Statistiques par sujet – Fabrication

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (12)

Tout (12) (12 of 12 results)

  • Articles et rapports : 11-010-X20050128972
    Description :

    Profil des grossistes qui connaissent la plus forte croissance de leur commerce.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-010-X20050128971
    Description :

    La plus grande partie de l'écart récent entre la croissance des livraisons au Canada et aux États-Unis s'explique par l'effet à la baisse d'un fort taux d'échange sur les prix de production.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-622-M2005009
    Description :

    Le présent document porte sur deux avantages éventuels de la présence d'établissements sous contrôle étranger dans le secteur canadien de la fabrication, soit leur rendement supérieur et les retombées de productivité sur les établissements canadiens. Les auteurs en arrivent à la conclusion que les établissements sous contrôle étranger sont plus productifs, innovent davantage, font un usage plus intensif de la technologie, versent des salaires plus élevés et emploient plus de travailleurs qualifiés. Nous constatons que cet avantage lié à la propriété étrangère est un avantage qu'offrent les multinationales. Sur le plan du rendement économique, ce qui compte pour un établissement ce n'est pas la propriété comme telle mais le fait d'appartenir à une entreprise multinationale (EMN). Les multinationales canadiennes sont aussi productives que les multinationales étrangères. Nous constatons également qu'une part démesurément grande de la croissance de la productivité au cours des deux dernières décennies est attribuable aux entreprises multinationales. Enfin, nous obtenons des preuves convaincantes de retombées de productivité des établissements sous contrôle étranger sur les établissements sous contrôle canadien découlant d'une plus forte concurrence et d'une plus grande utilisation de nouvelles technologies dans les établissements canadiens.

    Date de diffusion : 2005-12-05

  • Produits techniques : 21-601-M2005075
    Description :

    Le présent document présente les travaux de recherche réalisés afin de déterminer la compétitivité de l'industrie de la transformation de la volaille au Canada et examine la compétitivité de cette industrie sous l'angle du prix de la production, de la structure du marché et de la productivité. La recherche vise principalement à évaluer le degré de compétitivité de l'industrie de la transformation de la volaille au Canada par rapport à la même industrie aux États-Unis au cours de la période décennale allant de 1991 à 2001.

    Date de diffusion : 2005-10-17

  • Produits techniques : 88F0006X2005016
    Description :

    Dans cet article, on présente les principaux indicateurs des activités liées aux aliments fonctionnels et aux produits nutraceutiques au Canada. Les données proviennent de l'Enquête sur les aliments fonctionnels et les nutraceutiques de 2003, laquelle a été conçue pour fournir une mesure repère de l'industrie et pour permettre de mieux comprendre la portée et la nature de ce secteur.

    Date de diffusion : 2005-09-26

  • Articles et rapports : 11F0027M2005033
    Description :

    Les disparitions d'usines sont une conséquence de l'échec des entreprises qui sortent d'un secteur. Ces disparitions sont également associées au renouvellement qui se produit lorsque les entreprises existantes ferment des usines et modernisent leurs installations de production et lorsqu'elles démarrent de nouvelles usines.

    Le taux de disparition d'usines a une incidence sur l'ampleur du changement qui se produit sur les marchés du capital et du travail. Les disparitions d'usines entraînent des pertes d'emplois et d'importants coûts sur le plan humain lorsque les employés sont obligés de chercher d'autre travail. Le processus de disparition entraîne également des pertes en capital, soit la perte de l'investissement fait par le système industriel dans la capacité de production. Nous nous fondons ici sur les données sur les disparitions d'usines pour fournir de nouveaux renseignements sur la durée de vie probable du capital investi dans les usines.

    Dans la présente étude, nous mesurons le taux de disparition de nouvelles usines dans le secteur canadien de la fabrication au cours d'une période de 40 ans. Nous élaborons un profil du taux de disparition des usines entrantes au fil du temps. En moyenne, 14 % des nouvelles usines disparaissent au cours de leur première année d'exploitation. Plus de la moitié des nouvelles usines disparaissent avant d'atteindre leur sixième anniversaire. Quinze ans après leur entrée, moins de 20 % demeurent en exploitation.

    Les usines de fabrication ont donc une durée de vie relativement courte. En moyenne, la durée de vie d'une nouvelle usine est de neuf ans seulement (17 ans si la moyenne est pondérée par l'emploi). Ces taux varient selon le secteur industriel. On observe la durée de vie la plus longue (13 ans) dans deux industries, soit celle de première transformation des métaux et celle du papier et des produits connexes. La durée de vie moyenne la plus courte (moins de huit ans) s'observe dans les industries du bois.

    Date de diffusion : 2005-05-04

  • Articles et rapports : 11-621-M2005025
    Description :

    Cette étude examine la performance des principales industries du secteur manufacturier pour chacune des provinces en 2004 ainsi que les facteurs importants qui l'ont influencée.

    Date de diffusion : 2005-04-25

  • Articles et rapports : 11-621-M2005022
    Description :

    Cet article examine l'évolution du commerce international, de la production et de l'emploi dans les industries du textile et du vêtement de 1992 à 2004. Il étudie aussi les partenaires commerciaux en ce qui concerne les textiles et les vêtements.

    Date de diffusion : 2005-03-21

  • Articles et rapports : 11-010-X20050037804
    Description :

    Cette étude documente la situation de l'emploi, de la productivité, de la production et du commerce dans ces industries avant que n'entre en vigueur la fin des quotas à l'importation.

    Date de diffusion : 2005-03-17

  • Articles et rapports : 11-621-M2005020
    Description :

    La présente étude porte sur les tendances en matière de production et de ventes dans le secteur de la fabrication d'automobiles et de véhicules utilitaires légers au Canada et aux États Unis de 1999 à 2004. Elle porte plus particulièrement sur la production et les ventes de véhicules utilitaires sport.

    Date de diffusion : 2005-02-16

  • Articles et rapports : 11F0027M2005029
    Description :

    La présente étude s'appuie sur une base de données détaillées, au niveau de l'industrie, sur les prix dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États Unis en vue de déterminer si ces prix sont cointégrés dans les deux pays et si la relation entre les deux ensembles de prix obéit à la loi du prix unique. Nous constatons que dans le long terme, les mouvements des prix canadiens agrégés suivent de près, quoiqu'imparfaitement, ceux des prix américains. Par contre, dans le court terme, les divergences par rapport à la loi du prix unique sont importantes. De surcroît, nombre d'industries s'écartent individuellement de cette loi. Ces écarts dépendent du niveau de protection tarifaire et du degré de différenciation des produits au niveau de l'industrie.

    Date de diffusion : 2005-02-15

Données (1)

Données (1) (1 result)

Analyses (9)

Analyses (9) (9 of 9 results)

  • Articles et rapports : 11-010-X20050128972
    Description :

    Profil des grossistes qui connaissent la plus forte croissance de leur commerce.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-010-X20050128971
    Description :

    La plus grande partie de l'écart récent entre la croissance des livraisons au Canada et aux États-Unis s'explique par l'effet à la baisse d'un fort taux d'échange sur les prix de production.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-622-M2005009
    Description :

    Le présent document porte sur deux avantages éventuels de la présence d'établissements sous contrôle étranger dans le secteur canadien de la fabrication, soit leur rendement supérieur et les retombées de productivité sur les établissements canadiens. Les auteurs en arrivent à la conclusion que les établissements sous contrôle étranger sont plus productifs, innovent davantage, font un usage plus intensif de la technologie, versent des salaires plus élevés et emploient plus de travailleurs qualifiés. Nous constatons que cet avantage lié à la propriété étrangère est un avantage qu'offrent les multinationales. Sur le plan du rendement économique, ce qui compte pour un établissement ce n'est pas la propriété comme telle mais le fait d'appartenir à une entreprise multinationale (EMN). Les multinationales canadiennes sont aussi productives que les multinationales étrangères. Nous constatons également qu'une part démesurément grande de la croissance de la productivité au cours des deux dernières décennies est attribuable aux entreprises multinationales. Enfin, nous obtenons des preuves convaincantes de retombées de productivité des établissements sous contrôle étranger sur les établissements sous contrôle canadien découlant d'une plus forte concurrence et d'une plus grande utilisation de nouvelles technologies dans les établissements canadiens.

    Date de diffusion : 2005-12-05

  • Articles et rapports : 11F0027M2005033
    Description :

    Les disparitions d'usines sont une conséquence de l'échec des entreprises qui sortent d'un secteur. Ces disparitions sont également associées au renouvellement qui se produit lorsque les entreprises existantes ferment des usines et modernisent leurs installations de production et lorsqu'elles démarrent de nouvelles usines.

    Le taux de disparition d'usines a une incidence sur l'ampleur du changement qui se produit sur les marchés du capital et du travail. Les disparitions d'usines entraînent des pertes d'emplois et d'importants coûts sur le plan humain lorsque les employés sont obligés de chercher d'autre travail. Le processus de disparition entraîne également des pertes en capital, soit la perte de l'investissement fait par le système industriel dans la capacité de production. Nous nous fondons ici sur les données sur les disparitions d'usines pour fournir de nouveaux renseignements sur la durée de vie probable du capital investi dans les usines.

    Dans la présente étude, nous mesurons le taux de disparition de nouvelles usines dans le secteur canadien de la fabrication au cours d'une période de 40 ans. Nous élaborons un profil du taux de disparition des usines entrantes au fil du temps. En moyenne, 14 % des nouvelles usines disparaissent au cours de leur première année d'exploitation. Plus de la moitié des nouvelles usines disparaissent avant d'atteindre leur sixième anniversaire. Quinze ans après leur entrée, moins de 20 % demeurent en exploitation.

    Les usines de fabrication ont donc une durée de vie relativement courte. En moyenne, la durée de vie d'une nouvelle usine est de neuf ans seulement (17 ans si la moyenne est pondérée par l'emploi). Ces taux varient selon le secteur industriel. On observe la durée de vie la plus longue (13 ans) dans deux industries, soit celle de première transformation des métaux et celle du papier et des produits connexes. La durée de vie moyenne la plus courte (moins de huit ans) s'observe dans les industries du bois.

    Date de diffusion : 2005-05-04

  • Articles et rapports : 11-621-M2005025
    Description :

    Cette étude examine la performance des principales industries du secteur manufacturier pour chacune des provinces en 2004 ainsi que les facteurs importants qui l'ont influencée.

    Date de diffusion : 2005-04-25

  • Articles et rapports : 11-621-M2005022
    Description :

    Cet article examine l'évolution du commerce international, de la production et de l'emploi dans les industries du textile et du vêtement de 1992 à 2004. Il étudie aussi les partenaires commerciaux en ce qui concerne les textiles et les vêtements.

    Date de diffusion : 2005-03-21

  • Articles et rapports : 11-010-X20050037804
    Description :

    Cette étude documente la situation de l'emploi, de la productivité, de la production et du commerce dans ces industries avant que n'entre en vigueur la fin des quotas à l'importation.

    Date de diffusion : 2005-03-17

  • Articles et rapports : 11-621-M2005020
    Description :

    La présente étude porte sur les tendances en matière de production et de ventes dans le secteur de la fabrication d'automobiles et de véhicules utilitaires légers au Canada et aux États Unis de 1999 à 2004. Elle porte plus particulièrement sur la production et les ventes de véhicules utilitaires sport.

    Date de diffusion : 2005-02-16

  • Articles et rapports : 11F0027M2005029
    Description :

    La présente étude s'appuie sur une base de données détaillées, au niveau de l'industrie, sur les prix dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États Unis en vue de déterminer si ces prix sont cointégrés dans les deux pays et si la relation entre les deux ensembles de prix obéit à la loi du prix unique. Nous constatons que dans le long terme, les mouvements des prix canadiens agrégés suivent de près, quoiqu'imparfaitement, ceux des prix américains. Par contre, dans le court terme, les divergences par rapport à la loi du prix unique sont importantes. De surcroît, nombre d'industries s'écartent individuellement de cette loi. Ces écarts dépendent du niveau de protection tarifaire et du degré de différenciation des produits au niveau de l'industrie.

    Date de diffusion : 2005-02-15

Références (2)

Références (2) (2 results)

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :