Statistiques par sujet – Éducation, formation et compétences

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (79)

Tout (79) (25 of 79 results)

Données (23)

Données (23) (23 of 23 results)

Analyses (52)

Analyses (52) (25 of 52 results)

  • Articles et rapports : 11-008-X201100211536
    Description :

    Les jeunes adultes dont un ou les deux parents ont complété des études universitaires sont beaucoup plus susceptibles d'en compléter eux-mêmes que ceux qui proviennent de familles dont les parents ont un niveau de scolarité moindre. Dans cet article, on vérifie si on assiste à une progression de la mobilité intergénérationnelle du point de vue de la scolarisation universitaire. Spécifiquement, on se demande si les personnes qui proviennent de familles dont les parents n'ont pas complété d'études universitaires sont plus susceptibles d'en avoir complété elles-mêmes que ce n'était le cas il y a près de 25 ans et si l'écart qui les sépare des personnes dont les parents ont complété des études universitaires a diminué au fil du temps.

    Date de diffusion : 2011-08-24

  • Articles et rapports : 11F0019M2011329
    Description :

    On compare dans le présent document les changements dans les salaires des nouveaux travailleurs immigrants titulaires d'un diplôme universitaire au Canada et aux États-Unis au cours de la période allant de 1980 à 2005 à ceux de leurs homologues nés au pays et à ceux des diplômés d'études secondaires (avantage salarial du diplôme universitaire). Les salaires des nouveaux immigrants de sexe masculin titulaires d'un diplôme universitaire ont diminué par rapport à ceux des titulaires d'un diplôme universitaire nés au pays au cours de l'ensemble de la période à l'étude au Canada, mais ont augmenté entre 1990 et 2000 aux États-Unis. Les caractéristiques des immigrants arrivant au pays ont connu plus de changements au Canada qu'aux États-Unis au cours de la période de 1980 à 2005. Par conséquent, les changements dans la composition de la population immigrante ont eu un effet négatif plus grand sur les résultats des immigrants très scolarisés au Canada qu'aux États-Unis. Toutefois, même une fois pris en compte ces changements dans la composition, la plupart des écarts entre les gains relatifs des immigrants au Canada et des immigrants aux États-Unis se sont maintenus. L'avantage salarial du diplôme universitaire dans le cas des nouveaux immigrants a été à peu près similaire dans les deux pays en 1980, mais était considérablement plus grand aux États-Unis qu'au Canada en 2000, particulièrement pour les hommes.

    Date de diffusion : 2011-01-14

  • Articles et rapports : 75-001-X201010913257
    Description :

    À partir des données de l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada, la présente étude jette un éclairage sur un aspect particulier de l'établissement des nouveaux immigrants, à savoir la reconnaissance de leurs diplômes et de leur expérience de travail acquis à l'étranger par rapport à leurs caractéristiques individuelles. Ces caractéristiques ont trait à la catégorie d'immigrant (demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés, catégorie du « regroupement familial », réfugiés, etc.), à la scolarité et au domaine d'études, au pays où le plus haut diplôme a été obtenu et à la connaissance de l'anglais ou du français. L'étude examine également la reconnaissance des diplômes et de l'expérience de travail acquis à l'étranger à trois moments sur une période de quatre ans : six mois, deux ans et quatre ans après l'arrivée au Canada.

    Date de diffusion : 2010-12-20

  • Articles et rapports : 75-001-X201010213244
    Description :

    Cette étude porte sur les diplômés universitaires dont les études les conduiraient normalement à exercer une profession réglementée dans des domaines comme la médecine, le droit et l'enseignement. Elle s'appuie sur les données du Recensement de 2006 pour calculer la proportion ou les taux d'appariement de ces diplômés qui exercent une profession pour laquelle ils ont étudié. Les taux d'appariement des immigrants sont ensuite comparés avec ceux des groupes semblables de Canadiens de naissance. L'étude compare également les types d'emplois occupés par les immigrants et les Canadiens de naissance qui n'exercent pas la profession pour laquelle ils ont étudié.

    Date de diffusion : 2010-03-23

  • Articles et rapports : 89-638-X200900211058
    Description :

    Ce produit regroupe les profils d'un certain nombre de régions métropolitaines de recensement (RMR), d'agglomérations de recensement (AR) et de communautés au Canada où l'on retrouve une large population autochtone. Il vise à montrer, en chiffres ou en pourcentages, le profil démographique et socio-économique des populations autochtones entières de ces régions. Les données démographiques ainsi que les renseignements sur la situation des enfants dans le ménage, l'éducation, l'emploi, le revenu, la mobilité, le logement et la santé sont mis en évidence. Même si l'accent a été mis sur les adultes, on retrouve également quelques renseignements sur les enfants. Les données qui présentent des comparaisons entre les différents groupes de population autochtone ou non autochtone sont fournies pour certaines variables. Les résultats sont recueillis du Recensement de 2006 et du Recensement de la population autochtone 2006.

    Date de diffusion : 2009-12-17

  • Articles et rapports : 71-606-X2009001
    Description :

    Cette série de rapports analytiques donne un aperçu de l'expérience des immigrants au Canada sur le marché du travail canadien qui se fonde sur les données de l'Enquête sur la population active. Ces rapports examinent les caractéristiques de la population active des immigrants; ils renferment des données sur l'emploi et le chômage au niveau du Canada, des provinces et des grandes régions métropolitaines. Ils contiennent en outre une analyse plus détaillée par région de naissance, ainsi qu'une analyse approfondie d'autres aspects particuliers des immigrants sur le marché du travail.

    Les deux premiers rapports présentent une analyse de l'expérience des immigrants sur le marché du travail en 2006. le troisième rapport contient une mise à jour d'un grand nombre de caractéristiques pour 2007, comme l'analyse selon la province, le sexe, le niveau de scolarité et certains groupes d'âge. Le quatrième rapport a analysé les taux d'emploi des immigrants en 2007 en fonction de l'endroit où ils ont obtenu leur plus haut niveau d'éducation postsecondaire. Ce cinquième rapport a analysé les caractéristiques de la qualité de l'emploi des immigrants en utilisant les données de 2008.

    Date de diffusion : 2009-11-23

  • Articles et rapports : 81-004-X200800510798
    Description :

    Dans une récente étude de Statistique Canada, Aneta Bonikowska, Gavid Green et Craig Riddell (2008) utilisent les données du volet canadien de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) pour mesurer les compétences en littératie des immigrants et des personnes nées au Canada ainsi que pour établir un lien entre ces compétences et les gains. L'analyse tient compte des renseignements courants sur la démographie de même que sur l'endroit où les immigrants ont étudié et sur leur âge au moment de l'immigration, afin d'examiner de plus près les écarts salariaux entre les immigrants et les personnes nées au Canada. Le présent article résume les résultats de cette étude.

    Date de diffusion : 2009-03-04

  • Articles et rapports : 81-595-M2008069
    Description :

    Le document « Les études doctorales au Canada : Résultats de l'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat de 2005-2006 » est le troisième d'une série de rapports rédigés par la Direction de la politique sur l'apprentissage de Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) et le Centre de la statistique de l'éducation de Statistique Canada. Chaque rapport présente un aperçu des études doctorales, à partir des données annuelles de l'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat (ETD), pour chacune des trois années d'existence de l'enquête (2003-2004, 2004-2005 et 2005-2006).

    L'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat est une source essentielle d'information concernant la formation des titulaires de doctorat au Canada. Elle fournit des données sur le cheminement de ces diplômés hautement qualifiés dans le système d'éducation et jette de la lumière sur les attentes des diplômés lorsqu'ils font la transition à l'emploi et aux études postdoctorales.

    Dans le présent rapport, une attention spéciale a été accordée aux personnes nées à l'étranger parmi les titulaires de doctorat. Les diplômés nés à l'étranger représentaient plus d'un diplômé sur cinq pour l'année scolaire 2005-2006, et plus de la moitié de tous les titulaires de doctorat vivant au Canada en 2006. La politique d'immigration du Canada, qui met l'accent sur le niveau de scolarité, fait en sorte que les personnes nées à l'étranger continueront de représenter une proportion importante des titulaires de doctorat au Canada. Par ailleurs, il sera important d'attirer au Canada des personnes qualifiées nées à l'étranger, si on souhaite augmenter le nombre de titulaires de doctorat, le taux de croissance des diplômes à ce niveau dans les établissements canadiens étant relativement faible. L'un des défis clés consistera à retenir au Canada les diplômés, tant étrangers que canadiens, lorsqu'ils auront obtenu leur diplôme.

    Le présent rapport a aussi ceci de particulier qu'il permet d'examiner les tendances à partir de trois années de données d'enquête.

    Date de diffusion : 2008-10-17

  • Articles et rapports : 11F0019M2008308
    Description :

    À partir de l'Enquête sur la diversité ethnique de 2002, le présent article examine les différences de groupe selon l'origine nationale en ce qui a trait au niveau de scolarité universitaire chez les enfants d'immigrants au Canada. Nous avons déterminé que les enfants de parents immigrants de la plupart des groupes de régions d'origine affichent des taux de diplômation universitaire plus élevés que les enfants de parents nés au Canada, partiellement en raison du niveau de scolarité plus élevé de leurs parents. Les enfants des immigrants de la Chine et de l'Inde atteignent notamment des niveaux de scolarité plus élevés que les enfants de parents nés au Canada. Le niveau de scolarité des parents est également important pour expliquer les taux relativement faibles de diplômation universitaire chez les Portugais.

    Date de diffusion : 2008-09-22

  • Articles et rapports : 89-552-M2008020
    Description :

    On mène d'importants travaux de recherche pour comprendre les écarts salariaux entre les travailleurs immigrants et les travailleurs nés au Canada. Des études antérieures ont montré que les gains des immigrants sont généralement inférieurs à ceux des travailleurs nés au pays et possédant le même niveau de scolarité et la même expérience de travail. Les faibles gains des immigrants sont souvent attribués à la spécificité du capital humain acquis dans le pays d'origine. En d'autres termes, l'éducation ou l'expérience de travail acquises dans le pays d'origine ne sont pas directement transférables dans le pays d'accueil, ce qui fait que des immigrants qualifiés occupent des emplois faiblement rémunérés. Il se peut aussi que les employeurs du pays d'accueil fassent preuve de discrimination à l'endroit des travailleurs immigrants. Pour examiner ces questions, les auteurs de la présente étude se fondent sur le volet canadien de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), qui comprend des données démographiques standard et des données sur le marché du travail concernant les personnes nées au Canada et les immigrants, ainsi que les résultats de tests de compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes. En assimilant les notes obtenues à ces tests à des mesures directes des capacités cognitives, ils peuvent désormais examiner de plus près les explications des faibles gains des immigrants. En outre, les auteurs disposent de renseignements plus précis que ceux de la plupart des études antérieures sur l'endroit où les immigrants ont étudié et sur l'âge de ces derniers au moment de l'immigration, ce qui leur permet d'examiner de plus près encore les écarts salariaux entre les immigrants et les personnes nées au Canada.

    Date de diffusion : 2008-07-21

  • Articles et rapports : 11-008-X200700410312
    Description :

    Les politiques d'immigration de plusieurs pays soulignent l'importance d'avoir des travailleurs instruits capables de réussir dans une économie du savoir. Pour cette raison, elles favorisent l'admission au pays d'immigrants qui ont une formation professionnelle. Toutefois, à leur arrivée, les professionnels formés à l'étranger éprouvent souvent des difficultés à trouver du travail dans les emplois appropriés. À partir des données du recensement de 2001, on traite, dans cet article, de la mesure dans laquelle les médecins et les ingénieurs formés à l'étranger sont sous-employés dans les professions pour lesquelles ils ont été formés.

    Date de diffusion : 2007-12-11

  • Articles et rapports : 91-209-X20030009189
    Description :

    Dans cet article, les auteurs décrivent l'importance de l'immigration au Canada en provenance des pays des Balkans et répondent également à la question suivante : les immigrants des Balkans forment-ils une population qui diffère des autres immigrants et de la population d'accueil? L'analyse des flux d'immigrants au Canada montre que l'immigration en provenance des pays des Balkans s'est accrue rapidement à partir de 1993-1994, en raison notamment d'une forte hausse du nombre de réfugiés en provenance de pays issus de l'ex-Yougoslavie. De 1994 à 2000, une importante proportion des réfugiés admis au Canada provenait de pays balkaniques. En 2001, on recensait quelque 220 000 immigrants balkaniques au Canada. Les résultats montrent également que, dans l'ensemble, les immigrants des Balkans différent de l'ensemble des immigrants au Canada et de la population canadienne totale : ils sont notamment davantage concentrés géographiquement et davantage susceptibles de posséder un diplôme universitaire.

    Date de diffusion : 2006-06-30

  • Articles et rapports : 81-004-X20050059112
    Description :

    Le présent article s'appuie sur L'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003 afin d'examiner des profiles de compétences des Canadiens dans quatre domaines : la compréhension de textes suivis, la compréhension de textes schématiques, la numératie et la résolution de problèmes. Les compétences sont comparées pour trois groupes : les personnes nées au Canada, les immigrants récents (qui sont arrivés au Canada il y a 10 ans ou moins) et les immigrants établis (qui vivent au pays depuis plus de 10 ans). Autres dimensions qui sont considérés consiste l'âge, l'éducation et la langue maternelle.

    Date de diffusion : 2006-02-28

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038966
    Description :

    Les études portant sur le rendement postsecondaire des jeunes adultes fournissent des renseignements valables, mais il convient aussi d'examiner les aspirations des adolescents à cet égard. Ces études font ressortir l'importance que les jeunes accordent aux différents types de programmes d'enseignement formel ainsi que la perception qu'ils ont des perspectives d'avancement professionnel. Le présent article examine les aspirations liées aux études des élèves immigrants de 15 ans appartenant à une minorité visible et on les compare à celles des jeunes nés au Canada et n'appartenant pas à une minorité visible. On détermine ensuite quels sont les facteurs les plus importants à l'origine des grandes différences ethnoculturelles pour ce qui est des aspirations universitaires.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Revues et périodiques : 89-614-X
    Description :

    En suivant le cheminement des nouveaux arrivants au fil du temps, l'ELIC permet d'aider les chercheurs et les décideurs à cesser de simplement décrire les résultats du processus d'intégration des immigrants pour commencer à examiner la façon dont les nouveaux arrivants s'y sont pris pour obtenir ces résultats, bref, à répondre aux « comment » et « pourquoi » de l'intégration. Bien que l'enquête ne prendra sa pleine valeur qu'au terme des trois cycles de collecte, ce tout premier n'en fournit pas moins d'importantes données de référence.

    La présente publication s'intéresse aux premiers pas de la démarche d'établissement, soit d'avant la migration jusqu'à six mois après l'arrivée. Nous y faisons d'abord un survol de la population de l'ELIC, examinant les caractéristiques des immigrants avant qu'ils ne migrent et à leur arrivée. Suit un examen détaillé des six premiers mois de la démarche d'établissement sous l'angle de questions telles que la santé, le logement, la mobilité, les études et la formation depuis l'arrivée, l'emploi, le revenu et la perception qu'ont les immigrants en général de leur démarche d'établissement. La dernière section s'attarde un peu plus aux problèmes et aux difficultés qu'éprouvent les nouveaux arrivants dans quatre grands domaines d'intégration : l'accès aux services de santé, la recherche d'un logement, l'accès aux études et à la formation et la recherche d'un emploi. Les défis de l'intégration sont examinés dans l'optique de l'aide requise, de l'aide reçue et de qui elle a été reçue, ainsi que de l'aide requise mais non reçue.

    Date de diffusion : 2005-09-22

  • Articles et rapports : 11F0019M2004234
    Description :

    Dans cet article, on analyse le lien entre la qualité de l'éducation que les immigrants ont reçue dans leur pays d'origine, tel que mesurée par les résultats aux examens internationaux, et leur degré de réussite sur le marché du travail canadien.

    Date de diffusion : 2004-12-15

  • Articles et rapports : 81-004-X20040047422
    Description :

    Dans cet article, on s'intéresse aux données récentes sur le rendement scolaire des enfants des personnes ayant immigré au Canada durant les années 1990.

    Date de diffusion : 2004-10-29

  • Articles et rapports : 11F0019M2004233
    Description :

    Dans le système fédéral canadien de sélection des immigrants (qualifiés) appartenant à la catégorie économique, les études postsecondaires sont traitées comme s'il s'agissait d'un élément homogène, toute variation se situant sur le seul plan quantitatif. Toutefois, certaines provinces établissent des distinctions selon le domaine d'études postsecondaires. Ce produit permet d'explorer les conséquences sur le plan économique pour les hommes et les femmes ainsi que pour deux sous-groupes d'immigrants, soit ceux qui ont fait leurs études au Canada et ceux qui les ont faites ailleurs.

    Le domaine d'études n'est pas observé pour expliquer bon nombre de différences au chapitre des gains entre les immigrants et les personnes nées au Canada, bien qu'il joue un rôle relativement plus important chez les hommes que chez les femmes. Fait intéressant à noter, malgré quelques exceptions, on remarque une tendance générale selon laquelle les différences entre les domaines à rémunération élevée et ceux à rémunération faible ne sont pas aussi grandes chez les immigrants que chez les personnes nées au Canada. De même, les prestations d'assistance sociale varient moins d'un domaine à l'autre pour les immigrants que pour les personnes nées au Canada. Néanmoins, il existe des différences considérables entre les domaines pour chaque groupe d'immigrants.

    Date de diffusion : 2004-10-28

  • Articles et rapports : 75-001-X200410613121
    Description :

    Dans ce document, on examine les difficultés que les nouveaux immigrants doivent affrontées lorsqu'ils cherchent un emploi au Canada, notamment la non-reconnaissance de leurs titres de compétences, de leur niveau de scolarité ou de leur expérience à l'étranger.

    Date de diffusion : 2004-09-21

  • Articles et rapports : 89-552-M2004012
    Description :

    Cette série de monographies comprend des études détaillées découlant de la base de données de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes (EIAA), qui ont été effectuées par des spécialistes de l'alphabétisme au Canada et aux États-Unis. Les monographies mettent l'accent sur des questions actuelles en matière de politiques et portent sur des sujets comme la formation continue, la correspondance et la non-correspondance entre les capacités de lecture et le milieu de travail, les capacités de lecture et la santé des personnes âgées, l'alphabétisme et la sécurité économique.

    Date de diffusion : 2004-09-07

  • Articles et rapports : 21-006-X2004004
    Description :

    La population d'immigrants est beaucoup moins élevée dans les régions rurales que dans les régions urbaines. Les immigrants récents sont encore moins susceptibles de se trouver dans les régions rurales. Toutefois, selon ce bulletin, les immigrants résidant dans les régions rurales affichaient des niveaux de scolarité relativement plus élevés en 1996 et un taux d'emploi supérieur. En outre, ils étaient davantage susceptibles de travailler dans le secteur des services professionnels.

    Date de diffusion : 2004-06-15

  • Articles et rapports : 81-003-X20020036672
    Description :

    À partir des données de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes, on examine dans ce rapport l'incidence et la durée de la formation chez les immigrants et on établit des comparaisons avec les Canadiens en général.

    Date de diffusion : 2003-10-20

  • Articles et rapports : 11-008-X20030026633
    Description :

    Cet article porte sur les premières expériences d'emploi de trois groupes d'immigrants en âge de travailler, soit ceux qui sont arrivés en 1981, en 1991 et en 1996.

    Date de diffusion : 2003-09-09

  • Articles et rapports : 21-006-X2002002
    Description :

    En 1996, 17 % de l'ensemble de la population canadienne était composée d'immigrants et 88 % de ceux-ci vivaient dans des régions urbaines. Les trois provinces ayant les plus grands centres urbains ont attiré la plupart des immigrants : 55 % d'entre eux sont allés en Ontario, 18 %, en Colombie-Britannique et 13 %, au Québec. Cette tendance est demeurée constante pour les immigrants arrivés depuis 1961. Les 12 % d'immigrants restants (580 000 personnes) vivaient dans des régions à prédominance rurale. Leurs caractéristiques différaient selon la période au cours de laquelle ils sont arrivés au Canada.

    Les immigrants récents et nouveaux étaient plus scolarisés que les immigrants arrivés avant 1981, plus particulièrement en ce qui concerne les études universitaires. Les immigrants arrivés avant 1981 avaient toutefois le taux d'emploi le plus élevé et étaient plus susceptibles de travailler dans le secteur des services professionnels que les personnes nées au Canada. Les immigrants des minorités visibles se trouvaient dans une situation socioéconomique plus défavorable que celle des autres immigrants. En outre, ces différences étaient plus flagrantes dans les régions à prédominance rurale. Les profils des immigrants vivant dans des régions à prédominance rurale étaient semblables à ceux des immigrants vivant dans des régions à prédominance urbaine. Cependant, les quelques immigrants demeurant dans les régions rurales du Nord avaient un profil très différent et plus avantageux que ceux des autres régions.

    Date de diffusion : 2002-12-12

  • Articles et rapports : 11F0019M2001178
    Description :

    Le rendement scolaire des enfants d'immigrants dans le réseau d'enseignement du Canada est analysé à l'aide des données des trois premiers cycles de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes. Le rendement scolaire est mesuré sous l'angle des capacités de lecture et de rédaction, des aptitudes en mathématiques et des aptitudes globales. Les évaluations que font les parents et les enseignants du rendement des enfants sont utilisées, tout comme les résultats d'épreuves organisées en bonne en due forme. En moyenne, les enfants d'immigrants réussissent généralement au moins aussi bien que les enfants de citoyens nés au Canada dans tous les aspects du rendement scolaire. Les enfants d'immigrants dont la langue maternelle est l'anglais ou le français obtiennent des résultats particulièrement élevés. Les enfants des autres immigrants ont un rendement inférieur en lecture, en rédaction et en composition mais, en mathématiques, leur rendement se compare à celui des enfants de parents nés au Canada. L'auteur a également constaté que le rendement scolaire de ces enfants en lecture, en rédaction et en mathématiques va en augmentant avec le nombre d'années passées dans le réseau d'enseignement du Canada et qu'il équivaut ou est supérieur à celui des enfants de parents nés au Canada à l'âge de 13 ans dans presque toutes les disciplines concernées.

    Date de diffusion : 2001-11-14

Références (4)

Références (4) (4 of 4 results)

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :