Les avantages du Recensement de 2016 pour votre collectivité

Date de diffusion : avril 2016
Les avantages du Recensement de 2016 pour votre collectivité - Transcription

Description des éléments visuels

(Gros plans de diverses personnes, seules, sur un fond de film d'animation. Elles sont détendues et au naturel, et se succèdent à un rythme assez rapide. Les personnes se rassemblent et elles sourient.)

Au cœur de votre collectivité, il y a les gens. Leur occupation, l'endroit où ils habitent et la façon dont ils vivent sont des éléments qui définissent votre collectivité.

(Ben, un homme dans la jeune soixantaine, détendu et sympathique, s'adresse à la caméra. En arrière-plan, un dessin représente la campagne.)

Ben : « Quand nous étions plus jeunes, ma femme et moi avons emménagé en ville pour le travail. Nos enfants sont maintenant sortis et nous sommes à la veille de prendre notre retraite, alors nous avons décidé de revenir en banlieue. Nous aimons l'espace et la tranquillité. Comme bien d'autres dans notre coin, nous utilisons notre voiture pour aller au travail. Le trajet est un peu pénible, car les routes sont en mauvais état. Grâce au recensement, nous avons pu fournir à la Ville les données selon lesquelles la circulation est très dense sur cette route, et la Ville a pu entreprendre des travaux de réfection. La Ville a commencé à planifier la construction d'une nouvelle route afin de réduire les bouchons. C'est bon de savoir que nous sommes entendus. »

(Elsa, une immigrante d'origine sud-asiatique dans la trentaine, s'adresse à la caméra. En arrière-plan, un dessin représente un hôpital.)

Elsa : « Nous avons choisi ce secteur parce qu'un bon nombre de familles asiatiques vivaient ici. Nous venons de Chine, alors nous aimons être entourés de gens avec qui nous avons beaucoup de choses en commun. Au début, il n'y avait aucun service de santé. Puis, un beau cabinet de médecin s'est ouvert tout près d'ici. Le médecin m'a dit s'être fié aux données du recensement qui indiquaient la présence d'un grand nombre de familles dans le secteur, alors il a trouvé logique d'ouvrir un bureau dans mon quartier. Mon mari et moi sommes très heureux d'avoir un médecin de famille dans notre collectivité. »

(Jason, un étudiant à l'université dans la jeune vingtaine, s'adresse à la caméra. En arrière-plan, un dessin représente une université.)

Jason : « J'ai choisi d'étudier à l'extérieur afin de vivre l'expérience universitaire complète. En deuxième année, j'ai emménagé dans un appartement avec des amis. Comme on ne pouvait pas se payer quelque chose près du campus, il fallait prendre deux autobus pour se rendre à nos cours. La correspondance ajoutait une demi-heure supplémentaire à nos déplacements. Nous étions nombreux dans la même situation. Des responsables de la Ville ont remarqué que, d'après les données du recensement, bien des étudiants habitaient dans le secteur, car ils ont ajouté un trajet d'autobus direct. C'est tellement plus rapide! Et on n'a plus à attendre la correspondance au froid en plein hiver. »

(Kalene, une femme dans la quarantaine, s'adresse à la caméra. En arrière-plan, un dessin représente un projet de logement social.)

Kalene : « J'habite dans le même immeuble résidentiel depuis 15 ans. Nous sommes un groupe de locataires pas mal actif ici, et la formule de logement social nous plaît. Je suis fière parce que nous avons reçu une aide financière du gouvernement pour un jardin communautaire et une aire de jeu pour enfants. C'est tellement facile de prendre quelques instants pour remplir son questionnaire du recensement. Cela permet à des gens comme moi d'accéder à des renseignements importants et de convaincre des commanditaires de la nécessité d'apporter certaines améliorations dans notre collectivité. »

(Mike, pompier dans la quarantaine, s'adresse à la caméra. En arrière-plan, un dessin représente des maisons.)

Mike : « La partie la plus intéressante de mon travail, c'est le contact avec les gens. En tant que pompier, je sauve des vies non seulement en combattant des incendies, mais aussi en leur enseignant comment prévenir les incendies. Les données du recensement nous ont aidés à faire entendre notre voix pour qu'on ait une nouvelle caserne de pompiers. Nous pouvons donc mieux servir notre collectivité grandissante et offrir d'excellents services de prévention des incendies. C'est ça, être pompier. »

(On voit l'adresse www.recensement.gc.ca.)

Soutenez votre quartier. Améliorez votre collectivité. Remplissez votre questionnaire du recensement.

Date de modification :