Statistiques par sujet – Violence familiale

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (7)

Tout (7) (7 of 7 results)

  • Articles et rapports : 85-002-X20010078393
    Description :

    Selon certaines études, la séparation est un des déterminants de la violence physique. Fondé sur les données de l'Enquête sociale générale de 1999, de l'Enquête sur la violence envers les femmes de 1993, de la Déclaration uniforme de la criminalité et de l'Enquête sur les homicides, le présent numéro de Juristat renseigne sur la prévalence, la nature et la gravité des actes de violence commis après la dissolution d'une union conjugale.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006463
    Description :

    Une des mesures prises pour aider les femmes violentées et leurs enfants, afin qu'ils quittent les situations de violence, a été la mise en place d'un réseau de refuges assez étendu. Les refuges se veulent un milieu sûr où peuvent vivre temporairement les femmes maltraitées et leurs enfants. Aujourd'hui, toutes les provinces et les territoires ont des refuges qui offrent des services aux femmes et aux enfants victimes de divers types de mauvais traitements.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006459
    Description :

    L'Étude d'incidence canadienne des cas déclarés de violence et de négligence envers les enfants est la première étude nationale portant sur l'incidence de cas de violence et de négligence envers les enfants signalés aux services canadiens de protection infantile et sur lesquels ces derniers ont fait enquête. Avant cette étude, les données disponibles se limitaient aux cas d'agression et d'homicide déclarés par la police. Toutefois, en raison du secret qui entoure souvent les cas de violence envers les enfants, beaucoup d'entre eux ne sont jamais portés à l'attention de la police.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006462
    Description :

    En réalisant l'Enquête sociale générale de 1999, Statistique Canada tentait pour la première fois de mesurer la violence conjugale d'une façon exhaustive au moyen d'une enquête traditionnelle sur la victimisation. On a demandé aux hommes et aux femmes de répondre à 10 questions portant sur des actes de violence commis par leur conjoint ou conjointe, leur ex-conjoint ou ex-conjointe ou leur partenaire en union libre. La gravité de la violence à l'étude variait des menaces à l'agression sexuelle et concernait les actes survenus au cours des périodes de 12 mois et de 5 ans précédant l'interview menée dans le cadre de l'enquête.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Articles et rapports : 85-002-X20010068392
    Description :

    Le présent Juristat donne des estimations du nombre d'enfants au Canada qui ont été témoins de violence à la maison ces dernières années, et compare les caractéristiques de ces enfants et de leur famille avec celles des enfants qui n'ont pas été témoins de violence. L'analyse aborde également les liens entre l'observation de la violence et les conséquences sur le comportement des enfants.Trois enquêtes nationales de Statistique Canada donnent des estimations de l'étendue de la violence familiale dont les enfants ont été témoins au Canada : l'Enquête sociale générale (ESG) de 1999 sur la victimisation, l'Enquête sur la violence envers les femmes (EVEF) de 1993 et l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ). L'ESG et l'EVEF sont des enquêtes sur la victimisation dans le cadre desquelles on pose à un échantillon d'adultes choisi au hasard (des hommes et des femmes dans le cas de l'ESG et seulement des femmes dans celui de l'EVEF) des questions sur leurs expériences de violence conjugale. On leur demande également si les enfants ont été témoins de la violence. Dans le cadre de l'ELNEJ, on sélectionne un échantillon d'enfants au hasard et la personne qui connaît le mieux l'enfant répond à diverses questions au sujet de l'enfant et du ménage, notamment si l'enfant voit des adultes ou des adolescents se bagarrer physiquement, frapper quelqu'un d'autre ou essayer de faire mal à quelqu'un d'autre d'une autre façon.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006461
    Description :

    Les réactions des enfants témoins de violence, de la part d'un parent envers l'autre, peuvent comprendre des problèmes d'inadaptation psychologique, sociale, cognitive, physique et comportementale (Jaffe, Wolfe et Wilson, 1990). Ces enfants ont tendance à afficher des niveaux inférieurs d'aptitude sociale et des taux supérieurs de dépression, d'inquiétude et de frustration. Ils sont aussi plus susceptibles que les autres enfants de souffrir de troubles liés au stress et d'afficher des niveaux inférieurs d'empathie (Fantuzzo et autres, 1991; Graham-Bermann et Levendosky, 1998; Moore et Pepler, 1998; Edleson, 1999b).

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006460
    Description :

    Les enfants et les jeunes sont le plus souvent tués par un membre de la famille. Parmi les 1 990 affaires résolues d'homicides d'enfants et de jeunes déclarées par la police au Canada de 1974 à 1999, 63 % avaient trait à des meurtres commis par un membre de la famille. Les autres cas résolus d'homicides d'enfants et de jeunes étaient imputables à une connaissance ou un étranger, soit 27 % et 10 % respectivement. Par comparaison, 50 % des adultes ont été tués par une connaissance, 34 %, par un membre de la famille et 16 %, par un étranger. Entre 1974 et 1999, le taux annuel d'homicides d'enfants et de jeunes a beaucoup fluctué, chutant de 14 pour un million en 1981 à 8 pour un million en 1993.

    Date de diffusion : 2001-06-28

Données (5)

Données (5) (5 of 5 results)

  • Tableau : 85-224-X20010006463
    Description :

    Une des mesures prises pour aider les femmes violentées et leurs enfants, afin qu'ils quittent les situations de violence, a été la mise en place d'un réseau de refuges assez étendu. Les refuges se veulent un milieu sûr où peuvent vivre temporairement les femmes maltraitées et leurs enfants. Aujourd'hui, toutes les provinces et les territoires ont des refuges qui offrent des services aux femmes et aux enfants victimes de divers types de mauvais traitements.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006459
    Description :

    L'Étude d'incidence canadienne des cas déclarés de violence et de négligence envers les enfants est la première étude nationale portant sur l'incidence de cas de violence et de négligence envers les enfants signalés aux services canadiens de protection infantile et sur lesquels ces derniers ont fait enquête. Avant cette étude, les données disponibles se limitaient aux cas d'agression et d'homicide déclarés par la police. Toutefois, en raison du secret qui entoure souvent les cas de violence envers les enfants, beaucoup d'entre eux ne sont jamais portés à l'attention de la police.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006462
    Description :

    En réalisant l'Enquête sociale générale de 1999, Statistique Canada tentait pour la première fois de mesurer la violence conjugale d'une façon exhaustive au moyen d'une enquête traditionnelle sur la victimisation. On a demandé aux hommes et aux femmes de répondre à 10 questions portant sur des actes de violence commis par leur conjoint ou conjointe, leur ex-conjoint ou ex-conjointe ou leur partenaire en union libre. La gravité de la violence à l'étude variait des menaces à l'agression sexuelle et concernait les actes survenus au cours des périodes de 12 mois et de 5 ans précédant l'interview menée dans le cadre de l'enquête.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006461
    Description :

    Les réactions des enfants témoins de violence, de la part d'un parent envers l'autre, peuvent comprendre des problèmes d'inadaptation psychologique, sociale, cognitive, physique et comportementale (Jaffe, Wolfe et Wilson, 1990). Ces enfants ont tendance à afficher des niveaux inférieurs d'aptitude sociale et des taux supérieurs de dépression, d'inquiétude et de frustration. Ils sont aussi plus susceptibles que les autres enfants de souffrir de troubles liés au stress et d'afficher des niveaux inférieurs d'empathie (Fantuzzo et autres, 1991; Graham-Bermann et Levendosky, 1998; Moore et Pepler, 1998; Edleson, 1999b).

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Tableau : 85-224-X20010006460
    Description :

    Les enfants et les jeunes sont le plus souvent tués par un membre de la famille. Parmi les 1 990 affaires résolues d'homicides d'enfants et de jeunes déclarées par la police au Canada de 1974 à 1999, 63 % avaient trait à des meurtres commis par un membre de la famille. Les autres cas résolus d'homicides d'enfants et de jeunes étaient imputables à une connaissance ou un étranger, soit 27 % et 10 % respectivement. Par comparaison, 50 % des adultes ont été tués par une connaissance, 34 %, par un membre de la famille et 16 %, par un étranger. Entre 1974 et 1999, le taux annuel d'homicides d'enfants et de jeunes a beaucoup fluctué, chutant de 14 pour un million en 1981 à 8 pour un million en 1993.

    Date de diffusion : 2001-06-28

Analyses (2)

Analyses (2) (2 results)

  • Articles et rapports : 85-002-X20010078393
    Description :

    Selon certaines études, la séparation est un des déterminants de la violence physique. Fondé sur les données de l'Enquête sociale générale de 1999, de l'Enquête sur la violence envers les femmes de 1993, de la Déclaration uniforme de la criminalité et de l'Enquête sur les homicides, le présent numéro de Juristat renseigne sur la prévalence, la nature et la gravité des actes de violence commis après la dissolution d'une union conjugale.

    Date de diffusion : 2001-06-28

  • Articles et rapports : 85-002-X20010068392
    Description :

    Le présent Juristat donne des estimations du nombre d'enfants au Canada qui ont été témoins de violence à la maison ces dernières années, et compare les caractéristiques de ces enfants et de leur famille avec celles des enfants qui n'ont pas été témoins de violence. L'analyse aborde également les liens entre l'observation de la violence et les conséquences sur le comportement des enfants.Trois enquêtes nationales de Statistique Canada donnent des estimations de l'étendue de la violence familiale dont les enfants ont été témoins au Canada : l'Enquête sociale générale (ESG) de 1999 sur la victimisation, l'Enquête sur la violence envers les femmes (EVEF) de 1993 et l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ). L'ESG et l'EVEF sont des enquêtes sur la victimisation dans le cadre desquelles on pose à un échantillon d'adultes choisi au hasard (des hommes et des femmes dans le cas de l'ESG et seulement des femmes dans celui de l'EVEF) des questions sur leurs expériences de violence conjugale. On leur demande également si les enfants ont été témoins de la violence. Dans le cadre de l'ELNEJ, on sélectionne un échantillon d'enfants au hasard et la personne qui connaît le mieux l'enfant répond à diverses questions au sujet de l'enfant et du ménage, notamment si l'enfant voit des adultes ou des adolescents se bagarrer physiquement, frapper quelqu'un d'autre ou essayer de faire mal à quelqu'un d'autre d'une autre façon.

    Date de diffusion : 2001-06-28

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :