Statistiques par sujet – Fabrication

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (13)

Tout (13) (13 of 13 results)

  • Articles et rapports : 11-010-X20060129545
    Description :

    On examine dans cette étude de quelle manière les changements qu'ont connus les règles commerciales ont influé sur le marché du vêtement. Le libre-échange avec les États-Unis a constitué tout d'abord un bienfait pour la production nationale et les emplois. Les importations en provenance de pays moins avancés ont augmenté au cours des années 1990, mais l'arrivée de la Chine à l'OMC a entraîné l'éviction de plusieurs de ces pays, de même que de producteurs canadiens. Les consommateurs ont récolté les bénéfices d'importations moins onéreuses.

    Date de diffusion : 2006-12-07

  • Articles et rapports : 11F0027M2006043
    Description :

    Les auteurs examinent le comportement de 81 industries manufacturières canadiennes en matière d'établissement des prix au cours de la période allant de 1974 à 1996. Ils se penchent sur les facteurs intérieurs et étrangers ayant une incidence sur la formation des prix au Canada ainsi que sur les circonstances dans lesquelles les prix canadiens réagissent aux influences étrangères (américaines) (loi du prix unique) par opposition aux facteurs intérieurs (main d'oeuvre, coûts énergétiques et croissance de la productivité). Leurs constatations sont les suivantes : (1) Les prix des industries manufacturières canadiennes sont généralement régis à la fois par la règle d'établissement des prix au moyen d'un taux de marge et par la loi du prix unique. Les facteurs tant intérieurs (comme le prix des intrants et la productivité) qu'étrangers (notamment les prix des biens concurrents aux États Unis) exercent une influence marquée sur les prix canadiens. (2) Les prix canadiens sont plus sensibles aux prix américains si l'industrie compose avec une concurrence plus forte des biens importés et si les biens canadiens et étrangers sont moins différenciés. Comparativement aux prix des biens canadiens, les prix des biens importés sont plus sensibles aux prix étrangers, mais ils réagissent néanmoins aux prix canadiens, quoique ce phénomène de fixation des prix en fonction du marché soit moins accentué à mesure que l'importance des importations augmente. (3) Il existe des différences au niveau des industries. Les prix intérieurs sont plus sensibles aux changements touchant la productivité dans les industries où la concurrence est plus intense et où les biens sont plus homogènes. Les importations sont pour leur part plus sensibles aux facteurs intérieurs lorsqu'elles représentent une part plus petite du marché intérieur. (4) À mesure qu'augmentent les pressions émanant des marchés étrangers, en parallèle avec l'appréciation du dollar canadien, les changements au niveau des prix sont plus fortement influencées par les fluctuations des prix étrangers. À titre comparatif, lorsque les pressions des marchés étrangers diminuent, en période de dépréciation du dollar canadien, les changements au niveau des prix canadiens seront davantage influencés par l'évolution du coût des intrants au Canada. Les déséquilibres engendrés par des chocs antérieurs sont résorbés plus rapidement en période d'appréciation du taux de change.

    Date de diffusion : 2006-11-08

  • Articles et rapports : 11-621-M2006049
    Description :

    Cette analyse présente l'évolution de la production et du marché des raisins et des vins canadiens de 1993 à 2005. Les exportations de vins canadiens de même que des données provinciales sur la consommation de vins canadiens et importés sont scrutés.

    Date de diffusion : 2006-10-16

  • Articles et rapports : 11-621-M2006045
    Description :

    Cette étude rapporte les principaux faits saillants concernant les tendances du secteur manufacturier pour l'année 2005. On y passe en revue les livraisons par industrie et par province. On y présente aussi les mouvements récents d'autres variables importantes telles que l'emploi, les profits, l'investissement, l'utilisation des capacités et la productivité.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Articles et rapports : 11F0027M2006041
    Description :

    Durant la période qui a suivi 1970, les prix dans le secteur canadien de la fabrication ont tour à tour augmenté et diminué par rapport aux prix américains, chaque fois à l'inverse des mouvements du taux de change Canada États Unis. Cependant, toutes les industries manufacturières n'ont pas connu une variation des prix relatifs de même ampleur. Dans la présente étude, nous examinons les caractéristiques des industries qui sont liées à l'évolution sur le plan de la compétitivité, mesurée comme étant le rapport relatif des prix canadiens et des prix américains corrigés par le taux de change. Nous constatons que les coûts des facteurs de production relatifs et la croissance de la productivité relative sont les deux facteurs les plus importants qui influent sur les variations des prix relatifs au Canada et aux États Unis. Les pressions concurrentielles émanant des échanges sont des déterminants importants de la mesure dans laquelle les différences de productivité relative se répercutent sur les prix relatifs dans les secteurs de la fabrication des deux pays. Nous constatons également que l'ampleur de la concurrence sur le marché intérieur et l'intensité des exportations influent sur les variations des prix relatifs à court terme au cours du cycle du taux de change.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Tableau : 65-507-M2006007
    Description :

    Dans cet article, nous examinons les retombées globales des diamants sur les T.N. O. depuis 1999 et nous fournissons des données sur les valeurs de production de 2002 à 2005.

    La découverte de diamants dans les T.N. O. a des retombées qui vont bien au delà de la croissance des exportations. Les diamants ont un effet marqué sur bien des aspects de l'économie des T.N. O. Depuis le début de la production en 1999, les livraisons manufacturières, l'emploi, le PIB et le revenu par habitant affichent tous des redressements remarquables.

    Date de diffusion : 2006-06-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2006039
    Description :

    Le présent rapport porte sur deux questions trop peu étudiées, mais qui deviennent de plus en plus importantes, à savoir la mesure de l'intégration régionale et les avantages régionaux de l'intégration économique nord américaine. L'objectif est d'évaluer l'intégration des diverses régions du Canada et des États-Unis dans le secteur de la fabrication et d'étudier, au niveau régional, l'effet de l'intensification de l'intégration commerciale sur la croissance de la productivité et sur certaines autres variables du rendement économique.

    Notre étude montre que l'intégration du commerce de produits manufacturés entre les États-Unis et le Canada et chacune de ses régions s'accentue, mais qu'elle est beaucoup plus importante en Ontario que dans le reste du Canada. Bien qu'elle se soit traduite dans toutes les régions par un accroissement de la productivité, une hausse des salaires et une plus forte croissance de la production, l'Ontario a été le principal bénéficiaire. Nous ne dégageons aucune preuve qu'une plus grande intégration du commerce de produits manufacturés avec les États-Unis a eu d'autres conséquences que des pertes d'emplois à court terme résultant d'un ajustement. Le Canada et chacune de ses régions ont vu augmenter leur part de la fabrication nord américaine, résultat fort différent des conjectures voulant que ce soit les États-Unis et non le Canada qui voient croître leur part de la production nord américaine (Krugman, 1980).

    Date de diffusion : 2006-05-31

  • Articles et rapports : 11F0027M2006038
    Description :

    La présente étude porte sur l'effet de la libéralisation des échanges sur la taille des usines, la durée des cycles de production et la diversification des produits. Nous élaborons tout d'abord un modèle du commerce de produits différenciés sous l'hypothèse d'usines multiproduits. Nous présentons ensuite des preuves empiriques à partir d'un grand panel d'usines de fabrication canadiennes et d'après leur expérience de l'Accord de libre échange entre le Canada et les États Unis (ALE) de 1989. Selon le modèle, les réductions tarifaires bilatérales réduisent la diversification des produits des usines exportatrices, augmentent la durée des cycles de production et ont un effet ambigu sur la taille de ces usines. En outre, elles réduisent la diversification des produits et la taille des usines non exportatrices mais n'ont pas d'effet sur la durée des cycles de production de ces usines. Les données empiriques sur les usines non exportatrices appuient le modèle de façon générale. Les données recueillies sur les usines exportatrices montrent que les établissements exportateurs réduisent la diversification des produits et augmentent la durée des cycles de production et la taille des usines, mais ces changements ne semblent pas être liés aux réductions tarifaires. Une fois entrées sur les marchés d'exportation, les usines réagissent à des forces autres que les réductions tarifaires. De nouvelles réductions tarifaires ont alors moins d'effet sur ces usines.

    Date de diffusion : 2006-05-19

  • Articles et rapports : 11-622-M2006010
    Description :

    À l'aide de données sur les établissements manufacturiers en exploitation au Canada de 1981 à 1997, nous estimons l'effet des variations du niveau d'investissement direct étranger (IDE) sur la productivité du travail dans les établissements sous contrôle canadien. Nous faisons la distinction entre l'IDE dans l'industrie propre des établissements sous contrôle canadien et dans les industries liées à ces établissements à titre de fournisseurs ou d'utilisateurs d'intrants intermédiaires. Nous constatons que l'IDE intensifie la croissance de la productivité des établissements sous contrôle canadien d'une façon allant de pair avec le transfert de technologie des fournisseurs étrangers vers les établissements sous contrôle canadien. Les effets positifs de l'IDE sur la productivité sont plus prononcés dans les établissements qui externalisent la production d'une grande quantité d'intrants intermédiaires et ceux qui achètent des intrants intermédiaires à vocation scientifique (c'est à dire produits électroniques, machines et équipement, produits chimiques) que dans les autres. Nous concluons aussi que la concurrence étrangère a un effet négatif sur la productivité des producteurs canadiens

    Date de diffusion : 2006-04-13

  • Tableau : 15-548-X
    Description :

    Ce document décrit tous les aspects du Produit intérieur brut (PIB) selon l'approche de la production, aussi connu sous le vocable PIB par industrie ou PIB mensuel. Il contient une documentation exhaustive des méthodologies et sources de données pour chacune des industries.

    Il vient compléter la publication intitulée Produit intérieur brut par industrie, Sources et Méthodes, no 15-547 au catalogue de Statistique Canada, diffusée en Novembre 2002; celle-ci examinait de façon générale les concepts, définitions, classifications et méthodes statistiques sous-jacentes aux mesures du PIB mensuel.

    Date de diffusion : 2006-02-28

  • Tableau : 65-507-M2006005
    Description :

    Le document examine les tendances qui sont apparues dans le commerce de la bière au Canada au cours des dix dernières années, en particulier dans quelle mesure les Canadiens choisissent la bière importée plutôt que la bière locale et quels sont les pays qui sont devenus les sources principales de bière importée pour le Canada.

    Date de diffusion : 2006-02-15

Données (5)

Données (5) (5 of 5 results)

Analyses (8)

Analyses (8) (8 of 8 results)

  • Articles et rapports : 11-010-X20060129545
    Description :

    On examine dans cette étude de quelle manière les changements qu'ont connus les règles commerciales ont influé sur le marché du vêtement. Le libre-échange avec les États-Unis a constitué tout d'abord un bienfait pour la production nationale et les emplois. Les importations en provenance de pays moins avancés ont augmenté au cours des années 1990, mais l'arrivée de la Chine à l'OMC a entraîné l'éviction de plusieurs de ces pays, de même que de producteurs canadiens. Les consommateurs ont récolté les bénéfices d'importations moins onéreuses.

    Date de diffusion : 2006-12-07

  • Articles et rapports : 11F0027M2006043
    Description :

    Les auteurs examinent le comportement de 81 industries manufacturières canadiennes en matière d'établissement des prix au cours de la période allant de 1974 à 1996. Ils se penchent sur les facteurs intérieurs et étrangers ayant une incidence sur la formation des prix au Canada ainsi que sur les circonstances dans lesquelles les prix canadiens réagissent aux influences étrangères (américaines) (loi du prix unique) par opposition aux facteurs intérieurs (main d'oeuvre, coûts énergétiques et croissance de la productivité). Leurs constatations sont les suivantes : (1) Les prix des industries manufacturières canadiennes sont généralement régis à la fois par la règle d'établissement des prix au moyen d'un taux de marge et par la loi du prix unique. Les facteurs tant intérieurs (comme le prix des intrants et la productivité) qu'étrangers (notamment les prix des biens concurrents aux États Unis) exercent une influence marquée sur les prix canadiens. (2) Les prix canadiens sont plus sensibles aux prix américains si l'industrie compose avec une concurrence plus forte des biens importés et si les biens canadiens et étrangers sont moins différenciés. Comparativement aux prix des biens canadiens, les prix des biens importés sont plus sensibles aux prix étrangers, mais ils réagissent néanmoins aux prix canadiens, quoique ce phénomène de fixation des prix en fonction du marché soit moins accentué à mesure que l'importance des importations augmente. (3) Il existe des différences au niveau des industries. Les prix intérieurs sont plus sensibles aux changements touchant la productivité dans les industries où la concurrence est plus intense et où les biens sont plus homogènes. Les importations sont pour leur part plus sensibles aux facteurs intérieurs lorsqu'elles représentent une part plus petite du marché intérieur. (4) À mesure qu'augmentent les pressions émanant des marchés étrangers, en parallèle avec l'appréciation du dollar canadien, les changements au niveau des prix sont plus fortement influencées par les fluctuations des prix étrangers. À titre comparatif, lorsque les pressions des marchés étrangers diminuent, en période de dépréciation du dollar canadien, les changements au niveau des prix canadiens seront davantage influencés par l'évolution du coût des intrants au Canada. Les déséquilibres engendrés par des chocs antérieurs sont résorbés plus rapidement en période d'appréciation du taux de change.

    Date de diffusion : 2006-11-08

  • Articles et rapports : 11-621-M2006049
    Description :

    Cette analyse présente l'évolution de la production et du marché des raisins et des vins canadiens de 1993 à 2005. Les exportations de vins canadiens de même que des données provinciales sur la consommation de vins canadiens et importés sont scrutés.

    Date de diffusion : 2006-10-16

  • Articles et rapports : 11-621-M2006045
    Description :

    Cette étude rapporte les principaux faits saillants concernant les tendances du secteur manufacturier pour l'année 2005. On y passe en revue les livraisons par industrie et par province. On y présente aussi les mouvements récents d'autres variables importantes telles que l'emploi, les profits, l'investissement, l'utilisation des capacités et la productivité.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Articles et rapports : 11F0027M2006041
    Description :

    Durant la période qui a suivi 1970, les prix dans le secteur canadien de la fabrication ont tour à tour augmenté et diminué par rapport aux prix américains, chaque fois à l'inverse des mouvements du taux de change Canada États Unis. Cependant, toutes les industries manufacturières n'ont pas connu une variation des prix relatifs de même ampleur. Dans la présente étude, nous examinons les caractéristiques des industries qui sont liées à l'évolution sur le plan de la compétitivité, mesurée comme étant le rapport relatif des prix canadiens et des prix américains corrigés par le taux de change. Nous constatons que les coûts des facteurs de production relatifs et la croissance de la productivité relative sont les deux facteurs les plus importants qui influent sur les variations des prix relatifs au Canada et aux États Unis. Les pressions concurrentielles émanant des échanges sont des déterminants importants de la mesure dans laquelle les différences de productivité relative se répercutent sur les prix relatifs dans les secteurs de la fabrication des deux pays. Nous constatons également que l'ampleur de la concurrence sur le marché intérieur et l'intensité des exportations influent sur les variations des prix relatifs à court terme au cours du cycle du taux de change.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Articles et rapports : 11F0027M2006039
    Description :

    Le présent rapport porte sur deux questions trop peu étudiées, mais qui deviennent de plus en plus importantes, à savoir la mesure de l'intégration régionale et les avantages régionaux de l'intégration économique nord américaine. L'objectif est d'évaluer l'intégration des diverses régions du Canada et des États-Unis dans le secteur de la fabrication et d'étudier, au niveau régional, l'effet de l'intensification de l'intégration commerciale sur la croissance de la productivité et sur certaines autres variables du rendement économique.

    Notre étude montre que l'intégration du commerce de produits manufacturés entre les États-Unis et le Canada et chacune de ses régions s'accentue, mais qu'elle est beaucoup plus importante en Ontario que dans le reste du Canada. Bien qu'elle se soit traduite dans toutes les régions par un accroissement de la productivité, une hausse des salaires et une plus forte croissance de la production, l'Ontario a été le principal bénéficiaire. Nous ne dégageons aucune preuve qu'une plus grande intégration du commerce de produits manufacturés avec les États-Unis a eu d'autres conséquences que des pertes d'emplois à court terme résultant d'un ajustement. Le Canada et chacune de ses régions ont vu augmenter leur part de la fabrication nord américaine, résultat fort différent des conjectures voulant que ce soit les États-Unis et non le Canada qui voient croître leur part de la production nord américaine (Krugman, 1980).

    Date de diffusion : 2006-05-31

  • Articles et rapports : 11F0027M2006038
    Description :

    La présente étude porte sur l'effet de la libéralisation des échanges sur la taille des usines, la durée des cycles de production et la diversification des produits. Nous élaborons tout d'abord un modèle du commerce de produits différenciés sous l'hypothèse d'usines multiproduits. Nous présentons ensuite des preuves empiriques à partir d'un grand panel d'usines de fabrication canadiennes et d'après leur expérience de l'Accord de libre échange entre le Canada et les États Unis (ALE) de 1989. Selon le modèle, les réductions tarifaires bilatérales réduisent la diversification des produits des usines exportatrices, augmentent la durée des cycles de production et ont un effet ambigu sur la taille de ces usines. En outre, elles réduisent la diversification des produits et la taille des usines non exportatrices mais n'ont pas d'effet sur la durée des cycles de production de ces usines. Les données empiriques sur les usines non exportatrices appuient le modèle de façon générale. Les données recueillies sur les usines exportatrices montrent que les établissements exportateurs réduisent la diversification des produits et augmentent la durée des cycles de production et la taille des usines, mais ces changements ne semblent pas être liés aux réductions tarifaires. Une fois entrées sur les marchés d'exportation, les usines réagissent à des forces autres que les réductions tarifaires. De nouvelles réductions tarifaires ont alors moins d'effet sur ces usines.

    Date de diffusion : 2006-05-19

  • Articles et rapports : 11-622-M2006010
    Description :

    À l'aide de données sur les établissements manufacturiers en exploitation au Canada de 1981 à 1997, nous estimons l'effet des variations du niveau d'investissement direct étranger (IDE) sur la productivité du travail dans les établissements sous contrôle canadien. Nous faisons la distinction entre l'IDE dans l'industrie propre des établissements sous contrôle canadien et dans les industries liées à ces établissements à titre de fournisseurs ou d'utilisateurs d'intrants intermédiaires. Nous constatons que l'IDE intensifie la croissance de la productivité des établissements sous contrôle canadien d'une façon allant de pair avec le transfert de technologie des fournisseurs étrangers vers les établissements sous contrôle canadien. Les effets positifs de l'IDE sur la productivité sont plus prononcés dans les établissements qui externalisent la production d'une grande quantité d'intrants intermédiaires et ceux qui achètent des intrants intermédiaires à vocation scientifique (c'est à dire produits électroniques, machines et équipement, produits chimiques) que dans les autres. Nous concluons aussi que la concurrence étrangère a un effet négatif sur la productivité des producteurs canadiens

    Date de diffusion : 2006-04-13

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :