Statistiques par sujet – Immigrants et résidents non permanents au Canada

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (3)

Tout (3) (3 results)

  • Articles et rapports : 89-001-X20070019644
    Description :

    L'expérience nord-américaine de la migration internationale présente un contraste particulier avec celle d'une grande partie du reste du monde. Dans le présent document, fondé sur des microdonnées tirées des recensements nationaux du Canada, des États-Unis et du Mexique, nous appliquons le même cadre méthodologique aux données pour examiner les répercussions de la migration internationale sur le marché du travail. Nous observons une relation inverse comparable sur le plan numérique et statistiquement significative entre les variations de l'offre de main-d'oeuvre et des salaires attribuables aux immigrants dans les trois pays. Une variation de 10 % de l'offre de main-d'oeuvre est associée à une variation de signe opposé de 3 % à 4 % des salaires. Malgré la similarité de l'élasticité-salaire, les répercussions de la migration internationale sur la structure des salaires diffèrent de façon marquée d'un pays à l'autre. Au Canada, la migration internationale a réduit considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants au Canada ont tendance à être hautement qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Aux États-Unis, la migration internationale a augmenté considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants aux États-Unis ont tendance à être peu qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Au Mexique, cependant, les taux d'émigration sont les plus élevés au milieu de la répartition des compétences et les plus faibles aux extrémités. Par conséquent, la migration internationale a entraîné une forte augmentation des salaires relatifs des travailleurs mexicains au milieu de la répartition des compétences et une diminution des salaires relatifs aux extrémités. Paradoxalement, la migration à grande échelle des travailleurs du Mexique a peut-être légèrement réduit le salaire relatif des travailleurs peu qualifiés restés dans ce pays.

    Date de diffusion : 2007-05-25

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028455
    Description :

    Les Sud-Asiatiques, dont le nombre s'élevait à 917 000 en 2001, formaient alors le deuxième groupe de minorités visibles en importance, tout juste après les Chinois, dont la population s'établissait à un peu plus d'un million de personnes. La communauté sudasiatique est l'une des populations les plus diversifiées des minorités visibles, comprenant des groupes distincts sur les plans ethnique, religieux et linguistique et dont l'ascendance, les antécédents en matière d'immigration et l'expérience personnelle des membres varient grandement. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 et du Recensement de la population de 2001, cet article traite de la diversité de la population des Sud-Asiatiques au Canada. On y retrace leur histoire en ce pays, puis on examine comment les antécédents ethniques et culturels de ce groupe se manifestent dans leur vie de tous les jours.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 82-003-S20020016336
    Description :

    Dans cet article, on compare les immigrants avec la population née au Canada sur les plans de la dépression et de la dépendance à l'alcool. On cherche à établir si l'effet de la « sélection d'immigrants en bonne santé » observé en matière de santé physique se vérifie en ce qui concerne la santé mentale. On tient compte également de plusieurs origines chez les immigrants.

    Date de diffusion : 2002-07-04

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (3)

Analyses (3) (3 results)

  • Articles et rapports : 89-001-X20070019644
    Description :

    L'expérience nord-américaine de la migration internationale présente un contraste particulier avec celle d'une grande partie du reste du monde. Dans le présent document, fondé sur des microdonnées tirées des recensements nationaux du Canada, des États-Unis et du Mexique, nous appliquons le même cadre méthodologique aux données pour examiner les répercussions de la migration internationale sur le marché du travail. Nous observons une relation inverse comparable sur le plan numérique et statistiquement significative entre les variations de l'offre de main-d'oeuvre et des salaires attribuables aux immigrants dans les trois pays. Une variation de 10 % de l'offre de main-d'oeuvre est associée à une variation de signe opposé de 3 % à 4 % des salaires. Malgré la similarité de l'élasticité-salaire, les répercussions de la migration internationale sur la structure des salaires diffèrent de façon marquée d'un pays à l'autre. Au Canada, la migration internationale a réduit considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants au Canada ont tendance à être hautement qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Aux États-Unis, la migration internationale a augmenté considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants aux États-Unis ont tendance à être peu qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Au Mexique, cependant, les taux d'émigration sont les plus élevés au milieu de la répartition des compétences et les plus faibles aux extrémités. Par conséquent, la migration internationale a entraîné une forte augmentation des salaires relatifs des travailleurs mexicains au milieu de la répartition des compétences et une diminution des salaires relatifs aux extrémités. Paradoxalement, la migration à grande échelle des travailleurs du Mexique a peut-être légèrement réduit le salaire relatif des travailleurs peu qualifiés restés dans ce pays.

    Date de diffusion : 2007-05-25

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028455
    Description :

    Les Sud-Asiatiques, dont le nombre s'élevait à 917 000 en 2001, formaient alors le deuxième groupe de minorités visibles en importance, tout juste après les Chinois, dont la population s'établissait à un peu plus d'un million de personnes. La communauté sudasiatique est l'une des populations les plus diversifiées des minorités visibles, comprenant des groupes distincts sur les plans ethnique, religieux et linguistique et dont l'ascendance, les antécédents en matière d'immigration et l'expérience personnelle des membres varient grandement. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 et du Recensement de la population de 2001, cet article traite de la diversité de la population des Sud-Asiatiques au Canada. On y retrace leur histoire en ce pays, puis on examine comment les antécédents ethniques et culturels de ce groupe se manifestent dans leur vie de tous les jours.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 82-003-S20020016336
    Description :

    Dans cet article, on compare les immigrants avec la population née au Canada sur les plans de la dépression et de la dépendance à l'alcool. On cherche à établir si l'effet de la « sélection d'immigrants en bonne santé » observé en matière de santé physique se vérifie en ce qui concerne la santé mentale. On tient compte également de plusieurs origines chez les immigrants.

    Date de diffusion : 2002-07-04

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :