Statistiques par sujet – Comptes de la productivité

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (39)

Tout (39) (25 of 39 results)

  • Revues et périodiques : 11-626-X
    Description :

    Les articles de la série Aperçus économiques examinent des questions liées à la croissance et au développement de l'économie canadienne. Dans certains cas, ces articles résument les résultats de recherches effectuées précédemment à Statistique Canada; dans d'autres, ils offrent des renseignements contextuels accompagnant la diffusion de nouvelles données. La série Aperçus économiques présente de courts examens de certains événements économiques, des tendances et des changements structurels majeurs survenus dans l'économie.

    Date de diffusion : 2017-11-17

  • Articles et rapports : 11F0019M2017398
    Description :

    La croissance de la production dans le secteur de la fabrication au Canada a été plus lente au cours des années 2000 que pendant les années 1990. La production réelle de ce secteur a diminué, ce qui contraste avec l’augmentation globale de la production observée dans le secteur des entreprises (Clarke et Couture, 2017). Elle a diminué rapidement pendant la crise financière de 2007 à 2009, pour ne retourner à son niveau d’avant la crise qu’en 2016. La part de marché des entreprises sous contrôle étranger a également diminué après 2000 (Baldwin et Li, 2017).

    Le présent document examine le rôle des multinationales et de la réaffectation dans la croissance de la productivité pour le secteur canadien de la fabrication, et ce, pour la période allant de 2001 à 2010, période de changement important dans ce secteur. Il contribue à la littérature existante à plusieurs égards. Tout d’abord, il complète la littérature existante en examinant la croissance de la productivité à l’échelon de l’entreprise. Il vise également à examiner si la baisse de la croissance, qui a débuté vers 2006, était associée aux changements relatifs à l’effet de la réaffectation et au rôle des multinationales étrangères dans la croissance agrégée de la productivité.

    Date de diffusion : 2017-10-30

  • Articles et rapports : 11F0019M2016373
    Description :

    Dans le présent document, nous examinons dans quelle mesure le ralentissement de la croissance de la productivité observé dans le secteur des entreprises au Canada entre les années 1990 (1990 à 1999) et 2000 (2000 à 2014) était attribuable à une croissance plus faible de la productivité dans les industries, et dans quelle mesure il était dû à un ajustement structurel. L’analyse repose sur une méthode de décomposition qui diffère d’un grand nombre d’approches classiques de décomposition de la productivité du travail que l’on trouve couramment dans les ouvrages publiés et qui permet de calculer la contribution des variations de l’importance des industries individuellement.

    Date de diffusion : 2016-06-13

  • Articles et rapports : 11F0019M2015372
    Description :

    Le présent document propose un cadre comptable de la croissance où les ressources minérales et énergétiques souterraines sont reconnues comme étant un facteur capital naturel dans le processus de production. Il s’agit de la première étude en ce genre au Canada. Le revenu attribuable aux ressources souterraines, ou rente des ressources, est estimé comme plus-value après comptabilisation de tous les coûts d’extraction et du rendement normal du capital produit. La valeur d’une réserve de ressources est ensuite estimée comme valeur actuelle des futures rentes de ressources générées par une extraction efficace de la réserve. Enfin, avec l’extraction comme flux de services observés du capital naturel, on peut réévaluer la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) et les autres sources de croissance économique en mettant à jour la répartition du revenu entre tous les facteurs, puis en estimant la contribution à la croissance découlant des fluctuations de la valeur du facteur capital naturel. Le présent cadre est ensuite appliqué au secteur canadien de l’extraction de pétrole et de gaz.

    Date de diffusion : 2015-12-14

  • Articles et rapports : 11-622-M2015031
    Description :

    Le Canada compte un grand nombre d’entreprises non constituées en société qui jouent un rôle fondamental aux premières étapes du cycle de vie des entreprises. La présente étude fournit des données sommaires soulignant l’importance d’un groupe spécifique de travailleurs autonomes : ceux dont la source principale de revenu est une entreprise non constituée en société.

    Les travailleurs autonomes d’entreprises non constitués en société visés par la présente étude ont produit une déclaration de revenu des particuliers (fichier T1) de l’Agence du revenu du Canada et ont indiqué qu’un revenu du travail autonome était la principale source de leur revenu. L’étude portait sur la période de 1989 à 2010.

    Date de diffusion : 2015-10-08

  • Revues et périodiques : 11F0027M
    Description :

    La série de documents de recherche sur l'analyse économique permet de faire connaître les travaux de recherche effectués par le personnel du Secteur des études analytiques et des comptes nationaux, les boursiers invités et les universitaires associés. La série de documents de recherche a pour but de favoriser la discussion sur un éventail de sujets tels que les répercussions de la nouvelle économie, les questions de productivité, la rentabilité des entreprises, l'utilisation de la technologie, l'incidence du financement sur la croissance des entreprises, les fonctions de dépréciation, l'utilisation de comptes satellites, les taux d'épargne, le crédit-bail, la dynamique des entreprises, les estimations hédoniques, les tendances en matière de diversification et d'investissements, les différences liées au rendement des petites et des grandes entreprises ou des entreprises nationales et multinationales ainsi que les estimations relatives à la parité du pouvoir d'achat. On encourage les lecteurs de la série à communiquer avec les auteurs pour leur faire part de leurs commentaires, critiques et suggestions.

    Les documents sont diffusés principalement au moyen d'Internet. Ils peuvent être téléchargés gratuitement à l'adresse www.statcan.gc.ca. Les documents faisant partie de la série sont diffusés dans les bureaux régionaux de Statistique Canada et aux coordonnateurs statistiques provinciaux.

    Tous les documents de recherche de la Série d'analyse économique font l'objet d'un processus de révision institutionnelle et d'évaluation par les pairs afin de s'assurer de leur conformité au mandat confié par le gouvernement à Statistique Canada en tant qu'organisme statistique et de leur pleine adhésion à des normes de bonne pratique professionnelle, partagées par la majorité.

    Les documents de cette série comprennent souvent des résultats issus d'analyses statistiques multivariées ou d'autres techniques statistiques. Il faut admettre que les conclusions de ces analyses sont sujettes à des incertitudes dans les estimations énoncées.

    Le niveau d'incertitude dépendra de plusieurs facteurs : la nature de la forme fonctionnelle de l'analyse multivariée utilisée; la technique économétrique utilisée, la pertinence des hypothèses statistiques sous-jacentes au modèle ou à la technique; la représentativité des variables prises en compte dans l'analyse; et la précision des données. Le processus d'évaluation par les pairs vise à garantir que les articles dans les séries correspondent aux normes établies afin de minimiser les problèmes dans chacun de ces domaines.

    Date de diffusion : 2015-07-24

  • Articles et rapports : 11-626-X2015048
    Description :

    Le présent article de la série Aperçus économiques porte sur les estimations des dépenses en immobilisations pour 2014 et les intentions de dépenses pour 2015, diffusées par Statistique Canada le 6 juillet 2015. Les changements de rythme et de composition des dépenses en immobilisations non résidentielles sont examinés, tout en soulignant les variations clés des données pour ces années de référence.

    Date de diffusion : 2015-07-06

  • Articles et rapports : 11F0027M2015098
    Description :

    Deux sources de croissance de la productivité de l’industrie sont les améliorations de la productivité des entreprises et la réaffectation des ressources des entreprises moins productives vers les entreprises plus productives. Le présent document examine le rôle que joue la délocalisation dans l’amélioration de la productivité de l’industrie par ces deux voies, au moyen d’une nouvelle base de données sur le secteur canadien de la fabrication qui couple les données de l’Enquête annuelle des manufactures à celles du Registre des importateurs au niveau des produits. La base de données fournit des renseignements sur les importations directes d’intrants intermédiaires par les entreprises. Cela nous permet d’estimer l’intensité de la délocalisation au Canada au niveau des entreprises et de différencier les importations par région d’origine.

    Date de diffusion : 2015-06-22

  • Produits techniques : 15-206-X2015039
    Description :

    Le présent document fournit les estimations mises à jour des taux de dépréciation qu’il convient d’utiliser dans les Comptes canadiens de productivité pour calculer le stock de capital et le coût d’usage du capital. Les estimations sont dérivées des courbes de dépréciation établies pour un ensemble varié d’actifs en se basant sur les profils des prix de revente et des âges de mise hors service.

    La méthode du maximum de vraisemblance est appliquée pour estimer conjointement les variations de la valeur des actifs au cours de leur vie utile, ainsi que la nature du processus de mise hors service des actifs utilisés, afin de produire les taux de dépréciation. Cette méthode convient mieux que d’autres, car elle produit des estimations dont le biais est plus faible et l’efficacité, plus élevée.

    Les estimations antérieures, calculées pour la période allant de 1985 à 2001, sont comparées à celles obtenues pour la période la plus récente, allant de 2002 à 2010.

    Date de diffusion : 2015-01-26

  • Produits techniques : 15-206-X
    Description :

    Cette publication de référence sur la productivité au Canada montre comment les tendances de la productivité affectent le niveau de vie au Canada et permet de mesurer la performance de l'économie canadienne et celle d'autres pays en termes de productivité. Dans les articles, on traite de la productivité et des questions connexes et on examine les sources sous-jacentes à la croissance économique au Canada.

    Date de diffusion : 2015-01-26

  • Articles et rapports : 11F0027M2014095
    Description :

    Dans le présent document, on examine le rendement de l'investissement au Canada et aux États Unis en explorant les similarités et les différences des investissements en actifs fixes de 1990 à 2011, période durant laquelle les deux pays ont subi des chocs différents. Le déclin important des marchés de l'habitation qui a frappé les États Unis après 2007 n'a pas affecté le Canada. L'essor mondial des ressources après 2000 a eu un impact plus marqué au Canada qu'aux États Unis. Le dollar canadien s'est beaucoup apprécié par rapport au dollar américain après 2003, ce qui a entraîné une réduction relative des coûts des machines et du matériel importés au Canada.

    La comparaison se fonde surtout sur l'intensité de l'investissement, définie comme étant le ratio de l'investissement nominal en dollars au produit intérieur brut (PIB) nominal, mais les taux de croissance du volume de l'investissement par rapport au volume du PIB sont également comparés.

    Date de diffusion : 2014-10-21

  • Produits techniques : 15-206-X2014038
    Description :

    Le présent document fournit un aperçu du programme de productivité de Statistique Canada et une brève description du rendement du Canada en matière de productivité. Il définit la productivité et les diverses mesures utilisées pour examiner les différentes facettes de la croissance de la productivité. Il décrit la différence entre des mesures de productivité partielles (par exemple, la productivité du travail) et une mesure plus complète (productivité multifactorielle) ainsi que les avantages et désavantages de chacune de ces mesures. Le document explique pourquoi la productivité est importante. Il décrit sommairement comment la croissance de la productivité s’intègre dans le cadre comptable de la croissance et comment on utilise ce dernier pour examiner les diverses sources de croissance économique. Il présente brièvement les défis que les statisticiens doivent relever lorsqu’ils mesurent la croissance de la productivité. Il fournit également un survol de la productivité à long terme du Canada et compare celle-ci à celle des États-Unis, selon les niveaux de productivité et selon les taux de croissance de la productivité.

    Date de diffusion : 2014-09-15

  • Produits techniques : 15-206-X2014037
    Description :

    Le document présente des estimations de la croissance effective de la productivité multifactorielle (PMF) au Canada, aux États-Unis, en Australie, au Japon et dans certains pays de l’Union européenne (UE), fondées sur la base de données EU KLEMS sur la productivité et sur les tableaux mondiaux des entrées-sorties. La croissance effective de la PMF permet de déterminer l’incidence des gains de productivité dans les industries en amont sur la croissance de la productivité et la compétitivité internationale des industries nationales, ce qui procure une mesure pertinente de la croissance de la productivité et de la compétitivité internationale de la production de produits de demande finale, comme les produits de consommation, de placement et d’exportation. Une part importante de la croissance de la PMF, particulièrement dans les petites économies ouvertes comme celle du Canada, est attribuable aux gains de la production d’intrants intermédiaires dans les pays étrangers. La croissance de la productivité tend à être plus élevée pour les produits de placement et d’exportation que pour les produits de consommation. Les progrès techniques et la croissance de la productivité dans les pays étrangers ont davantage contribué à la croissance de la production de produits de placement et d’exportation qu’à celle de produits de consommation. L’analyse présente des données empiriques cohérentes avec l’hypothèse que la croissance effective de la PMF constitue un indicateur plus approprié de la compétitivité internationale que la croissance standard de la PMF.

    Date de diffusion : 2014-09-09

  • Produits techniques : 15-206-X2014036
    Description :

    Les contrats de location constituent un outil important pour obtenir l’accès à des actifs, obtenir du financement et réduire l’exposition du preneur aux risques qui sont inhérents à la propriété d’actifs. Un contrat de location peut prendre la forme d’une location acquisition ou d’une location exploitation. Dans le cadre d’une location-acquisition, le détenteur du titre de propriété d’un actif (le bailleur) transfère la propriété économique de l’actif à l’utilisateur de ce dernier (le preneur), qui accepte en contrepartie d’assumer les risques d’exploitation et obtient les avantages économiques découlant de l’utilisation de l’actif dans le cadre d’une activité productive. Dans le cas de la location exploitation, le bailleur est à la fois le détenteur du titre de propriété et le propriétaire économique de l’actif loué, de sorte qu’il assume les risques d’exploitation et qu’il reçoit les avantages économiques engendrés par l’actif. Le bailleur transfère uniquement le droit d’utiliser l’actif au preneur.

    Les contrats de location permettent aux entreprises d’acquérir le droit d’utiliser des immobilisations selon des modalités différentes de celles associées à d’autres instruments financiers. Dans le Système de comptabilité nationale du Canada, les actifs pris en location sont enregistrés en fonction de leur propriétaire plutôt que de leur utilisateur. La distinction qui est faite entre la propriété — en particulier le titre de propriété — des immobilisations et l’utilisation de ces dernières soulève des difficultés lorsque l’on veut mesurer la productivité. Pour obtenir des mesures de la productivité qui soient uniformes au niveau des industries, les immobilisations louées doivent être réaffectées des comptes de leur propriétaire à ceux de leur utilisateur. Dans la présente étude, les bilans des sociétés établis conformément à l’Index général des renseignements financiers (IGRF) ainsi que des tableaux d’entrées sorties détaillés sont utilisés pour tester la robustesse des pratiques servant actuellement à recueillir des données sur les immobilisations louées.

    Date de diffusion : 2014-07-22

  • Produits techniques : 15-206-X2014035
    Description :

    Le présent rapport décrit les révisions apportées à la mesure de la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) et aux variables connexes dans le secteur des entreprises et pour différentes industries. Ces révisions ont découlé de la révision historique du Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) diffusée le 1er octobre 2012, des révisions apportées aux comptes de la productivité du travail du 12 octobre 2012, ainsi que des modifications apportées à l’estimation de l’entrée de capital en vue d’accroître son uniformité dans les estimations de la croissance de la PMF par industrie.

    Le Programme de la productivité multifactorielle produit des indices de la PMF et des mesures connexes (production, entrée de capital, entrée de travail et entrées intermédiaires) pour le secteur des entreprises, les différents sous secteurs économiques et les industries qui les composent. Le Programme de la PMF ventile la croissance de la productivité du travail en fonction de ses principaux déterminants : l’intensité du capital (variations du capital par heure travaillée), l’investissement dans le capital humain et la PMF, qui englobe le changement technologique, l’innovation organisationnelle et les économies d’échelle.

    Date de diffusion : 2014-07-08

  • Articles et rapports : 11F0027M2014092
    Description :

    À partir des données de la base de données provinciale KLEMS, le présent document vise à déterminer si le secteur des entreprises des économies provinciales a connu un changement structurel depuis 2000. À cette fin, on applique une mesure du changement dans les industries (l’indice de dissimilitude), à partir de mesures de la production (produit intérieur brut réel) et des heures travaillées. Le présent document comprend aussi une méthode statistique pour vérifier si les changements dans la composition industrielle de la production et des heures travaillées au cours de la période sont attribuables à des variations aléatoires d’une année à l’autre dans la structure industrielle ou à un changement systématique à long terme dans la structure des éonomies provinciales. Le document est conçu pour éclairer les discussions et les analyses concernant les variations récentes dans la composition industrielle à l'échelon national, et plus particulièrement la baisse de la production dans la fabrication et la hausse correspondante dans les industries à forte intensité de ressources, ainsi que les répercussions de ces variations sur les économies provinciales.

    Date de diffusion : 2014-05-07

  • Articles et rapports : 11F0027M2014090
    Description :

    Le présent document a pour objectif de déterminer si l'intégration des entreprises manufacturières canadiennes dans une chaîne de valeur mondiale (CVM) améliore leur productivité. Pour tenir compte de l'effet d'autosélection (les entreprises plus productives choisissent elles-mêmes de se joindre à une CVM), on utilise la méthode d'appariement par scores de propension et celle de la différence des différences. Une entreprise qui commence à participer à une CVM peut voir sa productivité s'améliorer immédiatement ainsi qu'au cours du temps. L'ampleur des effets ainsi que le moment où ils se produisent varient en fonction du secteur d'activité, du processus d'internationalisation et du pays d'origine des importations ou du pays de destination des exportations, ce qui peut signifier que les avantages les plus importants de la participation à une CVM découlent des améliorations technologiques.

    Date de diffusion : 2014-03-17

  • Articles et rapports : 11F0027M2014089
    Description :

    Le présent article examine deux aspects de la croissance de la productivité dans le secteur canadien de la radiotélévision et des télécommunications. Tout d'abord, la mesure dans laquelle la croissance de la PMF agrégée dans ce secteur est attribuable aux économies d'échelle plutôt qu'aux progrès techniques. Ensuite, la mesure dans laquelle la croissance de la productivité du travail et de la PMF agrégées s'explique par une croissance intra-entreprise et par les réaffectations découlant de la création et de la disparition d'entreprises et au sein des entreprises établies - c'est-à-dire les forces dynamiques associées aux changements du contexte concurrentiel.

    Date de diffusion : 2014-02-06

Données (9)

Données (9) (9 of 9 results)

Analyses (19)

Analyses (19) (19 of 19 results)

  • Revues et périodiques : 11-626-X
    Description :

    Les articles de la série Aperçus économiques examinent des questions liées à la croissance et au développement de l'économie canadienne. Dans certains cas, ces articles résument les résultats de recherches effectuées précédemment à Statistique Canada; dans d'autres, ils offrent des renseignements contextuels accompagnant la diffusion de nouvelles données. La série Aperçus économiques présente de courts examens de certains événements économiques, des tendances et des changements structurels majeurs survenus dans l'économie.

    Date de diffusion : 2017-11-17

  • Articles et rapports : 11F0019M2017398
    Description :

    La croissance de la production dans le secteur de la fabrication au Canada a été plus lente au cours des années 2000 que pendant les années 1990. La production réelle de ce secteur a diminué, ce qui contraste avec l’augmentation globale de la production observée dans le secteur des entreprises (Clarke et Couture, 2017). Elle a diminué rapidement pendant la crise financière de 2007 à 2009, pour ne retourner à son niveau d’avant la crise qu’en 2016. La part de marché des entreprises sous contrôle étranger a également diminué après 2000 (Baldwin et Li, 2017).

    Le présent document examine le rôle des multinationales et de la réaffectation dans la croissance de la productivité pour le secteur canadien de la fabrication, et ce, pour la période allant de 2001 à 2010, période de changement important dans ce secteur. Il contribue à la littérature existante à plusieurs égards. Tout d’abord, il complète la littérature existante en examinant la croissance de la productivité à l’échelon de l’entreprise. Il vise également à examiner si la baisse de la croissance, qui a débuté vers 2006, était associée aux changements relatifs à l’effet de la réaffectation et au rôle des multinationales étrangères dans la croissance agrégée de la productivité.

    Date de diffusion : 2017-10-30

  • Articles et rapports : 11F0019M2016373
    Description :

    Dans le présent document, nous examinons dans quelle mesure le ralentissement de la croissance de la productivité observé dans le secteur des entreprises au Canada entre les années 1990 (1990 à 1999) et 2000 (2000 à 2014) était attribuable à une croissance plus faible de la productivité dans les industries, et dans quelle mesure il était dû à un ajustement structurel. L’analyse repose sur une méthode de décomposition qui diffère d’un grand nombre d’approches classiques de décomposition de la productivité du travail que l’on trouve couramment dans les ouvrages publiés et qui permet de calculer la contribution des variations de l’importance des industries individuellement.

    Date de diffusion : 2016-06-13

  • Articles et rapports : 11F0019M2015372
    Description :

    Le présent document propose un cadre comptable de la croissance où les ressources minérales et énergétiques souterraines sont reconnues comme étant un facteur capital naturel dans le processus de production. Il s’agit de la première étude en ce genre au Canada. Le revenu attribuable aux ressources souterraines, ou rente des ressources, est estimé comme plus-value après comptabilisation de tous les coûts d’extraction et du rendement normal du capital produit. La valeur d’une réserve de ressources est ensuite estimée comme valeur actuelle des futures rentes de ressources générées par une extraction efficace de la réserve. Enfin, avec l’extraction comme flux de services observés du capital naturel, on peut réévaluer la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) et les autres sources de croissance économique en mettant à jour la répartition du revenu entre tous les facteurs, puis en estimant la contribution à la croissance découlant des fluctuations de la valeur du facteur capital naturel. Le présent cadre est ensuite appliqué au secteur canadien de l’extraction de pétrole et de gaz.

    Date de diffusion : 2015-12-14

  • Articles et rapports : 11-622-M2015031
    Description :

    Le Canada compte un grand nombre d’entreprises non constituées en société qui jouent un rôle fondamental aux premières étapes du cycle de vie des entreprises. La présente étude fournit des données sommaires soulignant l’importance d’un groupe spécifique de travailleurs autonomes : ceux dont la source principale de revenu est une entreprise non constituée en société.

    Les travailleurs autonomes d’entreprises non constitués en société visés par la présente étude ont produit une déclaration de revenu des particuliers (fichier T1) de l’Agence du revenu du Canada et ont indiqué qu’un revenu du travail autonome était la principale source de leur revenu. L’étude portait sur la période de 1989 à 2010.

    Date de diffusion : 2015-10-08

  • Revues et périodiques : 11F0027M
    Description :

    La série de documents de recherche sur l'analyse économique permet de faire connaître les travaux de recherche effectués par le personnel du Secteur des études analytiques et des comptes nationaux, les boursiers invités et les universitaires associés. La série de documents de recherche a pour but de favoriser la discussion sur un éventail de sujets tels que les répercussions de la nouvelle économie, les questions de productivité, la rentabilité des entreprises, l'utilisation de la technologie, l'incidence du financement sur la croissance des entreprises, les fonctions de dépréciation, l'utilisation de comptes satellites, les taux d'épargne, le crédit-bail, la dynamique des entreprises, les estimations hédoniques, les tendances en matière de diversification et d'investissements, les différences liées au rendement des petites et des grandes entreprises ou des entreprises nationales et multinationales ainsi que les estimations relatives à la parité du pouvoir d'achat. On encourage les lecteurs de la série à communiquer avec les auteurs pour leur faire part de leurs commentaires, critiques et suggestions.

    Les documents sont diffusés principalement au moyen d'Internet. Ils peuvent être téléchargés gratuitement à l'adresse www.statcan.gc.ca. Les documents faisant partie de la série sont diffusés dans les bureaux régionaux de Statistique Canada et aux coordonnateurs statistiques provinciaux.

    Tous les documents de recherche de la Série d'analyse économique font l'objet d'un processus de révision institutionnelle et d'évaluation par les pairs afin de s'assurer de leur conformité au mandat confié par le gouvernement à Statistique Canada en tant qu'organisme statistique et de leur pleine adhésion à des normes de bonne pratique professionnelle, partagées par la majorité.

    Les documents de cette série comprennent souvent des résultats issus d'analyses statistiques multivariées ou d'autres techniques statistiques. Il faut admettre que les conclusions de ces analyses sont sujettes à des incertitudes dans les estimations énoncées.

    Le niveau d'incertitude dépendra de plusieurs facteurs : la nature de la forme fonctionnelle de l'analyse multivariée utilisée; la technique économétrique utilisée, la pertinence des hypothèses statistiques sous-jacentes au modèle ou à la technique; la représentativité des variables prises en compte dans l'analyse; et la précision des données. Le processus d'évaluation par les pairs vise à garantir que les articles dans les séries correspondent aux normes établies afin de minimiser les problèmes dans chacun de ces domaines.

    Date de diffusion : 2015-07-24

  • Articles et rapports : 11-626-X2015048
    Description :

    Le présent article de la série Aperçus économiques porte sur les estimations des dépenses en immobilisations pour 2014 et les intentions de dépenses pour 2015, diffusées par Statistique Canada le 6 juillet 2015. Les changements de rythme et de composition des dépenses en immobilisations non résidentielles sont examinés, tout en soulignant les variations clés des données pour ces années de référence.

    Date de diffusion : 2015-07-06

  • Articles et rapports : 11F0027M2015098
    Description :

    Deux sources de croissance de la productivité de l’industrie sont les améliorations de la productivité des entreprises et la réaffectation des ressources des entreprises moins productives vers les entreprises plus productives. Le présent document examine le rôle que joue la délocalisation dans l’amélioration de la productivité de l’industrie par ces deux voies, au moyen d’une nouvelle base de données sur le secteur canadien de la fabrication qui couple les données de l’Enquête annuelle des manufactures à celles du Registre des importateurs au niveau des produits. La base de données fournit des renseignements sur les importations directes d’intrants intermédiaires par les entreprises. Cela nous permet d’estimer l’intensité de la délocalisation au Canada au niveau des entreprises et de différencier les importations par région d’origine.

    Date de diffusion : 2015-06-22

  • Articles et rapports : 11F0027M2014095
    Description :

    Dans le présent document, on examine le rendement de l'investissement au Canada et aux États Unis en explorant les similarités et les différences des investissements en actifs fixes de 1990 à 2011, période durant laquelle les deux pays ont subi des chocs différents. Le déclin important des marchés de l'habitation qui a frappé les États Unis après 2007 n'a pas affecté le Canada. L'essor mondial des ressources après 2000 a eu un impact plus marqué au Canada qu'aux États Unis. Le dollar canadien s'est beaucoup apprécié par rapport au dollar américain après 2003, ce qui a entraîné une réduction relative des coûts des machines et du matériel importés au Canada.

    La comparaison se fonde surtout sur l'intensité de l'investissement, définie comme étant le ratio de l'investissement nominal en dollars au produit intérieur brut (PIB) nominal, mais les taux de croissance du volume de l'investissement par rapport au volume du PIB sont également comparés.

    Date de diffusion : 2014-10-21

  • Articles et rapports : 11F0027M2014092
    Description :

    À partir des données de la base de données provinciale KLEMS, le présent document vise à déterminer si le secteur des entreprises des économies provinciales a connu un changement structurel depuis 2000. À cette fin, on applique une mesure du changement dans les industries (l’indice de dissimilitude), à partir de mesures de la production (produit intérieur brut réel) et des heures travaillées. Le présent document comprend aussi une méthode statistique pour vérifier si les changements dans la composition industrielle de la production et des heures travaillées au cours de la période sont attribuables à des variations aléatoires d’une année à l’autre dans la structure industrielle ou à un changement systématique à long terme dans la structure des éonomies provinciales. Le document est conçu pour éclairer les discussions et les analyses concernant les variations récentes dans la composition industrielle à l'échelon national, et plus particulièrement la baisse de la production dans la fabrication et la hausse correspondante dans les industries à forte intensité de ressources, ainsi que les répercussions de ces variations sur les économies provinciales.

    Date de diffusion : 2014-05-07

  • Articles et rapports : 11F0027M2014090
    Description :

    Le présent document a pour objectif de déterminer si l'intégration des entreprises manufacturières canadiennes dans une chaîne de valeur mondiale (CVM) améliore leur productivité. Pour tenir compte de l'effet d'autosélection (les entreprises plus productives choisissent elles-mêmes de se joindre à une CVM), on utilise la méthode d'appariement par scores de propension et celle de la différence des différences. Une entreprise qui commence à participer à une CVM peut voir sa productivité s'améliorer immédiatement ainsi qu'au cours du temps. L'ampleur des effets ainsi que le moment où ils se produisent varient en fonction du secteur d'activité, du processus d'internationalisation et du pays d'origine des importations ou du pays de destination des exportations, ce qui peut signifier que les avantages les plus importants de la participation à une CVM découlent des améliorations technologiques.

    Date de diffusion : 2014-03-17

  • Articles et rapports : 11F0027M2014089
    Description :

    Le présent article examine deux aspects de la croissance de la productivité dans le secteur canadien de la radiotélévision et des télécommunications. Tout d'abord, la mesure dans laquelle la croissance de la PMF agrégée dans ce secteur est attribuable aux économies d'échelle plutôt qu'aux progrès techniques. Ensuite, la mesure dans laquelle la croissance de la productivité du travail et de la PMF agrégées s'explique par une croissance intra-entreprise et par les réaffectations découlant de la création et de la disparition d'entreprises et au sein des entreprises établies - c'est-à-dire les forces dynamiques associées aux changements du contexte concurrentiel.

    Date de diffusion : 2014-02-06

  • Articles et rapports : 11F0027M2014088
    Description :

    Le présent document donne d'abord une comparaison de l'importance relative des petites et des grandes entreprises dans le secteur des entreprises au Canada et aux États-Unis de 2002 à 2008 qui s'appuie sur les estimations des contributions respectives de ces entreprises au produit intérieur brut (PIB) de chaque pays. Puis, la comparaison est effectuée en se basant sur des estimations de l'intrant travail. Aux fins de l'étude, les petites entreprises sont définies comme celles comptant moins de 500 employés et les grandes entreprises, comme celles en comptant 500 et plus.

    Date de diffusion : 2014-01-08

  • Articles et rapports : 11-626-X2013031
    Description :

    Le présent article de la série Aperçus économiques rend compte des répercussions de la correction en fonction des variations dans l'utilisation de la capacité sur la croissance de la productivité multifactorielle des industries du secteur des entreprises au Canada, à partir d'un document de recherche récemment publié par Statistique Canada. Les résultats montrent que la croissance de la productivité multifactorielle est procyclique dans la plupart des industries du secteur des entreprises et que ce caractère procyclique rend compte dans une large mesure des variations dans l'utilisation de la capacité dans certaines industries, et plus particulièrement la fabrication et l'extraction minière.

    Date de diffusion : 2013-10-04

  • Articles et rapports : 11F0027M2013085
    Description :

    Le présent article décrit une approche non paramétrique de la correction de la mesure de la croissance de la productivité multifactorielle (CPMF) visant à tenir compte des variations de l'utilisation de la capacité au fil du temps. Dans le cadre élaboré ici, en partant de la théorie économique de la production, on établit une mesure de l'utilisation du capital que l'on estime en comparant le rendement ex post au rendement attendu ex ante du capital. On compare ensuite l'approche non paramétrique avec l'approche paramétrique et le cadre classique de comptabilité de la croissance. Les approches non paramétrique et paramétrique permettent toutes deux de corriger le biais cyclique présent dans la mesure classique de la CPMF, mais l'approche non paramétrique offre une correction plus pratique de l'effet de l'utilisation de la capacité, car elle est plus facile à mettre en oeuvre et plus en harmonie avec l'approche non paramétrique utilisée de longue date par les organismes statistiques et les chercheurs.

    Date de diffusion : 2013-07-23

  • Articles et rapports : 11-626-X2013022
    Description :

    Cet article de la série Aperçus économiques traite de la composition des dépenses en immobilisations au Canada. Il met en lumière les principaux changements survenus dans la répartition des dépenses en immobilisations agrégées au cours de la dernière décennie, les investissements dans les actifs structurels s'étant accrus dans les régions tributaires des ressources naturelles. Cet article traite également des nouvelles estimations réelles provisoires pour 2012 et des intentions d'investissements pour 2013. Il s'agit d'un article faisant partie d'une série d'articles des Aperçus économiques destinés à faciliter les examens qui se font sans cesse de l'économie canadienne.

    Date de diffusion : 2013-02-27

  • Articles et rapports : 11F0027M2013084
    Description :

    Il existe de nombreuses preuves qu'un grand nombre d'entreprises se regroupent au niveau spatial et qu'il y a une association entre la formation de grappes et la productivité. Au lieu de déterminer les vastes effets de la formation de grappes, le présent document explore comment les différents types d'entreprises profitent de l'agglomération. Il fait progresser la recherche sur l'agglomération en démontrant tout d'abord que les entreprises ne profitent pas au même degré de la colocalisation et, en deuxième lieu, que les entreprises ayant des capacités internes différentes profitent de formes différentes d'externalités géographiques. L'analyse empirique est axée sur les établissements du secteur canadien de la fabrication qui étaient en activité au cours de la période allant de 1989 à 1999.

    Date de diffusion : 2013-02-06

  • Revues et périodiques : 15-212-X
    Description :

    Le présent document examine les révisions apportées en 2011 aux estimations de la productivité du travail dans le secteur des entreprises et aux variables associées au Canada et aux États-Unis. En plus du cycle de révision habituel de trois ans des Comptes nationaux du Canada, les heures travaillées ont été révisées depuis 1981 afin d'incorporer la révision historique de l'Enquête sur la population active publiée en janvier 2011. Les estimations des Comptes nationaux des États-Unis ont été révisées à partir de 2003 et celles des heures travaillées à partir de 2002.

    Date de diffusion : 2012-03-29

  • Revues et périodiques : 11-624-M
    Description :

    Cette série comprend de courts articles analytiques qui offrent un aperçu de thèmes économiques d'actualité, tels que la productivité, l'innovation et l'utilisation de la technologie. Ces articles décrivent brièvement les questions et les résultats étudiés dans le cadre de ces documents de recherche.

    Les articles décrivent les questions d'un large éventail de sujets, dont : -l'ampleur de la concurrence dynamique qui se produit à la suite de l'entrée de nouvelles entreprises sur le marché et à la sortie de celles qui ont fermé leurs portes; -le nombre de fusions d'entreprises ayant lieu dans le marché; -la différence entre les entreprises nationales et multinationales; -la croissance de la productivité au Canada; -l'évolution géographique de l'industrie; -les problèmes de financement des petites entreprises; -la structure industrielle changeante de différentes régions; -la façon dont l'économie interagit avec l'environnement; -les transformations dans les structures des échanges; -les différences de prix entre le Canada et les États-Unis; -le processus d'innovation au Canada; -les différences entre les petits et les grands fabricants; -les profils en mutation de l'utilisation de la technologie de pointe et ses conséquences sur le rendement des entreprises; -le type de stratégies qui distinguent les entreprises ayant les meilleurs résultats de celles réussissant moins bien.

    Date de diffusion : 2010-06-08

Références (11)

Références (11) (11 of 11 results)

  • Produits techniques : 15-206-X2015039
    Description :

    Le présent document fournit les estimations mises à jour des taux de dépréciation qu’il convient d’utiliser dans les Comptes canadiens de productivité pour calculer le stock de capital et le coût d’usage du capital. Les estimations sont dérivées des courbes de dépréciation établies pour un ensemble varié d’actifs en se basant sur les profils des prix de revente et des âges de mise hors service.

    La méthode du maximum de vraisemblance est appliquée pour estimer conjointement les variations de la valeur des actifs au cours de leur vie utile, ainsi que la nature du processus de mise hors service des actifs utilisés, afin de produire les taux de dépréciation. Cette méthode convient mieux que d’autres, car elle produit des estimations dont le biais est plus faible et l’efficacité, plus élevée.

    Les estimations antérieures, calculées pour la période allant de 1985 à 2001, sont comparées à celles obtenues pour la période la plus récente, allant de 2002 à 2010.

    Date de diffusion : 2015-01-26

  • Produits techniques : 15-206-X
    Description :

    Cette publication de référence sur la productivité au Canada montre comment les tendances de la productivité affectent le niveau de vie au Canada et permet de mesurer la performance de l'économie canadienne et celle d'autres pays en termes de productivité. Dans les articles, on traite de la productivité et des questions connexes et on examine les sources sous-jacentes à la croissance économique au Canada.

    Date de diffusion : 2015-01-26

  • Produits techniques : 15-206-X2014038
    Description :

    Le présent document fournit un aperçu du programme de productivité de Statistique Canada et une brève description du rendement du Canada en matière de productivité. Il définit la productivité et les diverses mesures utilisées pour examiner les différentes facettes de la croissance de la productivité. Il décrit la différence entre des mesures de productivité partielles (par exemple, la productivité du travail) et une mesure plus complète (productivité multifactorielle) ainsi que les avantages et désavantages de chacune de ces mesures. Le document explique pourquoi la productivité est importante. Il décrit sommairement comment la croissance de la productivité s’intègre dans le cadre comptable de la croissance et comment on utilise ce dernier pour examiner les diverses sources de croissance économique. Il présente brièvement les défis que les statisticiens doivent relever lorsqu’ils mesurent la croissance de la productivité. Il fournit également un survol de la productivité à long terme du Canada et compare celle-ci à celle des États-Unis, selon les niveaux de productivité et selon les taux de croissance de la productivité.

    Date de diffusion : 2014-09-15

  • Produits techniques : 15-206-X2014037
    Description :

    Le document présente des estimations de la croissance effective de la productivité multifactorielle (PMF) au Canada, aux États-Unis, en Australie, au Japon et dans certains pays de l’Union européenne (UE), fondées sur la base de données EU KLEMS sur la productivité et sur les tableaux mondiaux des entrées-sorties. La croissance effective de la PMF permet de déterminer l’incidence des gains de productivité dans les industries en amont sur la croissance de la productivité et la compétitivité internationale des industries nationales, ce qui procure une mesure pertinente de la croissance de la productivité et de la compétitivité internationale de la production de produits de demande finale, comme les produits de consommation, de placement et d’exportation. Une part importante de la croissance de la PMF, particulièrement dans les petites économies ouvertes comme celle du Canada, est attribuable aux gains de la production d’intrants intermédiaires dans les pays étrangers. La croissance de la productivité tend à être plus élevée pour les produits de placement et d’exportation que pour les produits de consommation. Les progrès techniques et la croissance de la productivité dans les pays étrangers ont davantage contribué à la croissance de la production de produits de placement et d’exportation qu’à celle de produits de consommation. L’analyse présente des données empiriques cohérentes avec l’hypothèse que la croissance effective de la PMF constitue un indicateur plus approprié de la compétitivité internationale que la croissance standard de la PMF.

    Date de diffusion : 2014-09-09

  • Produits techniques : 15-206-X2014036
    Description :

    Les contrats de location constituent un outil important pour obtenir l’accès à des actifs, obtenir du financement et réduire l’exposition du preneur aux risques qui sont inhérents à la propriété d’actifs. Un contrat de location peut prendre la forme d’une location acquisition ou d’une location exploitation. Dans le cadre d’une location-acquisition, le détenteur du titre de propriété d’un actif (le bailleur) transfère la propriété économique de l’actif à l’utilisateur de ce dernier (le preneur), qui accepte en contrepartie d’assumer les risques d’exploitation et obtient les avantages économiques découlant de l’utilisation de l’actif dans le cadre d’une activité productive. Dans le cas de la location exploitation, le bailleur est à la fois le détenteur du titre de propriété et le propriétaire économique de l’actif loué, de sorte qu’il assume les risques d’exploitation et qu’il reçoit les avantages économiques engendrés par l’actif. Le bailleur transfère uniquement le droit d’utiliser l’actif au preneur.

    Les contrats de location permettent aux entreprises d’acquérir le droit d’utiliser des immobilisations selon des modalités différentes de celles associées à d’autres instruments financiers. Dans le Système de comptabilité nationale du Canada, les actifs pris en location sont enregistrés en fonction de leur propriétaire plutôt que de leur utilisateur. La distinction qui est faite entre la propriété — en particulier le titre de propriété — des immobilisations et l’utilisation de ces dernières soulève des difficultés lorsque l’on veut mesurer la productivité. Pour obtenir des mesures de la productivité qui soient uniformes au niveau des industries, les immobilisations louées doivent être réaffectées des comptes de leur propriétaire à ceux de leur utilisateur. Dans la présente étude, les bilans des sociétés établis conformément à l’Index général des renseignements financiers (IGRF) ainsi que des tableaux d’entrées sorties détaillés sont utilisés pour tester la robustesse des pratiques servant actuellement à recueillir des données sur les immobilisations louées.

    Date de diffusion : 2014-07-22

  • Produits techniques : 15-206-X2014035
    Description :

    Le présent rapport décrit les révisions apportées à la mesure de la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) et aux variables connexes dans le secteur des entreprises et pour différentes industries. Ces révisions ont découlé de la révision historique du Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) diffusée le 1er octobre 2012, des révisions apportées aux comptes de la productivité du travail du 12 octobre 2012, ainsi que des modifications apportées à l’estimation de l’entrée de capital en vue d’accroître son uniformité dans les estimations de la croissance de la PMF par industrie.

    Le Programme de la productivité multifactorielle produit des indices de la PMF et des mesures connexes (production, entrée de capital, entrée de travail et entrées intermédiaires) pour le secteur des entreprises, les différents sous secteurs économiques et les industries qui les composent. Le Programme de la PMF ventile la croissance de la productivité du travail en fonction de ses principaux déterminants : l’intensité du capital (variations du capital par heure travaillée), l’investissement dans le capital humain et la PMF, qui englobe le changement technologique, l’innovation organisationnelle et les économies d’échelle.

    Date de diffusion : 2014-07-08

  • Produits techniques : 15-206-X2014033
    Description :

    Le présent document vise à examiner et à comparer la productivité du travail au Canada et aux États-Unis, pour les petites et les grandes entreprises, au cours de la période de 2002 à 2008. L'étude vise à quantifier l'importance relative des petites et de grandes entreprises au Canada et aux États-Unis, ainsi qu'à mesurer les niveaux de productivité relative des petites et des grandes entreprises.

    Les petites entreprises sont relativement plus importantes dans l'économie canadienne. Elles sont moins productives que les grandes entreprises dans les deux pays. Toutefois, le désavantage au chapitre de la productivité des petites entreprises par rapport aux grandes entreprises est plus important au Canada.

    L'étude fournit une estimation des répercussions que ces différences ont sur l'écart entre les niveaux de productivité du Canada et des États-Unis. Elle comprend tout d'abord une estimation des changements qui se produiraient dans la productivité agrégée du travail au Canada si la proportion des heures travaillées dans les grandes entreprises augmentait pour se situer au même niveau qu'aux États-Unis. Elle vise en outre à quantifier les répercussions de l'augmentation de la productivité relative des petites entreprises par rapport aux grandes entreprises au Canada jusqu'au ratio de productivité relative des petites et des grandes entreprises qui existe aux États-Unis.

    Mises ensemble, la diminution de l'importance relative des petites entreprises dans l'économie et l'augmentation de leur productivité relative par rapport aux grandes entreprises sont à l'origine de la majeure partie de l'écart dans les niveaux de productivité entre le Canada et les États Unis en 2002. Toutefois, les changements dans l'économie qui se sont produits entre 2002 et 2008 ont diminué la contribution du secteur des petites entreprises à l'écart dans les niveaux de productivité.

    Date de diffusion : 2014-01-08

  • Produits techniques : 15-206-X2013032
    Description :

    Dans cet article sont examinées les différences de productivité du travail entre les entreprises de petite, de moyenne et de grande taille au Canada.

    En 2008, le niveau de la productivité du travail, mesuré par le produit intérieur brut nominal par heure travaillée, des grandes entreprises était supérieur à celui des entreprises de moyenne et de petite taille. Cet écart entre les grandes entreprises et les petites et moyennes entreprises s'est légèrement resserré pendant la période postérieure à 2000.

    L'article examine aussi l'incidence des changements de la structure industrielle sur la productivité du travail.

    Date de diffusion : 2013-08-26

  • Produits techniques : 15-206-X2013031
    Description :

    Le présent document décrit l'évolution du Programme de la productivité multifactorielle lancé à Statistique Canada en 1987, ainsi que les améliorations apportées à la mesure de la productivité multifactorielle depuis ce temps. Ces améliorations prennent en compte les nouvelles notions abordées dans les ouvrages économiques publiés, les meilleures sources de données disponibles et les besoins de la collectivité des utilisateurs. Le document résume en outre les recherches effectuées à partir d'autres données et méthodologies pour évaluer l'exactitude du Programme de la productivité multifactorielle et pour éclairer des domaines que les programmes internationaux courants sur la productivité multifactorielle laissent de côté. Enfin, le document fait état des orientations pour l'avenir qui sont envisagées en vue d'améliorer encore la mesure de la productivité à Statistique Canada.

    Date de diffusion : 2013-05-28

  • Produits techniques : 15-206-X2013030
    Description :

    Le présent document donne une perspective provinciale du ralentissement de la croissance de la productivité et de la croissance économique dans l'ensemble du secteur canadien des entreprises entre 2000 et 2010, comparativement à la fin des années 1990. L'étude s'appuie sur la base de données provinciales sur la productivité multifactorielle la plus récente.

    Date de diffusion : 2013-04-17

  • Produits techniques : 15-206-X2012029
    Description :

    Les immobilisations incorporelles sont constituées des investissements qui n'ont pas les caractéristiques matérielles solides des machines et du matériel ou des immeubles. Néanmoins, ces investissements partagent certaines caractéristiques avec d'autres types d'investissements du fait qu'ils produisent des avantages durables, découlant de dépenses qui sont effectuées aujourd'hui. Dans les Comptes nationaux, ces dépenses doivent être capitalisées plutôt que passées en charges comme matières intermédiaires, aux fins de l'estimation du produit intérieur brut (PIB).

    Dans des ouvrages récents, on s'est penché sur les problèmes liés à la mesure des actifs incorporels. Baldwin et coll. (2005) ont abordé les problèmes entourant la recherche et développement (R-D). Ils ont noté que la R-D n'est que l'une des composantes des dépenses en innovation. Baldwin et coll. (2009) ont élargi la mesure des investissements incorporels au-delà de la R-D uniquement. Évidemment, le logiciel et la R-D figurent au c'ur des investissements incorporels. Toutefois, ceux-ci sont aussi constitués des services scientifiques achetés, des services scientifiques pour compte propre, des dépenses d'exploration dans le secteur des ressources et des dépenses de publicité, parce qu'ils représentent des actifs incorporels et produisent des avantages à long terme.

    Le présent document s'inscrit dans le prolongement des travaux antérieurs des auteurs de trois façons. Tout d'abord, il élargit la recherche à plusieurs nouveaux domaines, qui sont appelés compétences économiques. Il s'agit principalement des investissements dans le capital humain, par l'entremise des investissements dans la gestion et la formation, ainsi que des services de conseils en gestion. Cela permet non seulement d'assurer une couverture plus large, mais aussi d'effectuer des comparaisons entre le Canada et les États-Unis.

    En deuxième lieu, le présent document va au-delà de la mesure simple des investissements et comprend aussi l'élaboration d'estimations du stock de capital. Cela nécessite des hypothèses concernant les taux d'amortissement. Dans les deux cas, le document repose sur des hypothèses similaires à celles utilisées ailleurs pour l'élaboration d'estimations pour les États-Unis, afin de permettre la comparabilité.

    En troisième lieu, le document intègre les estimations des immobilisations incorporelles dans le cadre comptable de la croissance, afin de comprendre son lien avec la croissance de la productivité. Une comparaison du Canada et des États-Unis à cet égard est aussi fournie.

    Date de diffusion : 2012-06-01

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :