rapide. À Calgary, par exemple, la population a fait un bond spectaculaire, passant d'à peine 4 000 habitants en 1901 à 1,4 million d'habitants en 2016, ce qui en fait aujourd'hui la quatrième région métropolitaine en importance au pays.

(La caméra effectue un panoramique de la carte du Canada d'ouest en est pendant que le mot « Actuellement » est superposé sur la carte. Des édifices poussent partout sur la carte. La caméra fait rapidement un zoom sur Montréal, où des édifices et des gens de teinte sépia surgissent. On peut lire les mots « Montréal 1941 » au bas de l'écran. Au-dessus des édifices, on aperçoit les mots « Un million d'habitants ». La caméra se déplace rapidement vers le sud de la carte, où apparaissent des édifices et la Tour CN. Les mots « Plus grande ville canadienne en 1976 » figurent à côté de ceux-ci. La caméra se déplace vers l'ouest de la carte, où plusieurs édifices grandissent. Un graphique apparaît et montre la population de Calgary de 1901 à 2016. Les mots « 4 000 habitants en 1901 » apparaissent à l'écran. La caméra remonte le graphique jusqu'à 2016, où on peut lire « 1 400 000 habitants ». La caméra recule pour montrer tout le graphique.)

Les Canadiens ont parcouru bien du chemin depuis le début des migrations des régions rurales vers les centres urbains. À mesure que le le Canada continue de croître, nous pouvons nous fier au recensement pour raconter l'histoire de nos collectivités.

(De minuscules feuilles d'érable s'envolent des côtés pour former une feuille de plus grande dimension au milieu. Des cercles de différentes tailles apparaissent sous la feuille. Une maison surgit sous les cercles.)

Nous vous remercions d'avoir rempli le questionnaire du recensement et d'avoir visionné cette vidéo. Pour en savoir plus ou pour connaître les résultats du Recensement de 2016 qui s'appliquent à votre collectivité, visitez www.statcan.gc.ca/recensement.

(Un ordinateur portatif devient visible. Les mots « Recensement de 2016 » s'affichent à l'écran. Une souris clique sur le bouton Soumettre et le mot « Merci! » apparaît. Le logo du Recensement de 2016 apparaît à l'écran de l'ordinateur portatif et est suivi de l'adresse du site Web « www.statcan.gc.ca/recensement ». Le logo du Recensement de 2016 apparait ainsi que les mots : « Votre recensement. Votre voisinage. Votre avenir. » Le mot symbole Canada apparaît.)

Date de modification :