Statistiques par sujet – Indicateurs avancés

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Année de publication

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

4 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Année de publication

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Année de publication

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (6)

Tout (6) (6 of 6 results)

  • Produits techniques : 15-206-X2007007
    Description :

    Les statistiques sur la productivité suscitent beaucoup d'attention parce qu'elles constituent des indicateurs clés des progrès économiques. Le présent document rend compte de la croissance moyenne de la productivité du travail au niveau provincial, de 1997 à 2005. Il montre comment les différences à moyen terme dans la croissance de la productivité ont influencé les niveaux relatifs de productivité du travail dans les différentes provinces. Selon les données, la situation relative de la plupart des provinces est demeurée assez stable au cours de la période de 1997 à 2005, en comparaison avec les variations qui ont touché la moyenne nationale. Il existe une exception digne de mention, à savoir Terre-Neuve-et-Labrador, où la croissance moyenne de la productivité a été beaucoup plus forte pendant cette période que dans les autres provinces, ce qui a contribué à améliorer de façon substantielle la productivité du travail relative de cette province, au moment de l'évaluation en termes réels.

    Le présent document porte également sur l'effet qu'un deuxième facteur - les variations des prix reçus pour les produits - a exercé sur les différences de productivité nominale d'une province à l'autre. Selon les données, les provinces de l'Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador, riches en ressources, ont largement profité de la hausse relative des prix.

    Date de diffusion : 2007-01-15

  • Produits techniques : 11F0024M2005000
    Description :

    Cette année, le thème de la conférence est axé sur la croissance économique, la création de richesse et le développement durable. Dans notre économie en constante évolution, le besoin de solutions innovatrices et de recherche créative est de plus en plus important. Alors que notre collectivité globale continue d'évoluer, nous devons comprendre les forces sociales et économiques qui nous touchent tous et toutes.

    Le thème de la conférence économique 2006 touche à plusieurs aspects de la vie économique et sociale du Canada et est abordé dans quatre sous-thèmes. Les auteurs sont invités à soumettre des communications sur des sujets qui sont reliés à l'un des sous-thèmes énumérés ci-dessous :

    1. Innovation, productivité et investissement : cycle économique; changement technologique; organisation industrielle; infrastructure; pratiques commerciales; technologie de l'information et de la communication; écoefficacité.

    2. Capital humain, social et naturel : vieillissement; immigration; enfants; familles; répartition des revenus et faible revenu; cohésion sociale; exclusion sociale; littératie et autres ensembles de compétences; santé; éducation et apprentissage; mobilité géographique, utilisation des ressources naturelles et de l'énergie; comptabilité des ressources.

    3. Interdépendance globale, nouveaux marchés et questions régionales : commerce; intégration; multinationales; investissement étranger direct; taux de change; balance des paiements; villes et plus petites collectivités; menaces pour le commerce et le développement.

    4. Effets du marché et résultats sociaux : emploi et chômage; gains et salaires; impartition; évolution sociale; stabilité d'emploi et activités professionnelles.

    Date de diffusion : 2005-10-20

  • Produits techniques : 11F0024M2004000
    Description :

    Le rythme accéléré du changement social, environnemental et technologique présente de nouveaux défis pour l'économie et la société. Pour relever ces défis, il faut bien les cerner, les mesurer avec précision et les comprendre parfaitement. La recherche fondamentale joue un rôle prépondérant dans ce processus.

    Les 7 et 8 juin 2004, Statistique Canada tiendra sa quinzième Conférence économique annuelle. Celle ci regroupera des chercheurs représentant le monde des affaires, les administrations publiques, le secteur de la recherche et le monde du travail, qui tenteront de jeter de la lumière sur les enjeux économiques et sociaux de l'heure. Cette activité fournira une expérience stimulante et dynamique aux présentateurs et aux participants, et favorisera l'échange d'idées ainsi que l'évaluation critique des questions empiriques et théoriques ainsi que de celles liées aux données. Le thème de cette année est le suivant : « Nouveaux défis : Le point sur l'économie et la société ».

    La Conférence économique 2004 vous fournira l'occasion de prendre connaissance des nouvelles recherches, d'examiner les idées les plus récentes, de participer à des discussions et d'acquérir de nouvelles connaissances. Le programme de la conférence regroupe des experts de la recherche socioéconomique de toutes les régions du Canada et d'autres pays, en vue d'examiner les enjeux émergents de l'économie et de la société d'aujourd'hui.

    La Conférence économique 2004 comprendra plusieurs séances plénières auxquelles participeront des conférenciers invités qui sont des experts dans leur domaine. Elle comprendra en outre des exposés qui permettront aux participants d'examiner des travaux de recherche et d'exprimer de nouvelles idées sur des sujets liés à l'un des sous thèmes énumérés ci dessous : - la croissance économique; - le visage changeant du Canada; - l'environnement et l'activité économique; - l'infrastructure.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007448
    Description :

    Dans ce rapport, on présente une analyse quantitative de la contribution du capital public à la croissance de la productivité du secteur canadien des entreprises. La méthode élaborée dans l'étude intègre les forces exercées par la demande et par l'offre, y compris la contribution du capital public, susceptibles d'influer sur la productivité. On évalue le modèle au moyen de données désagrégées couvrant 37 branches d'activité du secteur canadien des entreprises de 1961 à 2000. Les résultats indiquent que les facteurs qui contribuent le plus à la croissance de la productivité, tant au niveau de la branche d'activité qu'au niveau agrégé, sont le progrès technique et la demande exogène (représentant l'effet de la croissance du revenu agrégé et de la population). De 1961 à 2000, la contribution du capital public à la croissance globale de la productivité multifactorielle du secteur des entreprises a été d'environ 18 %. Cette valeur est légèrement inférieure aux chiffres déjà publiés. Toutefois, l'importance de la contribution du capital public à la croissance de la productivité varie considérablement selon la branche d'activité et se concrétise surtout dans les transports, le commerce et les services d'utilité publique.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007449
    Description :

    Le secteur des administrations locales et des États est propriétaire de près de 90 % des immobilisations corporelles non militaires et de 70 % du matériel non militaire aux États Unis. Par conséquent, les administrations locales et des États sont les décideurs clés en ce qui concerne les niveaux d'investissement en infrastructure. Cependant, en tant que gardiens de l'infrastructure, les États ont eu un passé difficile. Selon les études d'ingénierie actuelles portant sur les immobilisations corporelles aux États Unis, une grande partie de ces biens seraient en mauvais état et il faudrait investir près de 1,6 millions de dollars durant les cinq prochaines années pour rendre leur pleine fonctionnalité aux principaux types d'infrastructures.

    Les États affichent dernièrement un regain d'intérêt pour l'utilisation de l'investissement de capitaux dans l'infrastructure comme outil de développement économique. Selon les théories populaires du développement économique fondées sur l'amélioration des agglomérations industrielles, l'état des infrastructures clés est souvent un facteur qui entre en cause dans la croissance économique. Même si de nombreux États acceptent cette conclusion, ils se trouvent devant une énigme stratégique. Face à une situation fiscale serrée, les États et les administrations locales tâchent de déterminer quels investissements en infrastructure importent pour relancer la croissance économique. Dans ce document, l'auteur examine ce que l'on sait sur la mesure de l'effet de l'investissement en infrastructure et se penche sur la question de savoir si les États posent les bonnes questions avant de faire des dépenses en infrastructure.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007455
    Description :

    Le présent document fournit une analyse empirique des niveaux et des tendances en matière de diversité industrielle pour les villes canadiennes au cours des dix dernières années (1992 à 2002), années qui ont marqué une période de changements structurels importants dans l'économie canadienne. On a l'impression que les villes diversifiées sont plus stables et qu'elles fournissent un contexte qui suscite une croissance économique plus forte. À partir de données détaillées au niveau de l'établissement pour des entreprises provenant de toute la gamme des petites et des grandes villes au Canada, l'étude montre que les niveaux de diversité varient de façon considérable d'une ville à l'autre, les villes les plus peuplées étant beaucoup plus diversifiées que celles où la population est moins importante. Même s'il existe un rapport positif étroit entre la diversité et la population d'une ville, les villes relativement petites (celles dont la population se situe autour de 100 000 habitants) peuvent atteindre des niveaux de diversité qui se rapprochent de ceux des grands centres urbains. Par conséquent, la plupart des Canadiens vivent dans des environnements économiques urbains relativement diversifiés. Au fil du temps, le niveau de diversité des villes au Canada a augmenté de façon générale. Cela est particulièrement vrai dans le cas des petites villes dont la population est inférieure à 100 000 habitants. Les villes les plus importantes ont connu des baisses de leur niveau de diversité.

    Date de diffusion : 2004-11-25

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (0)

Analyses (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Références (6)

Références (6) (6 of 6 results)

  • Produits techniques : 15-206-X2007007
    Description :

    Les statistiques sur la productivité suscitent beaucoup d'attention parce qu'elles constituent des indicateurs clés des progrès économiques. Le présent document rend compte de la croissance moyenne de la productivité du travail au niveau provincial, de 1997 à 2005. Il montre comment les différences à moyen terme dans la croissance de la productivité ont influencé les niveaux relatifs de productivité du travail dans les différentes provinces. Selon les données, la situation relative de la plupart des provinces est demeurée assez stable au cours de la période de 1997 à 2005, en comparaison avec les variations qui ont touché la moyenne nationale. Il existe une exception digne de mention, à savoir Terre-Neuve-et-Labrador, où la croissance moyenne de la productivité a été beaucoup plus forte pendant cette période que dans les autres provinces, ce qui a contribué à améliorer de façon substantielle la productivité du travail relative de cette province, au moment de l'évaluation en termes réels.

    Le présent document porte également sur l'effet qu'un deuxième facteur - les variations des prix reçus pour les produits - a exercé sur les différences de productivité nominale d'une province à l'autre. Selon les données, les provinces de l'Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador, riches en ressources, ont largement profité de la hausse relative des prix.

    Date de diffusion : 2007-01-15

  • Produits techniques : 11F0024M2005000
    Description :

    Cette année, le thème de la conférence est axé sur la croissance économique, la création de richesse et le développement durable. Dans notre économie en constante évolution, le besoin de solutions innovatrices et de recherche créative est de plus en plus important. Alors que notre collectivité globale continue d'évoluer, nous devons comprendre les forces sociales et économiques qui nous touchent tous et toutes.

    Le thème de la conférence économique 2006 touche à plusieurs aspects de la vie économique et sociale du Canada et est abordé dans quatre sous-thèmes. Les auteurs sont invités à soumettre des communications sur des sujets qui sont reliés à l'un des sous-thèmes énumérés ci-dessous :

    1. Innovation, productivité et investissement : cycle économique; changement technologique; organisation industrielle; infrastructure; pratiques commerciales; technologie de l'information et de la communication; écoefficacité.

    2. Capital humain, social et naturel : vieillissement; immigration; enfants; familles; répartition des revenus et faible revenu; cohésion sociale; exclusion sociale; littératie et autres ensembles de compétences; santé; éducation et apprentissage; mobilité géographique, utilisation des ressources naturelles et de l'énergie; comptabilité des ressources.

    3. Interdépendance globale, nouveaux marchés et questions régionales : commerce; intégration; multinationales; investissement étranger direct; taux de change; balance des paiements; villes et plus petites collectivités; menaces pour le commerce et le développement.

    4. Effets du marché et résultats sociaux : emploi et chômage; gains et salaires; impartition; évolution sociale; stabilité d'emploi et activités professionnelles.

    Date de diffusion : 2005-10-20

  • Produits techniques : 11F0024M2004000
    Description :

    Le rythme accéléré du changement social, environnemental et technologique présente de nouveaux défis pour l'économie et la société. Pour relever ces défis, il faut bien les cerner, les mesurer avec précision et les comprendre parfaitement. La recherche fondamentale joue un rôle prépondérant dans ce processus.

    Les 7 et 8 juin 2004, Statistique Canada tiendra sa quinzième Conférence économique annuelle. Celle ci regroupera des chercheurs représentant le monde des affaires, les administrations publiques, le secteur de la recherche et le monde du travail, qui tenteront de jeter de la lumière sur les enjeux économiques et sociaux de l'heure. Cette activité fournira une expérience stimulante et dynamique aux présentateurs et aux participants, et favorisera l'échange d'idées ainsi que l'évaluation critique des questions empiriques et théoriques ainsi que de celles liées aux données. Le thème de cette année est le suivant : « Nouveaux défis : Le point sur l'économie et la société ».

    La Conférence économique 2004 vous fournira l'occasion de prendre connaissance des nouvelles recherches, d'examiner les idées les plus récentes, de participer à des discussions et d'acquérir de nouvelles connaissances. Le programme de la conférence regroupe des experts de la recherche socioéconomique de toutes les régions du Canada et d'autres pays, en vue d'examiner les enjeux émergents de l'économie et de la société d'aujourd'hui.

    La Conférence économique 2004 comprendra plusieurs séances plénières auxquelles participeront des conférenciers invités qui sont des experts dans leur domaine. Elle comprendra en outre des exposés qui permettront aux participants d'examiner des travaux de recherche et d'exprimer de nouvelles idées sur des sujets liés à l'un des sous thèmes énumérés ci dessous : - la croissance économique; - le visage changeant du Canada; - l'environnement et l'activité économique; - l'infrastructure.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007448
    Description :

    Dans ce rapport, on présente une analyse quantitative de la contribution du capital public à la croissance de la productivité du secteur canadien des entreprises. La méthode élaborée dans l'étude intègre les forces exercées par la demande et par l'offre, y compris la contribution du capital public, susceptibles d'influer sur la productivité. On évalue le modèle au moyen de données désagrégées couvrant 37 branches d'activité du secteur canadien des entreprises de 1961 à 2000. Les résultats indiquent que les facteurs qui contribuent le plus à la croissance de la productivité, tant au niveau de la branche d'activité qu'au niveau agrégé, sont le progrès technique et la demande exogène (représentant l'effet de la croissance du revenu agrégé et de la population). De 1961 à 2000, la contribution du capital public à la croissance globale de la productivité multifactorielle du secteur des entreprises a été d'environ 18 %. Cette valeur est légèrement inférieure aux chiffres déjà publiés. Toutefois, l'importance de la contribution du capital public à la croissance de la productivité varie considérablement selon la branche d'activité et se concrétise surtout dans les transports, le commerce et les services d'utilité publique.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007449
    Description :

    Le secteur des administrations locales et des États est propriétaire de près de 90 % des immobilisations corporelles non militaires et de 70 % du matériel non militaire aux États Unis. Par conséquent, les administrations locales et des États sont les décideurs clés en ce qui concerne les niveaux d'investissement en infrastructure. Cependant, en tant que gardiens de l'infrastructure, les États ont eu un passé difficile. Selon les études d'ingénierie actuelles portant sur les immobilisations corporelles aux États Unis, une grande partie de ces biens seraient en mauvais état et il faudrait investir près de 1,6 millions de dollars durant les cinq prochaines années pour rendre leur pleine fonctionnalité aux principaux types d'infrastructures.

    Les États affichent dernièrement un regain d'intérêt pour l'utilisation de l'investissement de capitaux dans l'infrastructure comme outil de développement économique. Selon les théories populaires du développement économique fondées sur l'amélioration des agglomérations industrielles, l'état des infrastructures clés est souvent un facteur qui entre en cause dans la croissance économique. Même si de nombreux États acceptent cette conclusion, ils se trouvent devant une énigme stratégique. Face à une situation fiscale serrée, les États et les administrations locales tâchent de déterminer quels investissements en infrastructure importent pour relancer la croissance économique. Dans ce document, l'auteur examine ce que l'on sait sur la mesure de l'effet de l'investissement en infrastructure et se penche sur la question de savoir si les États posent les bonnes questions avant de faire des dépenses en infrastructure.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Produits techniques : 11F0024M20040007455
    Description :

    Le présent document fournit une analyse empirique des niveaux et des tendances en matière de diversité industrielle pour les villes canadiennes au cours des dix dernières années (1992 à 2002), années qui ont marqué une période de changements structurels importants dans l'économie canadienne. On a l'impression que les villes diversifiées sont plus stables et qu'elles fournissent un contexte qui suscite une croissance économique plus forte. À partir de données détaillées au niveau de l'établissement pour des entreprises provenant de toute la gamme des petites et des grandes villes au Canada, l'étude montre que les niveaux de diversité varient de façon considérable d'une ville à l'autre, les villes les plus peuplées étant beaucoup plus diversifiées que celles où la population est moins importante. Même s'il existe un rapport positif étroit entre la diversité et la population d'une ville, les villes relativement petites (celles dont la population se situe autour de 100 000 habitants) peuvent atteindre des niveaux de diversité qui se rapprochent de ceux des grands centres urbains. Par conséquent, la plupart des Canadiens vivent dans des environnements économiques urbains relativement diversifiés. Au fil du temps, le niveau de diversité des villes au Canada a augmenté de façon générale. Cela est particulièrement vrai dans le cas des petites villes dont la population est inférieure à 100 000 habitants. Les villes les plus importantes ont connu des baisses de leur niveau de diversité.

    Date de diffusion : 2004-11-25

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :