Statistiques par sujet – Comptes de la productivité

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (19)

Tout (19) (19 of 19 results)

  • Produits techniques : 15-206-X2007015
    Description :

    Dans le présent document, nous procédons à une comparaison internationale de la croissance de la productivité à long terme dans les industries canadiennes et américaines de la fabrication pour la période de 1961 à 2003. Nous avons déterminé que les taux de croissance annuelle moyenne de la productivité du travail ont été à peu près identiques dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États-Unis pendant la période de 1961 à 2003. Toutefois, les sources de la croissance de la productivité du travail différaient dans les deux pays. L'approfondissement des facteurs intermédiaires a constitué une source plus importante de croissance de la productivité du travail au Canada qu'aux États-Unis, tandis que l'investissement en capital et la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) ont joué un rôle plus grand aux États-Unis qu'au Canada. Après 1996, la croissance de la productivité du travail au Canada était plus faible qu'aux États-Unis. La croissance plus lente de la productivité du travail après 1996 au Canada par rapport aux États-Unis a été causée par une croissance plus lente de la PMF et d'une croissance également plus lente de l'intensité du capital. La croissance plus lente de la PMF au Canada a été à l'origine de 60 % de la différence dans la croissance de la productivité du travail entre le Canada et les États-Unis, et la croissance plus lente de l'intensité du capital, de 30 %. La croissance plus lente de la PMF dans le secteur de la fabrication au Canada par rapport aux États-Unis après 1996 a été attribuable à une croissance plus faible de la PMF dans l'industrie des produits informatiques et électroniques. La croissance plus lente du ratio capital-travail dans le secteur canadien de la fabrication par rapport au secteur américain, après 1996, comporte un lien avec les variations des prix relatifs des facteurs capital et travail dans les deux pays.

    Date de diffusion : 2007-12-18

  • Produits techniques : 15-206-X2007014
    Description :

    Le secteur des Comptes canadiens de productivité (CCP) de Statistique Canada consacre deux programmes à la productivité multifactorielle (PMF).

    Le Programme de la productivité multifactorielle par principal secteur établit des indices pour l'ensemble du secteur des entreprises et les groupes d'industrie qui le composent.

    Le Programme de la productivité multifactorielle par industrie ou Programme KLEMS de productivité par industrie tient une base de données comprenant des indices de productivité multifactorielle sur la production et les facteurs englobant le capital (K), le travail (L), l'énergie (E), les matières (M) et les services (S) comme inrants dans les diverses industries du secteur des entreprises, et ce, à divers niveaux d'agrégation industrielle.Nous décrirons le cadre méthodologique et les sources d'information qui servent à élaborer ces indices par principal secteur et la base de données sur la productivité par industrie (KLEMS). Plus précisément, notre but sera :de décrire le contexte des programmes de la productivité multifactorielle par principal secteur et par industrie;d'exposer le cadre méthodologique de mesure de la PMF;de décrire les sources d'information et les données de ces programmes;de dresser un ordre de qualité pour les données KLEMS par industrie;de décrire un plan de recherche pour ce même programme.

    Date de diffusion : 2007-12-06

  • Articles et rapports : 11F0027M2007047
    Description :

    Le présent document porte sur l'effet des observations atypiques présentes dans la base de données KLEMS (capital, travail, énergie, matières et services) et propose une méthode pour le contrer. Le niveau de désagrégation, la construction des données et les chocs économiques peuvent se traduire par des observations atypiques susceptibles d'influer sur les estimations et sur l'inférence si des précautions ne sont pas prises. Les prétests couramment utilisés, tels que les tests DFA (Dickey-Fuller amélioré) et KPSS (Kwaitkowski, Phillips, Schmidt et Shin), doivent être appliqués avec prudence dans ce contexte parce qu'ils sont sensibles aux points de données inhabituels. En outre, les méthodes les plus connues qui sont employées pour établir des estimations statistiques, comme la méthode des moindres carrés ordinaires, peuvent ne pas fonctionner correctement en présence d'observations atypiques. Afin de pallier ce problème, le document illustre une méthode robuste d'estimation des relations statistiques.

    Date de diffusion : 2007-12-05

  • Produits techniques : 15-206-X2007010
    Description :

    Le présent document porte sur l'impact des révisions apportées aux estimations de la productivité du travail et aux variables associées incluses dans le cycle de révision des Comptes nationaux de 2003 à 2006 pour le Canada et de 2004 à 2006 pour les États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-11-27

  • Produits techniques : 15-206-X2007012
    Description :

    Ce document présente un examen des divers produits inclus dans le programme des estimations trimestrielles de la productivité du travail. Il décrit la nature de la volatilité des estimations à très court terme et examine les propriétés des révisions apportées aux estimations de la productivité du travail au Canada et à ses composantes (PIB et heures travaillées) depuis la mise en oeuvre du programme en 2001.

    Date de diffusion : 2007-10-18

  • Produits techniques : 15-206-X2007011
    Description :

    Cette étude examine la performance canadienne en terme de productivité au cours de la période 1961 to 2005. Elle étudie la croissance la productivité du travail et les sources de cette croissance en terme de productivité multifactorielle, de contribution de l'intensité du capital et d'amélioration des compétences des travailleurs. Elle examine aussi l'apport de la productivité à la croissance économique et à l'amélioration du niveau de vie. Enfin, cette étude analyse la part du revenu allant au travail et la rémunération horaire réelle des travailleurs. Les données publiées dans la présente étude se fondent sur la nouvelle base de données KLEMS qui a été diffusée le 25 juin 2007 (http://www.statcan.gc.ca/pub/13-605-x/13-605-x2007005-fra.htm).

    Date de diffusion : 2007-09-13

  • Articles et rapports : 11-624-M2007016
    Description :

    Le propos de cette étude est d'examiner les différences du produit intérieur brut (PIB) par habitant entre le Canada et les États-Unis de 1994 à 2005. L'étude démontre que l'écart du PIB par habitant entre les deux pays a légèrement rétréci au cours de cette période. Elle décompose également cet écart en deux sous-composantes - la productivité et l'intensité du travail - et montre que leur importance relative a considérablement changé après 2000. Si l'écart de production a diminué légèrement depuis 2000, c'est principalement en raison d'un accroissement des heures travaillées par habitant au Canada par rapport aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-08-31

  • Produits techniques : 15-206-X2007013
    Description :

    Les auteurs du présent document comparent la croissance à long terme de la productivité du travail au Canada et aux États-Unis de 1961 à 2006. Au cours de toute cette période, le taux de croissance de la productivité du travail dans ces deux pays était environ le même. Par contre, la croissance au Canada était supérieure à celle des États-Unis jusqu'au début des années 1980. Depuis, la croissance de la productivité du travail aux États-unis dépasse celle du Canada. L'écart s'est agrandi particulièrement après l'an 2000. Dans le présent document, nous décomposons également la croissance de la productivité du travail en trois éléments : celle qui découle de l'augmentation de l'intensité du capital, celle qui découle de l'augmentation du niveau de compétence de la population active (en raison de variations dans la composition de la main-d'oeuvre) et un résidu (la croissance de la productivité multifactorielle). Les deux premiers éléments (qui relèvent tous deux d'un investissement : le premier dans les machines et les structures, le second dans la formation) étaient plus importants au Canada. Le dernier (un résidu qu'on appelle souvent progrès technologique) était plus grand aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-08-28

  • Articles et rapports : 13-605-X20070059999
    Description :

    Le 25 juin 2007, Statistique Canada diffusera une nouvelle base de données sectorielles de nature expérimentale qui offrira pour la première fois une série de données sur la productivité multifactorielle (PMF), la production et les facteurs englobant le capital (K), le travail (L), l'énergie (E), les matières (M) et les services achetés (S), laquelle série sera extrapolée rétrospectivement à 1961 et fondée sur le nouveau Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN). Les responsables des Comptes canadiens de productivité ont élaboré la base de données KLEMS par l'extrapolation rétrospective de chaque série au moyen de méthodes conformes à celles du Système de comptabilité nationale.

    Date de diffusion : 2007-06-25

  • Produits techniques : 15-206-X2007009
    Description :

    Le but de l'étude est d'examiner les effets de diverses méthodes de calcul du coût d'usage du capital sur les estimations des indices de prix et de volume des services de capital. Nous déterminons la sensibilité des résultats à l'utilisation d'un taux de rendement exogène par opposition à endogène, à divers moyens d'inclure les gains en capital et à l'ajout ou non de corrections pour tenir compte des paramètres fiscaux. Enfin, nous étudions l'effet des diverses formules du coût d'usage du capital sur l'estimation de la croissance de la productivité multifactorielle.

    Date de diffusion : 2007-04-04

  • Produits techniques : 15-206-X2007008
    Description :

    Cette étude est la troisième d'une série portant sur le projet initié à l'automne 2003 par les Comptes canadiens de productivité de Statistique Canada en vue de comparer les niveaux de productivité entre le Canada et les États-Unis. Le propos de cette étude vise à examiner la comparabilité des composantes du marché du travail entre ces deux pays qui font partie des sources de variation du produit intérieur brut (PIB) par habitant des deux pays. Cette étude peut être subdivisée en trois sections. La première section développe et illustre le cadre conceptuel et méthodologique nécessaire pour rendre les estimations de la main-d'oeuvre et de la population du Canada et des États-Unis comparables en termes de niveau. La deuxième section présente des révisions et une mise à jour jusqu'en 2005 des écarts de PIB par habitant et de ses composantes qui avaient été présentées pour la première fois dans l'étude de Baldwin, Maynard et Wong (2005) qui couvrait alors la période de 1994 à 2002.

    Finalement, en utilisant l'année 2000 à titre d'exemple, cette étude tente de quantifier « l'erreur statistique » qui découle de l'utilisation de statistiques inadéquates ou non conçues pour ce genre de comparaison internationale. Cet exercice démontre que la comparabilité des données sur les heures travaillées par emploi est particulièrement importante pour départager l'origine des différences de PIB par habitant entre la productivité du travail et les heures travaillées par habitant. La pire erreur consiste à comparer des heures travaillées estimées à partir d'une enquête auprès des employeurs avec celles obtenues d'une enquête auprès des ménages. Une telle comparaison entre le Canada et les États-Unis fait attribuer dans une proportion estimée à 72 % l'écart de PIB par habitant à la productivité du travail alors qu'en réalité il comptait pour à peine 36 % en 2000.

    Date de diffusion : 2007-03-26

  • Articles et rapports : 11-010-X20070039602
    Description :

    Le ralentissement de la productivité en 2006 a pris naissance principalement dans les mines et la fabrication. La perte de productivité dans les mines s'inscrit dans une tendance à long terme, tandis que, dans la fabrication, il s'agit surtout d'un phénomène cyclique. De nombreux secteurs sont aux prises avec un problème de qualité de main-d'oeuvre, en particulier dans l'Ouest canadien.

    Date de diffusion : 2007-03-15

  • Articles et rapports : 13-604-M2007054
    Description :

    Les raisons à l'origine du ralentissement de la croissance de la production par rapport à l'emploi en 2006 sont l'objet du présent article. Les deux mesures ont fréquemment évolué en tandem au cours des dernières années, y compris durant la majeure partie de 2002 et 2003. Les sources du ralentissement de la productivité par industrie en 2006 sont examinées, ainsi que l'impact négatif des pénuries de main-d'oeuvre sur la qualité des effectifs, en particulier dans l'ouest du Canada.

    Date de diffusion : 2007-02-23

  • Produits techniques : 15-206-X2007005
    Description :

    Le présent document décrit la production, pour un ensemble varié d'actifs, de diverses courbes de dépréciation fondées sur les profils des prix de revente et des mises hors service. Cet exercice permet d'étudier la sensibilité des estimations de la croissance du stock de capital et des services du capital à divers modèles d'estimation de la dépréciation.

    Premièrement, nous recourons aux techniques d'analyse de la survie pour estimer les variations de la valeur de l'actif durant sa vie utile. Deuxièmement, nous suivons une méthode en deux étapes où nous estimons d'abord la fonction de mise hors service des actifs usagés (actifs mis hors service à un prix nul), puis utilisons les estimations résultantes pour corriger le biais de sélection qui a lieu lorsqu'on utilise uniquement des prix d'actifs usagés positifs pour produire les courbes âge prix en vue de calculer les taux de dépréciation. Enfin, une troisième méthode consiste à spécifier et à estimer conjointement une fonction de mise hors service et une fonction d'efficacité de l'actif.

    Ces trois méthodes produisent des courbes de dépréciation de forme convexe. Un profil de dépréciation accélérée se dégage pour bon nombre d'actifs classés dans la catégorie des machines et du matériel et celle des bâtiments et travaux de génie.

    Nous comparons aussi les estimations ex post de la durée de vie utile qui sont fondées sur les résultats à la durée de vie prévue ex ante et constatons qu'elles sont fort semblables. Par conséquent, nous choisissons de nous servir des valeurs ex ante de la durée de vie et de l'information tirée des taux ex post sur la vitesse de diminution de la valeur d'un actif en vue de générer un ensemble de taux de dépréciation utilisables dans les comptes de productivité.

    Enfin, nous utilisons notre modèle de dépréciation pour produire des estimations de la croissance du stock de capital et des services du capital au cours de la période allant de 1961 à 1996. Nous constatons que les estimations résultantes du stock de capital et des services du capital sont forts semblables à celles calculées antérieurement.

    Date de diffusion : 2007-02-12

  • Produits techniques : 15-206-X2007007
    Description :

    Les statistiques sur la productivité suscitent beaucoup d'attention parce qu'elles constituent des indicateurs clés des progrès économiques. Le présent document rend compte de la croissance moyenne de la productivité du travail au niveau provincial, de 1997 à 2005. Il montre comment les différences à moyen terme dans la croissance de la productivité ont influencé les niveaux relatifs de productivité du travail dans les différentes provinces. Selon les données, la situation relative de la plupart des provinces est demeurée assez stable au cours de la période de 1997 à 2005, en comparaison avec les variations qui ont touché la moyenne nationale. Il existe une exception digne de mention, à savoir Terre-Neuve-et-Labrador, où la croissance moyenne de la productivité a été beaucoup plus forte pendant cette période que dans les autres provinces, ce qui a contribué à améliorer de façon substantielle la productivité du travail relative de cette province, au moment de l'évaluation en termes réels.

    Le présent document porte également sur l'effet qu'un deuxième facteur - les variations des prix reçus pour les produits - a exercé sur les différences de productivité nominale d'une province à l'autre. Selon les données, les provinces de l'Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador, riches en ressources, ont largement profité de la hausse relative des prix.

    Date de diffusion : 2007-01-15

  • Produits techniques : 15-206-X2007006
    Description :

    Le présent document s'appuie sur les bases de données servant à la construction des comptes de productivité de Statistique Canada afin d'examiner les sources de croissance dans l'économie canadienne et l'évolution de la croissance de la productivité au Canada au cours de la période de 1961 à 2002. Nous utilisons une nouvelle série chronologique fondée sur le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord. L'analyse est structurée selon le cadre comptable de la croissance. Ce cadre fournit des estimations de l'importance relative du facteur travail, des investissements en immobilisations et de la croissance de la productivité. Les données requises pour répondre à cette question permettent également d'examiner les changements observés dans la composition des facteurs capital et travail. En outre, nous exposons les facteurs sous jacents qui déterminent la productivité du travail (productivité multifactorielle, approfondissement du capital et relèvement du niveau de compétence). Comme la base de données est construite au niveau de l'industrie, toutes ces relations peuvent être examinées au niveau tant de l'économie dans son ensemble que des différentes industries.

    Date de diffusion : 2007-01-12

Données (3)

Données (3) (3 results)

Analyses (5)

Analyses (5) (5 of 5 results)

  • Articles et rapports : 11F0027M2007047
    Description :

    Le présent document porte sur l'effet des observations atypiques présentes dans la base de données KLEMS (capital, travail, énergie, matières et services) et propose une méthode pour le contrer. Le niveau de désagrégation, la construction des données et les chocs économiques peuvent se traduire par des observations atypiques susceptibles d'influer sur les estimations et sur l'inférence si des précautions ne sont pas prises. Les prétests couramment utilisés, tels que les tests DFA (Dickey-Fuller amélioré) et KPSS (Kwaitkowski, Phillips, Schmidt et Shin), doivent être appliqués avec prudence dans ce contexte parce qu'ils sont sensibles aux points de données inhabituels. En outre, les méthodes les plus connues qui sont employées pour établir des estimations statistiques, comme la méthode des moindres carrés ordinaires, peuvent ne pas fonctionner correctement en présence d'observations atypiques. Afin de pallier ce problème, le document illustre une méthode robuste d'estimation des relations statistiques.

    Date de diffusion : 2007-12-05

  • Articles et rapports : 11-624-M2007016
    Description :

    Le propos de cette étude est d'examiner les différences du produit intérieur brut (PIB) par habitant entre le Canada et les États-Unis de 1994 à 2005. L'étude démontre que l'écart du PIB par habitant entre les deux pays a légèrement rétréci au cours de cette période. Elle décompose également cet écart en deux sous-composantes - la productivité et l'intensité du travail - et montre que leur importance relative a considérablement changé après 2000. Si l'écart de production a diminué légèrement depuis 2000, c'est principalement en raison d'un accroissement des heures travaillées par habitant au Canada par rapport aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-08-31

  • Articles et rapports : 13-605-X20070059999
    Description :

    Le 25 juin 2007, Statistique Canada diffusera une nouvelle base de données sectorielles de nature expérimentale qui offrira pour la première fois une série de données sur la productivité multifactorielle (PMF), la production et les facteurs englobant le capital (K), le travail (L), l'énergie (E), les matières (M) et les services achetés (S), laquelle série sera extrapolée rétrospectivement à 1961 et fondée sur le nouveau Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN). Les responsables des Comptes canadiens de productivité ont élaboré la base de données KLEMS par l'extrapolation rétrospective de chaque série au moyen de méthodes conformes à celles du Système de comptabilité nationale.

    Date de diffusion : 2007-06-25

  • Articles et rapports : 11-010-X20070039602
    Description :

    Le ralentissement de la productivité en 2006 a pris naissance principalement dans les mines et la fabrication. La perte de productivité dans les mines s'inscrit dans une tendance à long terme, tandis que, dans la fabrication, il s'agit surtout d'un phénomène cyclique. De nombreux secteurs sont aux prises avec un problème de qualité de main-d'oeuvre, en particulier dans l'Ouest canadien.

    Date de diffusion : 2007-03-15

  • Articles et rapports : 13-604-M2007054
    Description :

    Les raisons à l'origine du ralentissement de la croissance de la production par rapport à l'emploi en 2006 sont l'objet du présent article. Les deux mesures ont fréquemment évolué en tandem au cours des dernières années, y compris durant la majeure partie de 2002 et 2003. Les sources du ralentissement de la productivité par industrie en 2006 sont examinées, ainsi que l'impact négatif des pénuries de main-d'oeuvre sur la qualité des effectifs, en particulier dans l'ouest du Canada.

    Date de diffusion : 2007-02-23

Références (11)

Références (11) (11 of 11 results)

  • Produits techniques : 15-206-X2007015
    Description :

    Dans le présent document, nous procédons à une comparaison internationale de la croissance de la productivité à long terme dans les industries canadiennes et américaines de la fabrication pour la période de 1961 à 2003. Nous avons déterminé que les taux de croissance annuelle moyenne de la productivité du travail ont été à peu près identiques dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États-Unis pendant la période de 1961 à 2003. Toutefois, les sources de la croissance de la productivité du travail différaient dans les deux pays. L'approfondissement des facteurs intermédiaires a constitué une source plus importante de croissance de la productivité du travail au Canada qu'aux États-Unis, tandis que l'investissement en capital et la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) ont joué un rôle plus grand aux États-Unis qu'au Canada. Après 1996, la croissance de la productivité du travail au Canada était plus faible qu'aux États-Unis. La croissance plus lente de la productivité du travail après 1996 au Canada par rapport aux États-Unis a été causée par une croissance plus lente de la PMF et d'une croissance également plus lente de l'intensité du capital. La croissance plus lente de la PMF au Canada a été à l'origine de 60 % de la différence dans la croissance de la productivité du travail entre le Canada et les États-Unis, et la croissance plus lente de l'intensité du capital, de 30 %. La croissance plus lente de la PMF dans le secteur de la fabrication au Canada par rapport aux États-Unis après 1996 a été attribuable à une croissance plus faible de la PMF dans l'industrie des produits informatiques et électroniques. La croissance plus lente du ratio capital-travail dans le secteur canadien de la fabrication par rapport au secteur américain, après 1996, comporte un lien avec les variations des prix relatifs des facteurs capital et travail dans les deux pays.

    Date de diffusion : 2007-12-18

  • Produits techniques : 15-206-X2007014
    Description :

    Le secteur des Comptes canadiens de productivité (CCP) de Statistique Canada consacre deux programmes à la productivité multifactorielle (PMF).

    Le Programme de la productivité multifactorielle par principal secteur établit des indices pour l'ensemble du secteur des entreprises et les groupes d'industrie qui le composent.

    Le Programme de la productivité multifactorielle par industrie ou Programme KLEMS de productivité par industrie tient une base de données comprenant des indices de productivité multifactorielle sur la production et les facteurs englobant le capital (K), le travail (L), l'énergie (E), les matières (M) et les services (S) comme inrants dans les diverses industries du secteur des entreprises, et ce, à divers niveaux d'agrégation industrielle.Nous décrirons le cadre méthodologique et les sources d'information qui servent à élaborer ces indices par principal secteur et la base de données sur la productivité par industrie (KLEMS). Plus précisément, notre but sera :de décrire le contexte des programmes de la productivité multifactorielle par principal secteur et par industrie;d'exposer le cadre méthodologique de mesure de la PMF;de décrire les sources d'information et les données de ces programmes;de dresser un ordre de qualité pour les données KLEMS par industrie;de décrire un plan de recherche pour ce même programme.

    Date de diffusion : 2007-12-06

  • Produits techniques : 15-206-X2007010
    Description :

    Le présent document porte sur l'impact des révisions apportées aux estimations de la productivité du travail et aux variables associées incluses dans le cycle de révision des Comptes nationaux de 2003 à 2006 pour le Canada et de 2004 à 2006 pour les États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-11-27

  • Produits techniques : 15-206-X2007012
    Description :

    Ce document présente un examen des divers produits inclus dans le programme des estimations trimestrielles de la productivité du travail. Il décrit la nature de la volatilité des estimations à très court terme et examine les propriétés des révisions apportées aux estimations de la productivité du travail au Canada et à ses composantes (PIB et heures travaillées) depuis la mise en oeuvre du programme en 2001.

    Date de diffusion : 2007-10-18

  • Produits techniques : 15-206-X2007011
    Description :

    Cette étude examine la performance canadienne en terme de productivité au cours de la période 1961 to 2005. Elle étudie la croissance la productivité du travail et les sources de cette croissance en terme de productivité multifactorielle, de contribution de l'intensité du capital et d'amélioration des compétences des travailleurs. Elle examine aussi l'apport de la productivité à la croissance économique et à l'amélioration du niveau de vie. Enfin, cette étude analyse la part du revenu allant au travail et la rémunération horaire réelle des travailleurs. Les données publiées dans la présente étude se fondent sur la nouvelle base de données KLEMS qui a été diffusée le 25 juin 2007 (http://www.statcan.gc.ca/pub/13-605-x/13-605-x2007005-fra.htm).

    Date de diffusion : 2007-09-13

  • Produits techniques : 15-206-X2007013
    Description :

    Les auteurs du présent document comparent la croissance à long terme de la productivité du travail au Canada et aux États-Unis de 1961 à 2006. Au cours de toute cette période, le taux de croissance de la productivité du travail dans ces deux pays était environ le même. Par contre, la croissance au Canada était supérieure à celle des États-Unis jusqu'au début des années 1980. Depuis, la croissance de la productivité du travail aux États-unis dépasse celle du Canada. L'écart s'est agrandi particulièrement après l'an 2000. Dans le présent document, nous décomposons également la croissance de la productivité du travail en trois éléments : celle qui découle de l'augmentation de l'intensité du capital, celle qui découle de l'augmentation du niveau de compétence de la population active (en raison de variations dans la composition de la main-d'oeuvre) et un résidu (la croissance de la productivité multifactorielle). Les deux premiers éléments (qui relèvent tous deux d'un investissement : le premier dans les machines et les structures, le second dans la formation) étaient plus importants au Canada. Le dernier (un résidu qu'on appelle souvent progrès technologique) était plus grand aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-08-28

  • Produits techniques : 15-206-X2007009
    Description :

    Le but de l'étude est d'examiner les effets de diverses méthodes de calcul du coût d'usage du capital sur les estimations des indices de prix et de volume des services de capital. Nous déterminons la sensibilité des résultats à l'utilisation d'un taux de rendement exogène par opposition à endogène, à divers moyens d'inclure les gains en capital et à l'ajout ou non de corrections pour tenir compte des paramètres fiscaux. Enfin, nous étudions l'effet des diverses formules du coût d'usage du capital sur l'estimation de la croissance de la productivité multifactorielle.

    Date de diffusion : 2007-04-04

  • Produits techniques : 15-206-X2007008
    Description :

    Cette étude est la troisième d'une série portant sur le projet initié à l'automne 2003 par les Comptes canadiens de productivité de Statistique Canada en vue de comparer les niveaux de productivité entre le Canada et les États-Unis. Le propos de cette étude vise à examiner la comparabilité des composantes du marché du travail entre ces deux pays qui font partie des sources de variation du produit intérieur brut (PIB) par habitant des deux pays. Cette étude peut être subdivisée en trois sections. La première section développe et illustre le cadre conceptuel et méthodologique nécessaire pour rendre les estimations de la main-d'oeuvre et de la population du Canada et des États-Unis comparables en termes de niveau. La deuxième section présente des révisions et une mise à jour jusqu'en 2005 des écarts de PIB par habitant et de ses composantes qui avaient été présentées pour la première fois dans l'étude de Baldwin, Maynard et Wong (2005) qui couvrait alors la période de 1994 à 2002.

    Finalement, en utilisant l'année 2000 à titre d'exemple, cette étude tente de quantifier « l'erreur statistique » qui découle de l'utilisation de statistiques inadéquates ou non conçues pour ce genre de comparaison internationale. Cet exercice démontre que la comparabilité des données sur les heures travaillées par emploi est particulièrement importante pour départager l'origine des différences de PIB par habitant entre la productivité du travail et les heures travaillées par habitant. La pire erreur consiste à comparer des heures travaillées estimées à partir d'une enquête auprès des employeurs avec celles obtenues d'une enquête auprès des ménages. Une telle comparaison entre le Canada et les États-Unis fait attribuer dans une proportion estimée à 72 % l'écart de PIB par habitant à la productivité du travail alors qu'en réalité il comptait pour à peine 36 % en 2000.

    Date de diffusion : 2007-03-26

  • Produits techniques : 15-206-X2007005
    Description :

    Le présent document décrit la production, pour un ensemble varié d'actifs, de diverses courbes de dépréciation fondées sur les profils des prix de revente et des mises hors service. Cet exercice permet d'étudier la sensibilité des estimations de la croissance du stock de capital et des services du capital à divers modèles d'estimation de la dépréciation.

    Premièrement, nous recourons aux techniques d'analyse de la survie pour estimer les variations de la valeur de l'actif durant sa vie utile. Deuxièmement, nous suivons une méthode en deux étapes où nous estimons d'abord la fonction de mise hors service des actifs usagés (actifs mis hors service à un prix nul), puis utilisons les estimations résultantes pour corriger le biais de sélection qui a lieu lorsqu'on utilise uniquement des prix d'actifs usagés positifs pour produire les courbes âge prix en vue de calculer les taux de dépréciation. Enfin, une troisième méthode consiste à spécifier et à estimer conjointement une fonction de mise hors service et une fonction d'efficacité de l'actif.

    Ces trois méthodes produisent des courbes de dépréciation de forme convexe. Un profil de dépréciation accélérée se dégage pour bon nombre d'actifs classés dans la catégorie des machines et du matériel et celle des bâtiments et travaux de génie.

    Nous comparons aussi les estimations ex post de la durée de vie utile qui sont fondées sur les résultats à la durée de vie prévue ex ante et constatons qu'elles sont fort semblables. Par conséquent, nous choisissons de nous servir des valeurs ex ante de la durée de vie et de l'information tirée des taux ex post sur la vitesse de diminution de la valeur d'un actif en vue de générer un ensemble de taux de dépréciation utilisables dans les comptes de productivité.

    Enfin, nous utilisons notre modèle de dépréciation pour produire des estimations de la croissance du stock de capital et des services du capital au cours de la période allant de 1961 à 1996. Nous constatons que les estimations résultantes du stock de capital et des services du capital sont forts semblables à celles calculées antérieurement.

    Date de diffusion : 2007-02-12

  • Produits techniques : 15-206-X2007007
    Description :

    Les statistiques sur la productivité suscitent beaucoup d'attention parce qu'elles constituent des indicateurs clés des progrès économiques. Le présent document rend compte de la croissance moyenne de la productivité du travail au niveau provincial, de 1997 à 2005. Il montre comment les différences à moyen terme dans la croissance de la productivité ont influencé les niveaux relatifs de productivité du travail dans les différentes provinces. Selon les données, la situation relative de la plupart des provinces est demeurée assez stable au cours de la période de 1997 à 2005, en comparaison avec les variations qui ont touché la moyenne nationale. Il existe une exception digne de mention, à savoir Terre-Neuve-et-Labrador, où la croissance moyenne de la productivité a été beaucoup plus forte pendant cette période que dans les autres provinces, ce qui a contribué à améliorer de façon substantielle la productivité du travail relative de cette province, au moment de l'évaluation en termes réels.

    Le présent document porte également sur l'effet qu'un deuxième facteur - les variations des prix reçus pour les produits - a exercé sur les différences de productivité nominale d'une province à l'autre. Selon les données, les provinces de l'Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador, riches en ressources, ont largement profité de la hausse relative des prix.

    Date de diffusion : 2007-01-15

  • Produits techniques : 15-206-X2007006
    Description :

    Le présent document s'appuie sur les bases de données servant à la construction des comptes de productivité de Statistique Canada afin d'examiner les sources de croissance dans l'économie canadienne et l'évolution de la croissance de la productivité au Canada au cours de la période de 1961 à 2002. Nous utilisons une nouvelle série chronologique fondée sur le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord. L'analyse est structurée selon le cadre comptable de la croissance. Ce cadre fournit des estimations de l'importance relative du facteur travail, des investissements en immobilisations et de la croissance de la productivité. Les données requises pour répondre à cette question permettent également d'examiner les changements observés dans la composition des facteurs capital et travail. En outre, nous exposons les facteurs sous jacents qui déterminent la productivité du travail (productivité multifactorielle, approfondissement du capital et relèvement du niveau de compétence). Comme la base de données est construite au niveau de l'industrie, toutes ces relations peuvent être examinées au niveau tant de l'économie dans son ensemble que des différentes industries.

    Date de diffusion : 2007-01-12

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :