Statistiques par sujet – Produit intérieur brut

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

38 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

38 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

38 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

38 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (366)

Tout (366) (25 of 366 results)

Données (200)

Données (200) (25 of 200 results)

Analyses (141)

Analyses (141) (25 of 141 results)

  • Articles et rapports : 11-010-X201100411434
    Description :

    Alors que la reprise se poursuivait durant l'année, on a pu constater que certaines tendances économiques rappelaient beaucoup la performance de l'économie avant la récession. Cela était surtout le cas des prix des produits de base, du marché boursier et du taux de change. Toutefois, la tendance du prêt et de l'emprunt nets a connu un revirement marqué durant la récession et la reprise qui a suivi.

    Date de diffusion : 2011-04-14

  • Articles et rapports : 13-604-M2011068
    Description :

    Le présent document fournit des renseignements sur les révisions des comptes des revenus et dépenses, ainsi qu'une analyse détaillée des révisions du taux de croissance trimestriel du PIB réel. L'analyse des révisions vise à déterminer si les estimations préliminaires diffèrent de façon significative de l'estimation finale, ce qui constitue une indication de la nécessité d'améliorer la fiabilité. L'analyse des révisions présentée ici porte sur le comportement des révisions du taux de croissance trimestriel du PIB réel pour la période de 1981 à 2007, avec comme objectif de déterminer s'il existe un biais significatif.

    Date de diffusion : 2011-03-31

  • Articles et rapports : 13-604-M2010064
    Description :

    Ce document présente les derniers résultats annuels des parités de pouvoir d'achat (PPA) du Canada et des États-Unis ainsi que la comparaison des indices de dépenses réelles entre les États-Unis et le Canada pour la période de 2002 à 2009. Les révisions apportées aux données publiées et la mise à jour basée sur les plus récentes données relatives aux dépenses tirées des comptes nationaux du Canada et des États-Unis ainsi qu'une comparaison exhaustive des prix pour 2005 ont été intégrées. Ce document se veut une introduction aux parités de pouvoir d'achat et aux mesures connexes, et explique leurs importances lors de comparaisons de performances économiques au niveau international. De plus, il décrit une nouvelle méthode de projection pour les mesures reliées à l'économie totale qui sont maintenant basé sur le revenu intérieur brut et présente l'impact de ce changement sur les données.

    Date de diffusion : 2011-01-28

  • Articles et rapports : 11-010-X201100111401
    Description :

    La récession de 2008-2009 a été moins prononcée tant que ce qui touchent à la production qu'à l'emploi si on la compare aux deux récessions précédentes. Bien que les perturbations des marchés financiers mondiaux aient entraîné une baisse record des exportations et de fortes réductions des investissements des entreprises, la demande des ménages n'a pas diminué autant que lors des ralentissements précédents et a, en fait, été la cause principale de la reprise. Le Canada est le seul pays du G7 à être revenu à son niveau d'avant la récession, surtout grâce à la demande intérieure privée.

    Date de diffusion : 2011-01-13

  • Articles et rapports : 11-010-X201001211393
    Description :

    La croissance de la production et celle de l'emploi ralentissent de façon régulière, comme cela a été le cas à l'été de 2010. Cette étude examine les ralentissements au cours des trois dernières décennies pour en arriver à la conclusion qu'elles se produisent en réaction à une vaste gamme de facteurs cycliques et irréguliers. Toutefois, ces pauses se transforment rarement, voire jamais, en récessions.

    Date de diffusion : 2010-12-09

  • Articles et rapports : 13-605-X201000211163
    Description :

    Des estimations révisées des comptes des revenus et dépenses, pour la période de 2006 à 2009, ont été diffusées en même temps que celles se rapportant au premier trimestre de 2010. Les révisions courantes apportées au PIB ont résulté de l'inclusion des dernières estimations provenant des sources de données, y compris les résultats d'enquêtes, les données administratives et les comptes publics.

    Date de diffusion : 2010-05-31

  • Articles et rapports : 11-010-X201000511164
    Description :

    Le marché financier et celui des produits de base ont connu des déclins à la fin de 2008 qui se sont avérés être des records, tant pour ce qui est de la vitesse que pour la gravité. Cette étude examine certaines des raisons expliquant ces chutes rapides et leurs répercussions sur la production et l'emploi.

    Date de diffusion : 2010-05-13

  • Articles et rapports : 13-605-X201000111130
    Description :

    La majorité des indicateurs macroéconomiques nationaux, provinciaux et territoriaux du Canada ont leur source dans le Système canadien des comptes nationaux (SCCN). Ces indicateurs comprennent, par exemple, le produit intérieur brut (PIB), la valeur nette, l'épargne, le revenu personnel disponible et la dette des administrations publiques. Statistique Canada est en train de mettre sur pied un projet qui aura des répercussions majeures sur ces indicateurs macroéconomiques. Les changements apportés dans le cadre de ce projet sont résumé dans cet document.

    Date de diffusion : 2010-05-05

  • Articles et rapports : 11-010-X201000411150
    Description :

    La récession mondiale de 2008-2009 a été courte et moins prononcée au Canada. Alors que les exportations et les bénéfices des sociétés ont diminué fortement en raison du ralentissement mondial, les dépenses intérieures ont été soutenues par de solides bilans, par l'épargne qui avait été accumulée au cours des années précédentes et par un système financier qui est sorti largement indemne de la crise survenue en Europe et aux États-Unis. La tendance industrielle de la récession au Canada était passablement similaire à celles des récessions précédentes.

    Date de diffusion : 2010-04-15

  • Articles et rapports : 11F0027M2010059
    Description :

    Dans le présent document, nous nous appuyons sur les données de l'Organisation de coopération et le développement économiques (OCDE) pour examiner les variations de la productivité du travail, du produit intérieur brut (PIB) réel, du revenu intérieur brut (RIB) réel, des agrégats économiques et de la croissance économique relative au fil du temps. Le RIB réel combine les variations de la production (PIB réel) et le gain d'échange résultant des variations relatives des prix. Nous examinons ici deux sources de gains d'échange, à savoir les termes de l'échange et le taux de change réel. Pour les pays membres de l'OCDE, les termes de l'échange représentent le ratio des prix le plus important, dont la contribution à la croissance du revenu réel est généralement d'un ordre de grandeur supérieur au taux de change réel.

    Pour de longues périodes, les variations de la production constituent la plus importante source de croissance du revenu réel. Pour de courtes périodes, toutefois, la contribution du gain d'échange peut être considérable. Nous montrons que les changements touchant les agrégats, comme la consommation privée réelle ou la performance économique relative des pays, étaient particulièrement dépendants du gain d'échange durant les fortes fluctuations des prix des ressources qui se sont produites après 2002.

    Date de diffusion : 2010-01-28

  • Articles et rapports : 11-010-X201000111075
    Description :

    Depuis 1980, la productivité du travail a augmenté durant les récessions au Canada et aux États-Unis, sauf pour ce qui est de la productivité au Canada durant la récession de 2008-2009. Un examen approfondi de chaque ralentissement cyclique depuis 1980 révèle que les employeurs ont été plus rapides à réduire l'intrant travail durant les récessions, particulièrement aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2010-01-14

  • Articles et rapports : 11-624-M2010025
    Description :

    On examine dans cette étude les différents types de déflateurs qui sont utilisés pour comparer les estimations des volumes de revenu et de la production nationale de divers pays. On y met de l'avant la thèse selon laquelle ces déflateurs doivent être adaptés au concept spécifique de revenu à l'étude. Si le concept de possibilité de dépenser est utilisé, on doit faire appel à un déflateur de pouvoir d'achat. Si un concept basé sur la production est utilisé, c'est alors un déflateur de pouvoir de production qui est de mise. Cette étude affirme que la pratique actuelle produit un déflateur hybride qui ne réussit pas à atteindre les deux objectifs lorsque les revirements des termes de l'échange sont importants et propose une solution.

    Date de diffusion : 2010-01-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2009058
    Description :

    On examine dans cette étude les différents types de déflateurs qui sont utilisés pour comparer les estimations des volumes de revenue et de la production nationale de divers pays. On y met de l'avant la thèse selon laquelle ces déflateurs doivent être adaptés au concept spécifique de revenu à l'étude. Si le concept de possibilité de dépenser est utilisé, on doit faire appel à un déflateur de pouvoir d'achat. Si un concept basé sur la production est utilisé, c'est alors un déflateur de pouvoir de production qui est de mise. Cette étude affirme que la pratique actuelle produit un déflateur hybride qui ne réussit pas à atteindre les deux objectifs lorsque les revirements des termes de l'échange sont importants et propose une solution.

    Date de diffusion : 2009-12-10

  • Articles et rapports : 11-010-X200901211053
    Description :

    Cette étude ré-examine le RIB réel canadien par rapport aux États-Unis, converti au moyen de parités de pouvoir d'achat basées sur ce qui peut être acheté par la production plutôt que des mesures traditionnelles basées sur la production, ce qui réduit l'écart par habitant du revenu relatif en défaveur du Canada de 15 % en 2002 à 8 % en 2008.

    Date de diffusion : 2009-12-10

  • Articles et rapports : 11-010-X200901010945
    Description :

    Une analyse détaillée de la chute soudaine des exportations et des importations canadiennes depuis l'automne dernier conclut que 80 % des reculs étaient concentrés dans les secteurs de l'énergie, de l'automobile et des produits industriels. Les biens de consommation et agricoles ont été largement épargnés par la récession.

    Date de diffusion : 2009-10-15

  • Articles et rapports : 11-624-M2009024
    Description :

    Le présent document examine l'évolution du secteur des entreprises non constituées en société à partir du nombre de travailleurs autonomes et du produit intérieur brut (PIB) du secteur au cours de la période de 1987 à 2005.

    Les études sur le travail autonome ont analysé diverses caractéristiques des travailleurs autonomes, y compris l'âge, le sexe, le statut d'immigrant et la scolarité, mais ne comportaient généralement pas de mesures du PIB lié au travail autonome dans les entreprises non constituées en société. La présente étude vise à combler le manque de données économiques et comporte une estimation du PIB par industrie découlant du travail autonome dans les entreprises non constituées en société. Le présent document comporte une mise à jour des estimations de 1997 à 2002 du PIB des entreprises non constituées en société calculées par Rispoli (2009).

    Il examine en outre comment le travail autonome dans le secteur des entreprises non constituées en société a réagi à la fois aux tendances économiques globales et aux cycles économiques. On a établi une corrélation positive entre le taux de travail autonome dans les entreprises non constituées en société et le taux de chômage à long terme.

    Le document examine également le travail autonome dans les entreprises constituées en société dans les mêmes conditions macroéconomiques, afin de déterminer si le profil de celui-ci est similaire à celui du travail autonome dans les entreprises non constituées en société (près d'un million de travailleurs autonomes avaient une entreprise constituée en société en 2005). Les études précédentes sur le travail autonome ont habituellement traité les travailleurs autonomes comme un groupe homogène. Le présent document examine les différences entre les deux groupes et montre qu'ils réagissent différemment aux conditions macroéconomiques..

    Le travail autonome dans les entreprises constituées en société a augmenté de façon substantielle de 1987 à 1999 (soit de 3,8 % en moyenne par année) et a continué d'augmenter de 2000 à 2005 (soit en moyenne de 4,1 % par année). Les données laissent supposer qu'il n'y a pas eu de transition du travail autonome dans entreprises non constituées en société aux sociétés, mais que des forces différentes s'exerçaient dans les deux secteurs. À long terme, il y a une corrélation positive entre le taux de travail autonome dans les entreprises non constituées en société et le taux de chômage. En revanche, il n'y a pas de rapport entre le taux de travail autonome dans les entreprises constituées en société et les variations du taux de chômage, mais ce taux est positivement relié à la croissance globale du PIB.

    Date de diffusion : 2009-09-10

  • Articles et rapports : 11-010-X200900910924
    Description :

    La croissance du PIB générée par les entreprises non constituées en société était inférieure à celle des sociétés ces dernières années, après des hausses similaires dans les deux secteurs lors de la plupart des années 1990. Le ralentissement a été plus prononcé pour l'emploi des travailleurs autonomes, après une croissance beaucoup plus rapide dans les années 1990.

    Date de diffusion : 2009-09-10

  • Articles et rapports : 11-010-X200900810917
    Description :

    La part du PIB nominal du secteur de la fabrication a diminué au cours des 50 dernières années en raison de la baisse des prix relatifs au Canada, et non pas en raison d'une baisse du volume de production. Ces baisses de prix traduisent une croissance de la productivité, laquelle a aussi engendré une réduction de l'importance de la part du secteur manufacturier dans l'emploi total. La structure manufacturière du Canada s'est transformée pour refléter celle des États-Unis après la mise en vigueur des accords de libre-échange dans les années 1990.

    Date de diffusion : 2009-08-13

  • Articles et rapports : 11-010-X200900510867
    Description :

    Une étude dans laquelle on se demande si les points de renversement dans l'emploi accusent du retard par rapport à la production, et si les employeurs gardent en réserve de la main-d'oeuvre durant les contractions cycliques.

    Date de diffusion : 2009-05-14

  • Articles et rapports : 11-010-X200900410848
    Description :

    Une revue de l'économie canadienne en 2008.

    Date de diffusion : 2009-04-17

  • Articles et rapports : 11-010-X200900310833
    Description :

    Les récessions aux États-Unis ont eu des incidences très variées au Canada. Cette étude présente un aperçu de quelques-unes des corrélations entre les deux pays et examine ce qui détermine une récession et les facteurs à l'origine de sa gravité.

    Date de diffusion : 2009-03-19

  • Articles et rapports : 11-624-M2009023
    Description :

    Le présent document donne des éclaircissements sur la contribution des entreprises non constituées en société à l'économie canadienne, du point de vue du produit intérieur brut (PIB), de 1997 à 2002. L'étude répartit le PIB agrégé des entreprises, y compris ses composantes, entre le secteur des entreprises non constituées en société et celui des entreprises constituées en société. Après une description des différences clés d'ordre juridique et organisationnel entre ces deux secteurs, y compris le régime d'imposition, la responsabilité limitée, le nombre d'entités, l'emploi et l'intensité du capital, le document examine la contribution des deux secteurs dans diverses industries. Il comprend des estimations pour 25 industries au niveau S et des détails au niveau W pour certaines des industries les plus importantes du secteur des entreprises non constituées en société. Pour le calcul des estimations, l'étude a utilisé les mêmes sources de données que celles qui ont servi à la production des comptes d'entrées sorties de Statistique Canada. Selon les résultats de l'étude, la contribution du secteur des entreprises non constituées en société à l'économie canadienne correspond à 10,1 % du PIB total du secteur des entreprises, soit 82,2 milliards de dollars en 2002. Cette contribution est en une baisse légère par rapport à la proportion de 11,3 % enregistrée en 1997.

    Date de diffusion : 2009-02-19

  • Articles et rapports : 11-010-X200900110780
    Description :

    Malgré une croissance annuelle plus stable depuis 2002, il n'y a pas eu de diminution de l'instabilité des variations mensuelles du PIB. Cela témoigne en partie du rôle de plus en plus important que jouent les industries comme celles des ressources et de la construction, dans lesquelles la production est davantage instable.

    Date de diffusion : 2009-01-15

  • Articles et rapports : 11-624-M2008022
    Description :

    Le présent document porte sur l'adaptation de l'Ontario et du Québec à l'essor du secteur des ressources naturelles. Les prix plus élevés des produits de base, une appréciation du dollar et l'accroissement de la concurrence étrangère entre 2002 et 2007 ont entraîné une restructuration des économies des provinces centrales du Canada. La restructuration a touché tous les secteurs de l'économie : l'emploi et la production ont diminué dans le secteur de la fabrication tandis qu'ils ont augmenté dans les secteurs des services et de la construction; dans le secteur de la fabrication, des diminutions ont été observées dans la plupart des industries en Ontario et une réorientation des produits de consommation vers les biens d'équipement au Québec; le pouvoir d'achat a augmenté en Ontario et au Québec au fur et à mesure du rajustement des prix à l'exportation et à l'importation.

    Date de diffusion : 2008-12-11

  • Articles et rapports : 11-010-X200801210765
    Description :

    Le présent document porte sur l'adaptation de l'Ontario et du Québec à l'essor du secteur des ressources naturelles. Les prix plus élevés des produits de base, une appréciation du dollar et l'accroissement de la concurrence étrangère entre 2002 et 2007 ont entraîné une restructuration des économies des provinces centrales du Canada. La restructuration a touché tous les secteurs de l'économie : l'emploi et la production ont diminué dans le secteur de la fabrication tandis qu'ils ont augmenté dans les secteurs des services et de la construction; dans le secteur de la fabrication, des diminutions ont été observées dans la plupart des industries en Ontario et une réorientation des produits de consommation vers les biens d'équipement au Québec; le pouvoir d'achat a augmenté en Ontario et au Québec au fur et à mesure du rajustement des prix à l'exportation et à l'importation.

    Date de diffusion : 2008-12-11

Références (25)

Références (25) (25 of 25 results)

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 1301
    Date de diffusion : 2017-09-29

  • Produits techniques : 15F0046X
    Description :

    Les multiplicateurs d'entrées-sorties sont dérivés des tableaux des ressources et des emplois. Ils sont utilisés pour évaluer les effets sur l'économie d'un changement exogène dans la demande finale pour la production d'une industrie donnée. Ils fournissent une mesure d'interdépendance entre une industrie et le reste de l'économie.

    Les multiplicateurs nationaux et provinciaux présentent les effets directs, indirects et induits sur la production brute, les composantes détaillées du PIB, l'emploi et les importations. Tout comme les tableaux des ressources et des emplois, les multiplicateurs sont disponibles selon quatre niveaux d'agrégation : le niveau de détail (236 industries), le niveau lien 1997 (187 industries), le niveau lien 1961 (111 industries) et le niveau sommaire (35 industries).

    Les multiplicateurs nationaux et provinciaux n’étaient pas diffusés en 2015 ou 2016.

    Date de diffusion : 2017-06-09

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 5103
    Date de diffusion : 2017-05-19

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 1303
    Date de diffusion : 2017-05-01

  • Produits techniques : 15-206-X2014036
    Description :

    Les contrats de location constituent un outil important pour obtenir l’accès à des actifs, obtenir du financement et réduire l’exposition du preneur aux risques qui sont inhérents à la propriété d’actifs. Un contrat de location peut prendre la forme d’une location acquisition ou d’une location exploitation. Dans le cadre d’une location-acquisition, le détenteur du titre de propriété d’un actif (le bailleur) transfère la propriété économique de l’actif à l’utilisateur de ce dernier (le preneur), qui accepte en contrepartie d’assumer les risques d’exploitation et obtient les avantages économiques découlant de l’utilisation de l’actif dans le cadre d’une activité productive. Dans le cas de la location exploitation, le bailleur est à la fois le détenteur du titre de propriété et le propriétaire économique de l’actif loué, de sorte qu’il assume les risques d’exploitation et qu’il reçoit les avantages économiques engendrés par l’actif. Le bailleur transfère uniquement le droit d’utiliser l’actif au preneur.

    Les contrats de location permettent aux entreprises d’acquérir le droit d’utiliser des immobilisations selon des modalités différentes de celles associées à d’autres instruments financiers. Dans le Système de comptabilité nationale du Canada, les actifs pris en location sont enregistrés en fonction de leur propriétaire plutôt que de leur utilisateur. La distinction qui est faite entre la propriété — en particulier le titre de propriété — des immobilisations et l’utilisation de ces dernières soulève des difficultés lorsque l’on veut mesurer la productivité. Pour obtenir des mesures de la productivité qui soient uniformes au niveau des industries, les immobilisations louées doivent être réaffectées des comptes de leur propriétaire à ceux de leur utilisateur. Dans la présente étude, les bilans des sociétés établis conformément à l’Index général des renseignements financiers (IGRF) ainsi que des tableaux d’entrées sorties détaillés sont utilisés pour tester la robustesse des pratiques servant actuellement à recueillir des données sur les immobilisations louées.

    Date de diffusion : 2014-07-22

  • Produits techniques : 15-206-X2014035
    Description :

    Le présent rapport décrit les révisions apportées à la mesure de la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) et aux variables connexes dans le secteur des entreprises et pour différentes industries. Ces révisions ont découlé de la révision historique du Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) diffusée le 1er octobre 2012, des révisions apportées aux comptes de la productivité du travail du 12 octobre 2012, ainsi que des modifications apportées à l’estimation de l’entrée de capital en vue d’accroître son uniformité dans les estimations de la croissance de la PMF par industrie.

    Le Programme de la productivité multifactorielle produit des indices de la PMF et des mesures connexes (production, entrée de capital, entrée de travail et entrées intermédiaires) pour le secteur des entreprises, les différents sous secteurs économiques et les industries qui les composent. Le Programme de la PMF ventile la croissance de la productivité du travail en fonction de ses principaux déterminants : l’intensité du capital (variations du capital par heure travaillée), l’investissement dans le capital humain et la PMF, qui englobe le changement technologique, l’innovation organisationnelle et les économies d’échelle.

    Date de diffusion : 2014-07-08

  • Produits techniques : 15-206-X2012029
    Description :

    Les immobilisations incorporelles sont constituées des investissements qui n'ont pas les caractéristiques matérielles solides des machines et du matériel ou des immeubles. Néanmoins, ces investissements partagent certaines caractéristiques avec d'autres types d'investissements du fait qu'ils produisent des avantages durables, découlant de dépenses qui sont effectuées aujourd'hui. Dans les Comptes nationaux, ces dépenses doivent être capitalisées plutôt que passées en charges comme matières intermédiaires, aux fins de l'estimation du produit intérieur brut (PIB).

    Dans des ouvrages récents, on s'est penché sur les problèmes liés à la mesure des actifs incorporels. Baldwin et coll. (2005) ont abordé les problèmes entourant la recherche et développement (R-D). Ils ont noté que la R-D n'est que l'une des composantes des dépenses en innovation. Baldwin et coll. (2009) ont élargi la mesure des investissements incorporels au-delà de la R-D uniquement. Évidemment, le logiciel et la R-D figurent au c'ur des investissements incorporels. Toutefois, ceux-ci sont aussi constitués des services scientifiques achetés, des services scientifiques pour compte propre, des dépenses d'exploration dans le secteur des ressources et des dépenses de publicité, parce qu'ils représentent des actifs incorporels et produisent des avantages à long terme.

    Le présent document s'inscrit dans le prolongement des travaux antérieurs des auteurs de trois façons. Tout d'abord, il élargit la recherche à plusieurs nouveaux domaines, qui sont appelés compétences économiques. Il s'agit principalement des investissements dans le capital humain, par l'entremise des investissements dans la gestion et la formation, ainsi que des services de conseils en gestion. Cela permet non seulement d'assurer une couverture plus large, mais aussi d'effectuer des comparaisons entre le Canada et les États-Unis.

    En deuxième lieu, le présent document va au-delà de la mesure simple des investissements et comprend aussi l'élaboration d'estimations du stock de capital. Cela nécessite des hypothèses concernant les taux d'amortissement. Dans les deux cas, le document repose sur des hypothèses similaires à celles utilisées ailleurs pour l'élaboration d'estimations pour les États-Unis, afin de permettre la comparabilité.

    En troisième lieu, le document intègre les estimations des immobilisations incorporelles dans le cadre comptable de la croissance, afin de comprendre son lien avec la croissance de la productivité. Une comparaison du Canada et des États-Unis à cet égard est aussi fournie.

    Date de diffusion : 2012-06-01

  • Index et guides : 13-017-X2008001
    Date de diffusion : 2008-06-30

  • Index et guides : 13-017-X
    Description :

    Ce guide donne une vue générale des comptes des revenus et dépenses. Il contient également une description des concepts et des définitions, une explication des sources et des méthodes statistiques utilisées, un glossaire et un recueil d'autres faits à propos des comptes.

    Date de diffusion : 2008-06-30

  • Produits techniques : 15-206-X2007010
    Description :

    Le présent document porte sur l'impact des révisions apportées aux estimations de la productivité du travail et aux variables associées incluses dans le cycle de révision des Comptes nationaux de 2003 à 2006 pour le Canada et de 2004 à 2006 pour les États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-11-27

  • Produits techniques : 15-206-X2007008
    Description :

    Cette étude est la troisième d'une série portant sur le projet initié à l'automne 2003 par les Comptes canadiens de productivité de Statistique Canada en vue de comparer les niveaux de productivité entre le Canada et les États-Unis. Le propos de cette étude vise à examiner la comparabilité des composantes du marché du travail entre ces deux pays qui font partie des sources de variation du produit intérieur brut (PIB) par habitant des deux pays. Cette étude peut être subdivisée en trois sections. La première section développe et illustre le cadre conceptuel et méthodologique nécessaire pour rendre les estimations de la main-d'oeuvre et de la population du Canada et des États-Unis comparables en termes de niveau. La deuxième section présente des révisions et une mise à jour jusqu'en 2005 des écarts de PIB par habitant et de ses composantes qui avaient été présentées pour la première fois dans l'étude de Baldwin, Maynard et Wong (2005) qui couvrait alors la période de 1994 à 2002.

    Finalement, en utilisant l'année 2000 à titre d'exemple, cette étude tente de quantifier « l'erreur statistique » qui découle de l'utilisation de statistiques inadéquates ou non conçues pour ce genre de comparaison internationale. Cet exercice démontre que la comparabilité des données sur les heures travaillées par emploi est particulièrement importante pour départager l'origine des différences de PIB par habitant entre la productivité du travail et les heures travaillées par habitant. La pire erreur consiste à comparer des heures travaillées estimées à partir d'une enquête auprès des employeurs avec celles obtenues d'une enquête auprès des ménages. Une telle comparaison entre le Canada et les États-Unis fait attribuer dans une proportion estimée à 72 % l'écart de PIB par habitant à la productivité du travail alors qu'en réalité il comptait pour à peine 36 % en 2000.

    Date de diffusion : 2007-03-26

  • Produits techniques : 15-206-X2006003
    Description :

    Le présent document porte sur le cycle de révision des estimations de la productivité du travail au cours de la période 2001 à 2004.

    Date de diffusion : 2006-10-11

  • Produits techniques : 13F0031M
    Description :

    Les quatre rapports forment le premier ensemble de documents produits au sujet des changements apportés lors de la présente révision historique: la révision historique de 1997 du SCNC

    Date de diffusion : 2003-06-20

  • Produits techniques : 15-547-X
    Description :

    À l'instar de la plupart des organismes statistiques nationaux, Statistique Canada publie trois séries ayant trait au produit intérieur brut (PIB), à savoir le PIB de la production, le PIB du revenu et le PIB des dépenses. Ce document a pour objectif de décrire des concepts, des définitions, des classifications et des méthodes statistiques qui sous-tendent la série du PIB de la production, également connu sous l'appellation de PIB par industrie ou tout simplement de PIB mensuel.

    Ce rapport est réparti en sept chapitres. Le chapitre 1 définit le PIB par industrie, décrit ses diverses utilisations et établit les liens entre le PIB et les autres composantes du Système de comptabilité nationale du Canada. Le chapitre 2 porte sur le calcul des estimations du PIB par industrie. Le chapitre 3 traite des systèmes de classification des industries et des produits. La déflation est abordée au chapitre 4, lequel traite également du choix des déflateurs, du rôle de l'année de base et de la méthode de modification de l'année de base. Le chapitre 5 présente diverses questions techniques comme l'étalonnage, l'ajustement en fonction des jours ouvrables et de la désaisonnalisation. Le chapitre 6 est consacré à la présentation du PIB par industrie, couvrant le format, les dates et les modes de diffusion, de même que la nécessité et la fréquence de révision des estimations. Enfin, dans le chapitre 7, on examine l'évolution historique du PIB mensuel, de 1926 à nos jours.

    Date de diffusion : 2002-11-29

  • Produits techniques : 13F0031M2001009
    Description :

    Les travaux à l'égard des tableaux d'entrées-sorties (E-S) au Canada ont commencé au début des années 1960. Dès le départ, il a été décidé que les tableaux d'E-S devaient jouer plusieurs rôles et fournir : a) un outil de vérification et de gestion visant à améliorer les statistiques économiques quant à leur cohérence, exactitude et intégralité; b) des points de repère pour le produit intérieur brut (PIB), son volet des revenus et ses composantes, son volet des dépenses et ses composantes, et les estimations du PIB par industrie, en prix courants et en prix constants, c) un cadre conceptuel pour l'analyse structurelle.

    Date de diffusion : 2001-04-10

  • Produits techniques : 13F0031M2001008
    Description :

    En présence d'inflation,élevée ou faible, la valeur des variations des stocks (VVS) est généralement différente lorsqu'elle est calculée trimestriellement puis agrégée annuellement ou lorsque le calcul est effectué annuellement. Ce document soutient qu'il s'agit d'un problème incontournable puisqu'un des axiomes de base des comptes annuels n'est pas respecté, à savoir, l'hypothèse d'homogénéité des prix au cours d'une période comptable.

    Date de diffusion : 2001-03-16

  • Produits techniques : 13F0031M2000002
    Description :

    Le présent document traite d'un problème soulevé par la comparaison internationale des statistiques économiques, soit le fait que les pays mesurent différemment la valeur ajoutée par secteur d'activité. La valeur ajoutée est une mesure économique importante en soi, mais aussi à titre de composante d'autres mesures économiques, notamment la productivité. La valeur ajoutée par secteur d'activité correspond à la valeur supplémentaire créée par un processus de production. Cette valeur supplémentaire, créée par des facteurs de production tels que la main-d'oeuvre et le capital, peut être calculée avant ou après déduction de la consommation du capital fixe affecté à la production. Ainsi, la valeur ajoutée brute d'un secteur d'activité est égale à la valeur des biens et des services qu'il produit, diminuée de la valeur de sa consommation intermédiaire de biens et de services, et la valeur ajoutée nette est la valeur de la production, diminuée des valeurs de la consommation intermédiaire et de la consommation de capital fixe.

    Date de diffusion : 2000-04-04

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 1302
    Date de diffusion : 1998-09-30

  • Produits techniques : 13F0031M2000003
    Description :

    Ce rapport examine le SCNC de 1997et met en lumière ses différences avec le SCN de 1993, ce qui permet de mieux comprendre le système canadien par rapport à celui des autres pays. Nos divergences occasionnelles par rapport aux directives du SCN de 1993 tiennent avant tout à des considérations pragmatiques, telles la structure institutionnelle, les sources des données statistiques, la disponibilité et l'utilisation efficiente des ressources.

    Date de diffusion : 1998-04-01

  • Produits techniques : 13F0031M2000005
    Description :

    Ce rapport présente les révisions à l'un des agrégats les plus importants, soit le PIB aux prix courants. Il comprend 13 tableaux, un sur chacun des sujets suivants :

    Dépenses personnelles en biens et services de consommation;Dépenses courantes des administrations en biens et services;Formation brute de capital fixe, bâtiments résidentiels;Formation brute de capital fixe, ouvrages non résidentiels;Formation brute de capital fixe, machines et matériel;Exportations et importations de biens et services;Rémunération des salariés;Revenu net des entreprises individuelles;Impôts indirects;Subventions;PIB aux prix courants en termes de dépenses;PIB aux prix courants en termes de revenus;Principales révisions au PIB.

    Date de diffusion : 1998-04-01

  • Produits techniques : 13F0031M2000004
    Description :

    Les changements apportés lors de la présente révision historique, décrit en détail les changements, plus d'une centaine en tout, effectués dans les comptes. Il s'agit d'une mise à jour du rapport paru en août 1996: les décisions n'entraînant aucune modification des comptes ont été supprimées, plusieurs nouvelles questions ont été ajoutées et nombre de décisions ont fait l'objet d'une nouvelle rédaction.

    Date de diffusion : 1998-04-01

  • Produits techniques : 13F0031M2000001
    Description :

    Le Système de comptabilité nationale (SCN) de 1993 a été mis en oeuvre au Canada en novembre 1997 et toutes les séries - annuelles, trimestrielles et mensuelles, en prix courants ainsi que constants - des comptes nationaux ont été révisées rétrospectivement jusqu'à 1961. Nous avons modifié la classification des secteurs et des opérations, ainsi que les concepts et la méthodologie. En outre, nous avons éliminé les discontinuités statistiques causées dans les séries antérieures par nos pratiques de révision. Au printemps de chaque année, nous révisons, au besoin, les séries des comptes nationaux produites pour les quatre dernières années. Les discontinuités statistiques pour les périodes antérieures ne sont éliminées qu'au moment des révisions historiques, comme celle réalisée en novembre1997. Il s'agissait de la cinquième révision historique des séries du SCN, et la plus complète, effectuées depuis 1961 les révisions antérieures ont eu lieu à la fin des années 60, à la fin des années 70, en 1985 et en 1990. Comme nous avons procédé à une révision historique presque toutes les décennies pour commencer, puis plus fréquemment depuis les années 80, le système canadien n'a présenté des discontinuités statistiques que pendant de brèves périodes.

    Date de diffusion : 1998-04-01

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 7522

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :