Statistiques par sujet – Immigrants et résidents non permanents au Canada

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

18 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

18 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

18 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Enquête ou programme statistique

18 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (301)

Tout (301) (25 of 301 results)

Données (153)

Données (153) (25 of 153 results)

Analyses (137)

Analyses (137) (25 of 137 results)

  • Articles et rapports : 11-008-X201100211453
    Description :

    Cet article porte sur l'étendue de la transmission des langues immigrantes entre 1981 et 2006. À l'aide d'une approche transversale, on y compare les mères immigrantes ayant pour langue maternelle une langue non officielle et leurs enfants nés au Canada. On utilise aussi une approche longitudinale afin de comparer les mères immigrantes en 1981 à leurs filles en 2006. L'article est basé sur les données des recensements de 1981 et 2006.

    Date de diffusion : 2011-06-07

  • Articles et rapports : 11F0019M2011330
    Description :

    Les connaissances actuelles concernant la réussite socioéconomique (au chapitre de la scolarité et des gains) des enfants d'immigrants sont fondées sur les expériences de ceux dont les parents immigrants sont venus au Canada avant les années 1970. Depuis, des cohortes successives d'immigrants adultes ont connu une détérioration de leurs gains à l'arrivée. Cela a suscité des questions sur la possibilité que les résultats de leurs enfants aient changé au fil du temps. La présente étude montre que les cohortes successives d'immigrants enfants qui sont arrivés au Canada à l'âge de 12 ans ou moins, au cours des années 1960, 1970 et 1980, ont atteint des niveaux de scolarité de plus en plus élevés (mesurés par la proportion de diplômes universitaires) que leurs homologues nés au Canada, de 25 à 34 ans. Conditionnellement au niveau de scolarité et à d'autres caractéristiques liées aux antécédents, les gains des immigrants enfants de sexe masculin arrivés dans les années 1960 étaient inférieurs à ceux du groupe de comparaison né au Canada, mais les deux cohortes subséquentes avaient des gains semblables à ceux du groupe de comparaison. Les immigrants enfants de sexe féminin avaient des gains égaux à ceux de leurs homologues nés au Canada, à l'exception de la cohorte de 1980, qui avait des gains plus élevés.

    Date de diffusion : 2011-01-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2011329
    Description :

    On compare dans le présent document les changements dans les salaires des nouveaux travailleurs immigrants titulaires d'un diplôme universitaire au Canada et aux États-Unis au cours de la période allant de 1980 à 2005 à ceux de leurs homologues nés au pays et à ceux des diplômés d'études secondaires (avantage salarial du diplôme universitaire). Les salaires des nouveaux immigrants de sexe masculin titulaires d'un diplôme universitaire ont diminué par rapport à ceux des titulaires d'un diplôme universitaire nés au pays au cours de l'ensemble de la période à l'étude au Canada, mais ont augmenté entre 1990 et 2000 aux États-Unis. Les caractéristiques des immigrants arrivant au pays ont connu plus de changements au Canada qu'aux États-Unis au cours de la période de 1980 à 2005. Par conséquent, les changements dans la composition de la population immigrante ont eu un effet négatif plus grand sur les résultats des immigrants très scolarisés au Canada qu'aux États-Unis. Toutefois, même une fois pris en compte ces changements dans la composition, la plupart des écarts entre les gains relatifs des immigrants au Canada et des immigrants aux États-Unis se sont maintenus. L'avantage salarial du diplôme universitaire dans le cas des nouveaux immigrants a été à peu près similaire dans les deux pays en 1980, mais était considérablement plus grand aux États-Unis qu'au Canada en 2000, particulièrement pour les hommes.

    Date de diffusion : 2011-01-14

  • Articles et rapports : 11F0019M2010322
    Description :

    Le présent article, fondé sur l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC), analyse l'évaluation subjective que font de leur vie au Canada les nouveaux immigrants de la cohorte de 2000-2001. Cette étude offre un complément utile à d'autres études sur la situation des immigrants, études qui se concentrent souvent sur l'emploi, le revenu ou la santé. Quatre ans après leur arrivée au pays, environ les trois quarts des répondants de l'ELIC se sont dits satisfaits ou très satisfaits de leur vie au Canada, et une proportion comparable de répondants ont indiqué que leur vie au Canada est à la hauteur de leurs attentes ou les dépasse. Près de 9 répondants sur 10 ont affirmé que, s'ils avaient à choisir de nouveau, ils prendraient encore la décision d'immigrer au Canada. Les évaluations subjectives sont associées à un large éventail de caractéristiques démographiques, sociales et économiques. Les évaluations positives de la vie au Canada sont moins fréquentes chez les répondants dans la trentaine et dans la quarantaine, les diplômés universitaires et les demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés qu'elles ne le sont dans d'autres groupes. Si l'évaluation de la vie au Canada est corrélée avec divers facteurs économiques comme le revenu personnel, elle l'est également avec des facteurs sociaux comme les relations avec les voisins et les perceptions en matière de discrimination.

    Date de diffusion : 2010-02-18

  • Articles et rapports : 71-606-X2009001
    Description :

    Cette série de rapports analytiques donne un aperçu de l'expérience des immigrants au Canada sur le marché du travail canadien qui se fonde sur les données de l'Enquête sur la population active. Ces rapports examinent les caractéristiques de la population active des immigrants; ils renferment des données sur l'emploi et le chômage au niveau du Canada, des provinces et des grandes régions métropolitaines. Ils contiennent en outre une analyse plus détaillée par région de naissance, ainsi qu'une analyse approfondie d'autres aspects particuliers des immigrants sur le marché du travail.

    Les deux premiers rapports présentent une analyse de l'expérience des immigrants sur le marché du travail en 2006. le troisième rapport contient une mise à jour d'un grand nombre de caractéristiques pour 2007, comme l'analyse selon la province, le sexe, le niveau de scolarité et certains groupes d'âge. Le quatrième rapport a analysé les taux d'emploi des immigrants en 2007 en fonction de l'endroit où ils ont obtenu leur plus haut niveau d'éducation postsecondaire. Ce cinquième rapport a analysé les caractéristiques de la qualité de l'emploi des immigrants en utilisant les données de 2008.

    Date de diffusion : 2009-11-23

  • Articles et rapports : 21-006-X2008002
    Description :

    Dans ce bulletin, nous établissons, au moyen des données du Recensement de la population de 2006, des profils d'immigrants ruraux selon cinq thèmes : le nombre d'immigrants exprimé en pourcentage de la population totale, la période d'arrivée des immigrants, la région de naissance des immigrants, la migration des nouveaux immigrants et, enfin, le classement des régions rurales en fonction du nombre d'immigrants exprimé en pourcentage de la population totale dans chaque région rurale.

    Date de diffusion : 2009-06-29

  • Articles et rapports : 11F0019M2008315
    Description :

    En fondant notre recherche sur des données administratives, nous nous demandons 1) si l'évolution des caractéristiques des immigrants, notamment l'augmentation de la proportion d'immigrants ayant un niveau de scolarité universitaire et de celle des immigrants dans la catégorie des « travailleurs qualifiés de l'immigration économique », ont contribué favorablement à l'augmentation des gains initiaux des immigrants dans les années 1990 et 2) si les gains initiaux des immigrants se sont améliorés après 2000 et, dans la négative, pourquoi.

    Nous avons constaté qu'au cours des années 1990, le nombre croissant de nouveaux immigrants possédant un diplôme universitaire et d'immigrants dans la catégorie des travailleurs qualifiés de l'immigration économique n'a guère fait augmenter les gains dans la tranche inférieure de la répartition des gains (et diminuer les taux de pauvreté chez les nouveaux immigrants), mais que cette évolution a effectivement fait augmenter les gains des immigrants dans la tranche supérieure et dans celle du milieu de la répartition des gains. Les personnes très instruites de plus en plus nombreuses dans la tranche inférieure de la répartition des gains n'ont pu mettre à profit leur niveau de scolarité et leur appartenance à la catégorie des « travailleurs qualifiés » pour toucher des revenus plus élevés, de sorte qu'elles n'ont touché que de faibles revenus. Ces résultats peuvent être liés à la langue, à la diplômanie, à la qualité de l'éducation, ou à des questions d'offre, ce dont il est question dans le document.

    Nous constatons que les gains initiaux des immigrants ont diminué de nouveau de 2000 à 2004, mais pour des raisons différentes de celles normalement données pour la diminution antérieure. Après 2000, ce sont surtout les immigrants qui avaient l'intention de travailler dans la technologie de l'information (TI) ou dans l'ingénierie qui ont subi cette diminution. Cette situation coïncide avec le repli de la TI, qui semble avoir eu un effet important sur la situation économique de ces immigrants, surtout les hommes. À la suite de l'augmentation importante de l'offre en réaction à la pénurie de travailleurs de la haute technologie à la fin des années 1990, les nombreux nouveaux immigrants se sont heurtés au repli de la TI.

    Date de diffusion : 2009-04-30

  • Articles et rapports : 11-008-X200900110771
    Description :

    Dans cet article, on se demande quelles sont les implications pour les immigrants canadiens d'utiliser une langue autre que le français et l'anglais au travail. Dans quelles professions et branche d'activité se retrouvent-ils? En maintenant d'autres facteurs constants, on se demande quels sont les gains et le retour sur l'investissement de leurs études lorsqu'ils travaillent dans des langues autres que le français et l'anglais.

    Date de diffusion : 2009-01-20

  • Articles et rapports : 11-008-X200900110770
    Description :

    Cet article, basé sur les données du Recensement de 2001 et de 2006, permet d'étudier l'utilisation que font les immigrants des langues officielles au travail. Étant donné la plus grande participation des immigrants sur le marché du travail canadien, d'autres langues que le français et l'anglais sont plus fréquemment utilisées dans les lieux de travail. Cet article nous indique quelles sont les langues non officielles les plus souvent parlées. On se demande aussi quels sont les effets de l'âge, du sexe, de l'année d'immigration, de la scolarité, de la connaissance des langues officielles, et de la présence de locuteurs de même langue maternelle dans la collectivité de travail sur la probabilité que les immigrants utilisent une langue non officielle dans leur emploi.

    Date de diffusion : 2009-01-20

  • Revues et périodiques : 89-630-X
    Description :

    Quelques faits est une série analytique qui met en évidence la contribution de l'Enquête sociale générale (ESG) à la compréhension de la société canadienne au cours des 20 dernières années.

    Ces 20 années d'enquête nous donnent l'occasion de jeter un regard sur les données accumulées au fil des ans et de nous demander : qu'avons nous appris sur la société canadienne pendant ces 20 années?

    Dans cette série se trouvent de courts documents d'analyse spécialisés, à thème unique. Les analyses de la série porteront notamment sur les sujets suivants : dans quelle mesure les Canadiens sont ils satisfaits de leur vie en général? Quelle est la relation entre les études, le travail et la retraite? Qu'est-ce qui motive les gens à prendre leur retraite ou à continuer de travailler? Comment les gens se préparent ils à la retraite? Comment Internet transforme t il le mode de vie des Canadiens? Comment les Canadiens emploient ils leur temps? Quelles sont les caractéristiques des familles canadiennes? Quels changements les familles ont elles subis au cours des dernières années? Quelles relations les Canadiens entretiennent ils avec leur famille, leurs voisins, leur collectivité et leurs collègues de travail? Quels Canadiens prodiguent des soins aux autres? Quelle est l'incidence de la fourniture de soins sur le travail, la famille, les temps libres et la santé des gens? Quels sont les taux de victimisation chez les Canadiens, et qui court le plus grand risque de victimisation? Comment les tendances en matière de logement ont-elles évolué au cours des 20 dernières années? Comment les pratiques religieuses ont-elles changé au cours des 20 dernières années?

    Date de diffusion : 2008-09-25

  • Articles et rapports : 89-630-X200800110672
    Description :

    Même si, dans l'ensemble, la majorité des Canadiens se sentent plutôt en sécurité, des groupes dans la population pourraient se sentir moins en sécurité pour des raisons telles que l'endroit où ils résident, la peur de la discrimination ou d'autres facteurs. Pour mesurer le degré d'adaptation des immigrants à la société canadienne, nous pouvons entre autres évaluer dans quelle mesure ils se sentent en sécurité dans leur nouveau pays. En particulier, sont-ils plus susceptibles de se sentir en sécurité après avoir vécu au Canada pendant un certain temps ou de se sentir moins en sécurité que ceux arrivés récemment? L'Enquête sociale générale canadienne (ESG) nous aide à répondre à ces questions par l'intermédiaire de données recueillies à trois périodes différentes auprès des immigrants récents qui sont arrivés au Canada dans les cinq années précédant les différentes enquêtes et auprès des immigrants de plus longue date qui sont dans le pays depuis plus longtemps.

    Tous les pourcentages (%) ont été rectifiés à partir du 17 septembre 2008.

    Date de diffusion : 2008-08-14

  • Articles et rapports : 11F0019M2008312
    Description :

    Les transferts de fonds " l'argent que les immigrants envoient aux membres de leur famille dans leur pays d'origine " sont maintenant au coeur des recherches sur le développement et les immigrants. Toutefois, malgré cet intérêt, les recherches sur les caractéristiques des résidents du Canada qui transfèrent des fonds à l'étranger demeurent très limitées, surtout en raison de l'absence de données d'enquêtes-ménages. À plus grande échelle, les études sur les résidents du Canada et d'autres pays qui transfèrent des fonds à l'étranger s'intéressent souvent aux immigrants d'un ou deux pays d'origine seulement et n'offrent donc pas une perspective internationale large sur la question. La présente étude comble ces lacunes en utilisant l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada pour documenter l'incidence des transferts et les montants envoyés par les immigrants de divers pays. Au moyen d'un ensemble uniformisé de concepts et de méthodes, nous constatons que l'incidence des transferts dans la cohorte d'immigrants arrivés en 2000 à 2001 varie de moins de 10 % à 60 % parmi les immigrants de différents pays, tandis que les montants annuels moyens envoyés varient d'environ 500 $ à près de 3 000 $. Lorsque l'on examine les facteurs associés aux transferts de fonds, les caractéristiques financières et familiales sont toujours importantes chez les immigrants de toutes les régions du monde. En revanche, d'autres facteurs, comme le sexe et le niveau de scolarité, sont associés aux transferts de fonds chez les immigrants de certaines régions seulement.

    Date de diffusion : 2008-07-23

  • Articles et rapports : 71-606-X2008004
    Description :

    Cette série de rapports analytiques donne un aperçu de l'expérience des immigrants au Canada sur le marché du travail canadien qui se fonde sur les données de l'Enquête sur la population active. Ces rapports examinent les caractéristiques de la population active des immigrants; ils renferment des données sur l'emploi et le chômage au niveau du Canada, des provinces et des grandes régions métropolitaines. Ils contiennent en outre une analyse plus détaillée par région de naissance, ainsi qu'une analyse approfondie d'autres aspects particuliers des immigrants sur le marché du travail.

    Il s'agit du quatrième rapport de la série. Les deux premiers rapports analysent l'expérience des immigrants sur le marché du travail en 2006 (un survol général et une analyse selon le pays de naissance). Le troisième rapport met à jour un bon nombre de ces caractéristiques d'après les données de l'Enquête sur la population active de 2007 qui sont maintenant disponibles. Le quatrième et présent rapport met l'accent sur l'expérience du marché du travail des immigrants qui ont fait des études postsecondaires, l'analyse des données s'y faisant dans l'optique du pays où le plus haut niveau de scolarité a été atteint.

    Date de diffusion : 2008-07-18

  • Articles et rapports : 71-606-X2008003
    Description :

    Cette série de rapports analytiques donne un aperçu de l'expérience des immigrants au Canada sur le marché du travail canadien qui se fonde sur les données de l'Enquête sur la population active. Ces rapports examinent les caractéristiques de la population active des immigrants; ils renferment des données sur l'emploi et le chômage au niveau du Canada, des provinces et des grandes régions métropolitaines. Ils contiennent en outre une analyse plus détaillée par région de naissance, ainsi qu'une analyse approfondie d'autres aspects particuliers des immigrants sur le marché du travail.

    Les deux premiers rapports présentent une analyse de l'expérience des immigrants sur le marché du travail en 2006. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la population active de 2007, qui sont maintenant accessibles, ce troisième rapport contient une mise à jour d'un grand nombre de caractéristiques pour 2007, comme l'analyse selon la province, le sexe, le niveau de scolarité et certains groupes d'âge.

    Date de diffusion : 2008-05-13

  • Articles et rapports : 11F0019M2008309
    Description :

    On a bien décrit la dégradation des gains des immigrants au Canada en début d'emploi au cours des trois dernières décennies. La présente étude nous renseigne en outre sur les changements de situation des immigrants en portant sur l'inégalité et l'instabilité de leurs gains. L'analyse s'appuie sur un modèle économétrique polyvalent qui décompose l'inégalité du revenu du travail en éléments à court terme et à long terme. L'auteur non seulement dresse le profil d'inégalité et d'instabilité des diverses cohortes d'arrivée, mais dégage aussi les facteurs sous-jacents d'inégalité, dont la scolarisation à l'étranger, le lieu de naissance et la capacité de parler français ou anglais.

    Date de diffusion : 2008-04-09

  • Articles et rapports : 89-001-X20070019644
    Description :

    L'expérience nord-américaine de la migration internationale présente un contraste particulier avec celle d'une grande partie du reste du monde. Dans le présent document, fondé sur des microdonnées tirées des recensements nationaux du Canada, des États-Unis et du Mexique, nous appliquons le même cadre méthodologique aux données pour examiner les répercussions de la migration internationale sur le marché du travail. Nous observons une relation inverse comparable sur le plan numérique et statistiquement significative entre les variations de l'offre de main-d'oeuvre et des salaires attribuables aux immigrants dans les trois pays. Une variation de 10 % de l'offre de main-d'oeuvre est associée à une variation de signe opposé de 3 % à 4 % des salaires. Malgré la similarité de l'élasticité-salaire, les répercussions de la migration internationale sur la structure des salaires diffèrent de façon marquée d'un pays à l'autre. Au Canada, la migration internationale a réduit considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants au Canada ont tendance à être hautement qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Aux États-Unis, la migration internationale a augmenté considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants aux États-Unis ont tendance à être peu qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Au Mexique, cependant, les taux d'émigration sont les plus élevés au milieu de la répartition des compétences et les plus faibles aux extrémités. Par conséquent, la migration internationale a entraîné une forte augmentation des salaires relatifs des travailleurs mexicains au milieu de la répartition des compétences et une diminution des salaires relatifs aux extrémités. Paradoxalement, la migration à grande échelle des travailleurs du Mexique a peut-être légèrement réduit le salaire relatif des travailleurs peu qualifiés restés dans ce pays.

    Date de diffusion : 2007-05-25

  • Revues et périodiques : 89-624-X
    Description :

    Les immigrants au Canada doivent faire face à de nombreuses difficultés au cours de leurs premières années au pays, les deux difficultés rapportées par le plus grand nombre d'immigrants étant de se trouver un emploi approprié et de devoir composer avec la barrière linguistique. Mais est-ce qu'une meilleure connaissance des langues officielles augmentent les chances pour un immigrant d'occuper un emploi à haut niveau de compétences, un emploi dans le domaine envisagé, un emploi similaire à celui occupé avant d'immigrer, un emploi relié au domaine de formation ou aux études, ou d'avoir un salaire horaire plus élevé?

    Pour tenter de répondre à cette question, on a fait appel aux données du troisième et dernier cycle de l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC). Dans l'ELIC, une cohorte d'immigrant a été interviewée à trois moments dans le temps soit six mois, deux ans et quatre ans après leur arrivée au pays. On s'est servi de l'information concernant l'emploi occupé au moment de chaque interview ainsi que du niveau autodéclaré d'anglais et de français parlé à chacun de ces moments.

    Date de diffusion : 2007-04-30

  • Articles et rapports : 89-613-M2006010
    Description :

    Ce rapport a pour but d'effectuer un tableau statistique des conditions socio-économiques dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto, Montréal et Vancouver. L'étude met en lumière les tendances liées à la croissance de la population, la croissance de la banlieue, le navettage, l'emploi, le chômage, l'immigration, le revenu, le faible revenu, de même que les conditions économiques des immigrants, des peuples autochtones, et d'autres groupes. Les données utilisées proviennent des Recensements du Canada de 1981 à 2001, de la revue chronologique de la population active de 2005, et de l'édition 2004 du Revenu au Canada.

    Date de diffusion : 2006-07-20

  • Articles et rapports : 91-209-X20030009189
    Description :

    Dans cet article, les auteurs décrivent l'importance de l'immigration au Canada en provenance des pays des Balkans et répondent également à la question suivante : les immigrants des Balkans forment-ils une population qui diffère des autres immigrants et de la population d'accueil? L'analyse des flux d'immigrants au Canada montre que l'immigration en provenance des pays des Balkans s'est accrue rapidement à partir de 1993-1994, en raison notamment d'une forte hausse du nombre de réfugiés en provenance de pays issus de l'ex-Yougoslavie. De 1994 à 2000, une importante proportion des réfugiés admis au Canada provenait de pays balkaniques. En 2001, on recensait quelque 220 000 immigrants balkaniques au Canada. Les résultats montrent également que, dans l'ensemble, les immigrants des Balkans différent de l'ensemble des immigrants au Canada et de la population canadienne totale : ils sont notamment davantage concentrés géographiquement et davantage susceptibles de posséder un diplôme universitaire.

    Date de diffusion : 2006-06-30

  • Articles et rapports : 11-008-X20060019181
    Description :

    Dans le présent article, on utilise des données tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) et de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 afin de suivre l'évolution des pratiques religieuses des Canadiens et de connaître leurs opinions à ce sujet, ainsi que d'identifier ceux qui sont les plus susceptibles de faire partie d'un groupe religieux. Un indice de religiosité a été établi en se fondant sur l'appartenance religieuse, la fréquence de la participation à des services religieux, la fréquence des pratiques religieuses privées et l'intérêt du répondant pour la religion.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Articles et rapports : 11-008-X20050049127
    Description :

    S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002, le présent article traite de la conservation des langues ancestrale. On y examine jusqu'à quel point les immigrants allophones (c.-à-d. ceux dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français) ont transmis leur langue maternelle à leurs enfants nés au Canada. Dans cette analyse, on se concentre sur les facteurs liés à la probabilité que le répondant parle la même langue maternelle que ses parents, qu'il soit en mesure de soutenir une conversation dans cette langue et qu'il l'utilise de façon régulière à la maison.

    Date de diffusion : 2006-03-21

  • Articles et rapports : 81-004-X20050059112
    Description :

    Le présent article s'appuie sur L'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003 afin d'examiner des profiles de compétences des Canadiens dans quatre domaines : la compréhension de textes suivis, la compréhension de textes schématiques, la numératie et la résolution de problèmes. Les compétences sont comparées pour trois groupes : les personnes nées au Canada, les immigrants récents (qui sont arrivés au Canada il y a 10 ans ou moins) et les immigrants établis (qui vivent au pays depuis plus de 10 ans). Autres dimensions qui sont considérés consiste l'âge, l'éducation et la langue maternelle.

    Date de diffusion : 2006-02-28

  • Revues et périodiques : 89-616-X
    Description :

    Le présent article expose des résultats régionaux et provinciaux tirés du deuxième cycle de l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC). L'enquête vise à étudier la façon dont les immigrants nouvellement arrivés s'adaptent au mode de vie du Canada au fil du temps.

    Le présent article porte donc sur l'intégration sur le marché du travail des immigrants au niveaux régional et provincial. L'intégration sur le marché du travail est un aspect particulièrement crucial du processus d'établissement des immigrants. Pour les principales provinces et régions métropolitaines de recensement, cet article répond aux questions suivantes : combien de temps faut-il aux immigrants nouvellement arrivés pour obtenir leur premier emploi? Combien d'entre eux trouvent un emploi dans la profession voulue? À quels obstacles font-ils face dans la recherche d'un emploi?

    Date de diffusion : 2006-01-31

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038968
    Description :

    Dans le présent article, on utilise les données des dernières projections de la population des groupes de minorités visibles publiées par Statistique Canada pour dresser un portrait de ce que pourrait être la composition ethnoculturelle de la population du pays l'année où le Canada célébrera son 150e anniversaire, en 2017. L'article aborde un certain nombre de questions, à savoir : Combien le Canada comptera-t-il de personnes appartenant à un groupe de minorités visibles dans un proche avenir? Combien d'immigrants admis le Canada pourrait-il compter l'année de son 150e anniversaire? Quels seront les groupes minoritaires visibles les plus importants au chapitre des effectifs? La diversité ethnoculturelle continuera-t-elle d'être concentre dans les grands centres urbains du pays?

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038966
    Description :

    Les études portant sur le rendement postsecondaire des jeunes adultes fournissent des renseignements valables, mais il convient aussi d'examiner les aspirations des adolescents à cet égard. Ces études font ressortir l'importance que les jeunes accordent aux différents types de programmes d'enseignement formel ainsi que la perception qu'ils ont des perspectives d'avancement professionnel. Le présent article examine les aspirations liées aux études des élèves immigrants de 15 ans appartenant à une minorité visible et on les compare à celles des jeunes nés au Canada et n'appartenant pas à une minorité visible. On détermine ensuite quels sont les facteurs les plus importants à l'origine des grandes différences ethnoculturelles pour ce qui est des aspirations universitaires.

    Date de diffusion : 2005-12-06

Références (11)

Références (11) (11 of 11 results)

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :